Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Besoin de me confier

#
Profil

Sophie72

le mercredi 26 juin 2019 à 10h28

Merci @bovary3. C'est une analyse très fine et tout ce que tu dis , je ne le sais que trop bien. La kinésiologie, on m'en a parlé mais mon côté rationnel et scientifique n'est pas convaincu. Il faudrait peut-être que je trouve un hypnothérapeute. J'ai fait de l'hypnose lors de ma dernière grossesse et cela a été très réparateur sur des blessures liées à mes accouchements mais pas uniquement car des blessures de mon enfance ont été également "adoucies" en même temps. Une naissance forcément ça ravive les blessures de notre propre enfance.
Pour mon ami, je sens que cela va être douloureux pour moi. Pas de réponse à mon mail pour le moment et je suis presque certaine qu'il n'y en aura pas. Forcément je me sens trahie, limite humiliée. Moi qui ne donne pas facilement ni mon amitié ni mon cœur, justement parce que la peur de l'abandon est toujours proche, c'est compliqué . Heureusement j'ai l'amour de mon mec, celui là est indéfectible et je le sais. Il m'a fallu tant de temps pour en être certaine et probablement que tant que j'avais peur d'être abandonnée, peur de le perdre, je ne m'autorisais pas à tomber encore amoureuse. Mais au final, je lui ai fait de la peine et me sens pitoyable. Nous avons eu une nouvelle longue discussion. Je suis triste que cela le bouleverse tant , au point de se faire des scénario catastrophe , imaginant que nous pourrions nous séparer. Moi je n'imagine pas une seconde le quitter et l'idée qu'il puisse penser que tout cela va nous séparer m'effraie à mon tour. Je me dis que ce serait con de fragiliser cet amour qui dure pour un amour qui n'existe que dans ma tête, qui n'a aucun avenir. Et en même temps je n'ai pas fait exprès de tomber amoureuse. Par contre, peut-être que j'ai le chic pour tomber amoureuse de ceux qui m'ignorent. D'un autre côté, je ne suis attirée que par les personnes qui me semblent "atypiques" , les autres m'ennuient profondément .
Même si tout cela me fait souffrir, je vais faire l'effort de mettre un terme à cette souffrance. Je n'ai pas beaucoup d'estime de moi-même mais je ne mérite pas de souffrir comme ça. Je ne sais pas encore comment mais je crois que le mail c'est aussi une manière de m'aider à prendre des décisions et ne plus laisser mes sentiments et mes doutes me faire souffrir.

#
Profil

Romy_Eli

le mercredi 26 juin 2019 à 15h51

Bonjour Sophie,

Je me permets de participer à cette discussion en réaction au manque d'estime que tu sembles avoir pour toi.
Tu dis que tu crains que le chemin que tu empruntes ne fragilise ton couple. En effet, ton "mec" (je cite ^^) peut ne plus aimer la V2 de toi-même, à savoir celle qui assume son attendrissant cœur d’artichaut (mais aussi certainement, celle mieux dans sa peau, plus confiante / sereine)...C'est possible mais dans ce cas, je serais tentée de dire tant pis! Les gens changent et si c'est pour le mieux comme cela semble être ton cas, il est normal que les relations qu'ils ont nouées évoluent aussi.

MAIS je ne crois pas pour autant que ce soit un drame! Une histoire d'amour se mesure-t-elle en nombre d'années partager? (si oui, on peut me dire à partir de combien on a gagné?). Rien ne vous enlèvera ce que vous avez vécu. Tu le dis toi même, votre amour est fort, c'est à vous de voir s'il peut encore prendre la forme d'un couple [exclusif].
Une séparation sereine, ça existe, je peux en témoigner.
Mais je ne crois pas, à te lire, que vous en soyez là. J'ai le sentiment que vous avez les ressources pour vous comprendre encore longtemps.
J'espère ne pas être trop à côté de la plaque...ce que je voulais dire, c'est que je crois qu'on gagnera à ne pas voir la séparation comme un échec.
Bon courage, au plaisir de lire ton éventuel retour.

#
Profil

Sophie72

le mercredi 26 juin 2019 à 16h55

Bonjour Romy
Je ne vois pas la séparation comme un échec mais dans mon cas comme un drame car je n'imagine pas une seconde vivre loin de mon cher et tendre. Je ne reste pas avec lui pour des raisons pragmatiques mais parce que je l'aime. Je lui ai demandé si je le décevais par le fait que j'avais des sentiments pour un autre et il m'a répondu que non et même qu'au fond il m'a toujours aimé pour mes "particularités", ce qui m'a fait chaud au cœur mais qu'il espérait être le seul que j'aime et ne pouvait me "partager" avec un autre. Notre amour est beau à mes yeux. Il est précieux, comme quelque chose de rare. Ce doit être pour cela que je me culpabilise aussi. Je pense aussi que nous avons des ressources mais à quel point ? Telle est la question?
Je ne suis pas certaine d'être mieux dans ma peau en assumant. Je me sens toujours en "décalage" par rapport aux autres. Mes relations amicales sont déjà compliquées et j'ai toujours l'impression que c'est parce que je suis "inapte"pour créer des liens sociaux, ben maintenant je me sens inapte au "bonheur". :-(

#
Profil

bonheur

le mercredi 26 juin 2019 à 20h56

@Sophie72. Quand on n'est pas dans le commun de la société, on est obligatoirement en décalage. Et crois moi, je sais de quoi je parle.

Nous sommes tous apte au bonheur ! Celui-ci se trouve justement en étant soi et en faisant des pieds de nez à ceux qui nous jugent.

Etre "particulier" revient à cela, être différent, l'accepter et l'assumer. Le bonheur se trouve en étant qui l'on est au fond de soi et non en se travestissant.

Je comprend tes questionnements et il n'y a pas obligatoirement de réponses appropriées. Un jour, les réponses sonneront en toi comme une évidence. Ce jour-là, tu seras toi et tu sauras. Il n'y a pas de baguette magique en ce sens, pas de miracle, juste cette réalité et ces certitudes, qui prendront le pas sur tout le reste. Tu devras alors aménager et concilier ou non ton entourage existant, en percevoir un nouveau aussi, plus en adéquation...

#
Profil

bovary3

le jeudi 27 juin 2019 à 07h17

bonjour Sophie
je suis frappé par le décalage entre ce que tu ressens subjectivement, et ce que moi je devine de ton évolution. Ce que je constate, avec esprit "cartésien"? :
1 c'est que tu as eu le courage d’affronter la réalité envers cet "ami" dont tu es amoureuse; on gagne toujours à passer du fantasme à la réalité, qui est souvent décevante, mais cela nous permet d'avancer, de cesser de rêver à quelque chose qui n'est que dans notre imagination . Dans ce cas le réel est cruel; je me permets de trouver que l' absence de réponse est violente, je la ressentirais comme une forme de mépris, mais ce silence n'a rien de surprenant, les hommes sont si souvent lâches et mal à l'aise face aux sentiments!
2 il me semble que tu vas pouvoir faire le deuil de cette relation espérée , qui était aussi source de souffrance pour toi
3 toi et ton homme vous avez pu parler de vos ressentis, exprimer à quel point vous tenez l'un à l'autre, je trouve que c'est important de l'exprimer d'abord, et si vous vous êtes fait peur en envisageant une potentielle rupture, vous pouvez finalement être rassurés
4 il y a aussi une ouverture sur un progrès possible pour te donner une vie plus confortable , qui est de travailler sur ta possibilité de lier des relations amicales , et cela ne met pas en danger votre couple.

Si je puis me permettre, je ressens en toi une peur d'affronter la profondeur de ces blessures dont tu as parlé plus haut, j'espère que tu auras plus de confiance en toi pour le faire quand tu seras plus rassurée sur la valeur de ta personne.

#
Profil

Sophie72

le jeudi 27 juin 2019 à 12h23

Merci à tous pour vos messages. L'air de rien cela m'aide beaucoup.
@bonheur. Je n'ai pas le sentiment de me "travestir" mais de toujours me "freiner", faire de gros efforts d'adaptation. Je ne triche pas, juste que je ne montre pas tout pour ne pas susciter le rejet ou une trop grande incompréhension. Comme je l'ai dit, ces dernières années pas mal de changements se sont faits pour être plus en accord avec moi-même et avoir moins le sentiment de faire trop d'efforts pour être "conforme": j'ai renoncé aux colorations et arbore mes cheveux blancs, je suis végétarienne depuis 4 ans environ, je n'attends plus de ma mère que nous ayons un jour de vraies relations mère/fille, etc... Donc je crois que c'est plus complexe que le fait de s'assumer.
@bovary3
Merci pour ces mots sur mes maux. Ca m'a fait un bien fou ce matin :-) Cela fait plusieurs jours que je sens les larmes prêtes à couler à tout moment parce que c'est dur et comme tu le dis en plus la violence de ce silence est profondément blessante pour moi. Je sais que chaque deuil nous amène à voir ce que l'on ne pouvait voir avant mais à chaque fois que le chemin est douloureux, bon sang! Entre ce que tu as justement dit et le fait qu'une amie à qui je me suis confiée trés récemment ne m'a pas jugée et m'a dit avoir déjà ressenti de l'attirance pour un autre homme sans qu'il se soit passé quelque chose m'a aidé à relativiser. Mon mari m'a dit hier qu'il ne voulait pas me faire de la peine. Il doit sentir que je suis triste et au moins je pourrai lui montrer cette peine que je sens monter sans culpabilité. C'est déjà ça. Peut-être que ce qui m'empêche de pleurer c'est le fait d'être encore dans l'incompréhension par rapport au silence de cet ami. Je suis choquée , lui qui prône beaucoup le respect , de ne pas avoir pris la peine de me répondre. Je m'attendais à ce qu'il me dise qu'il ne ressentais rien de son côté, éventuellement qu'il me dise gentiment qu'il préférait prendre encore davantage de distance mais ce silence c'est méprisant et lâche, comme tu dis et ça ressemble tellement peu à ses valeurs que j'ai comme du mal à réaliser . :-(

#
Profil

bovary3

le vendredi 28 juin 2019 à 08h01

bonjour Sophie
je comprends ta tristesse devant le mépris apparent de cet "ami", qui est dévastateur, j'ai envie de te dire que les humains sont contradictoires, que leurs actions ne suivent pas forcément leurs paroles, qu'ils sont changeants selon les circonstances de la vie, et que souvent nous nous faisons des illusions sur les gens que nous rencontrons!
Il me semble que tu as un douloureux deuil à faire, d'une amitié pour quelqu'un qui ne la mérite pas. Par contre, le fait de le partager avec ton mari vous permettra de vivre plus profondément votre amour, il me semble que tu peux le faire sans te culpabiliser. Je crois que ton mari est plein de compréhension et d'acceptation de qui tu es, c'est une grande richesse!
Je t'embrasse, c'est aussi un bonheur pour moi de t'accompagner un peu par l'écriture.

#

(compte clôturé)

le vendredi 28 juin 2019 à 13h11

Courage Sophie.

#
Profil

Sophie72

le lundi 01 juillet 2019 à 11h20

Un week-end qui m'a fait du bien, où je me suis "ressourcée". On a eu de longues discussions avec mon mari. Bizarrement on a aussi beaucoup fait l'amour. J'arrive à voir les choses avec plus de recul:
1) J'ai perdu un ami qui n'en a jamais été réellement un. Je ne sais pas à ce jour, si je le garderai comme "lointain copain". Je laisse le temps faire son oeuvre.
2) J'ai vu à quel point mon cher et tendre tenait à moi et avait peur de me perdre. Il a été très mal ces derniers jours et a même penser me quitter pour que je sois plus "libre", mais moi cette liberté-là, je n'en veux même pas. Aussi, ces longues discussions nous ont finalement montré à quel point nous avions besoin l'un de l'autre.
3) Je ne pense pas retomber amoureuse avant un sacré bout de temps; je réalise que pendant ces années où je ne l'ai pas été d'un autre, je me suis protégée aussi de ce type de chagrin et que ce n'est pas plus mal. Je ne ferme pas la porte, je ne refoule pas ma nature mais s'il y a un autre ami auquel je m'attache particulièrement au point de me sentir amoureuse, c'est qu'il m'aura montré qu'il est prêt à recevoir ce type d'amour sans prendre peur, sans demander autre chose que de l'amitié, que les choses seront "simples", une vraie et belle amitié comme on en rêve tous. Si cela n'arrive pas et bien tant pis. Je ne mérite pas d'être rejetée comme ça et je ne veux plus prendre le risque de perdre l'homme que j'aime et qui m'aime depuis 32 ans.

#
Profil

bovary3

le mardi 02 juillet 2019 à 08h18

bonjour Sophie
je suis très content pour toi de lire de telles nouvelles, et surtout de savoir que tu es arrivée à être en plus grande paix avec ton histoire. Il me semble que tu poursuis ce cheminement de sérénité, celui où tu t'acceptes comme tu es à ce moment de ta vie avec tes choix personnels assumés. Bonne route!

#
Profil

Sophie72

le mardi 02 juillet 2019 à 12h15

Merci.
Tiens pour rester dans le positif je ne résiste pas à mettre deux poèmes que j'avais écrit en 2016 que j'ai relus hier et qui m'ont fait sourire. Peut-être vous feront-ils sourire aussi. :-)

DEMI-PORTION
On l'appelle "demi portion" Parce que malgré les décoctions, Se aisselles touchent le gazon. Pourtant en amitié Elle ne fait pas les choses à moitié S'agrippe comme une araignée. Faut dire qu'elle a un grand cœur Un peu la folie des grandeurs, Aimer ne lui fait pas peur! Elle aurait même un cœur  d'artichaut Une feuille pour chaque Roméo Et n'a pas des bras de manchot. Parmi ses nombreux amants Beaucoup n'assument pas leur penchant Mais elle a l'ascendant. Elle a des formes généreuses Pas la taille de guêpe des danseuses Mais n'est pas venimeuse. Certains la regardent de haut Se prenant pour des super héros Pensant que pour sortir du lot Il faille plus de centimètres Mais c'est en fait bien mal connaître Les avantages des petits êtres, Comme passer inaperçu Faire discrètement des choses défendues Ou obtenir l'aide d'inconnus. On leur accorde peu d'importance Mais ils symbolisent l'innocence Par l'arrêt de leur croissance. Elle, ne le sait que trop bien. Elle déjoue les théoriciens Préfère suivre les épicuriens. Si un jour , vous la rencontrez, Evitez de la toiser, Alors ses yeux vous croiserez Et verrez que la grandeur d'âme N'est pas corrélée, c'est un drame, A la longueur des jambes d'une femme.

CŒUR D'ARTICHAUT
Elle n’était pas bien grande, Pas bien jolie non plus Elle avait le cœur tendre Et des idées révolues Elle ne traînait pas en bande Elle était un peu ingénue. Elle avait un cœur d’artichaut Et une cervelle de moineau S’est entichée d’un macho Qui la trouvait trop mélo. On ne la remarquait qu’à peine Ne faisait pas beaucoup de bruit Elle rêvait d’être une sirène, Une princesse des mille et une nuits, Epouser un capitaine Et dire adieu à l’ennui. Elle avait un cœur d’artichaut Et une cervelle de moineau S’est entichée d’un bargeot Qui avait peur des marmots. Elle avait une taille de guêpe Et une voix de crécelle Adorait manger des crêpes Flambées au rhum et au miel Souvenir d’une amourette Tout près de la citadelle. Elle avait un cœur d’artichaut Et une cervelle de moineau S’est entichée d’un gaucho Qui aimait trop les bistro. Elle aimait les vieilles chansons, La pluie, le vent, les collines, Les manèges à sensations, Le parfum de la brillantine Les champs après la moisson Les battements dans sa poitrine. Elle avait un cœur d’artichaut Et des rêves un peu trop gros. Emportée par un vent chaud, Sur une île, elle vit solo. Toi qui a un cœur d’artichaut Et des rêves de p’tit pierrot Loue un bateau, prends ton poncho, Adopte un môme, fuit les blaireaux.

PS: Je n'arrive pas à mettre au bon "format" et revenir à la ligne après chaque ver, désolée.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

bonheur

le mercredi 03 juillet 2019 à 07h35

:-D Merci pour ces quelques vers (+) d'autant que l'on peut dire que "mes aisselles touchent le gazon"

#
Profil

bovary3

le mercredi 03 juillet 2019 à 11h01

sympas tes poèmes, tu as un bon sens de l'humour,
et pas grave pour la mise en page, c'est très lisible!
Bon je vois que tu n'as pas quitté ta bonne humeur,j'en suis content pour toi!

#
Profil

Mark

le mercredi 03 juillet 2019 à 11h12

@Sophie72, merci pour le partage, pour le sourire c'est également le cas.
..et content de lire que les choses se décantent de manière positive pour vous.

#
Profil

Sophie72

le vendredi 05 juillet 2019 à 10h53

Alors que mon moral est assez "stable", c'est compliqué pour mon mari. Je suis moins triste qu'il y a quelques mois puisque je n'attends plus rien mais lui il a de grosses sautes d"humeur, des moments de remise en question où il peut tenir des propos culpabilisants et s'excuser quelques heures ou minutes plus tard. :-( Il ne peut apparemment s'empêcher de se faire des "scénario" sur un avenir proche et les "si" tournent en boucle dans tête, du genre "et si finalement il revient vers elle (moi pour ceux qui auraient du mal à suivre ;) )..." "et si les sentiment qu'elle a pour lui ne disparaissent pas..." etc... Il m'a même dit de partir rejoindre mon ami de vivre ce que j'avais à vivre et de voir si je voulais toujours rester avec lui! Moi bizarrement j'arrive à vivre au moment présent et ne me projette pas. La seule chose que je vois dans l'avenir c'est notre vie toujours ensemble. Pour le reste, au moins j'ai réalisé que ce que je souhaite est tellement peu probable (et là je ne parle pas nécessairement de cet ami mais si jamais j'avais un jour des sentiments pour un autre) que je ne vais pas m'épuiser à courir après .
J'espère que dans les semaines à venir, mon mec ira mieux. Il n'a personne à qui en parler lui. Cela n'aide sans doute pas. :-(

#
Profil

Sophie72

le lundi 08 juillet 2019 à 10h30

Aujourd'hui, j'ai un peu le moral dans les chaussettes. Bon je savais que cela ne resterait pas stable très longtemps mais bon je ne m'y habitue jamais à ces descentes. Mon moral peut parfois descendre très très bas même s'il peut aussi monter très haut. Là ce qui me mine comme souvent c'est que mon estime de moi en a encore pris un coup dans les plumes et je me sens aujourd'hui encore plus nulle et plus moche qu'avant d'être rejetée comme une malpropre. Alors certes mon amour de toujours me met du baume au cœur mais la petite voix en moi me dit que pour que quelqu'un me méprise ainsi c'est que je suis méprisable. :-( Je savais qu'il n'avait pas de sentiment pour moi mais de là à me rejeter, c'est dur! Je n'arrive pas à comprendre comment j'ai pu me tromper à ce point sur lui. :-(

#
Profil

Siestacorta

le lundi 08 juillet 2019 à 11h00

Tu sais, les gens peuvent rejeter nos sentiments, et s'ils nous rejettent avec c'est pas forcément qu'ils nous trouvent rien.
Mais comme ils rejettent ce qu'on leur a proposé, offert, ils ne savent pas faire autrement que nous rejeter en même temps. Le bébé avec l'eau du bain... Ils veulent se sortir de la situation, et ne voient pas d'autres solutions que couper les ponts.

Faut dire que parfois, si on refuse notre proposition mais que la personne reste ouverte à une "amitié", on sait pas trop quoi en faire, on tourne en boucle sur ce qu'on a pas résolu... Ce sont peut-être des gens qui craignent le malentendu qui seraient socialement brutaux ?

On nous a tellement appris que amour = tout bon ou tout mal qu'on n'essaie pas de trouver d'autres pistes. Et elles sont pas toujours faciles d'accès.
Ça n'empêche certes pas un minimum de délicatesse !

Donc : tu peux te mépriser si tu sais pas faire autre chose pour le moment (je te souhaite que ça dure pas...), mais tu peux aussi voir que si ça se trouve, il y a un mécanisme social en cause qui ne tient pas qu'à toi ou à lui... Et que les gens qui savent le dépasser sont rares. Ca fait mal d'être rejeté (on l'a tous vécu, et on a parfois été de l'autre côté de la porte fermée), mais au-delà des émotions, parfois on ne peut pas en vouloir à l'autre, il sait encore moins ce qu'il peut faire que nous.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#

(compte clôturé)

le lundi 08 juillet 2019 à 11h12

Courage Sophie.

#
Profil

Sophie72

le lundi 08 juillet 2019 à 12h30

Siestacorta
Tu sais, les gens peuvent rejeter nos sentiments, et s'ils nous rejettent avec c'est pas forcément qu'ils nous trouvent rien.
Mais comme ils rejettent ce qu'on leur a proposé, offert, ils ne savent pas faire autrement que nous rejeter en même temps. Le bébé avec l'eau du bain... Ils veulent se sortir de la situation, et ne voient pas d'autres solutions que couper les ponts.

Faut dire que parfois, si on refuse notre proposition mais que la personne reste ouverte à une "amitié", on sait pas trop quoi en faire, on tourne en boucle sur ce qu'on a pas résolu... Ce sont peut-être des gens qui craignent le malentendu qui seraient socialement brutaux ?

Je me suis dit ce genre de choses aussi mais en même temps, je sens que c'est comme lui trouver des excuses qui m'empêchent de m'éloigner vraiment, de renoncer à mes sentiments pour lui. J'hésite à lui demander des explications pour être certaine qu'il n'y a pas un genre de "malentendu" mais mon mari ne veut pas, sans doute parce qu'à la fois il veut me protéger d'une nouvelle claque mais aussi parce qu'il serait à nouveau déstabilisé si j'avais une réponse. Je n'attends pas un "retournement de situation" mais quelque chose qui ne rendrait pas aussi laids les sentiments que j'ai eu pour lui. Même mes sentiments maintenant sont moches, sales...Ca fait plusieurs jours que je me demande s'il faut que je le raye de mes contacts FB parce que voir ses publications me fait mal. Mais en même temps c'est le rayer définitivement de ma vie et je n'en trouve pas encore le courage. Mon mari ne me demande d'ailleurs pas de couper les ponts avec lui et ne comprend pas que j'ai préféré prendre le risque de le perdre complètement plutôt que de continuer à avoir des relations vaguement amicales... Mais en fait, je souffrais déjà parce que n'être qu'une vague connaissance dont il pouvait s'éloigner sans crier gare était pour moi source de souffrance. Actuellement, je ne sais pas ce que je veux, attendre que mes sentiments disparaissent et garder le contact (via les réseaux sociaux) ou ne plus avoir du tout de contacts .


Siestacorta

Donc : tu peux te mépriser si tu sais pas faire autre chose pour le moment (je te souhaite que ça dure pas...), mais tu peux aussi voir que si ça se trouve, il y a un mécanisme social en cause qui ne tient pas qu'à toi ou à lui... Et que les gens qui savent le dépasser sont rares. Ca fait mal d'être rejeté (on l'a tous vécu, et on a parfois été de l'autre côté de la porte fermée), mais au-delà des émotions, parfois on ne peut pas en vouloir à l'autre, il sait encore moins ce qu'il peut faire que nous.

Parfois je pense que lui en vouloir m'aiderait pourtant parce que si je ne lui en veux pas à lui, je m'en veux à moi. :( C'est dichotomique et je n'y peux rien.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 08 juillet 2019 à 20h14

Pour les contacts FB... Tu peux paramêtrer pour pour ne pas voir de notifs de son profil. Comme c'est toi qui devra faire exprès de chercher des news, au bout d'un moment, t'oublieras de le faire ou tu arriveras à te persuader que ça t'apporte rien...

Et tu verras après si tu bloques ou pas, si ça reste nécessaire, si ça a du sens.

A toi de voir, pour les explications. A la base je crois pas que ça serve à grand chose, quand quelqu'un ne nous aime pas (plus) amoureusement, et préfère garder sa distance, ça fait mal mais on y peut rien, et souvent l'autre non plus...
Je pense que quelqu'un qui nous quitte ne nous "doit" pas d'explications. A la rigueur on peut soi-même dire ce qu'on pense, mais je crois que ça prolonge nos attentes de dialogue... Donc dès qu'on peut y renoncer, le mieux.

Mais si on peut pas, on peut pas, quitte à aller se prendre de nouvelles claques ça peut faire partie du chemin.
Et puis oui, on peut dissiper un malentendu.
Quel serait celui que tu peux dissiper ici ?
Qu'est-ce que tu peux raisonnablement attendre qui te ferait du bien, ici ?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion