Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Aurais-je un Coeur assez grand ? Ma chérie rencontre quelqu'un

Poly/Mono
#
Profil

Pol_y_tron

le dimanche 14 novembre 2021 à 19h59

Bonsoir !

Alors je ne sais pas tellement si j'obtiendrais plus réponses à mes questions que ce que j'ai déjà pu avoir en lisant d'autre discussions.. mais je sens que ça me ferais un peu de bien d'avoir des avis bienveillant, quand je n'est autours de moi que très peu d'amis ouvert au sujet. (Disons que l'on essaie de me convaincre que mon amoureuse ne m'aime plus, et que si elle ne veut pas que l'on se sépare, c'est parce qu'elle à du mal à coupez les ponts ! Ou liens ou etc... Ce qui ne me plaît pas beaucoup, car je lui fait franchement confiance.)

Bon, pour rentrer dans le vif du sujet. Nous sommes ensemble depuis 5ans, je l'ai rencontré à 18ans, elle en avait 3 de plus. Pas si important. Elle est tombée très vite très amoureuse de moi à l'époque, et cela m'a effrayé, nous j'ai rompu au bout de deux semaines. A l'époque j'étais mal dans ma peau, j'ai eu peur de ne pas pouvoir lui donner le même amour qu'elle me donnait. Plus tard, nous nous sommes revus, enfin je lui ai proposé, parce que j'avais envie de sexe tout simplement ! Alors c'est pas très glorieux ni très sympa de lui faire ça alors qu'elle avait encore probablement des sentiments pour moi, et j'avoue, c'était facile, j'en ai profité !
J'ai mis beaucoup de temps avant de m'épanouir sexuellement, j'étais toujours plutôt très malheureux, je n'ai clairement pas été quelqu'un de bien avec elle ! (Enfin ça dépend, évidemment, mais je sais que je lui ai fait beaucoup de mal).
On était partie pour une relation libre, que je voulais ! Puis, classique, il est arrivé que ça lui est arrivé, et ça m'a fait mal à la gueule. Je lui ai donc demandé de passer en relation exclusive. J'ai un soucis avec mon égo, je le sais. Que ça soit mon physique, ou mes capacités sexuels, voire même la "taille"... enfin tout un tas de conneries, dont je connais la dérision et la vanité, et pour autant ce sont mes déterminismes, j'essais tant bien que mal de m'en sortir ! Bref, elle me rassure, elle m'aime, elle est très expressive concernant sont amour pour moi, moi très peu, j'ai peur de m'engager. Je suis même assez froid avec elle, je comprend maintenant que je voulais garder le contrôle, que si quelqu'un devait un jours s'en aller, ce serait moi. Je suis une belle merde, oui. J'étais aussi à l'époque encore amoureux de mon premier vrai amour, je lui en avait fait part, et je continuais de la côtoyer par ailleurs, c'est toujours une amie très proche, mais je n'ai pas besoin d'aller plus loin dans cette relation, depuis que j'ai compris que les relations libre ou poly était pas tellement faites pour moi.
Alors c'est assez contradictoire parce que je crois encore aimer cette personne, simplement je ne veux rien créer avec elle, donc le polyamour est possible pour moi aussi, enfin en termes sentimentaux seulement. Enfin, pour pas être trop long... J'ai finis par accepter que je n'aimais pas ma chérie de passion mais autrement. Avec le temps on est vraiment devenu le pilier de l'un et de l'autre, et j'ai compris que je l'aimais plus que tout. Malheureusement j'ai continué de ne pas lui montrer plus que ça, et même par moment de remettre en question notre couple, qui pouvait s'enfermer parfois dans un quotidien assez ennuyeux.
Puis j'ai compris que le problème n'était pas nous, mais moi, toujours, ma vie, ou j'en suis. Je n'ai pas su profiter pleinement de ce que j'avais. A l'époque on vivait dans la même ville. Depuis Août, elle a déménagé dans une ville pour ses études. Je suis allez la voire deux fois. Puis plus possible pendant 3 semaines car elle était occupée.. Et elle revient me voir pendant les vacances et m'annonces qu'elle a eu une relation sexuelle avec un autre homme. Une fois le soir, puis le matin (c'est dur pour mon égo, allez savoir pourquoi) ! Elle pensait que l'on avait établi une sorte de "joker", dont on a parlé, oui, mais qui n'avait clairement pas été mis en place.
J'ai eu beaucoup de mal à le digérer, parce qu'elle commençait à me manquer terriblement, je trouvais que la distance nous rapprochais quand on se voyais, plus d'ennui ! que du bonheur ! J'ai de nouveau vérifier mon amour sincère pour elle. Seulement voilà, je n'arrive pas a passer au dessus de sa liaison, qu'elle à eu avec quelqu'un qu'il l'attire énormément et physiquement et mentalement. Donc une nouvelle histoire. Elle aimerait dans l'idéal vivre une aventure avec lui, le temps qu'il s'en aille de la ville. Donc 3mois. Elle me dit qu'elle aurait l'impression de passer à côté de quelque chose, qu'elle est jeune, qu'elle a besoin de profiter, qu'elle se sent seule où elle est. Et je comprend tout ça, simplement je n'arrive pas à contenir mes émotions. Je suis jaloux et dégouté, j'ai peur qu'elle le préfère, qu'elle me compare etc.. Imaginer les scènes de sexes est une torture. (Au passage, on a aucun soucis de ce côté là, c'est le feu. Pour nous deux*) C'est nul, j'en ai bien conscience mais je n'arrive pas a faire autrement jusque maintenant. Je dors mal et je suis très triste depuis deux semaine maintenant. J'aimerais tellement pouvoir l'accepter.. Je me demande si j'en serais capable.. Pensez vous qu'il me soit possible de changer ? Et je sais que si ça lui est arriver une fois, ça arrivera de nouveau, donc je ne peux pas non plus me dire que c'est "une fois". Je la pensais parfaitement mono.. alors j'avoue que je me sens nul de ne pas avoir vu. Elle m'a aussi dit, en voyant ma détresse, qu'elle ne pensait pas que je l'aimais autant. Ca m'a un peu étonné et en même temps je comprend.. J'ai merdé. Qu'est ce que je peux essayer de faire pour accepter ? Elle m'a aussi proposer de ne plus le revoir.. mais je sens que ça n'engendrera que frustration. Je ne veux pas restreindre sa liberté.

"J'ai reconnu le bonheur, au bruit qu'il a fait en partant". Proust. Cliché et pourtant, c'est exactement ce qu'il m'est arrivé. Encore que.. elle n'est pas partie et ça ne me facilite pas la prise de décisions !

Un grand Merci à ceux qui auront eu le courage de tout lire.. Et à vos réponses éventuelles.

#

Polyglobulie (invité)

le lundi 15 novembre 2021 à 11h28

Je ne comprends pas pourquoi tu te sens aussi mal, c'est clairement de la tromperie de sa part, elle a profité du flou concernant un joker pour te trompé.

Tu parles d'une frustration pour elle si elle arrête de me voir, en quoi est ce mal hja

#
Profil

Mark

le lundi 15 novembre 2021 à 11h41

@Pol_y_tron

Tu as fait du chemin à travers ton analyse. As tu pu verbaliser cela avec les même mots à ta partenaire?

Paradoxalement, la liberté vient souvent renforcer l'attachement. ;-)

#
Profil

Pol_y_tron

le lundi 15 novembre 2021 à 16h34

@Polyglobulie
Merci pour ta réponse, sincère mais je crois un peu dur.. Déjà, elle m'en a parlé, elle n'a pas voulu me le cacher... et aussi étrange que celui puisse paraître, pour moi surtout d'ailleurs, elle ne pensait pas que cela m'affecterait autant ! Elle s'attendait a un peu de jalousie, un ego un peu agressé mais sans plus.. ça l'a bouleversée lorsqu'elle m'a vu bouleversé moi-même.. Alors c'est vrai que j'aurais préféré qu'elle m'en parle avant de passer à l'acte.. je lui en veux, elle le sait, elle est désolé !

@Mark (je n'ai pas idée de comment te faire apparaître les nom en bleu, comme un lien ! si tu peux m'expliquer au passage ce serait bien pratique :-)) (A ben si finalement !)

Oui, j'en ai beaucoup discuté avec elle depuis.. ! Elle n'a pas l'air de tellement s'être poser de question à vrai dire. Enfin elle m'a dit qu'elle ne savait pas trop, au final c'est plutôt moi qui lui ai parlé de polyamour ou d'autre forme de relation que mono'.. Elle m'a dit qu'elle ne pensait pas que c'était ça, parce qu'elle n'était pas amoureuse de l'autre. Seulement une grande attirance physiquement et "il s'entende" bien. Je lui ai posé des questions pour tenter de me faire à l'idée que je ne suis pas seul au monde et que ça n'est pas si grave.. de l'humaniser un peu en quelque sorte, cet "autre".. Et de ce qu'elle me décrit, ça ressemble fortement à une rencontre comme la notre à vrai dire ! Si elle le côtoie plus longtemps, j'ai du mal à imaginer qu'elle ne développe aucun sentiment. Je vais la voir ce week end pour en rediscuter. Je voudrais savoir de son côté ce que ça représente vraiment pour elle. Elle doit se poser ces questions ! Sinon j'aurais probablement toujours du mal à accepter ses désirs "pas nécessaire mais quand même là".. Je pense qu'elle trouvera la même réponse que moi à force, je lui est recommander de visiter ce site, qui donne plein d'exemple similaire au nôtre, je pense qu'elle pourra se faire une idée à ce moment là ! Merci pour ta réponse en tout cas, c'est encourageant :-) !

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

Mark

le lundi 15 novembre 2021 à 17h06

Pol_y_tron
(je n'ai pas idée de comment te faire apparaître les nom en bleu, comme un lien ! si tu peux m'expliquer au passage ce serait bien pratique :-)) (A ben si finalement !)

ça apparait uniquement en bleu si la personne que tu taggue est inscrite. Si la personne poste en tant qu'invité, placer le @ devant son pseudo n'aurait pas d'effet.

Tu arriveras peut-être dans ton cheminement à la réflexion que personne ne nous appartient réellement et est donc libre de ses pensées, envies et sentiments. Par extension, de son corps. Prendre conscience que cette liberté n'enlève rien, si ce n'est parfois un peu de temps, à une relation est une confirmation qui se fait souvent dans le temps. (et ça apaise ;-)

#
Profil

Pol_y_tron

le lundi 15 novembre 2021 à 18h28

@Mark

Oui, tu as raisons.. A vrai dire j'ai toujours "pensé" comme ça, mais entre théorie et pratique.. c'est un peu plus compliqué ! J'imagine que je vais devoir retrouver aussi ma propre liberté, car ce qui m'affecte aussi terriblement, c'est de m'être "consacré" autant, pour quelque chose qui ne fait de toute façon pas son bonheur. Puis reste la jalousie, mais ça je vais me débrouiller.. je sais d'où elle vient, je peux la comprend même si je hais ce qu'elle me fait ressentir.

J'espère que j'arriverais à couplé mes pensés et ce que je ressens ! J'imagine bien que ça doit apaiser.. Je trouve ça assez beau même, je dois dire. Enfin je trouvais aussi beau "l'appartenance" mutuelle. Mais l'idée de liberté à quand même quelque chose de singulier ! Que demander de plus ?

Merci pour tes réponses.. je reviendrais peut être un de ces 4 si je suis dans l'impasse. (Enfin non pas que j'attende que tu puisses me répondre de nouveau !) En attendant je vais continuer de lire d'autres discussions, ça encourage et ça repose, quand bien même ce n'est pas souvent si heureux haha!

Bonne soirée :-)

#
Profil

Mark

le lundi 15 novembre 2021 à 19h43

@Pol_y_tron

Absolument d'accord avec ton point de vue. Quand les sentiment s'en mêlent (ou s'emmellent, c'est selon) la théorie parait bien simpliste.

Bon cheminement, tu as pour toi une capacité de questionnement et d'analyse.. ça ne peux que te/vous être bénéfique

Bonne soirée ;-)

#
Profil

bonheur

le mardi 16 novembre 2021 à 13h29

@Pol_y_tron

Je me surprends à me retrouver dans ce que tu exprimes de ta vie et à la fois retrouver aussi mon chéri de vie.

Déjà, l'amour est sentimental et se cantonne à cela pour certaines personnes. Donc, cet amour qui n'en n'est plus un tout en en étant un... je connais. Personnellement, j'ai tranché en explicitant que c'est de l'amour et que je n'y mêle pas une sexualité (même pas envie d'ailleurs), alors que c'est de l'amour (émotion). Le hic, c'est qu'une fois que c'est établi, faut assumer. Et une fois le pas franchi, il reste la réciprocité (ou non), acceptée, assumée également. Et puis, lorsque l'on aime déjà... bref compliqué.

Le point de vue de mon chéri de vie. Il consiste en fait à aimer la simplicité. Donc, même s'il avait un coup de foudre, il n'admettra (sauf à moi, à qui il peut confier cela) pas publiquement ou même à cette tierce personne, qu'il est amoureux. Il sera plus ou moins proche.

Autrement dit, sache que tu aimes aussi (et tu le dis toi-même : "ton premier vrai amour") en dehors de ton couple. C'est une forme d'amour que tu pourras, lorsque tu y verras clair, embellir (éventuellement).

#
Profil

Pol_y_tron

le jeudi 09 décembre 2021 à 13h08

@bonheur

Merci, pour ton message, j'avais un peu oublié de répondre, en sachant que je reviendrais probablement discuter par ici.. C'est vrai, je peux toujours considérer que je l'aime, ce premier amour, mais plus rien à voir avec le jours où je l'ai rencontrée, et plus rien à voir non plus avec ce que je ressens actuellement pour ma chérie..

Alors, si vous le voulez bien j'explique un peu l'évolution de notre situation, qui je crois n'est pas très saine.. Mais peut-être sauriez-vous m'éclairer un peu.. !

Alors voilà, après avoir "essayé" (je dis "essayé" car finalement, ce ne fût qu'une période très courte et il ne s'est rien passé entre elle et sont "coup de cœur" depuis.. donc un peu plus facile.) d'accepter qu'il lui fallait vivre sa relation avec cette nouvelle personne, nous nous sommes retrouvé assez fréquemment. J'ai passé beaucoup de temps chez elle, à faire des allez retour entre ma ville et la sienne. Heureusement elle n'est pas très loin.
C'était super… J'ai eu l'impression d'éprouver une sorte de passion qui dormait auparavant, et que je m'explique peut être un peu facilement, par le fait qu'elle ne m'est plus acquise comme je l'avais toujours imaginé, inconsciemment en tout cas. Cet être libre, où qui m'échappe, ravive une flamme en moi. C'est assez cliché jusque là et je me demande parfois si ça n'est pas factice, si ça n'est pas ma dépendance affective qui me créer tout ses beaux sentiments pour récupérer son "dû". Et pourtant, au delà de ça j'y crois.. j'ai l'impression d'être amoureux une seconde fois. Sauf que cette fois je n'est plus la peur et la frilosité de lorsque je la rencontrais la première fois, alors je peux pleinement assumer cet amour et le lui montrer. Elle semblait être vraiment heureuse de me voir comme ça, je l'étais aussi car elle me montrait la même chose en retour..

Seulement voilà, la jalousie.. la jalousie terrible, je n'arrive pas à m'enlever ces images que j'ai dans la tête, elle avec cet autre, ces petits détails dont j'avais insisté pour les connaître.. revienne, très souvent dans la journée, même lorsque je suis avec elle, et alors je suis épris d'une grande tristesse, et d'un peu de colère, même si je n'ai aucune haine envers elle et que aucune de mes émotions ne me font ressentir quoi que que ce soit de violent (et tant mieux !). Je suis simplement triste.
J'ai vraiment beaucoup de mal, viscéralement à accepter l'existence de cette "exaltation du nouveau" qu'elle à pu ressentir avec lui et qu'elle ne ressentira probablement plus jamais avec moi. A moins qu'on ne se voit plus pendant un moment peut être..

Finalement j'ai fini par ne pas pouvoir supporter cette situation, je n'arrive pas à oublier ni à accepter.
Je lui ai dit que ça ne pourrait pas continuer, que je suis désolé, que malgré tout ce qui est beau dans la polyamorie, je me sentais monogame, que je n'avais pas la place pour d'autre.. En même temps que me sentir égoïste et dans l'illusion complète, ou plutôt dans cette désillusion d'avoir découvert, avec le peu d'expérience que j'ai pu vivre en terme de relation amoureuse, que nos partenaires peuvent et même probablement désirent d'autres que nous, que ce qui les retient de passer à l'acte, c'est probablement le plus souvent, une dépendance affective et une peur de perdre l'autre, ou bien un respect tacite de déterminisme sociaux.. etc. Je continue contradictoirement de croire que c'est une relation exclusive qu'il me "faut". Que si elle ressent ça pour d'autre, ou qu'en tout cas elle exprime le besoin de le vivre, c'est que je ne suis pas assez. Et je sais toute la vanité de cette pensé là. Pour autant je n'arrive pas à m'en détacher.

Résulte que je lui fais beaucoup de mal, qu'elle en pleure, qu'elle s'en veut terriblement, qu'elle finit même par me dire que j'ai "raison" alors que moi-même je balbutiait entre lui dire que c'est normal et qu'elle n'a rien fait de mal et qu'en même temps je pense que l'on peut s'empêcher des choses parfois pour garder ce qui est précieux. Enfin.. Je lui que non, j'essaie de la rassurer.. je lui dis que le problème c'est moi, c'est ma jalousie, mon insécurité égotique, au delà d'elle, sur laquelle j'avais fait reposer la majeure partie.. qui c'est un peu envolé lorsqu'elle à ardemment désiré cet autre. Et je le pense très sincèrement.
Qu'il faut que je prenne du temps pour moi, mais que je ne peux plus la voir pendant ce temps car je n'arriverais ni à oublier ni à à l'accepter si je reste à ces côtés et qu'elle me rappel sans arrêt ces sentiments terrible.
Pareillement, je lui ai brisé le cœur.. Je lui ai dit que je reviendrais vers elle quoiqu'il arrive lorsque j'aurais oublié ou accepté, mais peut-être comme un amis. Depuis je ne suis pas retourné la voir, ça ne fais que depuis dimanche dernier, et pourtant chaque jours me paraît une année entière. Je pense à elle chaque minutes, je me dis que je fais peut-être la plus grosse connerie de ma vie, car elle risque d'avancer et de m'oublier. Elle m'assure que non (enfin elle ne m'assure pas explicitement, mais tout dans sa réaction me porte à y croire), qu'elle comprend, qu'elle m'attendra, qu'elle ne reverra plus cet autre, si peu important comparé à nous. Je lui dis, paradoxalement à mes sentiments, qu'il ne faut surtout pas qu'elle se bride, que si elle en à ressenti le besoin il faut qu'elle le vive, que je ne veut et ne peut me résoudre à l'empêcher de vivre, malgré que j'aurais voulu qu'il n'y ai que moi. Et à ça elle me répond qu'elle ne veut plus le voir.. je sais que c'est parce qu'elle à peur et qu'elle n'est pas en état pour le revoir.. pas parce qu'elle s'en fiche de lui. J'ai l'impression de faire n'importe quoi, de créer plus de mal que de bien, et en plus j'ai terriblement peur de la perdre définitivement..
Car quelque part je n'arrive pas à me résigner, j'espère toujours que nous nous remettrons ensemble et qu'elle n'aura d'yeux que pour moi.. que c'est un passage qu'elle se doit de vivre, mais sans moi puisque je ne peux le supporter. Je me dis que de mon côté je ne me refuserai rien si une occasion se présentait, et pourtant, toute mes pensées vont pour elles, et les autres m'indiffère royalement.

Que pensez vous de tout ça.. ? Je n'arrive plus à garder les idées claires.

++aussi j'oubliais : Est ce que je serait injuste d'accepter qu'elle ne le revoit plus ? Tout en essayant de me faire à l'idée de nos liberté physique et émotionnelle le long du chemin ?

Message modifié par son auteur il y a 12 mois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion