Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Poser sa souffrance sur du papier - petit écrit

Poly/Mono
#
Profil

Petitcrapaud

le dimanche 28 février 2021 à 14h47

Son silence me tue.
Une seconde, une minute, une heure, un mois…. Voila un mois que nous avons (que tu as) pris la décision, de ne pas me m’aimer comme je suis. Voilà un mois, que tu m’as dit dans les yeux :
Mon amour, je t’aime, mais je ne peux plus te partager.
C’est trop difficile pour moi de te savoir dans ses bras la nuit. Je veux une vie simple.
Je suis restée là, debout, devant toi. Les bras balans, les yeux noyés de larmes que je n’ai pas réussis à maintenir. Debout, après avoir déposé mon cœur, mon âme et toute ma vérité à tes pieds. Je me suis retrouvée là. Mise à nue et abandonnée.
Les seuls mots ayant réussi à s’échapper ont été : « Mais, je t’aime. »
Ma pauvre fille. L’amour… n’a pas réellement de poids face à la normalité. Tu pensais réellement, qu’il pouvait t’aimer dans ta globalité, pour ce que tu es au plus profond de toi-même, jusqu’à la plus petite de tes cellules ? Pauvre fille… que tu es naïve.
Voilà un mois, que tu as créé ce vide en moi.
Oui Mesdames, Messieurs, vous allez tomber de votre chaise. Mais nous, poly amoureux souffrons, et je vous assure que, nous avons deux, ou trois, ou quatre, ou mille fois plus de chances d’avoir le cœur brisé.
Alors voilà un mois, que j’essaie de faire le deuil moi-même. Et voilà un mois, que je perds pied.
Est-ce que ça vaut réellement la peine… de mener cette bataille, la bataille de ta propre vérité. Est-ce qu’il ne serait pas plus simple de tout abandonner, et de rentré dans les cases, toutes bêtement carrées? Je suis épuisée. Au plus profond de mes abîmes. Seule, nue, rejetée. Je suis épuisée.

#
Profil

Caoline

le dimanche 28 février 2021 à 16h03

Pensées de soutien, comme je te comprends...
Mais essayer d'être autrement que tu es ou taire celle que tu es ne serait-ce pas ne plus t'aimer toi même et même ne plus être aimée puisque celle qui serait aimée ça ne serait pas vraiment toi.
Mais je comprends la tentation vraiment.

#
Profil

bonheur

le dimanche 28 février 2021 à 17h59

Un petit crapaud est un être vivant et c'est ce côté vivant qui maintient l'être.

Soit vivant et comprend les réalités différentes, divergentes parfois. L'amour est compliqué, c'est également ce que ma polyaffectivité m'a appris.

Beau chemin et bel avenir ! La clarté viendra...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion