Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Début du polyamour / accueillir quand l'autre va voir ailleurs

Poly/Mono
#
Profil

Storm

le mardi 07 décembre 2021 à 01h10

Bonjour tout le monde,

J'écris depuis ce que je vis ce soir même. Cela fait quelques semaines que ma compagne et moi avons décidé d'ouvrir notre relation exclusive (qui va bientôt fêter sa première année d'existence). Ma partenaire est en lien sexuel/sensuel/amoureux avec deux autres personnes, moi non/pas encore.

C'est encore tout frais, ce n'est pas nouveau que je sois confronté à du polyamour, j'y ai beaucoup réfléchi, j'ai beaucoup écouté des ami·e·s sur la question. Je sens que la compersion fait son chemin petit à petit.

Ce soir je me demande juste : en sachant qu'elle est avec cette autre personne, qu'est-ce qui pourrait me faire du bien, ce soir ?
Qu'est-ce qui vous a fait du bien les premières fois que vos partenaires sont allé·e·s voir ailleurs, et que vous le saviez pertinemment dans le cadre dans votre relation (et non en l'apprenant après) ?

Je ne me sens pas mal, mais il y a comme un nuage, comme une envie de me sentir inclus, comme si je redoutais d'être oublié, comme si j'avais peur de ne pas compter. Je le sais intellectuellement, elle me le dit par des mots qu'elle m'aime et qu'elle pense à moi, elle m'a même appelé dans la soirée. Alors quoi ? Pourquoi ce cœur un peu lourd ? Est-ce un bout de deuil de la relation à deux avec cette idée de duo qui se donne du temps et de l'élan ? Ya comme un petit enfant à l'intérieur qui dit "j'aimerais qu'elle soit aussi avec moi". Peur qu'on me prenne "ma place" ? (parce que la personne qu'elle voit ce soir vit en ce moment plus près de chez elle, je vois que ça n'aide pas mon sentiment).

Merci pour celleux qui me liront, merci d'être par là. <3

#
Profil

Topper

le mardi 07 décembre 2021 à 09h43

Bonjour @Storm, il y a plusieurs choses emmêlées dans ton message.

Pour en savoir plus sur la situation déjà : cela fait combien de temps exactement que vous avez ouvert votre couple ? Est-ce que tu as eu à gérer plusieurs sorties déjà ? Comment se sont-elles déroulées ? (durée, contexte, fréquence)

Ensuite, pour ce qui est des premières sorties de ma compagne, c'était très compliqué pour moi. Nous sommes un couple très fusionnel, donc quand l'autre part, on se sent vide, et moi plus qu'elle car elle a plus de facilité à s'occuper seule. Avec le temps, je me suis habitué déjà, mine de rien cela joue beaucoup.

Je me suis mis à anticiper aussi en prévoyant des activités à faire lorsqu'elle n'est pas là. Cela fonctionne bien et ça évite de tourner en rond le moment arrivé. En ce qui me concerne, je suis au milieu de la campagne et avec un enfant donc je n'ai pas beaucoup de liberté mais ça peut être l'occasion aussi de sortir de ton côté.

Ce qui a pas mal aidé aussi est de moi-même me projeter dans des relations. Lorsqu'elle était de sortie, il m'arrivait de passer la soirée à discuter en ligne avec une potentielle future rencontre. C'est stimulant, ça fait passer le temps (très vite) et ça fait surtout passer un bon moment où on pense à soi et pas à l'autre.

#
Profil

Storm

le mercredi 08 décembre 2021 à 20h55

Salut Topper, merci de ta réponse.

On a ouvert officiellement il y a moins d'un mois. On ne vit pas ensemble (elle vit à 1h de chez moi en voiture / et elle n'a pas de véhicule).

Qu'appelles-tu des "sorties" ? Des moments où je sais où elle est avec quelqu'un d'autre ? C'est déjà arrivé 4 fois. Ça a pu être une soirée entière jusqu'au midi le lendemain, plutôt sur ce modèle.

Est-ce que pour toi dans ces moments vous avez posé comme code avec ta compagne que vous ne communiquez pas à ce moment-là ? Ou bien c'est quelque chose de possible, où elle peut te rassurer ?

Je comprends l'idée de s'occuper à ce moment-là, ou de se projeter dans d'autres relations. Mais sens-tu que toi dans ces moments-là tu as envie de ça ? ou est-ce juste pour compenser une sorte de manque ou de blessure ?

#
Profil

Cmoi31

le mercredi 08 décembre 2021 à 23h49

Hello @Storm

Je comprends très bien ce que tu vis, même si loin contexte personnel est différent. J'ai vécu il y a tout juste une semaine la pire nuit de ma vie, celle où la femme que j'aime a dormi auprès d'un autre pour la première fois.

Au final, sur le moment le temps semble si long, comme suspendu mais si on arrive à s'occuper il reprend son cours.

Personnellement j'avais prévu de libérer mon après midi du lendemain pour profiter le plus possible de son retour et j'ai donc occupé une bonne partie de ma nuit en travaillant. J'ai aussi pris une petite heure pour aller sur un site de discussion en ligne à la recherche d'un simple dial, je ne suis pas prêt (et ne le serais sans doute jamais) a avoir une autre femme dans la vie. C'est surtout le lendemain et les jours qui ont suivis qui ont été le plus dur pour moi, je sais que mon regard sur elle a changer et j'ai encore bcp de mal à accepter tout cela après 10 ans de mono.

Après comme le dit @Topper il faut prévoir et s'organiser pour essayer de faire des choses utiles/pour soi. Tu peux regarder un film qu'elle n'aime pas où relire un livre qui t'avait marqué. Plus tu seras occupé et plus le temps passera vite et puis sans doute que l'habitude jouera aussi d'ici quelques temps.

Regarde si elle change vis a vis de toi, de ce qu'elle te donne, de vos projets, de vos envies ou de votre intimité. Si rien ne change il n'y a pas de raison qu'elle te délaissera ou t'aimera moins. C'est juste un amour en plus et non pas, votre amour qu'elle partage avec un autre. J'ai lu une phase qui m'a bcp aide : ce n'est pas parce-qu'on a un second enfant qu'on aime moins le premier...

Bon courage à toi et n'hésites pas, tu n'es pas tout seul.

Message modifié par son auteur il y a 5 mois.

#
Profil

Topper

le jeudi 09 décembre 2021 à 11h48

Storm
Salut Topper, merci de ta réponse.

On a ouvert officiellement il y a moins d'un mois. On ne vit pas ensemble (elle vit à 1h de chez moi en voiture / et elle n'a pas de véhicule).

Qu'appelles-tu des "sorties" ? Des moments où je sais où elle est avec quelqu'un d'autre ? C'est déjà arrivé 4 fois. Ça a pu être une soirée entière jusqu'au midi le lendemain, plutôt sur ce modèle.

Par sorties, j'entends toutes sortes de rencontres ou de "dates" avec des partenaires.

4 fois en moins d'un mois, cela me paraît dense pour commencer une ouverture de couple. Je suis personnellement contre l'idée d'instaurer une règle de fréquence stricte. Néanmoins, il faut savoir s'auto-modérer et que les relations à l'extérieur du couple ne deviennent pas envahissantes dans l'emploi du temps. C'est le début. C'est éprouvant pour la personne qui reste à la maison. Continuer en appuyant à fond sur l'accélérateur c'est à coup sûr se prendre un mur.

Beaucoup de couples qui s'ouvrent en gérant très mal la NRE ou ENR (Energie de la Nouvelle Relation) ne s'en relèvent pas ou difficilement. Renseignez vous sur la NRE et sur ce que ça implique. Il est important de communiquer là dessus. Il vaut mieux prendre son temps et que ça se passe bien, plutôt que y aller à fond et se brûler les ailes.

Storm
Est-ce que pour toi dans ces moments vous avez posé comme code avec ta compagne que vous ne communiquez pas à ce moment-là ? Ou bien c'est quelque chose de possible, où elle peut te rassurer ?

Personnellement, je préfère qu'elle ne communique pas pendant ses sorties avec moi à part "je suis arrivée" et "je rentre". Instaurer une non-communication durant les "dates" permet de ne pas regarder son portable toutes les 2 minutes pour voir si il n'y aurait pas une notification que je n'aurais pas vu. C'est très stressant pour moi.

Alors ça c'était une demande de ma part pendant les premiers mois. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas. Cela ne me dérange plus, mais c'est aussi parce que je vis ses "dates" avec beaucoup plus de sérénité.

A l'inverse, quand je suis en "date", ma compagne a ce besoin de communiquer ponctuellement avec moi. On ne se fait pas des conversations, mais on prend des nouvelles pour savoir si tout va bien. Tout le monde fonctionne différemment, à toi de voir ce qui te convient le mieux.

Storm
Est-ce que pour toi dans ces moments vous avez posé comme code avec ta compagne que vous ne communiquez pas à ce moment-là ? Ou bien c'est quelque chose de possible, où elle peut te rassurer ?


Je comprends l'idée de s'occuper à ce moment-là, ou de se projeter dans d'autres relations. Mais sens-tu que toi dans ces moments-là tu as envie de ça ? ou est-ce juste pour compenser une sorte de manque ou de blessure ?

#
Profil

Maddy-Maddy

le jeudi 09 décembre 2021 à 14h32

Bonjour,

Je me permet d'intervenir car la première nuit sans mon amoureux arrive bientôt.
Et depuis j'oscille entre "être contente pour lui " et " peur immense que tout soit changé a son retour".

Pour éviter de le contacter tout le temps pour me rassurer j'ai demandé à une amie ( qui sait, ne juge pas et bienveillante) d'être mon soutient moral.
Je sais que si j'appelle elle répondra et viendra même chez moi pour m'éviter de rester seule avec mon angoisse.
Ça peut être une idée aussi pour vous?

#
Profil

Topper

le jeudi 09 décembre 2021 à 15h25

Bonjour @Maddy-Maddy, c'est une excellent idée. Même si c'est une option que tu n'utilises pas, c'est rassurant de savoir que tu l'as en cas de panique.

#
Profil

BunnyG

le dimanche 12 décembre 2021 à 00h18

Pour ma part la nuit passée était là première que la femme avec qui je suis depuis 8 ans passait avec son nouvel amoureux, j'appréhendais beaucoup depuis qu'on avait prévu cette date. Surtout qu'elle est partie hier au matin avant mon lever et elle n'est revenue que cet après-midi à 16h. Ce qui fait qu'entre jeudi soir et cet après-midi on ne s'est pas vus et on a eu quasi aucun contacts à part quelques messages pour me dire où elle est était. Depuis qu'on a emménagé ensemble il y a trois ans, jamais on avait passé aussi peu de temps ensemble, et jamais on ne s'était si peu parlé.

En prévision j'avais invité une amie à manger à la maison et à rester dormir dans la chambre d'ami pour que je ne soit pas isolé durant cette nuit. Je discute également avec une relation potentielle avec qui les choses se passent très bien, mais qui malheureusement était aussi occupée cette nuit-là. Ça a plutôt bien marché jusqu'au départ de mon amie, j'ai eu un énorme coup de mou et de déprime. C'est un peu le contrecoup de s'occuper quand notre partenaire est ailleurs, ça marche tant qu'on y pense pas, mais dès qu'on a de nouveau le temps d'y penser, les idées noires et les sentiments douloureux reviennent en force.

#
Profil

Storm

le jeudi 16 décembre 2021 à 21h17

J'ai envie de vous demander, à vous qui répondez à mon post initial : comment vous sentez-vous vis-à-vis de ce sentiment de se sentir isolé, délaissé ? j'observe en moi que j'ai des jugements, que je me dis que la direction la plus saine c'est d'aller vers suffisamment de sérénité pour que ça ne prenne plus le devant de la scène, et que si l'autre veut passer du bon temps avec quelqu'un d'autre, que ça ne me mette pas en face d'un vide profond. Est-ce que vous vous jugez vous aussi ? Ou est-ce que vous considérez que c'est normal de ressentir ça, et que l'autre fait quelque chose de mal ? j'ai l'impression que ça c'est l'héritage de nos habitudes sociétales, mais qu'au fond ce n'est pas sain.

#
Profil

PlumeDeVent

le vendredi 17 décembre 2021 à 22h26

Salut Storm,

Ayant été dans la situation inverse, je ne peux pas tant t'apporter un conseil qu'un vécu propre...

Lire ton message m'a donné envie de partager ce que j'ai ressenti lors de mes premières nuits avec mon nouvel amoureux, loin de mon compagnon avec qui je suis en couple mono depuis 3 ans. (mon amoureux vivant à plusieurs centaines de kilomètres, cela a dû s'organiser sur plusieurs jours plutôt qu'une seule nuit).

Pendant le séjour chez mon amoureux, j'ai beaucoup pensé à mon copain avec un très fort sentiment de gratitude envers lui, qu'il m'ait laissé vivre cette expérience.

Je suis sortie de cette expérience avec la sensation d'aimer les deux encore plus fort chacun.

Voilà, ça ne répond pas à ta question, mais j'espère que ça pourra alléger ta réflexion :)

Courage !

#
Profil

Topper

le dimanche 19 décembre 2021 à 11h32

@Storm En ce qui me concerne, je trouve ça normal de ressentir ce vide mais je ne trouve pas pour autant que ma partenaire fait quelque chose de mal. Selon-moi cela dépend surtout de la construction du couple et de la dépendance à l'autre.

Si l'on est habitué à vivre toujours avec l'autre, à organiser toutes nos activités ensemble, son absence provoque forcément un vide lorsque la personne n'est pas là.

Avec le temps, il faut réapprendre à vivre pour soi, en autonomie. Ce vide devient alors moins pesant.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion