Polyamour.info

Henriette34

Henriette34

Montpellier (France)

Participation aux discussions

Discussion : Ma femme est une … « salope »

Profil

Henriette34

le jeudi 19 août 2021 à 22h59

Et oui pour la "salope éthique" sans problème mais ce n'est pas du tout le propos de ce témoignage

Voir dans le contexte

Discussion : Ma femme est une … « salope »

Profil

Henriette34

le jeudi 19 août 2021 à 22h58

Merci @bonheur pour cette très belle réponse qui dit tout

Voir dans le contexte

Discussion : Ma femme est une … « salope »

Profil

Henriette34

le dimanche 15 août 2021 à 11h01

Bonjour,
pour c'est un troll, trop de fantasmes sont réunis.
Une volonté de provoquer en utilisant des termes dégradants pour parler d'une femme...
une femme qui fait l'amour n'est pas une 'salope", je suis très étonnée de voir que ce terme est passé dans le titre sans aucune modération
mais ne pourrait-on pas renvoyer ce terme au masculin en miroir de celui qui signe son témoignage et ne veut ni conseil, ni rien en retour, alors pourquoi poster ?
Bonne journée

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamour, frustration sexuelle

Profil

Henriette34

le dimanche 15 août 2021 à 08h06

Bonjour31Tolosa,
L'addiction a la pornographie a de vraies conséquences dans la sexualité et dit beaucoup de l'homme, de son désir de performances etc, la femme réifiée. si les livres ne te rebutent pas, tu peux regarder Michella Marzano La pornographie ou la mort du désir, c'est très éclairant. je ne pense pas que ça soit à prendre à la légère et il y a du soin à donner pour les deux, et soigner une addiction n'est jamais simple, en est-il bien conscient qu'il y a un problème ou le vit-il comme une activité normale ?
Concernant la sexualité, il y a de très bons livres qui déconstruisent, disent autre chose que la pénétration à tout prix Martin Page, Maia Mazaurette et l'excellent Jouissance club qui ouvrent de nombreuses autres portes,
si cela vous apporte de l'apaisement, de la confiance, c'est bien
Préserve-toi, mesure bien que ce que tu vis peut t'abimer et ce ne serait pas juste
Je t'embrasse

Voir dans le contexte

Discussion : Accepter de voir le désir de l'autre

Profil

Henriette34

le dimanche 15 août 2021 à 07h58

Bonjour Pierref,
Je trouve qu'il y a beaucoup trop de souffrance dans ton histoire. Elle sait qu'elle te fait souffrir et le fait quand même, c'est à creuser dans de nombreuses directions son lien aux hommes, à la séduction, mais aussi le lien qu'elle construit avec toi, pourquoi a-t-elle besoin de te mettre mal, de te pousser à partir ? Qu'est-ce qui se joue ?
Quand la souffrance s'invite massivement, je pars.
Bon courage, toute mon empathie

Voir dans le contexte

Discussion : Besoin de vider mon sac

Profil

Henriette34

le dimanche 15 août 2021 à 07h54

Bonjour Hebus,
Bravo pour ta mise à nu, ta franchise et ton regard sur toi-même. Oui, il y a beaucoup à déconstruire sur le rôle de l'homme, sa place, son lien à la femme qu'il aime et comment il pense l'aimer, etc. ce qu''il croit juste.
J'ai été en couple, mariée avec un homme jaloux, pendant plus de 20 ans, et je comprends parfaitement ce que dit ta compagne, elle a vu tes réactions, la violence en toi, c'est normal qu'elle n'y aille plus. J'ai fait pareil. Je ne voulais plus parler et c'était pire parce que ça faisait naître le soupçon, tous les scénarios possibles bref une spirale infernale que je ne vous souhaite pas. Alors que je ne faisais rien puisque j'avais peur. Est-ce qu'aimer c'est installer la peur ?
je te souhaite de trouver les moyens de lutter contre la jalousie, de ne jamais penser comme on aime à le dire que c'est la manifestation de l'amour qu'on a pour l'autre, c'est le contraire; aimer l'autre c'est l'aimer dans sa liberté, dans ses aspirations et c'est accepter l'idée que le bonheur peut venir d'ailleurs : des ami.e.s, des activités, une vie intérieure.
Trouve de l'aide, des groupes de parole d'hommes existent peut-être.
Aucune femme ne mérite la violence qu'elle encaisse quand l'homme se sent blessé, heurté, abandonné...
et non le corps n'appartient pas à l'autre, trop de religions pensent ainsi par exemple et le patriarcat qui va avec.
Je te souhaite un cheminement positif et constructif, mais ce ne sera pas simple, c'est certain, ne reste pas seul, il y a un site qui est bien fait et un chat intéressant aussi commentonsaime.fr, https://commentonsaime.fr
Bonne chance

Voir dans le contexte

Discussion : Lettres d'amour - ouvertes

Profil

Henriette34

le vendredi 22 janvier 2021 à 21h01

je t’aime parce que tu n’es pas mon objet,
mon jouet
ma possession
mon territoire
ma conquête
mon empire où je suis tout puissant
je t’aime pour la vie que tu possèdes
qui est à toi et où je ne suis pas ou si peu
je t’aime pour tes goûts qui ne sont pas les miens
et dont il ne me viendrait pas à l’idée de me moquer
je t’aime pour qui tu es dans toutes des dimensions et ton corps n’en est qu’une seule
je t’aime pour ta liberté dont tu disposes et disposeras toujours
je t’aime pour tes rêves, pour tes projets, pour tes ambitions
je t’aime pour toi,
et TOI c’est un tout dont je ne connais pas tout mais ça ne me gêne pas

Voir dans le contexte

Discussion : Agressions sexuelles. La parole (manquante) des hommes.

Profil

Henriette34

le jeudi 21 janvier 2021 à 09h11

Très bonne lecture
Le manuel misandre pour les violeurs féministes
https://seenthis.net/sites/1744813
à bon entendeur salut

Voir dans le contexte

Discussion : Agressions sexuelles. La parole (manquante) des hommes.

Profil

Henriette34

le mardi 19 janvier 2021 à 06h46

Bonjour,
Je reprends le fil, ces discussions me font beaucoup réfléchir.

Louxe
Mon partenaire principal a tendance à forcer (de moins en moins parce qu'il a compris quand même), mais au début il se vexait carrément quand je disais non ! Récemment il a reconnu que comme il est déçu que je n'aie pas souvent envie de sexe il se fait croire que si il insiste ça va passer... Donc parfois je dis non à quelque chose et il réessaie 3 min plus tard.

En fait ça s'appelle du harcèlement sexuel conjugal, c'est puni par la loi, c'est 7 ans de prison, si on parlait un peu loi, ça serait bien. Moi, je me questionne vraiment, je me demande si je serais capable de porter plainte, d'aller voir un avocat pour lui raconter ce que j'ai subi pendant plus de vingt ans.... C'est la colère qui parle en moi, c'est vrai, mais est-ce critiquable d'être en colère quand on a été ravalée au rang d'objet, quand on est celle qui satisfait la pulsion, le désir de l'autre. Quand l'homme tient à avoir des rapports sexuels après un accouchement, après une opération type appendicite, c'est quel monde ?
Quand un homme se lasse de l'allaitement parce qu'il ne peut plus toucher les seins de SA femme et l'avoir pour lui ? On parle de quoi, là ? et qui en parle ?
Oui, la parole des hommes est très manquante sur ces sujets et celle des médecins aussi.
parce que trop souvent on nous renvoie que ce n'est rien, ça va, ça va, et même on nous taxe d'être coincées, donc c'est encore la faute des femmes, alors qu'en fait qui est responsable ? qui est coupable ? qui ne se gère pas ? qui ne respecte pas l'autre ? oui, il est tant que ça change de camp, et qu'un agresseur, un harceleur reconnaisse qu'il a un problème avec le sexe et que non ce n'est pas la femme qui est coincée et quand bien même elle le serait en quoi est-ce un problème, en quoi ça empêche de l'aimer ? n'a-t-elle pas d'autres qualités ? n'a y a -t-il que nos performances sexuelles qui disent qui nous sommes et nous rendent aimables, intéressants ?
Ce qui se passe dans le couple est un tabou sans nom, bien rare sont ceux qui parlent à visage découvert de ce qu'ils font dans leur couple et où ils en sont de leur sexualité, de leur violence, de leur lien à la pornographie...
Et non, je ne crois pas qu'un homme vive ça, qu'un homme se sente être l'objet sexuel d'une femme, se sente agressé sexuellement par elle tous les jours, se sente harcelé, se sente obligé, monnaie le sexe pour avoir la paix. Non, je ne crois pas.

Voir dans le contexte

Discussion : Besoin de parler, conseils jalousie

Profil

Henriette34

le mercredi 06 janvier 2021 à 06h15

Bonjour @deserteagle,
Je te réponds avec deux citations extraites du livre conseillé par @artichaut
Avez-vous le sens de l'amour ?

Si nous assumions la responsabilité de nos insécurité plutôt que de les faire porter à nos partenaires ? Si nous nous réjouissions de la richesse de leur vie émotionnelle et affective plutôt que de la craindre ? À chaque fois que quelqu'un me dit «  mais j'ai peur de la perdre ! » ça me donne l'impression qu'on me parle d'un trousseau de clés, incapable de décider lui-même dans quelle poche il se sentira à l’aise. Dans mon expérience, on ne peut pas plus perdre un amour que se le faire voler. Si un autre amour apparaît, il peut révéler la disparition du précédent. Ou pas.

L'amour s’apprend à force d'erreur. Les échecs nous permettent de de mieux cerner nos besoins, nos ressources, nos désirs et nos limites. Chaque nouvelle relation amoureuse sera plus riche des enseignements de la précédente qui à ce titre nous rapprochera un peu plus du bonheur auquel on aspire. La douleur, qu'elle soit physique ou émotionnelle, est une expérience indispensable à notre construction. Elle mérite d'être vécue, accueilli, analyser, comprise, à fin de nous rendre meilleur. N'est-ce pas ce que l'on peut attendre de mieux d'une relation ?

Et je rejoins pas mal de points soulevés ou questions posées par @polyarthtrite
Tu es en chemin, ça peut être très riche si tu achètes tout ce que cette expérience te permet d'interroger en toi

Voir dans le contexte

Discussion : Agressions sexuelles. La parole (manquante) des hommes.

Profil

Henriette34

le mardi 05 janvier 2021 à 22h34

bonjour @Louxe,
Merci pour ton témoignage,
On s'écarte sans doute du sujet initial, excuse-nous @artichaut.
Moi je parle d'oppression sexuelle, je l'ai vécu visiblement un peu dans les mêmes conditions que toi et je suis partie quand j'ai compris, quand j'ai pu nommer la violence que c'était, pas une violence directe mais une violence insidieuse, faire la gueule parce qu'il n'y a pas assez de sexe, s'entendre dire on a une vie de merde parce qu'on ne fait pas l'amour tous les jours, avec trois jeunes enfants, un boulot, etc. et pour avoir la paix, et bien oui on cède ou bien on s'endort mais au fond, ça ne règle rien, parce que ce n'est jamais assez...
J'ai décidé de partir, de ne plus vivre ce type de relation, j'ai besoin d'exister pour moi, de sentir que l'amour qu'un homme ressent pour moi n'est pas simplement lié à mon cul, c'est cru mais au moins c'est dit, et quand il y a oppression, on ne sait plus comment penser cet amour.
Tu poses une vraie question, est-ce masculin ? n'ya -t-il pas une façon de sublime cette pression sexuelle, ce désir impérieux de sexe ? Je ne sais, je suis sûre que oui

Voir dans le contexte

Discussion : Agressions sexuelles. La parole (manquante) des hommes.

Profil

Henriette34

le dimanche 03 janvier 2021 à 07h15

Pour des chiffres plus récents, chronique de Giulia Foïs sur France Inter
https://www.franceinter.fr/emissions/la-chronique-...

Voir dans le contexte

Discussion : Agressions sexuelles. La parole (manquante) des hommes.

Profil

Henriette34

le dimanche 03 janvier 2021 à 06h53

Bonjour à tous,
Je découvre cette discussion passionnante par ton profil @artichaut. Merci pour cette parole.
Oui, il faut du courage, certainement, mais il n'en faut pas moins quand on ose dire qu'on a été agressée sexuellement ou violée. Mais je comprends que ce n'est pas le sujet de ce fil.
Merci @TDC

TDC
Je dirais que seule la personne qui subit ou accepte le contact est à même de dire comment elle l’a ressenti, mais pas forcément de manière nette sur le moment. Et si l’Eros et l’Aphrodite s’emmêlent et se superposent, la confusion peut être déroutante, parce que les idées reçues ne permettent pas de faire le tri

Et c'est un vrai problème, qui écoute les femmes qui en parlent ? Est-ce que l'agresseur est prêt à admettre, reconnaitre ce qu'il a fait, de mon côté j'ai beaucoup entendu "tu exagères, mais pas du tout, tu surinterprètes là" et certains participants à cette discussion ont bien du mal a admettre que c'est grave, très grave
Ce qui me gêne mais ce n'est peut-être pas l'endroit ou le sujet que tu veux aborder, @artichaut, c'est la place de la loi, le viol est un crime, ça veut dire que pour celui qui reconnaît l'avoir commis et encore une fois c'est très courageux, ça veut dire qu'il est passible d'un jugement aux assises, ce n'est pas rien, et d'une peine de prison plutôt longue. Est-ce que tu as pensé à tes actes ainsi ?
Et quand on minimise, quand on le compare à un voleur de vélos, ou à de l'évasion fiscale, ce n'est pas correct, c'est même abject... ça m'a profondément heurtée cette manière de dire "oh, ça va, ça va, on va pas non plus en faire un drame", une main aux seins, c'est quoi ?
Je mets en garde, si je puis me permettre, face à la banalisation d'une parole, à une dérive qui serait dramatique, si pouvoir le dire c'est ensuite dire on le fait tous, donc c'est quoi le problème ?
C'est un sujet qui remue profondément quand on est une femme. Et moi, ça m'échauffe facilement.
De mon côté, je vois une société qui ne punit pas, je renvoie
à l'affaire DSK, à l'affaire Matzneff, à celle qui est en cours et qui concerne Darmanin
A ce titre, je trouve que la série Monstre sacré qui a été diffusée sur ArteTV montrait très bien l'enjeu et les rouages, et montrait très bien qui commande, qui a raison, un homme blanc puissant, célèbre et riche face à des filles communes et banales, même pas en rêve elles sont entendues, au contraire on les humilie encore plus, on les infantilise, on les traîne dans la boue, et ensuite les hommes entre eux se congratulent, abject, à vomir.
Autre témoignage très instructif, celui de Giulia Fois, je suis une sur deux, et qui décortique comment se passe son procès, elle a été violée, mais son violeur sera acquitté, homme blanc, bien inséré, entraîneur de foot, père de plusieurs enfants, etc... non, pas lui... enfin, quand même...
un dernier pour la route Ces mecs qui m'expliquent la vie de Rebecca Solnit, un chapitre sur le viol et les violeurs
Le chemin sera long mais c'est la prise de conscience collective qui fera avancer.
Je m'excuse si je laisse sentir que je suis un peu énervée.
Merci @artichaut pour ce fil
Cela passera aussi par l'éducation, comment éduquons-nous les garçons ? osons-nous leur dire tu demandes, tu fais attention, tu es prévenant, tu n'appliques pas ce que tu as vu comme images porno ? non la pénétration n'est pas obligée et encore moins anale ? tu poses des questions ?
J'ai deux fils en âge d'avoir une vie sexuelle et j'admets que ce n'est pas simple, j'essaie de ne pas esquiver le sujet...
et curieusement c'est plus simple avec ma fille... que je mets en garde
Un autre débat serait comment se sentent les parents de ces hommes, parfois très jeunes qui agressent et violent?
Voilà, c'est sans doute un peu long
Belle journée à vous et bonne année 2021

Voir dans le contexte

Discussion : Début polyamour

Profil

Henriette34

le samedi 02 janvier 2021 à 20h50

@Hele
une citation pour commencer l'année, à partager avec ton mari
"Entre la fidélité et la liberté, y-a-t-il une conciliation possible ?"

Je vouslais te dire autre chose qui me tient coeur
nous ne sommes la propriété de personne ni de nos parents, ni de nos enfants, ni de ceux qui nous aiment

Hele
Il refuse qu un autre homme me touche.

Tu es libre de ton corps, le touche qui tu autorises
Courage
Trouve un avocat, et lui aussi devra en prendre un c'est la loi
Si vous êtes en consentement mutuel, en trois mois ça peut être signé, reste ensuite la maison, il rêve si'l croit qu'il peut rester y vivre sans te payer ta part, ou alors vous vendez, ce que nous faisons actuellement
Qu'il comprenne que le divorce pour faute n'existe plus, et heureusement, tu peux partir simplement parce que tu l'as décidé, sois forte, respecte-toi, aime-toi
Quel beau programme pour 2021!
Je t'embrasse

Voir dans le contexte

Discussion : Début polyamour

Profil

Henriette34

le vendredi 01 janvier 2021 à 22h10

Bonsoir @Hele,
J'hésitais à témoigner, mais me concernant je suis partie. J'ai demandé le divorce. Je ne vis plus à la maison depuis presque deux mois, et je suis bien ainsi. Tu ne peux vivre avec un jaloux qui t'empêche d'être toi-même, je sais c'est facile à dire vu de loin, moi je suis restée 25 ans... ça laisse des traces. Tu es jeune, tu as la vie devant toi, ce n'est pas un crime de choisir la liberté et rappelle à ton compagnon qu'il n'a pas à faire usage de la violence ni verbale ni physique, il semble menaçant "dépêche-toi de faire tes valises" la maison n'est-elle pas à vous deux ? Il vous faudra absolument trouver un mode de dialogue d'autant qu'il y a un enfant si j'ai bien lu.
Tu as ma tendresse, mon soutien, reste debout, oui fais-toi aider mais pas en pensant que tu es folle, que tu déraisonnes et que c'est lui qui a raison, personne n'a le droit d'empêcher l'autre d'être qui il est, de l'enfermer symboliquement.
trouve la force, tu seras plus heureuse
de mon côté, je n'ai pas de regret mais le chemin va être rude, c'est certain, je sais ce que je laisse derrière moi, mais je préfère être libre et surtout être moi-même

Voir dans le contexte

Discussion : Communication avec les métamours

Profil

Henriette34

le vendredi 01 janvier 2021 à 22h03

Bonsoir @Scarpatus,
Je ne crois pas que tu parles de métamour, si j'ai bien compris métamour désigne les autres partenaires de nos partenaires, pas très clair ?
Disons que je vis avec B et ait une relation avec C qui vit avec D, alors D est moi-même sommes métamours, comme B et C, c'est-à-dire qu'on aime la même personne, mais on n'a pas de relation amoureuse,
Ce dont tu parles c'est du lien de ton amoureuse avec son autre amour...
s'agit-il de jalousie ? as-tu l'impression que tu ne comptes plus quand elle textote ? qu'elle t'efface ? que tu deviens second ?
Les solutions résident le plus souvent dans le dialogue, la CNV est fabuleuse pour ça, identifie tes sentiments, formule ton besoin et pose ta demande, ça fonctionne et tout le monde s'y retrouve.
Mais pourquoi renoncer au week-end ? est-ce la vraie raison le portable sorti du sac ?
Bon courage

Voir dans le contexte

Discussion : Couple ouvert et nouvelle relation

Profil

Henriette34

le samedi 26 décembre 2020 à 22h13

Bonjour @JingleBells

JingleBells
toujours avec son approbation. Je ne vais pas rencontrer quelqu'un qui ne l'inspire pas ou en qui il n'a pas confiance, et je ne vais pas aller en date s'il se sent mal ou s'il n'est plus d'accord.

c'est ce qui me gênerait le plus, la notion d'autorisation... parce que maintenant c'est compliqué, tu ne vas pas lui demander l'autorisation d'être amoureuse.
c'est la liberté qui est au centre du polyamour pas l'autorisation.
Mais comme vous êtes au départ un couple mono, ça veut dire que ce serait bien de réfléchir ensemble à ce que pourrait être votre couple version poly, est-ce que lui le veut, l'envisage, le conceptualise ? Et M. ?
et si tu aimes moins ta première relation, alors ce n'est plus tellement dans le polyamour que tu t'inscris à mon avis, Tu écris toi-même 'M. me correspond mieux" C'est plutôt d'accepter que tu veux vivre autre chose et tu en as parfaitement le droit, tu vis une autre histoire qui te conduit penser à la séparation...
Fais le vide en toi, mets tes idées en place, discute avec eux
Courage et belle construction de vie à venir, 2021 sera riche et nouvelle

Voir dans le contexte

Discussion : Distance, rupture

Profil

Henriette34

le samedi 26 décembre 2020 à 22h02

Bonsoir @Anko,
Merci de ta confiance et de ta franchise,
Je rejoins @Siestacorta, oui pour le apprendre à aimer et je dirais le apprendre à laisser partir, le apprendre à être quitté, c'est compliqué, douloureux mais c'est aussi ce à quoi on s'expose en osant l'amour.
et puis si polyamour il y a en toi, le crush pour une autre est accepté, dans l'ordre des choses, non ? ou alors c'est la jalousie qui se réveille et il s'agit de comprendre pourquoi, ce que cela vient fragiliser en toi ? le fait qu'elle soit plus jeune ?
Il y a de la colère en toi et c'est normal, mais ta rage ne te permettra pas nécessairement de comprendre, d'avancer, respire, A. ne t'appartient pas, c'est ainsi, personne n'est la propriété de personne, ne la juge pas trop vite
Par ailleurs tu notes beaucoup de ses défauts, de ce qui t'irrite en elle et à la fois tu ne veux pas qu'elle te quitte, n 'est-ce pas paradoxal ?
Bon courage pour trouver des appuis positifs,

Voir dans le contexte

Discussion : Début polyamour

Profil

Henriette34

le mercredi 16 décembre 2020 à 13h57

Merci @Hele de tes réponses et de tes développements,
pour ma part, je te dirais que tu dis beaucoup quand tu écris

Je pense que j' ai voulu rentrer et respecter le moule de notre société mais au final je n'y suis pas bien.

Quand on n'est pas bien, c'est un cheminement que s'amorce vers autre chose, d'autres équilibres, d'autres manières de vivre, c'est normal que ça fasse peur, c'est un chamboulement mais ne pas y prêter attention est à mon avis encore pire, c'est renoncer, c'est se mettre de côté, c'est s'éteindre petit à petit.
Je te souhaite d'être à l'écoute de toi-même, de ce que tu veux vivre, expérimenter, découvrir.
Bravo pour ta lucidité, tu le savais dès le début, tu parles bien du mariage et de son contrat très enfermant, tu savais que ça ne te correspondais pas, il t'a convaincu, c'est un point dont vous pouvez peut-être reparler pour revoir le contrat, les équilibres.
Quant à la peur de faire souffrir, c'est naturel, mais tu ne peux gérer la vie et les sentiments des autres, ça leur appartient aussi et ça t'échappe en grande partie.
Bon cheminement, prends ton temps, échange, lis, discute, alimente tes réflexions
Tu vas avancer,
Bonne chance, tout mon soutien et affection

Voir dans le contexte

Discussion : [Livre] Avez-Vous Le Sens De L'amour ? Sur Les Chemins D'une Intelligence Amoureuse, de Meta Tshiteya, Joseph Agostini et Johanna Berreti, Envolume Editions, 2020

Profil

Henriette34

le mercredi 16 décembre 2020 à 08h19

Merci @artichaut pour ce conseil, ça a l'air très bien, pas lu mais ça me donne envie, une idée de cadeau pour Noël ?
Mais questionner la norme est effectivement essentiel, une norme qui s'invite partout, qui traverse ou construit l'imaginaire collectif avec tout ce que ça implique de frustrations, d'incompréhension et de rigidité, c'est une belle idée, à suivre
belle journée

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion