Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Communication avec les métamours

Besoin d'aide
#
Profil

Scarpatus

le jeudi 31 décembre 2020 à 14h39

Bonjour,
Merci à tous pour cet espace, tour à tour béquille et fil d'Ariane dans les méandres de l'apprentissage polyamoureux !
Je viens à mon tour requérir quelques conseils :

Avec ma partenaire nous nous sommes proposés de se faire un petit voyage-weekend ensemble dans les semaines qui viennent. Cependant ma partenaire débute une relation avec une autre personne.
D'un côté nous avons tous les deux envie de cette activité, et d'un autre côté mon petit saboteur interne me dit d'annuler cette activité en me projetant l'idée de ma partenaire vérifiant son téléphone tous les 15min à lire et écrire à quelqu'un d'autre et je sais que cela m'empêchera d'apprécier ce moment.

Comment trancher entre se refuser ce plaisir et se l'offrir en s'exposant à une situation désagréable ?

D'une manière plus générale, comment gérer la communication avec les autres partenaires ? Actuellement je suis mal à l'aise de voir ma partenaire échanger des textos/sextos avec mes métas. Nous vivons ensemble donc ça me semble logique qu'elle prenne du temps pour communiquer avec ses partenaire quand nous sommes ensemble à la maison, mais j'ai tout de même cherché à négocier des temps cloisonnés durant lesquels nous ne communiquerions pas avec nos autres partenaires (ce qui dans mon cas est assez réduit n'ayant que très rarement d'autre partenaire). ça n'a pas été accepté, puis accepté sans être respecté (petits oublis et cachoteries qui ont fait grincer mon sens de l'éthique). Cela m'a conduit encore une fois à une forme d'auto-sabotage dans laquelle je me/nous refuse de passer du temps ensemble pour éviter de m'exposer à ces situations désagréables…

Avez-vous des conseils pour trouver la balance entre le respect des besoins de ma partenaire d'avoir une communication très régulière avec ses partenaires, et celui de mon besoin d'avoir l'attention de la personne avec qui je passe un moment (ce dernier besoin peut-il être réduit ? j'ai l'impression de bloquer sur ce point depuis des mois !)

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#
Profil

Henriette34

le vendredi 01 janvier 2021 à 22h03

Bonsoir @Scarpatus,
Je ne crois pas que tu parles de métamour, si j'ai bien compris métamour désigne les autres partenaires de nos partenaires, pas très clair ?
Disons que je vis avec B et ait une relation avec C qui vit avec D, alors D est moi-même sommes métamours, comme B et C, c'est-à-dire qu'on aime la même personne, mais on n'a pas de relation amoureuse,
Ce dont tu parles c'est du lien de ton amoureuse avec son autre amour...
s'agit-il de jalousie ? as-tu l'impression que tu ne comptes plus quand elle textote ? qu'elle t'efface ? que tu deviens second ?
Les solutions résident le plus souvent dans le dialogue, la CNV est fabuleuse pour ça, identifie tes sentiments, formule ton besoin et pose ta demande, ça fonctionne et tout le monde s'y retrouve.
Mais pourquoi renoncer au week-end ? est-ce la vraie raison le portable sorti du sac ?
Bon courage

#
Profil

artichaut

le samedi 02 janvier 2021 à 12h14

Henriette34
Bonsoir @Scarpatus,
Je ne crois pas que tu parles de métamour,

sisi Scarpatus parle bien de métamours :

Scarpatus
Actuellement je suis mal à l'aise de voir ma partenaire échanger des textos/sextos avec mes métas.

Enfin le titre du fil peut prêter à confusion, oui…

#
Profil

Intermittent

le samedi 02 janvier 2021 à 22h19

Scarpatus
(ce qui dans mon cas est assez réduit n'ayant que très rarement d'autre partenaire).

C'est un choix ou un état de fait ?

#
Profil

Louxe

le samedi 02 janvier 2021 à 22h33

Bonjour :)

Est-ce que ça te dérange aussi quand elle communique avec des amis ou de la famille pendant que vous avez un moment privilégié tous les deux ? Ou est-ce juste avec ses autres relations amoureuses ?

En règle générale quand j'ai des besoins/envies qui entrent en conflit avec ceux/celles de mon partenaire, ça aide beaucoup d'avoir un dialogue dans lequel on met tout à plat : ce que voudraient les deux parties, comment rendre ça compatible, quelles concessions on est chacun prêts à faire. Peut-être serait-elle prête à communiquer moins avec son autre relation le temps de votre voyage pour avoir l'esprit plus dispo pour toi dans l'ici et maintenant. Et que de ton côté tu pourrais être ok par exemple pour qu'elle s'isole une fois par jour pour envoyer des textos ou passer un appel, tant que ça n'interrompt pas vos moments privilégiés. Ce sont des exemples, à vous deux de trouver l'équilibre qui vous convienne :)

#
Profil

Scarpatus

le lundi 04 janvier 2021 à 13h17

Merci pour vos réponses !

artichaut
Enfin le titre du fil peut prêter à confusion, oui…

Oui désolé ! je parle de la com entre ma partenaire et les siens :)

Intermittent
C'est un choix ou un état de fait ?

C'était pour indiquer que l'on a pas à gérer une situation inverse, et donc pas non plus d'élément de comparaison (en l'occurrence c'est un état de fait, nous pouvons tout deux avoir plusieurs partenaires, mais je ne suis pas très doué pour faire des rencontres :D)

Henriette34, pas de jalousie mais un sentiment d'être mis entre parenthèse au beau milieu d'une activité. Le sentiment aussi que l'autre n'est pas pleinement dans ce moment avec moi puisqu'en train de penser, discuter avec quelqu'un d'autre.

Louxe, oui d'une certaine manière je trouve ça gênant aussi quand elle communique avec amis ou famille (quand c'est de manière fréquente pendant qu'on fait quelque chose ensemble), mais je trouve ça plus dérangeant sur des discussions type sexto ou ça modifie quand même pas mal l'état mental...

Je prend vos conseils :-)

#
Profil

Ninacb

le lundi 04 janvier 2021 à 17h06

Bonjour, il s’agit du premier message que je laisse sur un forum alors j’espère bien m’y prendre ahah. Je suis quasiment dans la même situation que Spartacus. Bien qu’il n’y ai pas de réelle jalousie je suis embarrassée par l’omniprésence de certaines conversations qui donne l’impression de ne jamais avoir de réel moment avec mon.a partenaire. D’un autre côté je trouve problématique de réellement cloisonner certain temps, ou donner des règles trop précises. Peur de créer un espace ou il est impossible ou plus fastidieux de communiquer. Par ailleurs, je pense (en ce qui me concerne en tout cas) que comme pour la jalousie cette sensation ou peur d’être relayé.e au second plan ou le fait de ne pas apprécier l’échange de sexto sous nos yeux peut révéler quelques insécurités ou peur. Discutez vous ouvertement de vos autres relations? Et des peurs qu’elles peuvent engendrer ?

#

melliecoco (invité)

le dimanche 17 janvier 2021 à 23h45

Je me permet de prendre part à la discussion bien que je n'ai pas toutes les réponses..
J'ai subi des vacances comme tu les crains avec le partenaire qui textote alors que c'est un "moment à vous" et c'est pas marrant et ne t'impose pas ça. Par contre c'est de ta responsabilité (que je n'ai pas su prendre à l'époque) de dire : ok maintenant c'est toi et moi, j'ai besoin que tu sois présent.e et pose ton téléphone.

Mon compagnon a une autre partenaire depuis longtemps et au départ leurs échanges m'étaient "imposés" jusqu'à ce que je n'en puisse plus et craque. Après une longue discussion ou je lui ai expliqué cette sensation que tout à coup, on ne partage plus, il se coupe et je dois attendre qu'il me revienne. on a décidé de trouver une solution qui nous convienne à tous les deux. Etapes par étapes.
étape 1 - plus de téléphones quand on est ensembles (ni textos ni appels)
ça a fait beaucoup de bien à notre relation et nous a permis d'être plus présents l'un pour l'autre.
étape 2 - Les textos sont ok mais plus de sextos ou messages équivoques (pour ne pas avoir à gérer une demande d'un autre partenaire au mauvais moment)
par contre je ne me gène pas pour dire quand j'ai besoin de lui et qu'il faut qu'il s'occupe de moi. C'est valable pour n'importe quel texto puisque je ne sais pas à qui il écrit. Simplement quand j'estime que j'ai envie de sa présence et que j'aimerai qu'il pose le téléphone je lui dis. Et j'accepte aussi que sa réponse puisse être, "ok, dans une minute", "je fini l’échange et j'arrive" etc.. comme avec un ami ou la famille finalement.
étape 3 - ok pour un coup de fil, sans conversation équivoques, dans un temps pendant lequel il sait que je ne vais rien attendre de lui. Au début je lui avait demandé de me "checker" pour savoir si j'étais en accord (genre dans un étant où je ne me sens pas fragile) pour qu'il appelle son autre partenaire, maintenant je n'en ai plus besoin mais il se sent un peu obligé de me demander "la permission", mais plus ça va et mieux ça va !

Je ne suis pas sûre de vouloir revenir sur la règles du "pas de sexting" on habite pas ensemble et j'estime qu'il a plein d'autres moment hors de ma présence pour avoir ce type d'échange.
Après c'est vraiment dans la discussion que vous trouverez votre terrain d'entente. Il faut peut être que ton.a partenaire soit prêt à aller doucement et faire "un pas en arrière" pour mieux avancer ensuite.

Dis nous comment ça avance !

#
Profil

LeaBridou

le mardi 19 janvier 2021 à 11h16

Bonjour
Est ce qu'elle ne serait pas en pleine NRE avec cette relation? Ça peut rendre accroc et diminuer la sensibilité qu'on a aux autres relations.
Si c'est le cas, ça peut être pas mal d'y réfléchir ensemble, de se documenter sur ce phénomène pour qu'elle puisse apprendre à gérer cette NRE sans abîmer votre relation.

#
Profil

Scarpatus

le mardi 26 janvier 2021 à 10h40

Merci melliecoco pour le tutorial en 3 étapes :-D
Dans mon cas c'est parti dans un ordre peu favorable, puisque ça a commencé par un refus de prendre en compte le fait que j'étais mal à l'aise avec la situation ! Elle a fait un peu machine arrière par la suite, donc on est dans une pseudo étape 1 pas toujours respectée couplée et une réduction de notre temps ensemble

LeaBridou pour le coup c'est pas trop un phénomène NRE (on est tous les deux plutôt bien documentés sur le sujet, on a quelques ouvrages sur le poly et elle a des amis dans ce cercle !) puisque je l'ai vue en NRE c'était un peu plus cata, et la question de la communication on la traine depuis un moment avec tous ses partenaires quelque soit le stade de leur relation.

Finalement j'ai laissé couler pour notre sortie, je me suis dit qu'on verrai plus tard quand les planètes seront mieux alignées.
D'ailleurs je me retrouve coincé puisque d'un côté je lui laisse de la place pour sa NRE et sa communication avec ses partenaires (qui ne se définissent a priori pas comme polyamoureux donc ça me donne aussi un sentiment de faire des efforts vis à vis de personnes pas prêtes à en faire pour moi) et d'un autre côté elle m'a récemment fait part de souffrance sur 2 niveaux :
A/ Elle trouve que je ne lui propose pas assez d'activité, qu'on ne fait plus assez de choses ensemble.
B/ Elle trouve qu'elle n'a toujours pas assez de temps pour communiquer avec ses autres partenaires malgré les aménagements.

J'avoue que je vois mal comment progresser sur ce sujet de la communication, je ne la sens pas impliquée quand je cherche à discuter du sujet et visiblement elle n'accepte pas un cheminement par étapes (ou alors des pas de géants avec le taser pour avancer :D)

#
Profil

artichaut

le mardi 26 janvier 2021 à 10h49

Scarpatus
elle m'a récemment fait part de souffrance sur 2 niveaux :
A/ Elle trouve que je ne lui propose pas assez d'activité, qu'on ne fait plus assez de choses ensemble.
B/ Elle trouve qu'elle n'a toujours pas assez de temps pour communiquer avec ses autres partenaires malgré les aménagements.

Oui ça n'a pas l'air simple puisque possiblement contradictoire : +de tps avec toi (et aménagements tél) générerais moins de tps pour communiquer avec ses autres partenaires. Prendre +de tps solo (pour mieux communiquer avec ses autres partenaires) générerais moins de tps avec toi.

(Sachant que la question de la "gestion du temps" et l'un des trucs les +durs à déconstruire quand on passe de mono à poly…)

#
Profil

artichaut

le mardi 26 janvier 2021 à 10h56

Moi je vous inviterais volontiers à vous questionner mutuellement sur ce qui vous fait kiffer et creuser les motivations derrière vos besoins respectifs.

Pourquoi vouloir communiquer avec un·e partenaire quand on est avec l'autre ? (sans jugement de valeur de préférence) Qu'est-ce qui se joue là ?
Pourquoi être gêné·e que l'autre le fasse ? (sans jugement de valeur de préférence) Qu'est-ce qui se joue là ?
Creuser, permettrait, je pense, de mieux vous comprendre (individuellement et mutuellement).

On reste trop souvent à la surface des choses. Actant des incompatibilités sans même chercher à comprendre ce qui se joue (matériellement, émotionnellement, psychologiquement, affectivement, structurellement…), pour nous.

#
Profil

Arizonathe

le mardi 26 janvier 2021 à 16h20

@Spartacus J'aimerais donner mon avis sur le sujet parce que je crois que personne n'a évoqué ce à quoi je pense : j'ai lu des commentaires qui évoquaient de la jalousie mais je ne pense pas que ça soit le cas ici, ça me donne plus l'impression que tu as un besoin d'intimité avec ta partenaire et que celui-ci n'est respecté. Vouloir partager des moments privilégié avec une personne n'est pas de la jalousie je trouve ça hyper important de le préciser. A moins que les autres partenaires soient intégrés dans l'activité que vous partagez à deux (et du coup ça devient plus un moment à deux mais à plusieurs peut importe le nombre) les autres partenaires ne devraient pas être omniprésents.

Lorsque ce genre de chose arrive avec un/une de mes partenaires je préfère demander directement si elle/il a besoin de temps avec son/sa partenaire quitte à faire des choses seule de mon côté. Parce qu'en plus ce que je trouve gênant dans ce genre de situation c'est qu'on se retrouve dans l'intimité de notre partenaire avec son autre partenaire et personnellement à moins que je fasse partie d'un trouple je considère que ces moments là leur appartiennent et que je n'ai rien à y faire. C'est pourquoi je pense qu'il est normal que de mon côté j'en demande autant.

Je trouve que le tuto de @Melliecoco est super bien adapté à la situation.

@Spartacus Si ta partenaire n'est ouverte ni aux compromis ni à la discussion je vois mal comment la situation peut avancer, si tu es le seul à réfléchir à la situation et comment la faire évoluer et qu'elle se contente de se conforter dans ses comportements sans se remettre en question tu pourras cogiter autant que tu veux rien n'avancera... Je sais que je suis pessimiste mais je préfère prévenir là dessus parce que c'est une variable sur lequel on a pas d'impact donc autant être prévenu avant de finir épuisé.
Du coup je te conseille aussi de faire ce que tu peux pour travailler sur la relation mais également de t'accorder du temps pour toi, et peut-être que ça permettra aussi à ta partenaire d'y réfléchir de son côté (enfin de se rendre compte qu'elle devrait y réfléchir également).

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

Intermittent

le mercredi 27 janvier 2021 à 20h30

elle m'a récemment fait part de souffrance sur 2 niveaux : A/ Elle trouve que je ne lui propose pas assez d'activité, qu'on ne fait plus assez de choses ensemble. B/ Elle trouve qu'elle n'a toujours pas assez de temps pour communiquer avec ses autres partenaires malgré les aménagements.

J'ai l'impression que cette expression contradictoire, c'est une manière de te redonner la responsabilité de vos problèmes de couple.

Elle te refile le bébé avec ce qu'on appelle une "injonction contradictoire" que tu ne pourras pas mettre en œuvre pratiquement ....

#
Profil

Caoline

le jeudi 28 janvier 2021 à 13h01

Intermittent
elle m'a récemment fait part de souffrance sur 2 niveaux :
A/ Elle trouve que je ne lui propose pas assez d'activité, qu'on ne fait plus assez de choses ensemble.
B/ Elle trouve qu'elle n'a toujours pas assez de temps pour communiquer avec ses autres partenaires malgré les aménagements.

J'ai l'impression que cette expression contradictoire, c'est une manière de te redonner la responsabilité de vos problèmes de couple.

Elle te refile le bébé avec ce qu'on appelle une "injonction contradictoire" que tu ne pourras pas mettre en œuvre pratiquement ....

Pas forcément, je ne dis pas que c'est le cas, je ne connais pas la vie de @Scarpatus mais ça peut aussi sous entendre un problème dans la répartition de la gestion du quotidien. Si sa compagne a comme beaucoup de femmes en couple avec enfant quasiment toute la charge mentale de la vie de la famille et grande partie de la charge en pratique il se peut que ces demandes soient totalement complémentaires, qu'elle a vraiment besoin de temps pour ces 2 choses là donc que @Scarpatus prenne une juste part de tout ça.
Il faut arrêter les hommes de vous morfondre du peu de femmes en recherche de relations, c'est en grande partie car elles ont déjà beaucoup trop à gérer au quotidien et donc pas le temps de vivre autre chose.
J'ai tout à fait conscience que si j'ai moi cette liberté, c’est parce que bien que j'assume une grande partie de la charge mentale de la gestion de la famille, comme je n'ai pas d'activité pro au quotidien et que mon compagnon historique est très investi dans la gestion pratique du quotidien : c'est le plus souvent lui qui fait les courses en rentrant, quand les enfants étaient plus jeunes il faisait le repas du soir...; je peux donc me permettre de vivre d'autres choses.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion