Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Nos plus beaux témoignages d’Amours de poly-heureux ☺

#
Profil

Katouchka

le mercredi 01 mai 2013 à 14h09

Oui... très contagieuse... <3

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

coquelicot

le jeudi 09 mai 2013 à 11h34

Une journee magique s annonce:
un vent nouveau qui souffle sur nos vies!
Une legere apprehension des moments qui s annoncent
Pourvu que..........
Affaire a suivre!

#
Profil

coquelicot

le jeudi 09 mai 2013 à 20h19

Suite ; et pas fin!
Ce fut une belle journee vraiment!!!!
Le paradis sur terre!!!!!

#
Profil

aad67

le jeudi 09 mai 2013 à 21h47

mouai et quoi ? coquelicot ...

#
Profil

coquelicot

le vendredi 10 mai 2013 à 09h52

alors voila:
il n y a pas longtemps on a passé un week end avec mon amoureux et son amoureuse: elle est geniale!
Hier c etait moi avec mes deux amoureux: ils sont geniaux!
Je pensai meme pas que ca pouvait etre possible alors le vivre a été pour moi une source d emerveillemnt apres avoir dépassé la boule qui te prend a la poitrine .
La peur qu ils s etripent qu ils n accrochent paS
Finalement je l ai joué zen: s ils s entendent tant mieux si ca vas pas on dissocie.
Au debut je les observe eux, petit a petit mon coeur se calme s appaise.
Puis les heures passent ,tout est "normal"
Enfin j ai mon reve sous les doigts ,mes deux amours rien que pour moi.
J ai souivent pensé a lililutine pendant cette journe : je me demandait comment elle faisait pour tout gerer ......
Alors voila apres avoir longtemps espéré c est enfin du concret!!
Merci la vie ,gloire a la patience et surtout merci mon amoureux(celui chez qui je vit) d avoir rendu ce moment possible!!!!!!

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

bouquetfleuri

le vendredi 10 mai 2013 à 15h12

J’ai assez dit et écrit comment l’approche poly amoureuse des relations pouvait embellir ma vie, j’ai assez mis l’accent sur la nécessaire composante amoureuse, c’est-à-dire la coloration sentimentale des plaisirs expérimentés ensemble, quels qu’ils soient. J’ai assez appelé mon attention sur le décalage naturel entre la théorie et la pratique (parce que tout le monde peut saisir l’intérêt du schéma poly amoureux, même les mono amoureux convaincus, le vivre est autre chose).

Mais il y a un plaisir sur lequel je ne me suis pas étendu, c’est celui de la promesse.
Le plaisir n’est pas dans la promesse, il n’y a tout au plus qu’une satisfaction dans la promesse, parce que l’on sait ce que l’on veut, parce que l’on croit que l’on sait ce que l’on vaut, etc.

La promesse est le plaisir à venir. L’universelle promesse que se font les humains est de perpétuer la vie. La promesse est ce pari qu’ils font quand ils se rencontrent, implicitement bien souvent, plus rarement explicitement.
Et ils ne se promettent pas n’importe quoi, ils se promettent, toujours, de tout faire pour être bien, chacun pour eux et si possible ensemble. La promesse est instruite par le passé, offerte par le présent et réalisée dans le futur.

Il y a dix mois, une rencontre a bouleversé ma vie, l’évidence de notre rencontre était une promesse en elle-même.
Au fil des mois cette promesse a émergé au-dessus des différences de compréhension ou d’appréhension des choses, des petits tracas quotidiens, même si certains étaient difficiles à vivre, voire douloureux.
Elle a structuré nos dialogues, elle a donné du sens à nos patiences et nos impatiences, elle a épousé les calendriers et les horloges, elle a remplacé le climat, elle est devenu notre paysage.

Elle est devenue la jouissance permanente de savoir, savoir après avoir cru et espéré, que notre rencontre et notre amour nous rendront heureux.

Il y a dans cette promesse tout le travail que nous avons déjà fait ensemble et séparément, tout le travail que nous devrons faire séparément et ensemble. Il y a toute l’humilité et la bienveillance nécessaires pour accueillir les heureux accidents de la vie.
Cette promesse, c’était d’ajouter sans cesse de l’amour à l’amour, sans avoir peur d’un mythe inaccessible.

Et bien, ça marche ! L’amour n’est pas un mythe à déconstruire… et le bonheur est palpable.

Comment cela, dix mois ce n’est pas long ?
Je suis d’accord avec vous, rendez-vous l’année prochaine !

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

coquelicot

le vendredi 10 mai 2013 à 16h33

Le bonheur est palpable!!!
Je la prend pour moi celle la!
On a beau chercher pendant des mois voir des annees le moyen d atteindre ce truc la,travailler sur soi etre pret l attendre; croire que c est arrivé.....
Mais quand c est la enfin c est reellement "palpable"
La tu vois que tes efforts tes tentatives n ont fait que t apprendre a le recevoir quand ca arrive; etre capable de le reconnaitre.
Cette sensation de recolter enfin ce que tu as semé un bon gros fruit bien juteux mur' a souhait; l envie de croquer dedans a plein coeur a pleines dents.
Bien sur il commence alors un autre travail celui de ne pas abimer ce fruit , de le dorlotter de le chouchouter.
Rien n est jamais aquis rien n est jamais certain mais si tu en prend soin il peut durer pour l eternité , mon eternité !

#
Profil

bouquetfleuri

le jeudi 16 mai 2013 à 19h42

Il est difficile de parler de son bonheur.

La tristesse et la douleur font couler beaucoup plus de mots et nous offrent des musiques autrement plus denses et langoureuses. Mais voilà, je suis condamné à parler de mon bonheur sinon je ne pourrais plus parler de rien.
Il m’habite totalement, elle m’habite totalement tant je confonds ma fortune avec celle qui le bâtit, petit à petit. Je ne peux être que maladroit dans mon écriture, je suis si peu habitué à ce bonheur. Ce ne sont pas les instants heureux qui ont manqué dans ma vie, ni les plaisirs extrêmes, ni même les pensées sereines au gré des accidents et des belles choses qui me sont arrivées. Ce qui m’a un peu manqué sans doute, c’est l’intensité de ce que je vis.
J’ai même du mal à écrire mon euphorie à mon amoureuse. Je n’arrive pas à lui dire à quel point elle illumine ma vie. J’arrive juste à lui dire que je manque de mots pour dessiner exactement son importance, comment elle me réveille et m’endort, je sais lui dire à quel point sa liberté m’importe, un peu comme une garantie illicite de la pérennité et de l’épanouissement de notre relation.

Alors je glose sur l’état amoureux dans lequel je suis, en permanence, nuit et jour. J’essaie de lui dire toutes les émotions qui m’assaillent et les bouffées d’amour soudaines qui m’envahissent, à n’importe quel moment de la journée.
Aucune émotion ne se ressemble, il y a les émotions qui se créent lors de nos rencontres, les émotions qui se font jour quand elle n’est pas là et que je la sens si présente, il y a les émotions liées à ce qu’elle me confie, à ce qu’elle lègue en moi et qui nourrit les racines que nous avons plantées en chacun de nous, les émotions de nos écritures et celles de nos dialogues au téléphone. Chaque émotion a son temps, chaque émotion a son moteur, son sens, sa spontanéité, sa légèreté et sa gravité.
La structure de mon extase est justement cette complexité qui naît de la conjugaison de ces différentes émotions, énergie sublime de ma vie. Une émotion liée à son absence va se conjuguer avec celle que fera naître un texto d’elle et créera une autre émotion, comme un enfantement permanent et exponentiel.

J’ai parlé, ailleurs, de mes impasses. Quand au début de mon parcours amoureux j’avais en tête de dénicher l’amour absolu, quitte à le composer avec plusieurs compagnes, il m’était impossible de le trouver, à peine pouvais-je ressentir ce que cela signifiait comme la transposition d’une foi que j’avais éradiquée. Et je me contentais de bien faire mon travail d’amoureux, échafaudant avec le matériel que j’apportais (et entretenais avec force théorie) des relations très belles, quasiment parfaites mais qui ne trouvaient presque jamais d’issues heureuses, jusqu'à des drames inexorables.

Et tout doucement je suis passé de cette impossibilité à donner du corps à un amour total à cette impossibilité de faire comprendre que c’était possible. Quand mon amoureuse est entrée dans ma vie, j’avais patiemment préparé son accueil et ma disponibilité, un espace commun qu’elle n’avait plus qu’à investir. En entrant dans ma vie, en s’ébrouant, riant sous les cascades de nos plaisirs, elle devenait miraculeuse et essentielle, elle me faisait vivre, simplement. Ce que j’avais imaginé de parfait devenait réalisable. Explosion de félicité, conjugaison de rêve et de réalité…
Et ce n’est pas une comparaison de fantasmes, voilà ce qui se passe d’heureux dans ma vie : je me rends compte que cet amour absolu est possible et cerise sur le gâteau, qu’il n’a pas besoin d’être absolu.
Et je n’arrive pas à le dire !
J’ai arrêté de guetter l’impossible, je le vis.
Quand je serai grand, je saurai l’écrire.

#
Profil

coquelicot

le jeudi 16 mai 2013 à 21h29

Je savait que paolo avait sorti un nouveau livre mais je ne savait pas qu il allait etre surpassé!!!!
On attend avec impatience que tu soit encore plus grand!!!!!

#
Profil

coquelicot

le mercredi 22 mai 2013 à 22h20

Je suis HEUREUSE!!!!!!
Pourquoi: parce que malgres la pluie et le froid le chaleur envahit mon coeur
Parce que je commence a comprendre le fonctionnement de mon cerveau
Parce que je cotoie des gens magnifiques
Parce que l amour est partout ou je me tourne
Parce que je les aime ......
Parce que je pense qu ils m aiment
Et tou ca apres avoir vaincu la peur d avoir peur que ca ne marche pas
Cette peur qui s insinue et te pousse a faire des conneries malgres toi
Cette peur que plus tu rejette plus elle revient.
Il suffisait juste de l accepter et la, seulement de la comprendre pour mieux la dominer !!!!
Je suis HEUREUSE!!!
Juste envie de partager
Juste envie de le dire ici car il est plus souvent facile d ecrire que de le dire!
MERCI la vie merci a vous , mes amours ,mes amis....

#
Profil

maripoza

le jeudi 23 mai 2013 à 11h59

Je me réveille le corps enveloppé de sa chaleur. Je descend doucement l'escalier, la petite maisonnée s'éveille lentement. 7h00, il faut se préparer pour l'école. Je croise Camille, "Il est où Loïc ?" je lui répond qu'il dort encore. Elle descend, se blotti dans les bras de son papa et lui dit: "Tu sais papa, Loïc il dort encore, tu vas lui préparer son petit déjeuner à lui aussi ?"
Mon mari me sourit, m'embrasse et me demande si j'ai bien dormi.

Oh oui j'ai bien dormi ! et ce réveil est juste parfait ! entourée d'amour, je ressens juste de l'harmonie et un total bien être....

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Plusssdamour

le jeudi 23 mai 2013 à 14h16

@ maripoza

Très contagieux ton bonheur !
On le ressent rien qu'en le lisant <3
Bravo (+)

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

bouquetfleuri

le jeudi 23 mai 2013 à 16h39

Ouiiiiiii maripoza, la tiédeur de ce joli tableau a traversé mon écran... Un régal !

#
Profil

coquelicot

le jeudi 23 mai 2013 à 17h12

Mariposa:

Merci du partage!!!
Je me sentai un peu seule sur ce fil!!!!

#
Profil

Lili-Lutine

le jeudi 23 mai 2013 à 17h13

Moi je vous lis et je vous lis, et avec gourmandise <3 J'adore vous lire :-D

#
Profil

coquelicot

le lundi 03 juin 2013 à 23h16

Juste pour remettre ce fil a sa place!!!!

Je me sent moi aussi a ma place: je nage dans le bonheur!

Un joli wek end tout doux tout rose; le melange des couleurs ,le mélange des saveurs

Des idees partagées des gens qui s aiment et se comprennent;
Une vision de l;avenir pleine d espoir pleine d amour

La vraie vie quoi!!!!

Longtemps j ai cherché un but; longtemps j ai nagé a contre courant , j ai cherché ma solution
Pensant que j etais la seule a l avoir
J ai compris que les plus beaux chemins se voient avec les yeux des autres se prennent main dans la main a plusieurs .
Que la vie est bien plus belle si on y rentre avec les yeux et le coeur largement ouverts aux sensations multiples que les autres ont a nous donner!!!

C est peut etre MA solution ,ma vision mais elle est tellement belle que je fonce téte baissee sur cette route toute bordee de jolis coquelicots rouges petants!!!!!

Merci mes amoureux merci jolis coeurs merci mes belles ames!!!!!

#
Profil

coquelicot

le vendredi 02 août 2013 à 08h57

Que ce fil retrouve sa place ; tout en haut!

Les vacances le soleil un week end magique qui s approche
Malgres le leger stress qui rode: tout est la pour nous rendre euphoriques!

Esperons que les surprises les rencontres seront toutes aussi belles que les precedentes!

L amour sera le maitre mot de ces moments et meme la meteo parait nous choyer..

Que du bonheur!

Finalement la vie es tun l ong fleuve tranquille il suffit de suivre le courant sans faire de vagues et surtout en etant tous capitaines.
nos vies sont ce que nous en faisons et non ce que nous pensons que les autres peuvent en faire!!!

Belle vie a tous ceux que j aime !

#
Profil

Cendre

le jeudi 08 août 2013 à 01h31

Juste une petite salutation en passant, pour souligner mon bonheur ce soir.
Il n'y a rien de plus beau que de se sentir aimée pour ce qu'on est, telle qu'on est.

Je ne sais si ce bonheur est pérenne ou éphémère, mais il est là, sous mes doigts.
Et j'ai bien l'intention d'en profiter.
A fond.

#
Profil

Anarchamory

le jeudi 08 août 2013 à 12h00

Cendre
Juste une petite salutation en passant, pour souligner mon bonheur ce soir.
Il n'y a rien de plus beau que de se sentir aimée pour ce qu'on est, telle qu'on est.Je ne sais si ce bonheur est pérenne ou éphémère, mais il est là, sous mes doigts.
Et j'ai bien l'intention d'en profiter.
A fond.

Bon, sachant que quand tu as écrit ce message tu devais vraisemblablement avoir sous tes doigts un clavier d'ordinateur, dois-je en conclure que tu es tombée en amour avec un clavier d'ordinateur ? :-P

(OK, je sors...)

#
Profil

Cendre

le vendredi 09 août 2013 à 23h40

MetaZet, tu triches honteusement : tu n'es pas sans savoir que je suis en relation amoureuse avec les ordinateurs depuis bien plus longtemps qu'aucune autre personne aimée ! (à l'exception de la famille, bien sûr, vu que c'est de mon père que je tire cette attirance - je n'avais pas 10 ans encore...)

Sur ce, maintenant que je suis là, je peux en remette une couche. Hier et aujourd'hui, c'est encore vraiment vachement bien, comme euphorie couplée d'adrénaline.

(/me s'offre quelques instants de béatitude)

Même si du coup j'hérite en prime de question à plus long terme, que, j'avoue, je n'avais pas envisagé d'aborder si vite. M'enfin, je vais pas me plaindre de l'intensité des relations amoureuses dont je bénéficie quand même !

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion