Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Un drame moderne

Témoignage
#
Profil

Korain

le lundi 18 février 2019 à 00h24

Bonjour

Je suis marié et plutôt heureux depuis 15ans avec une femme que j'aime et avec qui j'ai une entente unique. J'ai 2 enfants encore assez jeunes.
J'étais fidéle (comme on dit traditionnellement)à ma femme tout en avouant penser que la monogamie forcée et de principe est une démarche hypocrite et pas naturelle pour la majorité d'entre nous. Polyamoureux théorique sans savoir le formaliser dans les termes...
.Cependant peu de personnes me donnait envie d'autre chose mais ce sentiment théorique existait sûrement aggravé par un certain train-train à tous les niveaux dans ma vie.

Et puis j'ai rencontré à l'étranger pendant plusieurs mois une amie avec qui j'ai eu une aventure assez brève. c'était dans un contexte de liberté de moeurs, elle même se définissant comme polyamoureuse pratiquante avec un partenaire principale.
De retour, je me débattais avec un peu de culpabilité mais avouant la chose qu'à moitié, ressentant mon épouse ouverte en general et respectueuse de mes principes mais pas prête.

Et puis quelques mois aprés, débutant un nouveau boulot, je rencontrais une autre femme. Elle était divorcée et par affinité d'origines, ce fut le coup de foudre, amical tout d'abord.
Au bout de 2 mois il fut évident que nous étions trés attirés et sans forcer la chose, trés naturellement, nous débutâmes une relation.
Enfin naturellement pas vraiment: nous étions partagés entre le bonheur et l'unicité de ce que l'on vivait: en se demandait en rigolant si on était plus amants, collègues ou cousins...de son côté elle allait clairement contre ses principes moraux et existentiels (un homme marié!...une histoire familiale compliquée)mais ce n'était pas qu'une histoire de sexe et peu à peu on est vraiment tombés amoureux.

on a vécu des choses merveilleuse mais c'était évidemment difficile au point qu'il m'est apparu clairement comme unique solution d'aller vers une reconnaissance polymamoureuse. Mais elle ne voulait rien entendre. De tempérament sensible et trés partagé, à l'inverse de nos rôles logiques, c'était elle qui tenait au secret et à la discrétion!
il y eut beaucoup de crises trés violentes (jalousie et envie, solitude,...), de remises en question où l'on revenait toujours vers l'autre de manière sacrée ou transcendante. Ma 2éme amoureuse quoique tolérante et acceptant(subissant plutot) la situation ne perdait pas de vue son objectif principal: se battant contre sa nature monogame, elle a essayé de renouer avec son ex puis de rencontrer d'autres hommes, en disant que moi ça serait toujours autre chose et que ce serait le seul moyen pour être potentiellement bien car sur un pied d'égalité., tout en déniant l'idée d'être polyamoureuse.

J'étais conscient que ce n'était pas encore du polyamour pour moi car beaucoup de mensonges même si nous passions beaucoup de temps ensemble, et même si je ne disais pas clairement les choses à ma femme. En outre je suis persuadé que ma femme le savait, d'autant plus que j'avais entamé la démarche de lui dire que je voulais avoir une relation autre qu'avec elle sur le principe. Elle acceptait sur le principe, sans excés d'entousiasme mais reconnaissant la logique et amour pour moi.

Je vivais donc ce drame et ce paradoxe d'être amoureux
d'une autre femme mais de n'avoir aucune solution: il était inenvisageable de quitter mon épouse et mes enfants. Et il semblait impossible de continuer comme cela ou d'espérer plus, avec 2 douleurs majeures: obliger ma 2ème amoureuse à se priver du couple à 100% qu'elle voulait, et à la faire supporter ma relation intime avec mon épouse. Impossible aussi de se quitter et de perdre ce sentiment unique et cette communion trés complète.

Aprés plus d'un an 1/2 de ce manège où se passaient des périodes de plus en plus grandes où elle ne voulait pas me voir, ou quand on se voyait , c'était de grandes discussions et on profitait peu du plaisir ou de la joie d'être ensemble, et malgré l'espoir motivé par notre incroyable affinité, on a décidé d'arrêter: je me force à la laisser essayer de se détâcher de moi pour trouver l'équilibre qu'elle cherche...

C'était il y a une semaine, cela me semble 1 siècle et je n'arrive pas à me résoudre à la laisser partir.
Faut-il?

Message modifié par son auteur il y a 7 mois.

#
Profil

Bluemoon13

le lundi 18 février 2019 à 16h01

Merci de ton témoignage Korain ; je serais bien malaisé de répondre quoi que ce soit, à une histoire qui doit se vivre, et non se penser... :)

Bien à toi,

#
Profil

Korain

le lundi 25 février 2019 à 13h34

Korain
Bonjour

Je suis marié et plutôt heureux depuis 15ans avec une femme que j'aime et avec qui j'ai une entente unique. J'ai 2 enfants encore assez jeunes.
J'étais fidéle (comme on dit traditionnellement)à ma femme tout en avouant penser que la monogamie forcée et de principe est une démarche hypocrite et pas naturelle pour la majorité d'entre nous. Polyamoureux théorique sans savoir le formaliser dans les termes...
.Cependant peu de personnes me donnait envie d'autre chose mais ce sentiment théorique existait sûrement aggravé par un certain train-train à tous les niveaux dans ma vie.

Et puis j'ai rencontré à l'étranger pendant plusieurs mois une amie avec qui j'ai eu une aventure assez brève. c'était dans un contexte de liberté de moeurs, elle même se définissant comme polyamoureuse pratiquante avec un partenaire principale.
De retour, je me débattais avec un peu de culpabilité mais avouant la chose qu'à moitié, ressentant mon épouse ouverte en general et respectueuse de mes principes mais pas prête.

Et puis quelques mois aprés, débutant un nouveau boulot, je rencontrais une autre femme. Elle était divorcée et par affinité d'origines, ce fut le coup de foudre, amical tout d'abord.
Au bout de 2 mois il fut évident que nous étions trés attirés et sans forcer la chose, trés naturellement, nous débutâmes une relation.
Enfin naturellement pas vraiment: nous étions partagés entre le bonheur et l'unicité de ce que l'on vivait: en se demandait en rigolant si on était plus amants, collègues ou cousins...de son côté elle allait clairement contre ses principes moraux et existentiels (un homme marié!...une histoire familiale compliquée)mais ce n'était pas qu'une histoire de sexe et peu à peu on est vraiment tombés amoureux.

on a vécu des choses merveilleuse mais c'était évidemment difficile au point qu'il m'est apparu clairement comme unique solution d'aller vers une reconnaissance polymamoureuse. Mais elle ne voulait rien entendre. De tempérament sensible et trés partagé, à l'inverse de nos rôles logiques, c'était elle qui tenait au secret et à la discrétion!
il y eut beaucoup de crises trés violentes (jalousie et envie, solitude,...), de remises en question où l'on revenait toujours vers l'autre de manière sacrée ou transcendante. Ma 2éme amoureuse quoique tolérante et acceptant(subissant plutot) la situation ne perdait pas de vue son objectif principal: se battant contre sa nature monogame, elle a essayé de renouer avec son ex puis de rencontrer d'autres hommes, en disant que moi ça serait toujours autre chose et que ce serait le seul moyen pour être potentiellement bien car sur un pied d'égalité., tout en déniant l'idée d'être polyamoureuse.

J'étais conscient que ce n'était pas encore du polyamour pour moi car beaucoup de mensonges même si nous passions beaucoup de temps ensemble, et même si je ne disais pas clairement les choses à ma femme. En outre je suis persuadé que ma femme le savait, d'autant plus que j'avais entamé la démarche de lui dire que je voulais avoir une relation autre qu'avec elle sur le principe. Elle acceptait sur le principe, sans excés d'entousiasme mais reconnaissant la logique et amour pour moi.

Je vivais donc ce drame et ce paradoxe d'être amoureux
d'une autre femme mais de n'avoir aucune solution: il était inenvisageable de quitter mon épouse et mes enfants. Et il semblait impossible de continuer comme cela ou d'espérer plus, avec 2 douleurs majeures: obliger ma 2ème amoureuse à se priver du couple à 100% qu'elle voulait, et à la faire supporter ma relation intime avec mon épouse. Impossible aussi de se quitter et de perdre ce sentiment unique et cette communion trés complète.

Aprés plus d'un an 1/2 de ce manège où se passaient des périodes de plus en plus grandes où elle ne voulait pas me voir, ou quand on se voyait , c'était de grandes discussions et on profitait peu du plaisir ou de la joie d'être ensemble, et malgré l'espoir motivé par notre incroyable affinité, on a décidé d'arrêter: je me force à la laisser essayer de se détâcher de moi pour trouver l'équilibre qu'elle cherche...

C'était il y a une semaine, cela me semble 1 siècle et je n'arrive pas à me résoudre à la laisser partir.
Faut-il?




Message modifié par son auteur il y a 8 jours.

merci, même si je t'avpue que tu ne m'aides pas :)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion