Polyamour.info


Lili-Lutine

Lili-Lutine

avignon (France)

Membre du site depuis le
samedi 21 janvier 2012

J'organise et/ou coorganise, depuis juin 2012 des cafés poly, des ateliers ou des we à thèmes, des dîners PolyBlaBla, et divers autres rendez-vous poly à Avignon et ailleurs.
Et durant 5 ans, de 2014 à 2018, j'ai organisé chaque année en mai ou juin, un grand « we poly fais ce qui te plait» sur 3 jours.

PolyAvignon sur polyamour.info

PolyAvignon sur Facebook

***************

Je suis une femme cisgenre, née en 1962, et je me définie actuellement pansexuelle et sapiosexuelle

J’ai été diagnostiqué sur le spectre de l’autiste ( TSA ) .
J’ai eu plusieurs diagnostiques, dont le dernier en 2017, l’officiel pour moi, dans un centre expert avec moult tests.

Depuis toute petite mes attractions affectives ou sexuelles ont toujours fait fît du genre et de toutes sortes d’autres normes

Ma vision du monde et des personnes est non-binaire

Je vais à la rencontre des êtres et je les aime au pluriel

Je suis en relations non-exclusives avec plusieurs personnes d’orientations sexuelles et de genres différents.es

Aujourd’hui, en moi, de plus en plus, j’aime à le vivre, sans ne plus mettre aucune de mes relations dans des cases

Mes relations, sont toutes très différentes et toutes construites très très lentement
Elles n’ont de cesse, et tranquillement, d’évoluer et de changer de nature
C’est toujours en mouvement, comme sur un doux spectre : en liens affectifs et sentimentaux variables par moment en intensités, d’amitiés, d’amours, d’amitiés-amoureuses, d’amours-amoureux.ses, avec sexualité ou sans sexualité... etc, etc.

J’aime les diversités que cela m’offre, et c’est pour moi une très grande richesse de côtoyer des univers si différents des miens !

Toutes mes relations sont au courant de ce que je vis, de comment je le vis et avec qui je le vis.
J'essaye d'être très explicite tout au long de la relation, comme je le suis lors de la mise en place de chaque relation

Mes amis.es, mes enfants et toute ma famille sont aussi au courant

Je suis aussi très explicite bien avant la mise en place de la relation, sur mes possibles et mes limites, comme sur ce que je sais, à ce jour, de bon et de mauvais pour moi, ce que je peux, ou pas, vivre, recevoir et offrir

J’aime beaucoup l’inclusivité, et dès que cela ce peut, mes relations, métamours, amis.es enfants et familles se côtoient entre eux.elles, et parfois tous.tes ensemble en ma présence, et j’avoue que j’adoooore ces moments où je les vois discuter joyeusement !

Je partage un espace de vie/appartement depuis 1997 avec un homme cisgenre, qui est lui aussi en relations non-exclusives avec d’autres personnes
Ce n’est pas-plus, ni ma relation primaire, ni celle socle ou racine
Je définie aujourd’hui ma relation avec lui comme étant la plus ancienne historiquement
Cela pourrait ressembler avec lui, et matériellement, à une cohabitation, chacun.e sa chambre par exemple
Notre relation au fil des années, affectivement et sentimentalement, est devenue de plus en plus intense, sécure et épanouissante

Depuis quelques années, je vis avec chacune de mes relations, plutôt sur un mode d’anarchie relationnelle

Je n’ai aucun pouvoir sur personne, ni personne sur moi, plus de hiérarchie, aucun contrat entre nous, ni de véto non plus sur nos relations ou d'autres de nos choix

Nous essayons de prendre surtout grand soin de nos altérités !

Pour moi, les relations intimes non-exclusives, ont une durée de vie souvent limitée en longévités, et-ou en épanouissements, si je les contrains à un seul format, ou si je les enferme à jamais dans une case, ou si elles sont sous contrats ou hiérarchisées

Pour moi, la pérennité de mes relations intimes, leurs longévités comme leurs plus beaux épanouissements, ne se peuvent, que si toutes mes relations, et moi-même, nous sommes libres d’être, de penser et d’aimer, de nous éloigner et de revenir

Pour moi le plus important sont nos complicités et nos confiances, dans l’écoute et la bienveillance, et dans l’intention aussi d’échanges honnêtes et sincères sur les moments des retrouvailles, comme sur nos divers échanges à distances, qu'ils soient plus ou moins réguliers ou irréguliers c'est pareil pour moi

J’ai besoin du consentement, éclairé et toujours enthousiaste, des personnes qui sont en relations avec moi !

C'est pour moi, ce qui m'est le meilleur à vivre !

A chaque fois que j’ai vécu une rupture qui a brisé la relation, ce fût avec des personnes qui n’ont pas souhaité garder un lien affectif avec moi (ou moi avec elles), pour différentes raisons qui nous sont toutes légitimes à chacun.e, et le plus souvent comprises par moi, ou, avec des hommes cisgenres, dans la communauté poly, qui ont abusés de moi aux travers de diverses violences physiques et/ou psychologiques inouïs que je n’aborderais pas ici

***************

Ici une vidéo qui explique pour moi très bien, au travers du témoignage de Delphine, ce que j'aime le + vivre

⇨ Ici un PodCast où j'ai participé sous mon prénom de naissance Patricia :
Le prendre soin dans les relations métamoureuses (Patricia et Ella)

Ici le témoignage d’Héloïse elle est dans des dynamiques de relations libres, où il n'y aurait idéalement pas de hiérarchie entre les relations, pas de sentiment d'obligation entre les personnes qu'elle fréquente.

***************

Mes pages Facebook publiques:

Poly-Avignon

Lutine et autiste

Sensorialités

Et ici la page Facebook publique des PolySorcières dont je suis co administrative et co modératrice, c'est un collectif poly et féministe proposant des espaces de sororité, de partage et de réflexion, au travers de publications, d’ateliers, de temps de parole, et de moments festifs, en non-mixité choisie (sans hommes cis). Les personnes trans, queers, intersexes, non binaires ou en questionnement sont les bienvenues.

Connectez-vous au site pour pouvoir envoyer un message à ce membre.

Discussions Toutes les participations

Dernières participations


Espace membre

» Options de connexion