Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Les relations amoureuses sans sexe

Bases
#
Profil

LuLutine

le dimanche 11 juillet 2010 à 20h20

Je crée ce sujet pour parler des relations dans lesquelles les deux personnes sont amoureuses l'une de l'autre, se parlent et/ou se fréquentent (cela dépendant de la distance qui les sépare), mais n'ont pas de relations sexuelles (quelle que soit la raison de ce choix).

Comment voyez-vous ce genre de relations ?

En avez-vous déjà vécu ? Si oui, comment les viv(i)ez-vous ?

Pour ma part je pense que le sexe n'est pas central dans une relation et que l'absence de sexe peut être l'occasion de profiter ensemble d'autres activités, activités qui ont parfois tendance à passer au second plan dans les relations débutantes passionnées : discuter, voir un film, écouter un concert, sortir se promener ou faire une activité sportive...par exemple.

Qu'en pensez-vous ? Trouvez-vous qu'une relation amoureuse doit forcément passer par le sexe ?

#

(compte clôturé)

le dimanche 11 juillet 2010 à 22h09

Je ne vois pas trop pourquoi se poser cette question ?
Ta description me parait correspondre plutôt a une ou des relations d'amitié.
Ça existe aussi !!!

L'attachement peut être même plus fort que dans une relation amoureuse.
Mais pour moi si ya pas de sexe ya pas de relation amoureuse.
Et alors c'est plus vraiment dans le sujet.

#
Profil

LuLutine

le dimanche 11 juillet 2010 à 22h49

Ecureuil
Mais pour moi si ya pas de sexe ya pas de relation amoureuse.

Intéressant, c'est justement l'un des points que je pensais soulever.
Je ne crois pas que tout le monde ait la même définition d'une relation amoureuse. Ca dépend peut-être si on met l'accent sur les sentiments ou sur la relation "dans les faits".

Si l'on prend ta définition Ecureuil, que dire des couples chastes jusqu'au mariage ? (Il y en a peut-être peu, mais il y en a.)
Ils n'ont donc pas de relation amoureuse avant leur mariage ?

Jusqu'à maintenant, j'ai toujours eu des relations sexuelles avec mes amoureux (si on exclut la période "adolescence" où je n'avais pas du tout de relations sexuelles), mais je ne considérais pas que c'était le fait d'avoir des relations sexuelles qui en faisait des amoureux. (Et je pense que réciproquement, on peut avoir une relation sexuelle avec quelqu'un qu'on ne considère pas comme un(e) amoureux(se).)

Pour moi une relation est amoureuse lorsque fondée sur la réciprocité d'un sentiment amoureux.

Ainsi, j'ai une relation amicale avec un homme que j'aime (dont je suis amoureuse) mais qui ne m'aime pas. (Pas de réciprocité => relation amoureuse impossible.)

En revanche, ça ne me choque pas de qualifier d'amoureuse une relation avec un homme dont je suis amoureuse et qui est amoureux de moi, même si je n'ai pas de relations sexuelles avec lui. Pour moi, dire que ce n'est qu'une relation amicale reviendrait à nier nos sentiments (ou au moins ceux de l'un des deux).

Mais comme je le disais plus haut, il y a peut-être deux (ou plus ?) écoles : ceux qui se fondent sur la pratique (les faits), et ceux qui se fondent sur le ressenti ?

En tout cas je n'ai pas l'impression de ne pas être dans le sujet, justement je crois qu'on ouvre là un débat intéressant dans lequel il y a sans doute plein de nuances à prendre en compte.

#
Profil

Boucledoux

le dimanche 11 juillet 2010 à 23h43

J'ai entendu (hier je crois ? je ne retrouve plus l'émission si quelqu'un à la réf...) une émission sur inter consacrée au comming out avec plusieurs témoignages vraiment intéressant.

Un type notamment racontait comme il était marié depuis plusieurs années avec une femme avec qui il avait des enfants etc. et il expliquait comment il s'était marié en étant déjà conscient de son homosexualité parce qu'il était amoureux et comment ils continuaient tous les deux à vivre cet amour autour d'un projet de vie commun alors même que son orientation sexuelle à lui est clairement et exclusivement orientée vers les mecs.

Et il faisait justement très bien la distinction entre le sentiment amoureux et l'envie de construire une histoire et un bout de vie commune (y compris dans son cas famille, enfant, etc.) et l'attirance sexuelle qui ne coïncide pas toujours. Bon, ce n'est peut être pas très clair parce que je n'ai pas tout entendu et d'une oreille un peu distraite mais si quelqu'un a mieux suivi que moi.... Mais en tout cas on était très très loin du schéma de base amitié = lien +/- fort, pas de sexe, amour = lien + sexe

#
Profil

LuLutine

le dimanche 11 juillet 2010 à 23h46

Boucledoux
il s'était marié en étant déjà conscient de son homosexualité parce qu'il était amoureux

Donc : il était tombé amoureux de sa future femme ?

Mais il n'a pas de désir physique pour elle ?

C'est bien cela ?

#
Profil

Boucledoux

le dimanche 11 juillet 2010 à 23h51

Je ne m'avance pas sur les détails, encore une fois, j'ai entendu par bribes et un peu distraitement. L'idée qui m'a frappé c'était la séparation clairement expliquée entre le sentiment amoureux construit avec une personne (dont il se trouve en l'occurrence qu'elle était de sexe féminin) et l'orientation sexuelle. Le mieux est de lui demander : j'ai retrouvé la référence et c'est dispo à l'écoute en ligne :

sites.radiofrance.fr/franceinter/em/ete/je-t-aime-...

#
Profil

LuLutine

le dimanche 11 juillet 2010 à 23h54

Boucledoux
le sentiment amoureux construit avec une personne (dont il se trouve en l'occurrence qu'elle était de sexe féminin)

C'était le sens de ma question : je n'étais pas sûre d'avoir compris s'il était amoureux de sa femme ou s'il était amoureux d'un homme mais qu'il ait décidé de construire une famille avec sa femme...
Même si je pensais que c'était plutôt la première solution. :)

Merci d'avoir éclairé ma lanterne.

#

(compte clôturé)

le lundi 12 juillet 2010 à 00h03

...

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

LuLutine

le lundi 12 juillet 2010 à 00h11

simplity
Oui mais il y a très clairement intention.

Donc pour toi ce qui fait la différence ce ne sont pas les faits.
C'est l'envie d'avoir une relation sexuelle ou non.

Si deux personnes amoureuses l'une de l'autre, décident pour une raison x ou y de ne pas avoir de relation sexuelle, alors qu'elles en ont envie, tu considères donc qu'elles ont bien une relation amoureuse.

J'avoue que mon cas particulier se situe plus dans ce cas de figure, mais le cas des gens qui s'estiment amoureux et n'ont simplement pas de désir physique l'un pour l'autre (quelle qu'en soit la raison) me semble intéressant aussi.

simplity
Bref...large débat.

En effet, et c'est entre autres pour cela que ça m'intéresse.

Enfin, comme je le dis dans mon message introductif, les témoignages de ceux qui considèrent vivre ou avoir vécu une relation amoureuse sans sexe, ça m'intéresse aussi :) !

#
Profil

LittleJohn

le lundi 12 juillet 2010 à 00h23

C'est amusant comme appartenir à une minorité sociale n'empêche pas d'avoir de bonnes grosses idées pré-conçue... :-D

Asexualité sur Wikipedia
asexuality.org
Dans Libé

#

(compte clôturé)

le lundi 12 juillet 2010 à 01h09

Bonjour,
pour moi la relation amoureuse, c'est 3 ingrédients:
-la confiance;
-l'intimité psychologique;
- la dimension érotique.
Cela ecarte definitivement le coup de foudre au passage.
S'il en manque durablement un, ça devient autre chose.
Sachant que pour moi la dimension érotique est déjà présente le avec le baiser en "bouche à bouche".
Tigre.

#

(compte clôturé)

le lundi 12 juillet 2010 à 01h17

Pour completer, je dirais comme Lulutine que le sexe n'est pas central, MAIS que sans la dimension érotique, je ne parlerais pas de relation amoureuse.
Tigre

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

Pinklady

le lundi 12 juillet 2010 à 01h30

Certains psy parlent d 'amitié amoureuse dans le cas d'absence de sexe et j'aime assez cette terminologie.
Personnellement je trouve dommage de ne pas pouvoir avoir de sexualité avec qqn que l'on désire mais en efffet cela permet de cultiver autre chose. Je l'experimente aussi avec des contacts à distance.
La difference pour moi entre amitié et amour c'est le desir sexuel sinon je trouve les sentiments similaires. Quand je parle d'amour je ne parle pas de la periode passionnelle qui releve de tout autre chose .

#
Profil

LuLutine

le lundi 12 juillet 2010 à 02h23

LittleJohn
Dans Libé

J'aime bien cette phrase dans l'article :
"Quand on leur explique que l'on a de l'intimité sans sexualité, ils [les gens] sont perplexes."

#
Profil

Siestacorta

le lundi 12 juillet 2010 à 04h58

LuLutine
"Quand on leur explique que l'on a de l'intimité sans sexualité, ils [les gens] sont perplexes."

Indeed.

#

(compte clôturé)

le lundi 12 juillet 2010 à 11h45

Tout dépend aussi de ce qu'on appelle "sexualité". Ca commence où, les rapports physiques? Si j'ai des liens amicaux avec quelqu'un que je n'approche pas, que je ne touche pas, OK, c'est de l'amitié. Mais j'ai aussi pas mal de relations avec des hommes que je peux embrasser, caresser, masser, avec qui je peux même dormir... sans pénétration. Et là, je pense que ce sont des liens amoureux, ne serait-ce que penserr à eux me fait battre le coeur et les toucher me donne énormément de plaisir (et à eux aussi...) Faut dire que depuis toujours, la pénétration, comme on dit, ne me semble pas le summum du sexe, c'est le désir et tout ce qui est au-delà ou en deça du coït qui me trouble.. Ce n'est pas le sexe qui fonde le sentiment amoureux, il me semble. D'ailleurs, il arrive qu'on ait des relations très sexuelles et torrides avec quelqu'un dont on n'est pas fondamentalement amoureux mais qu'on trouve excitant (ou qui réveille, révèle des fantasmes). Les sexologues disent qu'énormément de couples, qui s'estiment très amoureux l'un de l'autre ont très peu de relations sexuelles. Ils consultent parce que l'idéologie ambiante leur dit qu'il y a un problème, et puis ils disent au sexo qu'ils sont très heureux comme ça!
J'ai une relation depuis 1978 avec un homme . Nous avons échangé des sentiments sans sexe pendant 7 ans, puis on a "concrétisé" comme on dit. 6 fois en 32 ans... Si vraiment le sexe fondait la relation amoureuse, surtout qu'il vit loin de Paris, on aurait cessé de s'aimer depuis longtemps, non? Et pourtant, on a toujours le même plaisir à se voir, à se toucher...

#
Profil

Siestacorta

le lundi 12 juillet 2010 à 12h30

Pour le coup, je suis super intéressé par cette "dimension tactile incognita".

Sans sexe, sans toucher, j'admet intellectuellement, mais rien en moi ne fait écho à ça.
Mais si on restreint à "sans coït", la, c'est tout un territoire vierge dont on parle peu.
Je croyais que ce serait un fondamental, en polyamour, ça. Que plein de gens le revendiqueraient, l'exploreraient. Pour moi, c'est une des frontières artificielles que notre choix amoureux devrait abattre.

Et pis en fait, pas souvent, hein ?

#
Profil

LuLutine

le lundi 12 juillet 2010 à 12h43

Siestacorta
Pour moi, c'est une des frontières artificielles que notre choix amoureux devrait abattre.

Exactement !

Francoise
Si vraiment le sexe fondait la relation amoureuse, surtout qu'il vit loin de Paris, on aurait cessé de s'aimer depuis longtemps, non ? Et pourtant, on a toujours le même plaisir à se voir, à se toucher...

(+)

#
Profil

Siestacorta

le lundi 12 juillet 2010 à 13h51

Cela dit... je reste assez sceptique sur l'asexualité. Je crois que si le coït peut occuper une place moins centrale, son absence complète en occuperait souvent trop.

#
Profil

Zajj

le lundi 12 juillet 2010 à 14h32

Siesta : développe ?
L'absence de sexe prendrait une trop grande place ? Même entre deux personnes que ça n'intéresserait ni l'une ni l'autre ?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion