Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Fidélité/exclusivité legislation

Bases
#
Profil

dva2tlse

le jeudi 06 août 2015 à 11h51

Bonjour, j'ai déjà participé à quelques discussions parmi vous et ai conseil/avis à demander.
La loi truc-truc du tant dit que les époux se doivent fidélité, respect, et ci et ça... (les époux se doivent mutuellement respect fidélité secours et assistance-Article 212 du code civil si j'ai bien cherché)

MAIS...

en quoi la fidélité implique-t'elle l'exclusivité ? Je me pose la question parce que je vais bientôt me marier, et je n'ai pas envie d'avoir à me mettre la bite sur un billot avec un hachoir à la main, et de couper tout ce qui dépasse sous prétexte que j'ai causé avec un maire, écharpé ou non.
Le mot "exclusivité" n'est en rien synonyme de "fidélité", et il faut même tout un tas de proxémies successives pour passer du sens du premier mot à celui du second.
Alors quelque part il y a...
fidèle - loyal - légal - compétent - propre - apanage - exclusivité
Pris deux à deux, pour chaque couple de mots successifs, on a bien des synonymes pas trop capillotractés; mais ça fait quand même pas mal de changements de sens profond des mots pour passer de fidélité à exclusivité.
Et l'exclusivité sentimentale ou sexuelle n'apparaît nulle part comme signification secondaire des mots présents ailleurs qu'aux bouts.
Comment peut on s'en sortir ?
David

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

bonheur

le jeudi 06 août 2015 à 12h14

Perso, ton mariage t'en fait ce que tu en veux. Par contre, si tu sais d'avance que ta part du contrat ne pourra pas être respectée (dans tous les esprits, pour le mariage, fidélité = tu ne regardes même plus d'autres personnes), pourquoi s'engager ???

On peut vivre heureux sans se marier.

Bon ok, je suis mal placée, je suis mariée. Toutefois, mes enfants qui sont aujourd'hui adultes, je ne leur conseille pas le mariage pour leur avenir. Après, ils feront ce que bon leur semble, évidemment.

#
Profil

Nicolas_Fox

le jeudi 06 août 2015 à 12h24

Le mieux est de commencer par ce que l'on nomme nous même fidélité je pense.

L'ajout dans la loi de ces articles viennent d'un autre âge et pour des raisons de possession (de bien ou de personnes)

Tout poly sait que l'on ne possède pas une personne (du moins je l'espère).

Ainsi, pour moi, la fidélité serait plus lié au rapport que j'entretiens avec une personne qu' au rapport que j'entretiens avec les autres.

Je compte aussi me marier. Je suis fiancé depuis plusieurs années maintenant et la découverte du polyamour à pour moi aussi soulevé cette question.

Oui monsieur le maire dira ces mots, qui dans notre société monogame signifie ne pas entretenir de relations charnelle avec d'autres personnes que le conjoint.

Cependant si dans votre couple il est acquis que la fidélité n'est pas lié à cela mais bien au fait d'entretenir votre relation de manière à ce qu'elle perdure: Il n'y a aucun soucis.

#
Profil

dva2tlse

le jeudi 06 août 2015 à 13h07

Voilà, tout à fait Nicolas, OUF, tu mets des mots sur les choses que j'ai en tête; je sais très bien que je serai "fidèle" au sens noble du terme, et ce n'est pas un petit contact de muqueuses, avec latex interposé, qui viendrait me chambouler la matière grise ni son contenu.
David
PS: Même si faire l'amour avec quelqu'une ne se limite pas à ça !

#
Profil

bodhicitta

le jeudi 06 août 2015 à 13h18

nicolas0207
si dans votre couple il est acquis que la fidélité n'est pas lié à cela mais bien au fait d'entretenir votre relation de manière à ce qu'elle perdure: Il n'y a aucun soucis.

oui ok il est possible que la relation perdure sans exclusivité, mais dans la fidélité.

#
Profil

luna_mi

le jeudi 06 août 2015 à 13h19

dva2tlse
Voilà, tout à fait Nicolas, OUF, tu mets des mots sur les choses que j'ai en tête; je sais très bien que je serai "fidèle" au sens noble du terme, et ce n'est pas un petit contact de muqueuses, avec latex interposé, qui viendrait me chambouler la matière grise ni son contenu.

David

PS: Même si faire l'amour avec quelqu'une ne se limite pas à ça !

bonjour, cela me chiffonne, car il me semble (et je peux me tromper, et cela n est que mon ressenti) que cela n'est pas de ressort du Polyamour, mais de sexe exclusivement.

#
Profil

Nicolas_Fox

le jeudi 06 août 2015 à 13h34

luna_mi
bonjour, cela me chiffonne, car il me semble (et je peux me tromper, et cela n est que mon ressenti) que cela n'est pas de ressort du Polyamour, mais de sexe exclusivement.

Malheureusement, du point de vue de la société seul la sexualité (et par extension de toute interaction charnelle) et prise en compte dans l'idée de fidélité.

Il est donc normal ici que l'on ne parle que de ceci.

#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le jeudi 06 août 2015 à 14h39

Effectivement c'est une question étrange à poser si les deux futurs époux sont polyamoureux.

Cela dit, il est intéressant de se pencher sur l'état de la législation (française, il faut le préciser), qui, tout en étant plus souple que par le passé dans son application reste dans un esprit résolument monogame, comme on peut en juger ici.

On peut par exemple noter :


Le devoir de fidélité est absolu c'est-à-dire que les époux ne peuvent pas s’en exonérer par accord mutuel.

Aussi, en théorie, même si vous êtes séparé de fait, ou que vous avez engagé une procédure de divorce et qu’un magistrat vous a autorisé à vivre séparément,la loivous impose en théorie de rester fidèle jusqu’au jour du prononcé du divorce.

Cependant, les juges sont relativement cléments en ce cas et si l’adultère a été commis alors que votre couple était déjà séparé, les juges considéreront qu’il ne s’agit pas là d’une faute.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Nicolas_Fox

le jeudi 06 août 2015 à 14h59

Tcheloviekskinoapparatom
Effectivement c'est une question étrange à poser si les deux futurs époux sont polyamoureux.

Cela dit, il est intéressant de se pencher sur l'état de la législation (française, il faut le préciser), qui, tout en étant plus souple que par le passé dans son application reste dans un esprit résolument monogame, comme on peut en juger ici.

On peut par exemple noter :


Message modifié par son auteur il y a 10 minutes.

Pour moi, ce texte (en citation) n'est la que pour protéger une personne en instance de divorce voulant aller voir ailleurs. En effet selon la loi cette personne serait en faute et le conjoint pourrait se servir de cela dans son interet.

Cependant il faut rester pragmatique, qui ira mettre son nez dans la relation entre deux personnes et qui recevra une plainte pour autrui hors possibilité d'abus ( mariage blanc, montage financier, mariage forcé,...) ?

Le mariage entre deux personnes, dans notre société, ne regarde que eux.

#
Profil

Evavita

le jeudi 06 août 2015 à 18h02

Ma fibre méfiante se réveille. Ok très bien, on est dans le cadre d'un "couple poly" qui se marie.

Selon le texte partagé par Tcheloviekskinoapparatomle
, l'un des deux époux peut demander un divorce pour faute si son compagnon a commis un adultère qui n'a pas été pardonné. De ce que j'en comprend, faut pas que l'adultère en question soit connu depuis longtemps avant que l'autre ne demande le divorce.

Supposons donc qu'avec les années la relation de notre couple poly se détériore, que l'un des deux veut le divorce et tant qu'à faire "en sa faveur". Lui suffira-t-il d'attendre que le partenaire ait une relation sexuelle avec une nouvelle personne pour obtenir un divorce pour faute? Est-ce que je le juge prendra le cadre poly de la relation en compte? Au final, est-ce que la vision de l'engagement que les époux avaient au moment de leurs mariage, aura le dessus lorsqu'on se retrouve devant un juge?

Mon impression c'est que non :S

#
Profil

Nicolas_Fox

le jeudi 06 août 2015 à 18h23

C'est sur que cela reste un risque à prendre car tout le monde change avec le temps.

Cependant je considère que je vis dans le présent, avec les personnes que j'aime aujourd'hui. Pas avec celles qu'elles seront demain.

Et puis bon rien ne me dit que je ne serais pas moi même la personne à profiter de la loi car je peux aussi changer.

Cela reste donc avant tout lié à la confiance des partenaires dans le couple avant d'être un problème législatif.

D'ailleurs aussi étonnant que cela puisse paraître, en ce qui concerne mon couple, la discussion tourne plus autour de la problématique que nos autres relations soient toutes importante à nos yeux et que l'on souhaite que personne ne se sentent lésé par notre mariage.

#
Profil

dva2tlse

le vendredi 07 août 2015 à 09h43

Bonjour, c'est super ce que vous dites tous ici; et ça confirme bien ce dont j'avais un peu peur : "du point de vue de la société seule la sexualité (et par extension de toute interaction charnelle) est prise en compte dans l'idée de fidélité" et aussi "Le devoir de fidélité est absolu c'est-à-dire que les époux ne peuvent pas s’en exonérer par accord mutuel".
C'est bien ce que je craignais dès le début avant d'ouvrir ce fil : pour la loi "fidélité=exclusivité" (sexuelle, car l'exclusivité sentimentale seule, n'est même pas envisagée)
Ralala, quelle bande d'infirmes cérébraux !
David

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

luna_mi

le vendredi 07 août 2015 à 13h57

ici (lien donné par Tcheloviekskinoapparatom plus haut)

www.juritravail.com/Article/divorce-violence-urgen...

je lis "La tromperie peut également ne pas avoir de consistance physique et n’être que spirituelle, mentale, virtuelle.
Ainsi, si votre conjoint entretient une relation à distance, se limitant même à une relation virtuelle avec une personne rencontrée sur un site internet, l’adultère peut être caractérisé."

il semble donc que la notion dépasse la sexualité seule...

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

alaingood

le vendredi 07 août 2015 à 14h13

Légalement oui il peut y avoir divorce pour faute si il y a adultère consommé ou pas. Dans les faits les juges ne prennent plus en compte l'adultère ou si c'est le cas les conséquences sont minimisées. La seule situation ou le divorce pour faute est conservé et ça me parait légitime c'est en cas de violences, maltraitance etc.
La loi mets toujours beaucoup de temps à se mettre à jour : le port du pantalon était interdit pour les femmes il y à encore 2 ou 3 ans....

#
Profil

alaingood

le vendredi 07 août 2015 à 14h16

Personnellement malgré tout cette "obligation" qui m’empêche de me remarier.

#
Profil

Katouchka

le vendredi 07 août 2015 à 23h33

Le mariage reste et a été créé avec des règles (valeurs) et essentiellement dans notre code civil pour des raisons concernant la transmission du patrimoine.
Personnellement je trouve que les valeurs du polyamour ne sont pas compatibles avec celles du mariage tel qu il est encore aujourd hui présenté dans les articles cités ci dessus. Et concernant la transmission de patrimoine, heureusement aujourd hui un enfant peut naître hors mariage et s il est reconnu il hérite de ses parents.
D où je me pose toujours cette question? Qu est ce qui pousse un poly à se marier? Vraiment je me pose cette question sans jugement. Je me dis que si ils sont heureux tant mieux. Je me le dis même pour les monos... Mais vraiment je me demande vraiment pourquoi?
Une reconnaissance?
Symbole de l amour?
Parce que je trouve que plus que l idée d honnêteté, le polyamour n est accessible que lorsqu on a compris que l on est un individu autonome et indépendant libre. Or le mariage te dit tout le contraire.
Alors oui on peut toujours se dire mais nous on est libre et le mariage ça change rien. Bah et de un si ça change rien pourquoi tu le fais? Et de deux ça c est qd tu te maries mais bizarrement quand tu divorces c est plus pareil... Alors oui on peut vivre dans le présent mais qu est ce d autre qu une idée de l'avenir le mariage? Pour moi c est vraiment contradictoire.
Je trouve ça incroyable d être à la fois si révolutionnaire et si conservateur à la fois.

#
Profil

bonheur

le samedi 08 août 2015 à 13h24

Je rejoins Katouchka. Je ne comprend pas non plus. Pourquoi vouloir aller droit dans le mur, alors que l'on sait que l'on y ira (à 90% je pense) ? Comportement suicidaire ? S'infliger un défi ?

Je suppose que les raisons de chacun-e sont personnelles.

D'ailleurs, je ne comprend pas que l'on ne puisse pas divorcer sans rien changer (sauf que l'on ne soit plus marié).

#
Profil

Nicolas_Fox

le samedi 08 août 2015 à 14h37

Me concernant, il s'agit avant tout d'officialiser un lien.

Notre couple a 12 ans, nous vivons ensemble, nous avons pour projet d'avoir des enfants ensemble.

Ce couple est pour moi un choix de vie et comme vous le dites, que je sois marier ou non, cela ne change rien. Donc justement, pourquoi ne pas se marier ?

Beaucoup y voient des devoirs envers l'autre, personnellement je vis déjà comme si j’étais marier depuis longtemps.

Que je passe devant un maire ne changera pas ma façon de vivre, ma façon d’être. Je suis quelqu'un de franc avec moi même, ma compagne l'est aussi.

Notre vision de la fidélité est celle que j'ai décris plus haut et nous savons que si un jour nous n'avons plus la volonté de vivre le même chemin nous pourrons divorcer (et rester amis/amoureux/amants si cela nous chante).

Bref c'est juste un symbole, pas une épée de Damoclès.

Si c’était le cas, si pour l'un de nous deux cela impliquait de nous attacher et d’être pieds et poings liés nous refuserions de le faire.

De même si nous vivions dans une société qui prend la loi à la lettre et ferait de l’ingérence dans notre couple.

#
Profil

LuLutine

le samedi 08 août 2015 à 18h40

Nicolas0207
Me concernant, il s'agit avant tout d'officialiser un lien.


Pourquoi "officialiser" ?
Qu'est-ce que cela signifie ?

Vous pouvez aussi organiser une cérémonie (pour vos amis et familles) sans recevoir le tampon du maire, et ça sera très bien !

Nicolas0207
Notre couple a 12 ans, nous vivons ensemble, nous avons pour projet d'avoir des enfants ensemble.


Tu sais, on peut avoir des enfants hors mariage.
J'en suis même la preuve vivante, et je ne suis pas la seule :) !

Nicolas0207
Ce couple est pour moi un choix de vie et comme vous le dites, que je sois marier ou non, cela ne change rien. Donc justement, pourquoi ne pas se marier ?


Pour éviter des complications éventuelles plus tard, qu'on n'aurait pas eu en ne se mariant pas ?

Nicolas0207
[...] Bref c'est juste un symbole, pas une épée de Damoclès.

Si c'est un symbole, en quoi passer devant le maire est nécessaire ?

Vous pouvez faire une cérémonie avec vos proches. Le maire est un être humain comme un autre. Passer devant lui (ou pas) ne changera rien à votre vie, comme tu le dis si bien... ;)

#
Profil

bonheur

le samedi 08 août 2015 à 21h08

pour une fois, je rejoins lulutine.

Et puis, mes enfants ont des parents qui sont mariés et en plus leurs parents s'aiment encore... et ben y a pas plus ringard !!! C'est presque la honte !!! Aujourd'hui, ce sont ceux là qui sont "hors normes" et obligés presque de "justifier"

Se marier, c'est, à mes yeux, inutile et uniquement se compliquer l'existence. Par contre, fêter l'amour et le bonheur d'une vie commune en organisant une cérémonie, je trouve cela plus que pertinent (et y inviter les amoureux-ses pour les "officialiser", ce serait pertinent également à mon sens).

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion