Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Découverte?

#
Profil

LuLutine

le vendredi 16 avril 2010 à 18h56

Drya
Maintenant, les personnes qui fréquentent ce site ont compris (progressivement) que c'était une idée faussée.

Ben oui, comme on l'a dit, chez les polys, si tu t'ennuies avec ton mari, tu le quittes ! :)

Donc si tu ne le quittes pas, c'est que tu ne t'ennuies pas !

#
Profil

Romy

le vendredi 16 avril 2010 à 18h58

Je vais tenter d'expliquer un petit peu mieux ma situation.

C'est étrange à dire, mais si j'arrive à fantasmer sur d'autres personnes quand je fais l'amour avec mon mari, c'est que je me sens en confiance totale. Ma tête peut passer d'une personne à l'autre, il y a des moments où je suis complètement dans le moment présent, d'autres où j'ai la tête qui fantasme ailleurs. Je me considère chanceuse, car je fanstasme, alors que d'autres pensent aux enfants, au boulot pas complété, à la liste d'épicerie.... Je vois mon mari tous les jours et nous faisons l'amour pratiquement tous les jours. Mes fantasmes ne peuvent pas toujours se rapporter à lui! Par contre, c'est bien avec lui que je me sens en confiance pour me laisser aller complètement, comme si je rêvais. Combien de fois je me suis réveillée le matin en me disant: ah! si j'avais le courage de me laisser aller comme ça. Sincèrementt, pour le moment, il n'y a qu'avec mon mari que j'y parviens.

Comme tu dis Verdad, je ne pense pas vraiment à mon conjoint quand je suis avec son amant, d'une part parce qu'il y a la découverte de l'autre et l'envie de ne pas décevoir, mais aussi parce que je n'ai pas encore assez confiance pour me montrer telle que je suis. Donc je suis plus dans la relation, attentive aux détails, attentive à ses réactions, concentrée sur lui, mais pas parce que l'aime plus que mon mari ou qu'il me fait mieux l'amour...plutôt parce que je veux ressentir l'effet que je lui fais.

Dans le fond, mon mari me procure le plaisir sexuel, physique et psychique. Mon amant me procure un plaisir narcissique. Lorsque j'aurai assez confiance en lui, je réussirai à fantasmer en sa présence.

#
Profil

verdad76

le vendredi 16 avril 2010 à 20h25

mmm rosalie...je vois à peu près ce que tu veux dire, et tes paroles me "calment" un peu dans mes idées lol, dans mon idée c'était bien "penser" à l'autre, pas forcément fantasmer...
à contrario rosalie, j'ai lu maintes fois que des femmes (et des hommes bien sur) pouvaient mieux se laisser aller avec l'autre qu'avec leur conjoint(e), donc bon!

sinon tout à l'heure quand je disais que j'avais du mal à me faire à l'idée que ma compagne puisse être érotisée par un autre...je COMPRENDS ça, mais j'ai du mal à m'y faire voilà tout!
maintenant suis-je un mono pur sucre? j'en sais foutre rien!!

il est vrai que ma compagne m'a dit avoir peur de ses sentiments pour son amant...du coup moi aussi je prends peur!! logique!

du reste j'ai décidé de prendre rdv chez une psy (je veux pas aller voir un psy, mais une...je sais pas pourquoi!) afin de mieux comprendre ma peur, car j'en ai marre d'avoir peur....et de me dire aussi que tout ça ne finira pas à mon avantage... peut-être qu'en me comprenant mieux je pourrai mieux accepter la "belle histoire" de ma compagne?
et qui sait à mon tour me laisser aller un jour à des élans du coeur pour une autre?

#
Profil

Romy

le vendredi 16 avril 2010 à 22h07

Moi aussi j'ai eu peur de mes sentiments pour mon amant. Il y a un moment où je trouvais que c'était trop, trop exaltée, trop amoureuse, trop éprise, trop de désir. Dans ces moments, on se sent forcément heureuse, mais on se sent ailleurs. Je dirais que, d'une part, l'euphorie passe. D'autre part, et c'est le plus important je trouve, le fait que la relation ne soit pas clandestine, que vous en discutiez, qu'elle sait qu'elle est autorisée à agir ainsi, ça lui permet de garder une forme de rationalité et de vivre sa passion sans se faire engloutir par elle . Lorsque la relation est secrète, elle est un peu idéalisée, protégée, irréelle... Ça lui permet aussi d'accepter qu'elle puisse être amoureuse de deux personnes et donc, de ne pas te voir comme celui qui l'empêche de vivre une passion et de devoir choisir entre deux êtres qu'elle aime.

Tu as raison, la perspective change énormément lorsque c'est nous qui tombons amoureux...

#
Profil

verdad76

le samedi 17 avril 2010 à 10h30

Je te remercie rosalie pour ton témoignage, qui m'a qqe peu "rassuré", enfin qui m'a permis d'analyser tout ça plus calmement...

même si bien sur tu n'es pas elle, ce témoignage m'a fait du bien...
hier soir ma compagne m'a dit que je réfléchissais un peu trop, et des fois que je prenais le pb à l'envers...
que ce n'était pas sa relation qui lui donnait plus de désir (enfin un peu bien sur m'a-t-elle dit), mais que c'est parce qu'elle s"était sentie mieux dans sa peau, avec plus de désir "global" que cette relation avait pu voir le jour...

là dessus je ne peux qu'être d'accord avec elle...
enfin voilà
encore qqes jours et je verrais bien comment je gère son absence pour la soirée....

#
Profil

verdad76

le mardi 20 avril 2010 à 18h18

Bonsoir

petit "point route" sur ma gestion de la future soirée de ma compagne avec son amant, jeudi...

c'est dans deux jours et jusque là....tout va bien
hier j'ai été un peu..énervé, déçu ou tout ce que vous voudrez bien quand j'ai appris qu'elle avait mangé avec lui à midi...

maisss j'ai quand même réussi à me raisonner et à ne pas me mettre en colère, j'ai essayé de me souvenir de ce qui c'était dit ici....je pense ne pas avoir trop mal géré au final...enfin j'espère

maintenant j'attends la suite...la grosse suite pour moi qui sera jeudi...je sais déjà comment je vais occuper ma soirée (ce qui changera pas des autres jeudi au final....même si bien sur j'irai me coucher seul!)

enfin voilà...
à bientôt

#

(compte clôturé)

le mardi 20 avril 2010 à 18h19

verdad76

hier j'ai été un peu..énervé, déçu ou tout ce que vous voudrez bien quand j'ai appris qu'elle avait mangé avec lui à midi...


Tu arrives à dire pourquoi?

#
Profil

Romy

le mardi 20 avril 2010 à 19h13

Moi j'arrive à dire pourquoi! :-)

L'image lui vient tout de suite en tête. Il l'a voit qui sourit et qui minaude, il voit leur manège. La caresse sur la joue, le baiser. Et là ça fait mal, parce qu'il se sent exclu. Il sent qu'un autre donne à sa copine ce que seul lui devrait être autorisé à lui donner. Il se sent à l'écart, rejeté.

Et là tout d'un coup, il s'imagine à la place de sa copine, avec une fille à qui il ferait une caresse sur la joue et avec qui il pourrait jouer le jeu de la séduction. Et il se dit qu'il n'aurait pas l'impression de ne pas respecter sa copine en agissant ainsi, qu'il n'aurait pas l'intention de l'exclure, qu'il l'aimerait autant et la désirerait autant.

Alors la jalousie passe.

#

(compte clôturé)

le mardi 20 avril 2010 à 19h19

Oups, pas trop vite. L'idée c'est plus de sentir vraiment ousque ça fait mal.

Un p'tit peu de désensibilisation, tu vois l'idée, Rosie?

#

(compte clôturé)

le mardi 20 avril 2010 à 19h21

Au fait, merci pour la découverte de Pierre Foglia... Ca m'a remis la niaque!

#
Profil

Romy

le mardi 20 avril 2010 à 19h25

Oui je vois. C'est juste que je revis des choses personnelles en lisant Verdad.

#

(compte clôturé)

le mardi 20 avril 2010 à 19h33

Ah ben c'est cool alors, tu es la preuve directe que ça marche, la désensib'!

#
Profil

LuLutine

le mardi 20 avril 2010 à 23h52

verdad76
hier j'ai été un peu..énervé, déçu ou tout ce que vous voudrez bien quand j'ai appris qu'elle avait mangé avec lui à midi...

Une fois ça m'a énervée que mon amoureux me dise qu'il avait déjeuné avec une amie à midi....ben oui, il me disait ça avec un grand sourire alors que j'avais passé toute la journée toute seule à m'ennuyer !
Il savait que j'étais libre et il ne m'avait même pas proposé !

Bien sûr il avait très mal présenté les choses et je me suis calmée lorsqu'il m'a expliqué que ça s'était fait à la dernière minute : elle était dans le coin, ses collègues à lui l'avaient laissé tomber sans prévenir, et moi il m'aurait fallu une heure de route pour le rejoindre...vu comme ça c'est sûr, même si nous étions exclusifs à l'époque, je préférais qu'il mange avec quelqu'un plutôt que tout seul ! :)

#

(compte clôturé)

le mercredi 21 avril 2010 à 03h32

Ah, comme quoi même dans le domaine de l'amitié, on peut se sentir exclu, spolié - je cherche le mot.

Rien à voir avec la choucroute peut-être, mais une amie vient de me demander de ne rien évoquer de sa soirée d'anniversaire de la fin du mois, devant un ami commun que nous voyons ensemble demain.

Elle n'a pas envie de devoir se justifier de ne pas l'inviter... et s'excuse de m'impliquer dans un mensonge. Je pense que c'est d'un autre ressort, plutôt de la non-triangulation, ou un truc du style.

Or je trouve que c'est transposable au domaine amoureux: la discrétion est une délicatesse, et parfois, la manière dont on annonce ce que ton amoureux t'a annoncé dégage un léger parfum de pavoisement, "de taquinerie-bisque-bisque-rage".
S'il avait commencé par dire, "J'ai croisé ta copine par hasard à tel endroit à midi, du coup on a mangé ensemble et elle t'embrasse" - car il te connaît sûrement assez pour savoir comment te prendre, je n'y verrais pas ce petit aspect de strip-tease... :-)

#
Profil

Tchu

le mercredi 21 avril 2010 à 09h47

Ces histoires de déjeuner impromptus...

Moi une fois j'ai passé la matinée à me poser des questions existentielles sur la simple probabilité de manger un sandwich avec mon amoureux à l'improviste. A l'improviste, c'est à dire, comme ça, en dernière minute, sans qu'il en ait préalablement discuté avec Madame, que ça soit pesé, validé par un accord tripartite avec un emploi du temps tout ça tout ça.

(bon j'exagère évidemment).

#
Profil

verdad76

le mercredi 21 avril 2010 à 09h55

bonjour bonjour

et bien en effet je me suis un peu senti exclu sur le coup, bien que techniquement je ne pouvais pas manger avec elle (il aurait fallu qu'elle vienne elle...), enfin bref

rosalie l'image que tu as donné en effet me parle, mais je n'avais pas songé à l'inverse....et c'est vrai qu'en inversant je comprends à peu près...
demain c'est le grand soir lol

pour le moment ça va toujours...et c'est vrai que la façon dont on dit les choses compte aussi....pour l'un comme pour l'autre je pense d'ailleurs
elle s'en voulait d'avoir mal dit les choses car elle avait peur qu'on reparte dans les drames que nous avons vécu il ya qqes semaines, et je sais aussi qu'elle redoute aussi un peu pour demain soir, le retour et le lendemain...j'ai essayé de la rassurer (c'est le monde à l'envers!) même si je suis pas encore sur de bien le vivre...mais nous allons voir ça et je suis assez confiant quand même

#
Profil

Drya

le mercredi 21 avril 2010 à 11h03

D'une manière générale, faut aussi différencier le moment où c'est annoncé avec tous les a priori qui vont spontanément avec, et donc la crise plus ou moins violente qui va avec et qui est normale, de l'explication, qui elle calme les choses, car on s'en fait une idée plus juste et plus concrète, qu'on peut accepter une fois apprivoisée.

#
Profil

Romy

le mercredi 21 avril 2010 à 15h28

J'ai eu à vivre exactement ce que tu vivras ce soir, cette nuit et demain matin Verdad. Et le conseil que je peux te donner, c'est de ne pas te laisser convaincre par le démon! Dans ces moments où mon mari passait la nuit, le w-e, la semaine (voyage) avec sa copine, je me sentais avec une personnalité double, représentée par l'ange et le démon aux fins de mon explication...
Mon côté ange me permettait de vivre cela sereinement, comme si mon mari était tout simplement absent, je profitais de cette solitude... puis le démon tentait de me convaincre...il me disait: tu vas vraiment accepter ça? imagine-les présentement...ils sont au lit et elle lui fait ceci cela... Chasser le démon. Allez, ouste! Parfois tout allait bien, toute la journée, puis une image et tout se mettait à éclater. Ce qui était beau devenait laid. Il aurait suffit de raisonner le démon qui n'est qu'un fout la merde. Ou encore, un meilleur conseil, ne pas le laisser s'approcher. Tu sais, comme quand tu rêves et que tu sens que ton rêve se transforme sournoisement en cauchemar... On peut apprendre à dire non au cauchemar, à se réveiller avant de se laisser emporter.
Mais mais mais....que de métaphores ce matin :-)

#

(compte clôturé)

le mercredi 21 avril 2010 à 15h47

Chasser le démon, je dis dommage: une bonne occasion de voir sa tête de près, de comprendre sa stratégie d'attaque, donc d'y parer.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 21 avril 2010 à 18h19

Et pour chasser le démon qui vous rabâche comment l'un de vos supérieurs vous a empêché de progresser professionnellement (même si ce n'est que partie remise), vous faites comment ?

Je sais ça n'a rien à voir avec le sujet mais en ce moment j'ai vraiment envie de laisser tomber mon boulot, de ne plus rien faire....je ne vous dis pas...tous ces efforts pour rien, parce que quelqu'un a décidé de me mettre des bâtons dans les roues, de m'empêcher de progresser !

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion