Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Découverte?

#
Profil

LuLutine

le lundi 12 avril 2010 à 18h47

ERIC_48
Lulutine : Je ne sais pas si ce que tu dis là (que je trouve vrai) avait un rapport avec ce que je disais plus haut. Mais les critères que tu site n'ont rien à voir avec le mien.

Je n'ai pas lu ton message plus loin (pas le temps) car non, je ne parlais absolument pas de toi. Je répondais seulement au message cité (celui de Drya je crois).

Je parlais en général et les critères cités n'ont rien à voir avec toi, puisque je ne te connais pas !

#
Profil

ERIC_48

le mardi 13 avril 2010 à 10h06

Ca viendra peut-être. On n'a pas eu le temps la dernière fois au café poly à Paris, mais ce n'est que partie remise, du moins j'espère.
Je te demandais ça, parce que dans les tartines de post que j'ai mises, je parlais de critères, mais je n'ai même pas retrouvé ou, tellement il y en a. Ya que du Eric_48, ça me saoule, et hors sujet en plus. Pauvre fil découverte, je crois que je l'ai tué.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 13 avril 2010 à 10h23

"N'est pas mort ce qui a jamais dort
Et dans d'étranges éons
peut mourir même la mort" ( (8E ) , alors tu penses, un fil de forum...

Message modifié par son auteur il y a 12 ans.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 13 avril 2010 à 10h25

(tiens, je sais plus faire le smiley cthulhu ? (8E ? 8E ? 8€ ?

#
Profil

Siestacorta

le mardi 13 avril 2010 à 10h25

Ah, oui.

#
Profil

verdad76

le mardi 13 avril 2010 à 16h05

ERIC_48
(+)

Ce que tu dis me fait penser à quelque chose que je ressens. Lorsque je fais l'amour avec ma partenaire, j'ai l'impression de fusionner, de mélanger les identités pour qu'il en ressorte une identité unique. Mais en sortie de relation sexuelle amoureuse, si je ne dé-fusionne pas avant qu'il y ait séparation, je reste en fusion virtuelle, et je suis perdu sans elle. Lors de la dé-fusion, chacun ne retrouve pas forcément tous ses petits, mais retrouve assez de petits pour travailler. C'est ainsi que j'ai l'impression de "donner" à ma partenaire, la femme qui est en moi, et de récupérer en échange, l'homme qui est en elle. Je suis donc devenu un mélange entre l'homme que j'étais et l'homme qu'elle voit en moi, et elle est devenue un mélange entre la femme qu'elle était et celle que je vois en elle. C'est un peu schématique et idéalisé, mais en gros c'est ça.

Si tu te mélange les pinceaux dans le feu de l'action, tu te retrouve avec la femme qui est en elle, et elle se retrouve avec l'homme qui est en toi. Pas très pratique. Ya plus qu'à recommencer pour remettre les morceaux au bon endroit.

C'est bien de tout mélanger pendant la relation, mais il faut récupérer le grain à moudre, pour pouvoir le moudre correctement en mode séparé, avant de replonger dans la fusion, et ainsi de suite. C'est comme une brasse coulée. On ne reste pas tout le temps sous l'eau. Vois tu ?

Message modifié par son auteur il y a 3 jours.

Euuu....ben désolé, je dois être trop crétin, mais je n'ai absolument rien compris à tout ça...

#
Profil

verdad76

le mardi 13 avril 2010 à 16h09

De toute façon aujourd'hui je me sens pas super bien....

marre qu'elle pense à lui alors même qu'elle est avec moi (ses "absences", ses regards vides parlant pour elle), marre qu'elle ait envie de le voir, de lui tout court, marre de savoir que si elle avait pu elle serait déjà aller le voir....

c'est génial ya pas à dire....

Message modifié par son auteur il y a 12 ans.

#
Profil

Romy

le mardi 13 avril 2010 à 16h53

Non, pour toi, ça c'est pas très génial, tu as raison. Mais ça passe, et avec le temps, je te jure que tu arriveras à ne plus y penser et presque même à être content pour elle et fier d'être capable de la laisser vivre ce qu'elle a à vivre. Tu devrais rencontrer Lets :-)

#
Profil

verdad76

le mardi 13 avril 2010 à 17h24

Franchement Rosalie je doute un jour de pouvoir me "réjouir" du fait qu'elle passe une soirée avec son amant....là franchement je vois pas comment ça pourrait se faire

ne plus trop y penser je peux le concevoir, pour le reste...

je sais qu'il faudrait que je sois content de la laisser vivre ce qu'elle a à vivre.....mais bon pour le moment je vois pas trop ça comme ça...
et puis j'ai l'impression que le sacrifice est unilatéral, donc dans ces conditions difficile de sauter au plafond en attendant qu'elle m'annonce lson prochain rdv...

#
Profil

verdad76

le mardi 13 avril 2010 à 17h35

Ah oui j'ai oublié de dire, que oui ma tête entend bien quand elle me dit qu'à nous deux nous formons un homme "parfait" et que nous sommes complètements complémentaires....

mais mon coeur lui a bcp plus de mal...

#
Profil

Romy

le mardi 13 avril 2010 à 17h41

Moi aussi j'en suis seulement à l'étape de ne pas y penser... et être fière de ma "maturité", de savoir être zen et de comprendre que ça ne change rien à ce qu'il éprouve pour moi. De me réjouir, non. Mais je suis fière de ne pas être celle qui l'empêche de faire ce qu'il veut, ce qu'il a envie. Et j'apprécie énormément la reconnaissance qu'il me témoigne.

Tu dis que le sacrifice est unilatéral pour le moment (quoi que je suis certaine qu'elle souffre de te voir souffrir...donc d'une certaine façon, elle ne fait pas que 'profiter' de ton sacrifice). D'abord, je dirais qu'il ne nous arrive pas les mêmes choses au même moment. Peut-être qu'un jour tu rencontreras une fille et tu seras bien heureux de ne pas avoir à t'en faire. Et la liberté que ça t'apporte n'est pas seulement amoureuse: partir en voyage seul ou avec des amis ou pour le boulot, avoir la liberté de faire ce que tu as envie, vraiment envie. Tu ne le vois pas présentement, parce que tu fais une fixation sur la relation de ta copine (c'est normal), mais ça apporte beaucoup de choses même si on n'a pas d'amant.

Message modifié par son auteur il y a 12 ans.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 13 avril 2010 à 17h49

verdad76
Ah oui j'ai oublié de dire, que oui ma tête entend bien quand elle me dit qu'à nous deux nous formons un homme "parfait" et que nous sommes complètements complémentaires....

mais mon coeur lui a bcp plus de mal...

Je pars d'une remarque HS....
Si à vous deux vous êtes un homme parfait, séparément vous êtes handicapés ?

et j'atterris dans le sujet, sous vos applaudissements :
pour moi, la compersion, c'est pas tellement aimer que l'autre soit avec un tiers, le tiers on peut s'y intéresser ou s'en tapper, mais aimer qe notre partenaire puisse être sans nous, et que soi-même on puisse sans lui.
On peut aimer le moment où on est pas avec l'autre, parce que c'est toujours un moment de la relation et aussi parce qu'on a autre chose à faire dans sa vie qu'être collés.

Message modifié par son auteur il y a 12 ans.

#
Profil

Romy

le mardi 13 avril 2010 à 17h59

Quelqu'un avait dit que le polyamour ça peut-être aussi tous les bienfaits du couple, sans les inconvénients. Je suis assez d'accord avec ça.
Un autre avantage Verdad, la réelle complicité entre vous deux. Lorsqu'un couple est capable de vivre ainsi, il est capable de pas mal de choses. Je ne connais pas les statistiques (et je m'en fou un peu), mais je sais que ma relation avec mon mari est beaucoup plus solide qu'avant, même si je ne voyais pas de difficultés auparavant. Mais c'est parce que je ne connaissais qu'une partie de lui et qu'une partie de moi. Tout était rose, mais dans le fonds, une partie de nous était étouffée.

Message modifié par son auteur il y a 12 ans.

#
Profil

Romy

le mardi 13 avril 2010 à 18h05

Ce matin, j'ai lu un article sur l'infidélité dans un magazine, écrit par un homme qui disait essentiellement qu'il ne pourrait jamais tromper sa femme parce que celle-ci sait tout de lui, n'en laisse pas passer une, sait d'avance lorsqu'il va éternuer, peut deviner tout ce qu'il a fait pendant son absence juste en regardant les objets qui ont été déplacés dans la maison... Ça se voulait humoristique, mais cette jalousie maladive qui existe au sein des couples est vraiment castrante. Tu sais Verdad, le fait de pouvoir aller luncher avec une copine ou une jolie collègue de bureau sans avoir à subir un interrogatoire lorsque tu reviens à la maison, c'est une liberté que peu de gens osent se concéder.

Message modifié par son auteur il y a 12 ans.

#
Profil

verdad76

le mardi 13 avril 2010 à 19h23

Rosalie
Moi aussi j'en suis seulement à l'étape de ne pas y penser... et être fière de ma "maturité", de savoir être zen et de comprendre que ça ne change rien à ce qu'il éprouve pour moi. De me réjouir, non. Mais je suis fière de ne pas être celle qui l'empêche de faire ce qu'il veut, ce qu'il a envie. Et j'apprécie énormément la reconnaissance qu'il me témoigne. Tu dis que le sacrifice est unilatéral pour le moment (quoi que je suis certaine qu'elle souffre de te voir souffrir...donc d'une certaine façon, elle ne fait pas que 'profiter' de ton sacrifice). D'abord, je dirais qu'il ne nous arrive pas les mêmes choses au même moment. Peut-être qu'un jour tu rencontreras une fille et tu seras bien heureux de ne pas avoir à t'en faire. Et la liberté que ça t'apporte n'est pas seulement amoureuse : partir en voyage seul ou avec des amis ou pour le boulot, avoir la liberté de faire ce que tu as envie, vraiment envie. Tu ne le vois pas présentement, parce que tu fais une fixation sur la relation de ta copine (c'est normal), mais ça apporte beaucoup de choses même si on n'a pas d'amant. Message modifié par son auteur il y a une heure.

Certes certes...sauf que notre couple était déjà "libre" dans le sens ou nous pouvions sortir chacun de notre côté, elle pouvait passer 2 jours avec son meilleur ami pour discuter jusqu'à plus d'heure, je pouvais aussi aller avec des potes à l'étranger pdt qqes jours par ex...
donc de fait je ne vois pas trop le bénéfice que je peux tirer de ça...tomber amoureux d'une autre? ouais...franchement j'en ai pas vraiment envie

mais peut-être que j'avais trop surinvesti émotionnellement mon couple...sans vous raconter ma vie (mais un peu quand même), mes parents sont morts tous les 2 à 6 mois d'intervalle en 2008, de fait mon couple était (re) devenu le centre de ma vie, mon cocon protecteur, tout cela avait pris un nouveau sens pour moi, une plus grande importance....
donc forcément il m'est très difficile de me dire que oui ma compagne aime et désire passer du temps avec un autre homme...

#
Profil

verdad76

le mardi 13 avril 2010 à 19h26


On peut aimer le moment où on est pas avec l'autre, parce que c'est toujours un moment de la relation et aussi parce qu'on a autre chose à faire dans sa vie qu'être collés. Message modifié par son auteur il y a 2 heures.

oui je comprends tout à fait de ne pas être collés en permanence, et nous fonctionnons déjà comme ça depuis fort longtemps, au grand étonnement de certains parfois "ah bon? il est sorti sans toi hier soir?" "ah bon elle est partie 2 jours avec son pote?"

mais là ou ça coince pour moi...ce sont les sentiments amoureux...j'essaie de travailler là dessus, je comprends des choses, mais ça passe pas vraiment...

#
Profil

Romy

le mardi 13 avril 2010 à 19h30

Je comprends. On a chacun notre histoire. À chacun finalement de bien définir ses besoins. La seule solution est l'introspection et la communication. Seulement, avant de te conclure que le polyamour ne signifie pour toi que des sacrifices, attends encore un peu. Ça pourrait par exemple, t'ammener à ne plus avoir peur d'être abandonné et à apprivoiser la solitude.

Message modifié par son auteur il y a 12 ans.

#
Profil

verdad76

le mardi 13 avril 2010 à 19h37

Le pb vois-tu c'est justement quand je me suis retrouvé (ou quand je vais me retrouver) seul, c'est pas de me dire que je suis seul à garder les momes....c'est déjà arrivé et heureusement ça ne me pose aucun souci!

non....c'est de savoir qu'elle fait l'amour avec l'autre...que oui elle passe du temps avec lui...
ah mais vous allez me dire, "ben tu t'en fous, les autres jours elle sera avec toi"....

alors mettons que je suis égoiste et voilà tout...

#
Profil

Romy

le mardi 13 avril 2010 à 19h55

Oh non Verdard... tu ne me sembles vraiment pas un type égoiste. Loin de là.
Je ne peux certainement pas te dire comment tu dois te sentir. Je peux te dire par contre comment moi je gère le sentiment que me provoque le fait de savoir que mon mari fait l'amour avec une autre et passe du temps avec elle, du temps très spécial je dirais, car ils se voient habituellement en voyage, et dorment dans de belles chambres d'hôtel....

1) Je n'y pense pas. Je m'empêche d'imaginer des scènes. Dès qu'une image me vient en tête, je fais autre chose. C'était difficile au début, mais maintenant je t'avoue que j'ai du mal à les imaginer tellement je considère que ça ne me regarde plus. C'est quelque chose qui lui appartient et je ne vois plus ce que je viens faire là-dedans. Comme je ne l'imagine pas au boulot, ou avec ses amis.

2) Si je ressens de la douleur, j'essaie d'identifier cette douleur. Habituellement, elle vient non pas du fait que je m'ennuie de mon mari et que j'aimerais qu'il soit là, mais du fait que j'ai l'impression qu'il est mieux avec elle, qu'elle est mieux que moi, que je ne lui procure pas les sentiments et le plaisir qu'il peut avoir avec elle... Bref, la douleur vient carrément du manque d'estime de moi que je ressens à ce moment précis. Alors, je me dis que mon mari n'y est pour rien, si ce n'est qu'il m'offre la chance de m'appercevoir qu'il est grand temps que je me mette à m'apprécier telle que je suis et à reconnaître mes forces et mes qualités.

Message modifié par son auteur il y a 12 ans.

#
Profil

Drya

le mardi 13 avril 2010 à 19h56

Mais on est tous égoïstes! voir son partenaire heureux NOUS fait plaisir, c'est un peu égoïste aussi, non?
On peut aussi voir les choses de cette façon: le polyamour lui enlève l'obligation de passer nécessairement par toi pour "tout", ça signifie que si tu lui enlève cette obligation envers toi, tu es sûr que le temps qu'elle passe avec toi c'est qu'elle le veut, parce que tu lui fais du bien, et ça c'est égoïste aussi après tout ^^

Je suppose que tu ne lui demandes pas des comptes sur ses sorties ou ses relations avec ses amis? en gros, tu ne sais pas réellement ce qu'il y a entre eux. Que ce soit de l'amitié de l'amour ou du sexe, ça reste une forme et un fond de relation parmi d'autres.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion