Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Et si on parlait de l'absence...

#
Profil

Tchu

le samedi 06 février 2010 à 13h35

Et pour tout le reste il y a les messages privés.

#
Profil

amorgen

le samedi 06 février 2010 à 13h51

titane
cela ne change en rien cette pureté spontané de l'amour qui se vit dans l'abondance.

hin,hin,hin...

titane
Vous êtes durs avec vos réactions péremptoires qui bien sur sont pleines de bonnes intentions. Il ne s'agit pas de dire "non" ou de qualifier un propos, mais de l'accueillir dans la réflexion et la critique. Oui je sais c'est votre intention, mais la virtuosité de votre style est parfois mal vécu. Juste une remarque... Amicale.

C'est un forum, pas une cellule d'aide psychologique.
Le type d'intervenants y est assez varié pour que les butors dans mon style soient contrebalancés par les bonnes âmes comme toi. Je subodore que tu te feras un plaisir de recueillir sur ton épaule les sanglots des êtres magnifiques blessés par le cynisme de certains.
Quand à dire de Siesta qu'il est dur et péremptoire...c'est peut être un peu forcer le trait.
Juste une remarque ...Cordiale (pas amicale, nous ne sommes pas amis)

#

(compte clôturé)

le samedi 06 février 2010 à 13h57

Féroce, mais juste. J'approuve.

Signé Butor

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le samedi 06 février 2010 à 14h16

Bah moi aussi, forcément (+)
Bien que la férocité des PA soit un private joke aussi, désolé.

Mais bon, parlons absence plutôt.
M'enfin moi je lis et j'apprends là parce que l'absence je gère très mal en fait ;)

#
Profil

Siestacorta

le samedi 06 février 2010 à 16h11

amorgen

Quand à dire de Siesta qu'il est dur et péremptoire...c'est peut être un peu forcer le trait.

Rien qu'un peu...

Si, si, je suis très dur, je suis très méchant !

humour-fun.net/photos/37.jpg

#
Profil

titane

le samedi 06 février 2010 à 17h18

réaction défensive groupée bien disproportionnée... symptomatique du déni?... il a fallu ça pour que les "autres" s'intéresse tout à coup au fil et se placent en rond autour d'un collègue qu'ils ont cru blessé?

amusant non?

Je parlais de certains propos, pas de Siestacorta (et pas que des siens d'ailleurs)... mes propos étaient amicaux pas moi... et je trouve même le narcissisme réfléchi, avoué et assumé de Siestacorta sympathique... par contre la réactivité de forme et le manque de fond (non assumée) de certains est parfois fatiguant, mais on passe volontiers au dessus... lorsqu'il faut en venir à faire référence et même à modifier ses propres règles du jeu afin d'asseoir sa vision de "groupe", cela démontre une certaine "insécurité", non?... faut-il appartenir au "groupe" pour se déclarer "accompagnant de la détresse des autres"?... il y a-t-il qu'une seule façon normalisée et labellisée par le "groupe" d'accompagner ?... est-ce le "groupe" qui décide qu'est-ce qui est trop philosophique, spirituel ou autre ? Ne peut-on laisser au lecteur cette appréciation ? Que craint-on ?

Accaparer les fils ? que l'on regarde d'abord la poutre dans son œil !!

bref... que les plus forts et les plus groupés imposent leur lois est peut-être un reste de monogamie macho... pas facile de s'en défaire...

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

titane

le samedi 06 février 2010 à 17h23

Pour en revenir au sujet...

Quand à l'absence je crois sincèrement qu'elle ne se vit que de l'intérieure... ce n'est pas une réalité extérieure... lorsque mon amoureuse est loin, ou avec un autre, elle n'est pas forcément "absente"... c'est peut-être mon manque de confiance qui me donne cet arrière goût d'absence alors que d'autres pourrait garder un goût de cette belle présence qui est ailleurs...

#

(compte clôturé)

le samedi 06 février 2010 à 18h11

Sauf que l'amour est une drogue et que comme pour toute drogue le manque même éphémère est difficile.
Vu que le seul moyen de ne plus être dépendant d'une drogue, c'est de se sevrer, je vais choisir l'état de manque, c'est pas si pire en fait ;)

#
Profil

Siestacorta

le samedi 06 février 2010 à 19h15

L'amour est une drogue, mais un bon usage des messages amoureux à distance peut servir de produit de substitution.:-)

J'avoue que mon point de vue perso sur l'amour influence beaucoup mon rapport à l'absence.
Pour moi, le sentiment amoureux n'est pas la personne dont je suis amoureux. C'est ma construction mentale.

On peut être très amoureux de quelqu'un qu'on a pas beaucoup vu, et même amoureux de quelqu'un qui ne veut pas de notre amour. On peut donc continuer à aimer quelqu'un qui s'est absenté...

Bref, mon sentiment est là même si la personne n'y est pas. Et mon sentiment, il est en moi, je peux le vivre bien si je le décide...

#

(compte clôturé)

le samedi 06 février 2010 à 20h23

On est aussi dépendant des produits de substitution (j'aime beaucoup le terme)
Et leur rarification procure aussi un effet de manque.
Ça c'est mon cas actuel mais comme tu disais même absente, je l'aime quand même.
Me reste plus qu'a apprendre à le vivre bien et à recroiser d'autre dealer donc ;)

#
Profil

amorgen

le samedi 06 février 2010 à 21h51

titane
réaction défensive groupée bien disproportionnée... symptomatique du déni?... il a fallu ça pour que les "autres" s'intéresse tout à coup au fil et se placent en rond autour d'un collègue qu'ils ont cru blessé?

amusant non?

Je parlais de certains propos, pas de Siestacorta (et pas que des siens d'ailleurs)... mes propos étaient amicaux pas moi... et je trouve même le narcissisme réfléchi, avoué et assumé de Siestacorta sympathique... par contre la réactivité de forme et le manque de fond (non assumée) de certains est parfois fatiguant, mais on passe volontiers au dessus... lorsqu'il faut en venir à faire référence et même à modifier ses propres règles du jeu afin d'asseoir sa vision de "groupe", cela démontre une certaine "insécurité", non?... faut-il appartenir au "groupe" pour se déclarer "accompagnant de la détresse des autres"?... il y a-t-il qu'une seule façon normalisée et labellisée par le "groupe" d'accompagner ?... est-ce le "groupe" qui décide qu'est-ce qui est trop philosophique, spirituel ou autre ? Ne peut-on laisser au lecteur cette appréciation ? Que craint-on ?

Accaparer les fils ? que l'on regarde d'abord la poutre dans son œil !!

bref... que les plus forts et les plus groupés imposent leur lois est peut-être un reste de monogamie macho... pas facile de s'en défaire...

Quelqu'un t'empêche-t'il d'écrire ce que tu veux ? Es-tu harcelé par mp ou mail-bombé ?
Je ne crois pas hein ?
Puisque tu as toute liberté de t'exprimer et d'interpréter à ta guise, tu laisseras à d'autres la liberté de réagir à tes propos, que cela soit fait de façon cordiale, amicale, ironique, cynique, sur la forme ou sur le fond.
Et je te rassure, il n'y a pas de complot mondial des Illuminati pour museler tes tirades au nom d'une monogamie macho.

#
Profil

titane

le samedi 06 février 2010 à 23h22

On peut être très amoureux de quelqu'un qu'on a pas beaucoup vu, et même amoureux de quelqu'un qui ne veut pas de notre amour. On peut donc continuer à aimer quelqu'un qui s'est absenté...

Je suis bien d'accord... construction mentale ou regard posé ou attitude face à l'amour... en effet et le "vide" que laisse l'autre devient un "plein" des sentiments que je lui porte...

l'amour pour moi n'est pas une drogue pas plus que de respirer...

@amorgen.. pas envie de réagir... je ne parlais pas pour moi... faut suivre...

#

(compte clôturé)

le dimanche 07 février 2010 à 13h32

Tu ne produits pas d'endorphine quand tu respires pourtant alors qu'en faisant l'amour si ;)

#
Profil

titane

le dimanche 07 février 2010 à 15h03

l'invasion d'endorphine apparait après l'orgasme... si tu es encore réveillé pour t'en rendre compte... mais ta copine qui était en train de te dire des trucs sympas elle s'en est bien rendu compte ! :-)

l'endorphine n'est pas une drogue... juste une hormone...

Ce qui soulève quand même la question de à quoi somme nous accroc? au effets de l'amour ou à l'élan amoureux ? Recherchons-nous d'abord la récompense ou l'envie de "jouer" ?

Dans ls deux cas l'expérience de l'absence s'aborde différemment, non?

L'absence de plaisir ou l'absence d'un(e) partenaire?...

#
Profil

titane

le dimanche 07 février 2010 à 18h05

est-ce que cette sensation d'absence ne serait pas une autre forme de l'attachement possessif?... avec un petit goût de "on me prend mon "bien""... lorsque tu t'en vas tu me prives de quelque chose qui serait "à moi"...

une bonne façon de ne pas se "faire prendre" quelque chose est de le donner...

aimer en disant "va"... aimer dans ce "don" et non dans ce "manque"

#
Profil

lam

le dimanche 07 février 2010 à 18h23

titane
Recherchons-nous d'abord la récompense ou l'envie de "jouer" ?
L'absence de plaisir ou l'absence d'un(e) partenaire?...

Et si c'était les deux? Absence de l'autre qui me procure du plaisir par cette image positive de moi qu'il/elle me renvoie. Satisfaire à travers l'autre et mon envie de "jouer" et mon envie de récompense... pas antinomique à mon avis.

Je comprends que nous n'avons pas la même vision de l'amour, que tu arrives à voir comme un concept assez pur: "cette pureté de l'amour qui se vit dans l'abondance".

Personellement, je ne crois pas que j'atteindrai l'eveil dans cette vie, ni que j'arriverai à totalement libérer mes sentiments de contraintes intérieures.
Donc je m'abstiens de croire que je peux totalement "purifier l'amour de mes intentions égoïstes"...
et vivre l'absence "autrement que dans le manque narcissique".
Mais je crois aussi comme toi qu'il faut travailler sur soi (et pas lacher l'affaire!) pour tendre vers cet objectif d'affranchir nos sentiments de l'égo.

Cependant il me semble que pour ceux/celles qui se consacrent entièrement à cette quête, les relations amoureuses deviennent vite quelque chose de superflu....
Est-ce que ce travail intérieur permet effectivement de cultiver une forme d'amour universel et inconditionnel, qui lui existe peut-être en abondance?

Buddha, t'es là???

#
Profil

titane

le dimanche 07 février 2010 à 18h35

Je comprends que nous n'avons pas la même vision de l'amour, que tu arrives à voir comme un concept assez pur: "cette pureté de l'amour qui se vit dans l'abondance". Personellement, je ne crois pas que j'atteindrai l'eveil dans cette vie, ni que j'arriverai à totalement libérer mes sentiments de contraintes intérieures.

Il ne s'agit pas d'aller si "haut" ! Je ne eux croire que tu n'aies pu déjà éprouver cela pour un ami, un membre de la famille... "va et sois heureux..." ce n'est pas si spirituel que ça... ou bien l'as-tu ressenti dans le sens inverse: quelqu'un qui te la dit ou faire ressentir... va et sois heureux !

Je n'ai jamais dit non plus qu'il s'agit d'éliminer son égoïsme mais de le "superposer" avec autre chose qui permet de vivre cet égoïsme moins en dissonance, mais en résonance avec cett envie d'aimer plus sereinement...

Cependant il me semble que pour ceux/celles qui se consacrent entièrement à cette quête, les relations amoureuses deviennent vite quelque chose de superflu......; là je ne comprends pas du tout !!

d'abord ce n'est pas une quête, mais une prise de conscience afin d'aimer plus librement ce qui est: l'abondance, l'absence, la distance... et ainsi continuer d'aimer sans se prendre la tête malgré tout ça... pas besoin de se bouddhéiser !... pourquoi cette réaction ?

il s'agit juste de prendre conscience que même si tu n'es pas là et bien je peux t'aimer encore sereinement et avec plaisir... c'est quoi le problème?

le vide que tu laisses reste un plein de toi... comme une empreinte... n'as-tu jamais perdu quelqu'un que tu aimes ? pas vécu de deuil ?

rien de mystique... une expérience physique, psychologique et affective de tous les jours pour des millions d'humains...

#
Profil

lam

le dimanche 07 février 2010 à 18h38

Bref, l'amour abondant et 100% altruiste je crois pas que ca marchera pour moi.
Et j'ai pas forcément hyper envie d'abandonner mes passions, ni de lutter contre toutes (y'en a auxquelles je suis droguée).

Alors faut pas se voiler la face, j'aurais du boulot pour gérer l'absence (la descente, puis le manque...) mais je vois ça comme constructif aussi: un genre d'auto-renforcement quoi.

Et puis à chacun/e de travailler son manque affectif, on en a tou(te)s à plein de niveaux, certains sont profonds comme ceux dont on a hérité dans l'enfance. Et comme dit mamy Clèm, faut pas hésiter à se faire aider si on a un peu de mal seul(e)

(PS: tiens un truc marrant sur nous, êtres biologiques et passionnés: 1libertaire.free.fr/BiologiePassions.html)

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

titane

le dimanche 07 février 2010 à 18h43

c'est justement au sein des relations amoureuses que l'on s'expose à ce genre d'opportunité de prise de conscience... l'amours pluriels = asbences pluriels = plaisirs pluriels = présences plurielles... opportunités plurielles...

il ne s'agit pas de conquériri l'amour inconditionnel mystique... mais entre toi et toi ne recherches-tu pas d'être aimé inconditionnellement, tel que tu es, gratuitement (en te laissant donner à ton tour sans forcément te demander) et spontanément (avec cette simple envie d'être "avec" toi de loin ou de près).

ne me dis pas que tu n'as pas vécu cela au moins quelques minutes ?? sinon des heures d'éternités et de plaisir ?

pourquoi vouloir rendre cela si distant afin de se donner une excuse de ne même pas ressayer cette belle expériences... ?

je ne dis rien d'autres... c'est du vécu simple... mais on veut me coller tout un tas d'étiquettes sur le dos qui sont davantage révélatrices de ceux qui me les collent que de moi (dont ils ne connaissent rien!)... je ne me sens pas trop concerné...

les bons mots, les bons concepts (bons pour soi bien sûr) sont comme des lubrifiants (grand sujet du jour!) dans notre façon d'aimer avec plaisir... en soi pas grand chose, mais ça aide !

#

(compte clôturé)

le dimanche 07 février 2010 à 19h07

lam
Et comme dit mamy Clèm, faut pas hésiter à se faire aider si on a un peu de mal seul(e)

Fouchtra, me v'là la doyenne de fait... A ton service, gamine... ^^

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion