Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Et si on parlait de l'absence...

#
Profil

Junon

le mercredi 03 février 2010 à 15h54

Je ne suis pas tellement confrontée au problème de l'absence "physique" pour ma part, Lisea, parce j'habite avec mon amoureux "historique" et que je vis à 20 min en vélo de mon second amoureux (avec qui je travaille...).
Par contre, je vivais mal le besoin de retrait du second, parfois très solitaire et, qui plus est, n'est pas très porté sur les mails et encore moins msn...Et puis, il fait des efforts en ce sens, m'appelle, m'écrit, passe à l'improviste...
Reste l'absence quand il voit des amis ou de la famille pour laquelle je suis persona non grata pour l'instant...je prends mon mal en patience et compte sur sa grand capacité à évaluer ;)
Par compte, impossible pour moi quand je suis avec l'un, d'oblitérer totalement l'autre...on parle les uns des autres, on se demande des nouvelles...

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le mercredi 03 février 2010 à 15h59

titane
... on a donc expérimenté la discrétion, la pudeur et l'intimité que certains se permettent de juger comme "tromperie", "mensonge", hypocrisie"... et tous ces grands mots qui nous remplissent la bouche à nous en écoeurer... depuis il y en a eu et il y en a d'autres....

J'aime bien...

#

(compte clôturé)

le mercredi 03 février 2010 à 15h59

Junon
Je ne suis pas tellement confrontée au problème de l'absence "physique" pour ma part, Lisea, parce j'habite avec mon amoureux "historique" et que je vis à 20 min en vélo de mon second amoureux (avec qui je travaille...).
Par contre, je vivais mal le besoin de retrait du second, parfois très solitaire et qui plus est, pas très porté sur les mails et encore moins msn...Et puis, il fait des efforts en ce sens, m'appelle, m'écrit, passe à l'improviste...
Reste l'absence qund il voit des amis ou de la famille pour laquelle je suis persona non grata pour l'instant...je prends mon mal en patience et compte sur sa grand capacité à évaluer ;)
Par compte, impossible pour moi quand je suis avce l'un, d'oblitérer totalmenet l'autre...on parle les uns des autres, on se demande des nouvelles...

Quelle chance tu as ! :-)

#
Profil

Junon

le mercredi 03 février 2010 à 16h26

Je le sais...mais ça a été un chemin de croix pour en arriver là. On n'a pas tout résolu, loin de là, mais on sait qu'on compte les uns pour les autres et que c'est bien le plus important...

#
Profil

Tchu

le mercredi 03 février 2010 à 18h47

lisea
Merci pour tout vos témoignages...

Toutes vos relations sont apparemment des relations amoureuses établies, si je peux me permettre de dire les choses ainsi. Où la confiance est présentes, vous vous connaissez...

Les miennes sont établies, certes mais... très récentes. La confiance est venue très rapidement, en fait et j'étais la première a être surprise.



Et une autre question qui me viens....Est ce que parmi vous il y a des amoureux qui étaient monogame, qui on été séduit par un(e) polyamoureux et qui sont devenue polyamoureux ? Où la la , elle est longue ma question lol ;-)

merci encore...

Je suis tombée amoureuse, passionément, deux fois, alors que j'étais en couple monogame. Donc je savais que c'était possible, pour moi. J'ai vécu le truc avant de mettre des mots dessus.

Mais je ne m'autorisais pas à avoir plusieurs relations en même temps parce que mon conjoint de l'époque m'aurait littéralement foutue dehors, et aussi parce que j'étais couarde :)

Une fois célibataire, je suis très souvent sortie avec plusieurs hommes en même temps, mais ils n'étaient pas forcément au courant de l'existence des uns et des autres. J'expliquais simplement que l'exclusivité / la fidélité de corps c'était pas vraiment mon truc.

Ensuite pour essayer de me guérir de mon vilain penchant pour l'enchainement de garçons sans importance, J'ai essayé deux fois de me "remettre" en couple monogame mais j'étais pas vraiment heureuse. Je manquais de liberté, je n'étais pas moi même, je sais pas bien comment expliquer.

Rencontrer Pullmarin qui m'a dit dès le premier contact "je suis poly" ça m'a vraiment permit de le vivre, tout simplement, parce qu'il a compris ce que je recherchais, ce dont j'avais besoin, parce qu'il recherchait et ressentait la même chose et il m'a dit, très vite si tu rencontres un autre garçon, je serais vraiment super heureux.

Ce qui fut fait, et ouala :)

Et puis je ne cesse de m'étonner de ne plus éprouver aucun sentiment de possessivité ni de jalousie. C'est comme si, vraiment, ça avait disparu de ma vie. Je sais pas si c'est très normal :D

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le mercredi 03 février 2010 à 20h21

Mutante, va :-P

#
Profil

Tchu

le mercredi 03 février 2010 à 21h19

Mutante numérique, oué.

C'est la version 2.0 de moi même, et elle est nettement plus évoluée, plus collaborative que la 1.0 : je ne suis plus spectatrice, mais actrice de ma propre vie.

#

(compte clôturé)

le mercredi 03 février 2010 à 21h23

Ah oui, on n'est plus chez les beta, là. Hu hu.

#
Profil

Junon

le mercredi 03 février 2010 à 21h57

Tchu
Mutante numérique, oué.

C'est la version 2.0 de moi même, et elle est nettement plus évoluée, plus collaborative que la 1.0 : je ne suis plus spectatrice, mais actrice de ma propre vie.

Je plussoie, ô que oui...

#
Profil

LuLutine

le mercredi 03 février 2010 à 22h35

Tchu
C'est la version 2.0 de moi même, et elle est nettement plus évoluée, plus collaborative que la 1.0

J'aime ^^
(il est où le bouton "j'aime" comme sur face de bouc d'ailleurs ? Boooohwazzzz !!! ;) )

#
Profil

LuLutine

le mercredi 03 février 2010 à 22h37

Tchu
Ils sont indispensables à ma vie, mais je ne vis pas pour eux.

(+)

#

Shanti (invité)

le vendredi 05 février 2010 à 19h52

Je dirais simplement que l'abscence est vécue comme quelque chose de doux, car le moment ou les moments que l'on aura passé auprès de personnes aimées aura été un moment pur, la pureté de l'amour est et restera, donc l'amour peut se vivre même de loin, nous sommes tous des Ames soeurs. Et les retrouvailles ne peuvent être que meilleures et bénéfiques ainsi qu'enrichissantes, car être polyamoureux nécessite abscence de part et d'autre, afin de pouvoir donner de l'amour à ceux que nous aimons.

#

(compte clôturé)

le vendredi 05 février 2010 à 19h59

Shanti
nous sommes tous des Ames soeurs...

... être polyamoureux nécessite abscence de part et d'autre, afin de pouvoir donner de l'amour à ceux que nous aimons.

Ah, nous voilà avec une nouvelle définition du polyamour. Assez inédit... Perplexe je suis , et dubitative quant à l'universalité de telles déclarations.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 05 février 2010 à 20h42

Hm...
"Il n'y a rien qui ressemble plus à de la sagesse que l'imprécision", je sais plus où je l'ai piqué, mais ça me semble adapté.

Je bute sur

Shanti
les moments que l'on aura passé auprès de personnes aimées aura été un moment pur, la pureté de l'amour est et restera

Je sais pas si c'est nécessaire de parler de pureté.
Mes sentiments sont plutôt bordéliques, mélangés, pas tous positifs.
Très humains, avec tout ce que ça peut impliquer de complexité et de variété.

Shanti
donc l'amour peut se vivre même de loin, nous sommes tous des Ames soeurs.

Ca, pour le coup, c'est non.
Je suis l'âme sœur de qui j'veux, et ça fait tout un immense paquet de monde avec qui je n'ai rien à faire.
Si je me met à me sentir l'âme sœur d'un car de supporters de foot, j'autorise mes amis à me mettre sous tutelle.
(Attention, évitez soigneusement le bout de troll discrètement glissé dans ce message).

#
Profil

titane

le samedi 06 février 2010 à 07h55

Les propos de Shanti ont été dépecés un peu vite. Je n'ai pas senti que c'était une déclaration universelle mais une tentative de partage de quelqu'un qui, elle ou lui aussi, pouvait vivre l'absence autrement que dans le manque narcissique.

Tu n'es pas le ou la seule! Et en effet cela "purifie" l'amour de nos intentions égoïstes: je t'aime et je veux que tu restes a portée de main pour mon plaisir et pour me rappeler que je suis aimable. Comme autant de miroirs placés ça et là dans notre demeure et auxquels on sourit à chaque passage.

Que nos idées sur notre façon d'aimer ou sur nos sentiments soient bordéliques cela ne change en rien cette pureté spontané de l'amour qui se vit dans l'abondance.

Vous êtes durs avec vos réactions péremptoires qui bien sur sont pleines de bonnes intentions. Il ne s'agit pas de dire "non" ou de qualifier un propos, mais de l'accueillir dans la réflexion et la critique. Oui je sais c'est votre intention, mais la virtuosité de votre style est parfois mal vécu. Juste une remarque... Amicale.

#
Profil

Siestacorta

le samedi 06 février 2010 à 11h34

Mais non, j'suis pas dur, un peu rosse, en l'occurrence.
J'aurai pu dire bonjour avant de foncer, déjà.
Et effectivement, dire que ce qui m'amenait à réagir, c'était le côté généralisé ; le fait que Shanti ne dit pas "je", mais "il se passe que", ça m'englobe trop vite.

Ensuite, oui, je met un peu de poudre dans mes réactions... Mais elles sont plutôt pétoires à bouchon que péremptoires, si tu regardes bien : je ne dis pas "tu dois / tu dois pas", ni "tu es comme ci ou ça" mais "je dis que".

Donc, Shanti, quelques grognements ne doivent pas t'inquiéter, si c'est le cas. C'est un peu ludique de ma part, je peux parfois en faire quelques caisses de trop par rapport à mon intention. Et mon intention ici est généralement de discuter...

Titane :
tu ajoutes quelque chose à l'intervention de Shanti, en parlant de l'égoïsme de vouloir l'autre présent.
Je crois que l'idée deces miroirs narcissiques entrent effectivement dans la question de l'absence.
Pour moi, la part d'égoïsme en amour n'est pas absolument néfaste. Mais c'est vrai qu'il faut l'autonomie d'une certaine confiance en soi pour ne pas dépendre de la présence d'un regard sur soi.
Et je m'y connais, je suis un narcissique...

#
Profil

bohwaz

le samedi 06 février 2010 à 11h52

LuLutine
J'aime ^^

(il est où le bouton "j'aime" comme sur face de bouc d'ailleurs ? Boooohwazzzz !!! ;) )

Là : <3

#
Profil

titane

le samedi 06 février 2010 à 11h52

Un narcissique qui se réfléchit devient un narcissique sympthique. Egoiste n'est pas toujours moralisateur tu as raison et ce n'était pas le cas cette fois dans mon message.

Bien sur nos phrases génériques peuvent apparaitre comme universelles sans que cela soit l'intention première, tout comme un "non" peut apparaitre comme un jugement final au lieu d'une réaction toute personnelle.

Ce qui parait "violent" c'est quand on se contente de dire non ou bof ou je reste dubitatif sans dire pourquoi et sans rien partager d'autre. Cela ressemble à des petits juges de patin artistique qui se contente de lever leur petit panneau de notes: oui, non, bof, trop messianique (:-)), trop déclaratif, pas assez pragmatique... Je te laisse rajouter ce qui me concernerait!

Ce qui est blessant aussi ce sont ces petites diversions entre cops avec des interjections stylisées et rigolottes que pour les initiés... Cela donne l'impression Dun noyau dur "digne" de ce forum qui se permet de ricaner des petits nouveaux ou des gens qui n'utiliseraient pas le bon champs lexical...

C'est dommage non?

#
Profil

Siestacorta

le samedi 06 février 2010 à 12h25

titane


Ce qui est blessant aussi ce sont ces petites diversions entre cops avec des interjections stylisées et rigolottes que pour les initiés... Cela donne l'impression Dun noyau dur "digne" de ce forum qui se permet de ricaner des petits nouveaux

Hm.
Oui, la private joke a un pouvoir excluant, c'est pas faux.
Cela dit "can't you take a joke" ?
Il faut espérer que les gens savent passer au dessus de ça.

titane
"ricaner (...) des gens qui n'utiliseraient pas le bon champs lexical...

C'est dommage non?"

Pas tant, je crois.
Il y a les moments où le champs lexical est insuffisant, parce que l'auteur ne connait pas bien le sujet qu'il explore. Souvent, c'est des témoignages, des questions, des réactions qui se présentent avec la "confusion assumée" de quelqu'un qui est surpris de découvrir quelque chose.
(ex : "nan mais ça va pas, c'est quoi ce coin de sauvages, y a un gars qui vient de me dire GFU! sur le chat, quand je demande on me dit que ça veut dire Go Fuck You, et ce con il continue à me parler comme si de rien, et il me fait des sourires en plus !")
Lui répondre, même un peu rudement, en chargeant son champs lexical, ça permet d'expliquer.
Parfois, c'est une contradiction un peu brute.
("hé ben si tu lisais la charte du lieu, tu pourrais supposer que ça a sûrement un sens différent que celui que tu donnes").

Bon.
C'est pas gentil love-love bisounours.
Je pense qu'on peut se remettre de la contradiction.
Et qui plus est, à s'y faire, si on se met à explorer le PA...

Mais c'est vrai qu'entre ça et les private joke, ça a un goût de bizutage. Je compte sur mes moments et des forumeurs plus spontanément gentil pour contrebalancer. Ca devrait suffire.
Si c'est pas le cas, j'espère m'en rendre compte...
.
.

Et il y a le cas où l'auteur affirme des choses en employant un champs lexical particulier, sans donner d'indice d' "où il parle".
A ce moment, on peut supposer que l'auteur sait parfaitement de quoi il parle et à qui, que son opinion est structuré par une réflexion un peu poussée. Ou au moins qu'il un ego assez musclé pour supporter un désaccord.
Affirme à tes risques et périls...

Si c'est juste une erreur d'appréciation, le bonhomme reviendra préciser, avec plus ou moins de hargne, mais ça devrait se calmer facilement, une excuse est facilement présentée quand on est un peu de bonne foi.
Si c'est quelqu'un qui a vraiment une conviction, qu'il l'affirme avec ses mots... Ben qu'il la défende.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le samedi 06 février 2010 à 12h34

Il me semble qu'on a trouvé un cap il y a quelques mois en évitant à ce forum de devenir un champ pour des discours reposant sur des croyances plus ésotériques qu'autre chose (la charte a d'ailleurs été remaniée à la suite de quelques incidents).

La carte de visite du site se renforce ainsi, elle en devient plus fiable, sérieuse, donc représente un vrai soutien pour des personnes déboussolées par des situations assez concrètes.

Par ailleurs, les inside jokes, c'est un truc qui permet la cohésion, les petits compliments, c'est l'ambiance du groupe... C'est une constante dans chaque groupe, question communication, et les gens qui ne s'y retrouvent pas mais le souhaitent le disent...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion