Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Je nous jette à l'eau

Bases
#
Profil

Personne

le mardi 20 août 2019 à 12h53

Bonjour,

je souhaite partager mon expérience actuelle, surement pour lire d'autres expériences qui me rassureraient et/ou apporteraient de l'eau au moulin de mes réflexions

J'ai la quarantaine et suis en couple depuis 25 ans avec deux enfants qui sont en primaire. Fermement monogame jusqu'il y a peu, alors que mon compagnon a toujours prôné l'amour libre, sans pour autant en faire l’expérience.

Il y a peu, un nouveau désir nait en moi, celui de faire des rencontres extraconjugales. Je m’inscris sur un site de rencontre. Rapidement, par culpabilité, je décide de lui parler de mon changement d'avis sur la question, et de mes activités : crise, il ne supporte pas l'idée du site internet. Je renonce alors parceque continuer sur le site engendre un risque de séparation. On parle, on parle pas mal, on lit un peu mais on parle d'amour libre et on est d'accord sur le "ton corps t'appartient, je n'ai pas droit de regard sur ta sexualité, ailleurs qu'avec moi"

Je suis retournée sur ce site parceque je travaille à l'expérience nouvelle de ma liberté et que j'ai l'impression que ça passe par ce type de rencontre pour moi actuellement (et que c'est ma seule source de socialisation en ce moment, ce qui me semble bien pathétique mais bon...c'est comme ça)

Re "coming out" (je fréquente ce site à nouveau et je suis passée du théorique à la pratique en matière d'amour libre) il y a quelques jours et nouvelle crise de couple, actuellement, avec beaucoup de douleur pour lui, des incertitudes. Un beau bazar, bien difficile à vivre, et pourtant je ne vois pas comment on aurait pu faire autrement.

Les questions pour moi sont :
-est ce bien moral de s'accrocher à ce qui fait liberté pour moi à savoir des rencontres extraconjugales? et notamment par rapport aux enfant, si on se sépare finalement suite à ça.
-je trouve que je lui demande quelque chose d'énorme, alors que pour moi ça semble "tout bénéf". De quel droit?

On en est à se dire qu'on ferait un essai de la sorte : je le préviens quand je prévois de rencontrer un amant. Parceque l'incertitude et l'inconnu semblent le faire plus flipper... mais il a aussi des représentations assez dures quand il imagine ça, teintées de beaucoup de dégoût..
je ne sais ce qui est le mieux...

Si vous avez quelques mots, idées, avis...

#
Profil

bonheur

le mardi 20 août 2019 à 13h17

Bonjour Personne,

Tu ressens quoi pour ces personnes que tu rencontres ? Il y a uniquement de la sexualité ou tu es amoureux ?

C'est juste un questionnement qui permettra de mieux comprendre ce que tu nommes amour libre.

#
Profil

bidibidibidi

le mardi 20 août 2019 à 13h31

Personne
-est ce bien moral de s'accrocher à ce qui fait liberté pour moi à savoir des rencontres extraconjugales? et notamment par rapport aux enfant, si on se sépare finalement suite à ça.

Il n'y a rien d'amoral ou d'immoral à vivre sa sexualité et ses désirs (tant que les désirs eux-mêmes ne sont pas amoraux ou immoraux, ça va de soit).

Personne
-je trouve que je lui demande quelque chose d'énorme, alors que pour moi ça semble "tout bénéf". De quel droit?

Droit ? Tu as le droit de faire ce que tu veux, dans l'absolu. Surtout quand, comme dans le cas présent, ça ne concerne que toi.
La vraie question est plutôt : Comment l'accompagner dans ce changement ?
La séparation n'est pas la seule solution à votre situation. Elle l'est si votre couple est monolithique. Mais, présentement, tu lui demandes juste de revoir la vision qu'il a de toi, dans un domaine qui n'est pas supposé l'affecter. Il faut qu'il parle de tout ce qu'il ressent. Ses émotions sont importantes, mais non légitimes. Importantes car une émotion l'est toujours, on ne peut la balayer d'un revers de main. Non légitimes car elles t'enferment. Ta liberté est une nécessité, tu ne peux pas être "ce qu'il veut que tu sois", c'est à lui d'accepter ce que tu es et ce même si tu changes.

Je pense que c'est plutôt à lui de venir sur ce forum, si tu me permets de donner mon avis :-)

#
Profil

Personne

le mardi 20 août 2019 à 13h52

Pour répondre sur les rencontres, je ne suis pas intéressée par le simple sexe, mécanique (genre sauna libertins). Je cherche plutôt des rencontres avec des personnes (leur histoire, leur personnalité, et leur corps) avec l'envie d'aller jusqu'à un rapport sexuel. Du fantasme, du désir.
Je ne sais pas si c'est l'Amour, mais je crois que je m'amourache un peu...

#
Profil

Personne

le mardi 20 août 2019 à 13h55

En l'état actuel des choses, je ne vais pas lui donner ce conseil immédiatement (de venir sur ce forum)

Mais merci pour vos mots

#
Profil

bonheur

le mardi 20 août 2019 à 14h13

Je suppose que ton compagnon est confronté au fait que tu réalises son ambition. Enfin, si j'ai bien compris, à la base c'était plutôt lui qui était ouvert à des relations plurielles. Si j'ai posé cette question, c'est parce que c'est important, je crois.

Qu'elle était à la base sa conception d'amour libre ? S'offrir des escapades sexuelles ?

Si c'est le cas, il s'aperçoit que son idéal est non seulement faux, puisque ce n'est pas ton optique, mais qu'en plus il va devoir affronter une peur inenvisagée par lui, celle que tu aimes. On va supprimer la majuscule et ne pas lui donner de sens "moral" si tu veux bien.

J'ai fréquenté un certain milieu libertin et je n'y ai rencontré aucune mauvaise personne. Juste, tu dois savoir si tu vas intégrer tes amours extra-conjugaux dans ta vie ou non. Quand on ne se voit qu'une fois pour se faire plaisir sexuellement, l'impact est différent de concevoir un lien affectif important et sur la durée avec la même personne.

#
Profil

Personne

le mardi 20 août 2019 à 14h40

Oui, ca lui fait peur effectivement parcequ'il n'en avait lui même qu'une idée vague. Voir même pas réellement de désir en fait, en en parlant vraiment.
Pour le milieu libertin, je ne pense pas "mauvais personne" c'est juste que ça manque d'histoire et de mots pour moi, a priori, mais je ne juge pas négativement, ça ne m'attire pas c'est tout.

Et je ne suis pas dans l'idée d'intégrer mes amourettes extraconjugales dans ma vie. j'ai l'impression qu'il y a quand même une séparation entre une "vraie vie", celle avec mon compagnon, et une "autre vie (qui n'en est pas moins réelle en fait..) la mienne à moi, seule, avec des amants.
Je concevrai une sorte de hiérarchie ( contenue déjà dans la distinction amour/amourette). c'est peut être ce qui n'est pas clair pour moi :
qu'est ce que l'amour?

#
Profil

bonheur

le mardi 20 août 2019 à 15h02

Mon avis n'est que mien. Personnellement, je distingue l'amour que j'ai dans le cœur, et qui est non hiérarchisé ET la place que je peux octroyer à des relations que je nomme secondaire car sans vie commune.

C'est à mon sens utopiste de penser qu'un autre amour n'impacterai pas le "reste" de ta vie et se cantonnerait à devenir un passe-temps en solo. Je ne dis pas que ce n'est pas possible. Juste moi, j'ignore si c'est possible.

Ce qui fait que j'ai une vie de famille et commune avec mon chéri (de vie), c'est que nous avions construit ensemble à la fois notre famille, à la fois notre nid… Mes autres amours, qui sont uniquement affectif (moi j'exclus la possibilité de relations sexuelles rapprochées avec plusieurs partenaires), prennent part dans ma vie. Je reçois, je suis invitée (avec ou sans mon chéri de vie). Je fête mes anniversaires avec tout le monde. Je conçois un "tous ensemble" et celui-ci complique parfois. Mes amours et moi sont là les uns pour moi et je suis là pour eux. Et puis, ils peuvent même être là pour mon chéri. C'est déjà arrivé. Je veux dire par là, penser exclure une personne que l'on aime de l'entièreté de sa vie ?

Je répète, c'est ma vision suivant qui je suis et suivant mon vécu.

Qu'est-ce que l'amour ? Ben d'un amour à l'autre c'est différent. L'évolution fait également que notre amour évolue. Et puis, la vie est mouvance dans sa globalité et en particulier dans son émotionnel. Même avec la même personne, nos émotions varient, alors du coup, … Chercher à définir l'amour me semble impossible. Peut-être qu'une chose : la certitude d'être amoureux-se.

#
Profil

Personne

le mercredi 11 mars 2020 à 14h50

Je donne aujourd’hui la suite de mon histoire.

Notre couple s’est ouvert. C’est à dire que moi je continue mes rencontres, plusieurs rencontres en même temps. Mon compagnon en a fait une de rencontre, mais qui semble l’emporter. Il est très amoureux. Elle est dans une sorte de relation libre également ; elle continue à fréquenter son ex mais ils n’ont plus de relation sexuelle).
Mon compagnon a fait plusieurs annonces fracassantes ( qui sont allées tres trop vite pour moi) : partir en vacances avec elle et avec nos enfants. Ne plus se protéger lors de leurs rapports ( ce qui a fait que je me protège avec tous le monde maintenant, enfin en théorie puisque en fait je n’ai plus de rapports sexuels avec mon compagnon depuis quelques semaines, notamment suite à sa dernier annonce qu’il se demandait s’il avait toujours du désir pour moi. «  Je ne pense pas être poly » m’a t il dit. Il a du mal à gérer la jalousie de son autre compagne qui ne supporte pas de nous imaginer ensemble.
Bref, il est tiraillé, moi je lui cours après en craignant de le perdre.et bien sûr qu’en écrivant cela je me dis que je n’y peux rien. S’il fait ce choix de partir pour elle et ben y’a rien à faire. J’accepte déjà tout.
Je ne sais plus trop pourquoi écrire ça ici.
Partage d’expérience? Avis éclairé pour me rendre plus forte face à cette situation de chamboulement?
Merci d’avance à celles.ceux qui pourront m’aider.
Y a t il des cafés poly à Toulouse?!?

#
Profil

Intermittent

le mercredi 11 mars 2020 à 21h44

ET si vous remettiez les compteur à zéro avant d'aller plus loin.

Votre ouverture au polyamour a été mal maitrisée depuis le début.
Un concept évoqué mais jamais mis en œuvre. J'ai l'impression que pour lui, l'amour libre relevait un peu du fantasme.
Il ne semblait pas vraiment se poser la question de sa réaction si c'est toi qui ouvrait le bal ...
La théorie est une chose, la pratique est moins simple ....et surtout moins prévisible.

Tu démarres un peu sur les chapeaux de roue, lui a manifestement du mal à suivre et à gérer sa jalousie.

J'ai l'impression que pour lui, sa nouvelle relation est une forme de revanche.
Si en plus la demoiselle n'est pas poly, elle risque d'essayer de se l'accaparer.
Pour une nouvelle relation polyamoureuse, je ne vois pas bien l'intérêt de partir en vacances avec les enfants.
C'est assez bizarre comme demande.

Je ne sais pas si un café poly résoudra votre problème, car je n'ai pas l'impression que vous êtes vraiment dans une situation polyamoureuse et même dans ce cas, il n' y a rien de maitrisé et de négocié sereinement.

Un psychologue de couple serait peut être plus approprié pour vous, pour trier ce qui relève vraiment d'une volonté polyamoureuse affirmée et réfléchie et ce qui est généré par la passion, la jalousie et tous ces mécanismes qui se mettent en œuvre dans ce type de situation.

Une pause des relations extra-conjugales des deux côtés me semble nécessaire pour y voir plus clair.

Si vous continuez dans cette voie sans tout remettre à plat, la séparation risque d'arriver plus rapidement que prévu.

#
Profil

Caoline

le samedi 14 mars 2020 à 10h43

@Personne, la seule solution me semble la discussion, l'expression de tes besoins, de tes peurs, l'écoute des siens... et essayer de trouver une solution qui convienne à toutes les personnes impliquées.

Ça me fait toujours halluciner de te lire @Intermittent donner des quasi-injonctions et en tout cas faire des jugements à l'emporte pièce sur très peu d'éléments, et surtout considérer qu'on peut stopper une relation amoureuse comme ça par décision intellectuelle, en étant sûr que la relation la plus ancienne est forcément meilleure ou qu'on a forcément des obligations ad vitam eternam vis à vis de celle ci.
Ça me donne l'impression que tu n'as jamais eu de sentiments en fait @Intermittent.
Très clairement dans la situation du compagnon de @Personne si elle me demandait d'arrêter mon autre relation, c'est celle avec elle que j'arrêterai et peut-être les deux si l'autre n'est pas poly non plus.

#
Profil

Personne

le samedi 14 mars 2020 à 14h58

Merci pour les réponses.
Une m’a fait effet électrochoc effectivement. Je ne compte pas consulter pour mon couple. Ce qu’on a décidé c’est de sortir des carcans sociaux monogamie exclusive dans l’idée d’une liberation individuelle. Alors c’est dur, effectivement mais bon, c’est notre chemin,
Ça m’importe parfois de venir lire et écrire ici pour partager avec d’autres, leurs avis et expériences toutes très différentes.
Donc on parle, oui, et l’avenir est incertain, aussi mais bon. J’essaie de ne pas empiéter sur sa liberté et mon combat personnel est de ne pas renoncer à la mienne, toute nouvellement acquise.
A suivre.

#
Profil

bonheur

le dimanche 15 mars 2020 à 09h48

@Personne. Je t'envoie mes coordonnées en mp. Je n'ai pas le courage d'intervenir ici. Surveille ta boite mail :-)

#
Profil

Intermittent

le dimanche 15 mars 2020 à 14h59

@Caoline
Ça me fait toujours halluciner de te lire @Intermittent donner des quasi-injonctions et en tout cas faire des jugements à l'emporte pièce sur très peu d'éléments,

Ceci est une attaque ad-hominem et n'apporte rien au débat. Je suis souvent en désaccord avec toi et je m'abstiens de le souligner, surtout sous cette forme ....

Il est évident que je mets souvent le doigt là ou ça fait mal contrairement au conseil du style : " essayer de trouver une solution qui convienne à toutes les personnes impliquées" qui n'engage à rien ....
Cela répond à mon avis aux annonces "fracassantes" du conjoint.

Je me contenterais donc de répéter le conseil avisé de Françoise Simpère : "ne pas prendre de décisions structurantes pendant la phase passionnelle de la relation".

Et partir en vacances avec les enfants et une personne qu'on connait finalement très peu au quotidien, me semble bien entrer dans cette catégorie.
Donc si @Personne souhaite que je n'intervienne plus sur son topic, je m'y plierais bien volontiers mais il ne t'appartient pas de me faire cette injonction sous-jacente.

#
Profil

Personne

le dimanche 15 mars 2020 à 18h05

Je suis pour la liberté d’expression. Pas d’interdiction donc, chacun donne son avis. Et à chacun de prendre et laisser ce qu’il veut.
Ce que je peux dire c’est que je ne me sens pas, moi, ( et je pense lui non plus) la force et l’envie de mettre en pause ce qui se passe. Il est vrai qu’on est entraîné dans un mouvement qui nous dépasse, mais je ne vois comment faire autrement que parler le plus possible de ce qui se passe. Et laisser l’autre libre de vivre et s’exprimer. Et défendre son minimum vital.
Connais pas Francoise Simpère.

#
Profil

bonheur

le dimanche 15 mars 2020 à 19h43

Françoise Simpère est, si je suis bien informée, à la fois polyamoureuse depuis longtemps (je pense qu'elle est de la génération d'avant moi, et j'ai 50 ans passés), à la fois journaliste. Elle a écrit des livres, dont "aimer plusieurs hommes" ainsi que "guide des amours plurielles".

Elle reste, pour ceux qui l'ont vu dans des émissions TV où elle fut parfois invitée, et pour ces livres, une sorte d'icône. En tout cas, elle fut une des premières à parler publiquement et ouvertement de polyamour. Elle a contribué à sa façon, au devenir du polyamour.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion