Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Pourquoi j'ai renoncé à un polyamoureux

#
Profil

titane

le samedi 16 janvier 2010 à 16h46

on dit bien tous la même chose...

#

(compte clôturé)

le samedi 16 janvier 2010 à 16h50

Comme c'est curieux que nous ayions besoin d'en débattre alors... Non, je ne crois pas que nous disions tous la même chose, franchement pas; ni fond, ni forme .

Ici et là, nous nous rejoignons peut-être sur des ressentis, de manière fortuite, c'est tout ce que je concède.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Emma

le samedi 16 janvier 2010 à 16h52

après se pose la question de savoir... poly ou mono... ce sont des structures fondamentales des individus ou des phases? Moi même parfois j'en sais rien...

#
Profil

titane

le samedi 16 janvier 2010 à 16h56

des choix... et comme tous choix rien de définitif... je crois que surtout ce sont des opportunités, des possibles à explorer ou pas...

#
Profil

titane

le samedi 16 janvier 2010 à 16h57

"débâttre" ou "se débâttre"... je crois bien que l'on dit la même chose.. en partant d'attitudes, de références et d'angles différents...

#
Profil

Emma

le samedi 16 janvier 2010 à 17h05

ok partons pour choix... mais alors nos choix on les fait en fonction de quoi? structure ou conjoncture (phases)?

#

(compte clôturé)

le samedi 16 janvier 2010 à 17h10

Un doux mélange, aux proportions fluctuantes, et des configurations qui ne se trouveront jamais qu'une fois.

Les moments où on se sent en sécurité "interne" dictent une ouverture vers autre chose. A l'inverse, quand tout bouge un peu trop, on cherche la terre ferme, pas la terra incognita.

#
Profil

titane

le samedi 16 janvier 2010 à 17h15

eh...
les deux of course !

1- structure: volonté d'accueillir se émotions et sentiments tels qu'ils viennent. Volonté de les communiquer aux personnes concernées afin d'en connaître la réaction.Volonté d'explorer ensemble une "possibilité" en fonction des contextes personnels et des volontés partagés... volonté d'essayer de bonne foi... accepter de faire face à ses peurs et doutes non comme faits accomplis mais comme signaux qu'il y a peut être une opportunité pour se libérer de quelque chose (maintenant ou plus tard)...

2- Conjoncture: rester sensible aux opportunités: transformer des impossibles en possibles en s'ouvrant à toutes les éventualités sans 'enfermer dans des schémas... accepter ses propres contraintes comme des choix non immuables et non comme des références. Accueillir l'autre pour qu'à son tour être accueillie... bout par bout... et surtout accepter d'en "jouir" en donnant volontairement un coefficient plus important au bonheur qu'aux difficultés... question de garder un minimum d'optimisme et d'entrain

#
Profil

polyrateau

le samedi 16 janvier 2010 à 17h16

..

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Emma

le samedi 16 janvier 2010 à 17h46

@ Polyrateau
Oui tu m'as un peu saoulé, je l'avoue, mais maintenant que je comprend mieux moi aussi d'où tu parles : plus du tout. Et merci d'avoir tenté et réussi à me comprendre.
Je crois voir ce que tu as vécu. C'est ce que j'ai fuit et que je recherche d'une autre manière aujourd'hui. J'avais 20 ans et une relation avec un homme merveilleux. Mais relation exclusive et fusionnelle. Et j'ai découvert Berlin. La liberté : pas de norme coucouple hétéro. J'ai donc lâché ma merveille parisienne et plongé dans ce milieu en pleine effervescence et questionnement sur le quotidien, pratiquement et théoriquement.
J'avais besoin de tous les possibles et d'indépendance totale
Peu à peu les possibles sont devenus moins attirants mais l'indépendance (non fusionnel) restait essentielle à mes yeux. J'ai donc construit une belle relation avec une autre merveille en provenance de Freiburg. Nous pouvions avoir des aventures tant que l'autre ne le sache pas. J'ai adoré, car cela me garantissait mon jardin secret. J'ai en effet en horreur l'idée que l'autre puisse savoir tout et doive savoir tout pour se sentir rassuré. La vie nous a séparé.
Quant au big flash de la décennie... (j'adore l'expression) non je ne crois pas. Mais je sais que parfois les plus beaux flash ne font pas les plus belles histoires. Toujours est-il que celle là ne se fera pas : névroses incompatibles! Et puis le je n'en vaut pas la chandelle ( bon c'est naze comme jeu de mot) :D Aujourd'hui je me vois bien dans une relation de type que j'ai eu avec mon beau Freiburgeois...
Mais oui tu as raison nous avons exactement des parcours opposés... je comprend ton choix. Une relation de 10 ans ça se soigne et ne doit pas forcément être remise en question par la nécessaire expérimentation.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

titane

le samedi 16 janvier 2010 à 17h57

"Nous pouvions avoir des aventures tant que l'autre ne le sache pas. J'ai adoré, car cela me garantissait mon jardin secret. J'ai en effet en horreur l'idée que l'autre puisse savoir tout et doive savoir tout pour se sentir rassuré."... quel bonheur de lire ça !! car c'est tout un taboo au sein du polymachin !!!

pas savoir, pas dire, cacher, garder pour soi... tu as là une des manières de vivre l'amour multiple même si tu risques de te faire crucifiée par les adaptes du polyamour conventionnels

cela t'ouvre à des impossibles qui deviennt du coup possibles...

#
Profil

Emma

le samedi 16 janvier 2010 à 18h16

Oui je n'ai pas plus envie de savoir que mon amour, là à 16h43 est en train de faire un cunnilingus à une telle. Si je suis honnête jamais je ne dirais oui, vas-y. je n'ai pas envie que cela arrive et pas envie de donner mon "autorisation". Après je peux comprendre que l'autre en aie envie. Mais en quoi aie-je besoin de savoir que ça se passe?
Ceci dit ça raconte une relation amoureuse principale très souple et d'éventuelles aventures de temps en temps. Ce que j'appelle de la monogamie

#
Profil

titane

le samedi 16 janvier 2010 à 18h20

dans ce cas je suis "monogame".... je crois que je sépare amour et projets... l'un peut aller sans l'autre

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

titane

le samedi 16 janvier 2010 à 18h23

d'ailleurs je ne parle jamais de mono ou poly gamie... mais d'amours muliples

#
Profil

Siestacorta

le samedi 16 janvier 2010 à 18h30

Emma


Ceci dit ça raconte une relation amoureuse principale très souple et d'éventuelles aventures de temps en temps. Ce que j'appelle de la monogamie

C'est... ouvert, comme définition :-)

Cela dit, en monogamie open ou en poly, dire "on s'autorise", "on vit ceci-celà" sans rendre de compte, ça me parait très défendable, comme système.
L'intimité, c'est un terrain tellement changeant selon les personnes que ça se décide à chaque coup. Ce que je raconte, ce que j'évoque, ce que je dis à demi-mot ce que je fais devant toi, ce que je garde... Il y a des possibles, comme dit Notre Simpère.

C'est d'ailleurs une source de malentendus inépuisable, si on ne prend pas le temps de s'accorder !
Et même quand on a à peu près dessiné les frontières, ça bouge encore. Faut être attentif.
Mais ça en vaut la chandelle, cette liberté qu'on gagne.

Je dois avouer que pour l'instant, que ce ne soit pas assuré, cette liberté, ça me stimule. Je crois qu'être complètement sûr de ce que veux ou pas l'autre, de où je vais, ça m'ennuie autant en poly qu'en mono.

L'emmerdant, c'est que gérer autant de possibles, je suis pas encore au point, j'arrive pas à m'y exposer autant que je voudrais, ou je crains d'y exposer les autres. De m'en éloigner de trop. Même si je peux revenir, que c'est ce que je veux faire...
En clair : les aventures et rencontres, j'en voudrai encore, mais les réncontrées, mais le temps que j'ai avec mes amantes, c'est bien aussi. Et là, faut choisir... quand on peut encore, quand on a encore de la marge.
On ne rencontre pas toujours les bons possibles au bon moment.
Pfffff.
La téléportation, vite.

#
Profil

Tchu

le samedi 16 janvier 2010 à 18h42

Emma
Après je peux comprendre que l'autre en aie envie. Mais en quoi aie-je besoin de savoir que ça se passe?

Tu sais Emma, bien que polyamour signifie pour moi honnêteté et franchise, ça ne veut pas dire abondance de détails.

Quand l'un de mes amoureux me parle de ce qu'il fait avec son autre copine, c'est en général dans le cadre d'un échange commun sur le sexe, les relations en général.

Mais concrètement, je pense la même chose que toi. Je n'ai pas réellement besoin de savoir où, quand comment, à quelle heure, dans quelle position. D'ailleurs si ça ne m'interesse pas, je dis clairement "heu, je m'en fous un peu là."

Là par exemple, je suis seule, ils sont tous les deux en week end avec leurs douces, et je ne me demande absolument pas ce qu'ils font. J'en ai pas besoin. Savoir qu'ils existent dans ma vie me suffit.

On peut être poly, et avoir envie d'avoir plusieurs jardins secrets avec ses relations plurielles.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

titane

le samedi 16 janvier 2010 à 18h47

on peut rester honnête et franc dans le non dit... être honnête c'est dire je t'aime tant qu'on aime... le reste des détails

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

LuLutine

le dimanche 17 janvier 2010 à 02h10

Tchu
je ne me demande absolument pas ce qu'ils font. J'en ai pas besoin. Savoir qu'ils existent dans ma vie me suffit.

+1

Enfin quand ils ne sont pas avec moi, j'aime tout de même imaginer qu'ils passent de bons moments (seuls, avec des amis ou avec une autre amoureuse, peu m'importe !). :)

#
Profil

LuLutine

le dimanche 17 janvier 2010 à 02h17

Emma
C'était un accord entre nous [...] et je suis assez obtuse sur le respect des paroles données; Il est bien sûr possible de les remettre en question mais alors on en parle à la personne concernée : pas de fait accompli pour moi c'est ça...

[...]

Tu parles de pardon... encore aurait-il fallu qu'il s'excuse. Et je dis bien excusé de ne pas avoir respecté notre accord et non pas d'avoir eu un désir soudain. ça aussi ça m'aurait suffit.

Ah mais j'ai connu quelqu'un exactement comme ça.
On se met d'accord, il fait exactement le contraire, me manque de respect....et pas d'excuses (lorsque je lui ai expliqué calmement où cela me posait problème, il s'est même comporté comme si c'était moi qui avais mal agi : un comble !!!).

Je pense donc avoir expérimenté le même genre de chose que toi, bien que la situation fût très différente.

Comme toi je ne suis pas traumatisée, j'ai juste rayé cette personne de ma vie (parce que quelqu'un qui au bout de 3 mois n'a pas compris et ne s'est toujours pas excusé, c'est un peu fort de café...et je n'aime pas le café ;) ).

Un an plus tard je rencontrais quelqu'un qui, se trouvant soudain dans la même situation que lui vis-à-vis de moi, s'est comporté de façon irréprochable, alors que nous n'avions pas vraiment d'accord explicite...comme quoi c'était pas bien compliqué. Ah c'est sûr, il fallait se comporter de façon mature et respectueuse, c'est sans doute trop pour certains... ;)

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Emma

le lundi 18 janvier 2010 à 10h38

Et bien maintenant je peux réintituler mon post "pourquoi j'aurais du vraiment y renoncer".
Bobo...

Bonne chance à toutes et tous et merci pour la discussion.

PS : je n'ai pas répondu aux messages privés très sympas que j'ai reçu. Je ne tiens pas à rencontrer d'autres polyamoureux. 1 ça m'a suffit.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion