Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Arguments contre le polyamour et pour la monogamie strictement exclusive ?

#
Profil

alps

le mercredi 05 juin 2013 à 16h59

Ne pas ouvrir son foyer au monde ce n'est pas s'interdire d'aller dans le monde. Les amishs eux s'interdisent les deux. Pas moi. La vie ne se réduit pas au foyer. tu vas au travail, tu as des loisirs dehors et des amis que tu frequentes dans le monde. Mais tu as aussi un foyer ou te replier. Un foyer qui te ressemble. Une sphere privée, un jardin secret. Je ne laisse pas n'importe qui marcher dans mon jardin secret. Celui ci n'est pas ouvert à n'importe qui. Pour moi ca va de soi. C'est une évidence. C'est pas quelque chose qui a l a base a besoin d'etre reflechis.

J'ai connu des familles qui fonctionnaient totalement ouverte. Je suis meme issue a priori d'une culture de cet ordre. Et c'est cette culture qui a le plus de mal à s'integrer à france. On dit de leurs enfants qu'ils trainent dehors jusqu'à pas d'heure. Mais ce modele etait efficient auparavant parce que justement le monde ou il prenait forme etait différent. Dans ce monde que cotoyaient ses familles. Tous les adultes avaient le devoir d'éduquer les enfants. Les enfants respectaient tous les adultes du village.
Au temps de la ville et de l'incessant mouvement des foules. Ce genre de choses ne sont plus faisaibles. Les enfants dehors rencontres d'autres enfants dehors plus agés et deviennent le plus souvent des délinquants.

Je présente ici un cas particulier qui n'a pas force de dire parce que ca ne marche pas alors il faut agir comme moi. Ca signifie surtout que le bon fonctionnement d'un foyer est aussi fonction du monde.

Donc selon comment vous interpretez le monde, vous fonderez un foyer avec certaines regles.

@cendre.

Pas de poly chez moi. Je l'ai déjà dis. si j'ai des amis poly. On se rencontrera dans des lieux publics. Mais pas chez moi ceci quelque soit sa déontologie. Parce que ca ne depend pas de la sienne, mais de la mienne.

Et à dire vrai cendre. T'es l'une des personnes ici que j'aime le plus. Mais tu ne rentres pas chez moi et tu ne seras pas non plus invité à mon mariage.

----------

Quant à la notion de devoirs. Pour vous le devoir s'oppose au plaisir. Mais peut être que mon plaisir est ailleurs. Ce qui me fait bander le plus ce sont les concepts nouveaux. Quand j'ai découvert le concept d'entropie. Je n'ai pas dormi pendant 5 jours.

Quant à ma non faculté à penser les choses de par les sentiments. Mon film préféré est lolita. Je prefere de loi la dernière version que celle tres intellectualiste de kubrik. ;)
Puis je suis synesthete donc bon. J'ai meme droit à une surcouche d'émotion.

Quant à ma concubine. C'est mon rayon de soleil, ma muse. Sa présence seule suffit à m'inspirer. Je lui ai confié mon coeur et elle m'a confié le sien sans que cela eu été utile d'en discuter. C'etait là aussi évident. Il est un devoir évident que je doive prendre soin de son coeur.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

LittleJohn

le mercredi 05 juin 2013 à 17h09

Alps, tu cherches quoi sur ce forum ? Quel est le but de tes interventions ?

#
Profil

alps

le mercredi 05 juin 2013 à 17h12

LittleJohn
Alps, tu cherches quoi sur ce forum ? Quel est le but de tes interventions ?

Ca depend du stade de ma curiosité. La ce que j'attends c'est des infos sur comment vivent les familles polyamoureuses. après ce sera peut être autre chose. Il y a encore beaucoup d'aspects du polyamour qui ne sont pas clairs en mon esprit. Et entre mes idées de départ et l'image que j'en ai à ce jour. Il y a déjà eu pas mal d'evolution.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

LittleJohn

le mercredi 05 juin 2013 à 17h18

alps
Ca depend du stade de ma curiosité. La ce que j'attends c'est des infos sur comment vivent les familles polyamoureuses. après ce sera peut être autre chose. Il y a encore beaucoup d'aspect du polyamour qui ne sont pas claires en mon esprit. Et entre mes idées de départ et l'image que j'ne ai à ce jour. Il y a déjà eu pas mal d'evolution.

Pour l'instant, j'ai surtout l'impression que tu assènes tes vérités et que tu t'amuses à créer du remous. Ce n'est peut-être pas ce que tu veux effectivement faire, tu es peut-être un troll involontaire, mais c'est comme ça que c'est perçu par plusieurs d'entre nous.

Si tu souhaites vraiment en apprendre plus, essaie d'être moins polémique et plus à l'écoute, tu en récolteras bien plus de bienveillance qu'actuellement ;)

#
Profil

alps

le mercredi 05 juin 2013 à 17h20

LittleJohn
Pour l'instant, j'ai surtout l'impression que tu assènes tes vérités et que tu t'amuses à créer du remous. Ce n'est peut-être pas ce que tu veux effectivement faire, tu es peut-être un troll involontaire, mais c'est comme ça que c'est perçu par plusieurs d'entre nous.

Si tu souhaites vraiment en apprendre plus, essaie d'être moins polémique et plus à l'écoute, tu en récolteras bien plus de bienveillance qu'actuellement ;)

Merci pour tes impressions. Et contrairement à ce que tu penses je lis énormément. Je prefère m'appuyer sur mon sentiment plutot que tes impressions. Parce que jusque là vos impressions vous ont mené à m'accuser de pas mal de choses. (homophobie, machisme, petainisme et j'en passe.)

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Anarchamory

le mercredi 05 juin 2013 à 17h26

Ouaip, mais tu ne veux ni inviter Cendre chez toi, ni l'inviter à ton mariage, alors que c'est l'une des personnes que tu aimes le plus ici. Soyons concret : admettons qu'une personne entre chez toi, tu ne sais pas qu'elle est poly (je suppose que tu ne poses pas cette question à tous tes amis). Puis d'un seul coup, elle t'apprend, autour d'un thé, qu'elle est poly, que fais-tu ? Tu la reconduis à la porte manu militari ? Tu la laisses quand même finir son thé ? Tu ne dis rien et prie pour qu'il n'arrive rien (qu'elle ne dévore pas tes enfants, qu'elle ne viole pas ta femme, etc.), mais la prochaine fois tu sauras et tu ne la réinvitera plus ? (et en refermant la porte derrière elle, tu te dis, tout tremblotant et couvert de sueur : "ouf ! c'était un poly, nous l'ignorions, nous l'avons échappé belle !")
Continuons d'être concret : quelle conséquence grave et délétère engendrerait, selon toi, la présence d'un poly dans ta maison ? Il faut bien qu'il y ait des conséquences, sinon on ne voit pas pourquoi tout ce capillotractage.

#
Profil

tentacara

le mercredi 05 juin 2013 à 17h36

alps
C'est machiste si je suis une femme lesbienne ? Et qui donc enverrais des textos à l'homme hetero plutot qu'à sa femme bi ?

donc ca ne dépend pas du sexe mais de l'orientation sexuelle. donc ce n'est pas machiste. :)

je crée trop de remous. Je vais tenter de passer une fois par semaine plutot que tous les jours.

Ton raisonnement est effrayant. Le fait d'être hétéro, bi, ou homo ne signifie pas que toutes tes relations sociales avec un membre du genre qui t'attire sont basées sur le sexe. De la même manière, un poly n'est pas un prédateur sexuel priapique ou nymphomane. Une femme lesbienne contactera la personne qui lui paraît la plus pertinente pour répondre à ses questions d'organisation.
Correction, toute personne qui n'est pas obsédée par le sexe ou dans un rapport de séduction pathologique avec tout ce qui bouge ne se posera jamais la question en des termes aussi tordus.

En fait, je crois que ce raisonnement éclaire ta présence sur ce forum. Tu es un obsédé qui cherche à savoir comment vivent ceux qu'il considère comme des obsédés assumés.
Notre "normalité" t'a tellement déçue que tu cherches à nous pousser dans nos retranchements, incapable que tu es de concevoir qu'on puisse aimer plusieurs personnes en même temps sans faire de sa vie une interminable et décadente orgie.

Pauvre de toi. Vraiment.

#
Profil

alps

le mercredi 05 juin 2013 à 18h06

MetaZet
Ouaip, mais tu ne veux ni inviter Cendre chez toi, ni l'inviter à ton mariage, alors que c'est l'une des personnes que tu aimes le plus ici. Soyons concret : admettons qu'une personne entre chez toi, tu ne sais pas qu'elle est poly (je suppose que tu ne poses pas cette question à tous tes amis). Puis d'un seul coup, elle t'apprend, autour d'un thé, qu'elle est poly, que fais-tu ? Tu la reconduis à la porte manu militari ? Tu la laisses quand même finir son thé ? Tu ne dis rien et prie pour qu'il n'arrive rien (qu'elle ne dévore pas tes enfants, qu'elle ne viole pas ta femme, etc.), mais la prochaine fois tu sauras et tu ne la réinvitera plus ? (et en refermant la porte derrière elle, tu te dis, tout tremblotant et couvert de sueur : "ouf ! c'était un poly, nous l'ignorions, nous l'avons échappé belle !")

Continuons d'être concret : quelle conséquence grave et délétère engendrerait, selon toi, la présence d'un poly dans ta maison ? Il faut bien qu'il y ait des conséquences, sinon on ne voit pas pourquoi tout ce capillotractage.

Tu fais rentrer chez toi des gens que tu ne connais pas bien ? ce n'est pas mon cas.
Y'a pas de regles en amitié qui impose d'inviter un ami chez soi. C'est pas un du.

Chez moi il y a des valeurs qui ne sont pas compatibles avec celles du polyamour. Je ne vois aucun interet d'ouvrir ma porte à cela en l'etat. Ma porte est ouverte aux musulmans aux juifs, aux chrétiens, aux homos etc...

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

alps

le mercredi 05 juin 2013 à 18h08

tentacara
Ton raisonnement est effrayant. Le fait d'être hétéro, bi, ou homo ne signifie pas que toutes tes relations sociales avec un membre du genre qui t'attire sont basées sur le sexe. De la même manière, un poly n'est pas un prédateur sexuel priapique ou nymphomane. Une femme lesbienne contactera la personne qui lui paraît la plus pertinente pour répondre à ses questions d'organisation.

Correction, toute personne qui n'est pas obsédée par le sexe ou dans un rapport de séduction pathologique avec tout ce qui bouge ne se posera jamais la question en des termes aussi tordus.

En fait, je crois que ce raisonnement éclaire ta présence sur ce forum. Tu es un obsédé qui cherche à savoir comment vivent ceux qu'il considère comme des obsédés assumés.

Notre "normalité" t'a tellement déçue que tu cherches à nous pousser dans nos retranchements, incapable que tu es de concevoir qu'on puisse aimer plusieurs personnes en même temps sans faire de sa vie une interminable et décadente orgie.

Pauvre de toi. Vraiment.

Je suis forcément obsédé par le sexe si je choisis qui rentre ou pas chez moi.

Ecoute le monde est ce qu'il est. Les gens se comportent globalement de plus en mal. Le qi emotionnel chute de generation en génération. Les gens ont un sens du devoir de plus en plus faible et des limites ethiques de plus en plus floue.

Il est évident que ma porte n'est pas ouverte aux pratiques neuves qui n'ont pas encore fait leur preuves. Et dans la société actuelle ou les cultures singletons se multiplient il y en a beaucoup.

Si après tu veux y voir comme siesta une intepretation de comptoir type psychanalytique que grand bien t'en face. Mais sache que tu passes totalement à coté du coeur de mon propos.

Le foyer est ce qui dure dans le temps. Le lieu des repères pour moi, le couple, et la famille.
Une fois que vous proposerez un modele stable, avec des enfants issuent de ces modeles qui soient eux memes stables. On pourra rediscuter de vous faire rentrer chez moi.

Jusque là le choix des amishs par exemple à se séparer du monde semble des plus judicieux. Monde surrendetté en nature, ecart de richesse de plus en plus important, éclatement de la famille remplacé par rien du tout etc...Un amish pauvre, ou un amish qui meurt de faim ou un amish qui meurt seul, ou un amish qui crache sur un type le jour de son décès...ca n'existe pas. bizarrement ces faits n'intéressent personne quand on parle de la société amish. Ce qu'on voit c'est qu'ils ont l'air de couillons de conservateurs.

Je l'ai déjà dit et je le repete. Mon canapé ce n'est pas celui de la mairie. On y pratique pas les experiences sociales in vivo de mon canapé. Après je n'empêche personne de faire autrement chez lui. Je ne juge meme pas. Au contraire je serais très heureux de voir le polyamour réussir à proposer des modeles stables dans le temps qui permettent d'eduquer des enfants au mieux.

Avant de reclamer des droits, faudrait penser déjà à remplir ses devoirs.
C'est ce glissement qui globalement me fait penser que cette société sur le déclin est incapable de se réformer sur les enjeux important d'ici à 2070. Elle y sera donc forcé par le prix du sang. Faute d'energie pour tous. Réclamer des droits c'est facile. Assumer ses devoirs en est une autre.

Les grecs avaient droit à un emploi à vie. Le pays est ruiné. Et qui sait ce que va devenir ce pays.

Le petainiste homophobe pathologiquement accro au sex.

edit : il y a d'autres regles au sein de mon foyer. Une journée par semaine sans internet, telephone ou tele ou radio etc...

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

wolfram

le mercredi 05 juin 2013 à 19h31

De vous à moi, je ne comprends pas pourquoi nous sommes sortis du débat !

Dans cette discussion, nous cherchons des arguments en faveur de la monogamie ; l'expression des modes de vie de chacun ne correspond pas à cela et je me fout de savoir qui est invité ou non chez Alps et je ne souhaite pas juger de ses choix en cette matière, son comportement avec ses amis et relations a été négocié avec ceux-ci, ça les regarde !

En revanche si Alps pouvait me dire ce qui est bon dans la monogamie exclusive pour la société, je suis preneur de ses arguments.

#
Profil

Len

le mercredi 05 juin 2013 à 19h58

*

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

oO0

le mercredi 05 juin 2013 à 20h46

:-/
:-(

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 05 juin 2013 à 22h08

alps
Si après tu veux y voir comme siesta une intepretation de comptoir type psychanalytique que grand bien t'en face. Mais sache que tu passes totalement à coté du coeur de mon propos.

Non, probablement pas.

#
Profil

Anarchamory

le mercredi 05 juin 2013 à 23h14

alps
Il est évident que ma porte n'est pas ouverte aux pratiques neuves qui n'ont pas encore fait leur preuves.

Pourtant, je ne vois pas en quoi le polyamour serait une pratique neuve, ou disons plus neuve que l'homosexualité.

#
Profil

Trillian

le jeudi 06 juin 2013 à 10h51

Bon je viens de lire 11 pages de debats passionés. Alps, si un jour je te croise j'aurais certainement envie de te lapider sans ménagement mais je tenais tout de même à te remercier, j'ai beaucoup ri. (Surtout quand cette conversation a atteint le point godwin c'etait magique)
Enfin bref, pour en revenir au sujet, je vais marquer contre mon camps et donner un avantage aux relations mono : le temps. Lorsqu'on a un seul partenaire, on peut lui consacrer beaucoup plus de temps que lorsqu'on en a plusieurs (ca peut vite devenir un vrai casse tête) dans le même ordre d'idée il est beaucoup plus facile de savoir avec qui passer les week end, les vacances, les fêtes....
Personellement je prefere la qualité des moments passés ensemble à la quantité mais c'est un choix personel et j'avoues que parfois j'aimerai que les journées durent plus que 24h....

#
Profil

wolfram

le jeudi 06 juin 2013 à 11h05

Oui, cette notion de temps et de qualité des moments passés est intéressante.
Il peut, entre autre y avoir un décalage entre les besoins de chaque partenaires et donc, y avoir frustration. Cette frustration (j'aurai aimé passer du temps avec toi mais tu n'es pas disponible pour moi quand j'en ai besoin car tu l'es pour d'autres) n'est pas forcément compensée par le désir de mener aussi plusieurs relations.

Il m'a semblé que le trouple permettait de résoudre cela par la communauté de vie et que les besoins de solitude que chacun peut éprouver parfois, coïncident avec des soirées à deux pour les autres...

Pour les polyamoureux, à relations séparées, je ne sais pas comment cette frustration peut se résoudre en revanche.

#
Profil

alps

le jeudi 06 juin 2013 à 11h28

RIP

Je n'ai accusé personne d'etre un addict sexuel. Si certains ont voulu entendre cela. C'est qu'ils ont interpreté avant de comprendre.

Non mais t'inquiete je ne t'en veux pas. Ce ne sont que des mots ecris sur un forum.

Je pense que si on parlait tous de vis à vis à batons rompus . Que vous auriez une autre vision de moi. Je suis souriant, attentif au bien etre des autres, je prend souvent le parti du groupe au detriment du mien. Et lorsque l'on marche je ferme toujours la marche.

Je pense que je vais trouver le moyen de me rendre à une de vos discussions. Je ne dirais pas qui je suis. Et une fois de retour je dirais sur le forum. C'etait moi.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

alps

le jeudi 06 juin 2013 à 11h28

wolfram
Oui, cette notion de temps et de qualité des moments passés est intéressante.

Il peut, entre autre y avoir un décalage entre les besoins de chaque partenaires et donc, y avoir frustration. Cette frustration (j'aurai aimé passer du temps avec toi mais tu n'es pas disponible pour moi quand j'en ai besoin car tu l'es pour d'autres) n'est pas forcément compensée par le désir de mener aussi plusieurs relations.

Il m'a semblé que le trouple permettait de résoudre cela par la communauté de vie et que les besoins de solitude que chacun peut éprouver parfois, coïncident avec des soirées à deux pour les autres...

Pour les polyamoureux, à relations séparées, je ne sais pas comment cette frustration peut se résoudre en revanche.

Elle s'appuie peut etre sur une identité personnelle forte. Ou une vie en solitaire riche. Ou un jardin secret solitaire fort. Puisque cette vie se passe de concubin ou concubine.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Trillian

le jeudi 06 juin 2013 à 12h04

wolfram
Oui, cette notion de temps et de qualité des moments passés est intéressante.

Il peut, entre autre y avoir un décalage entre les besoins de chaque partenaires et donc, y avoir frustration. Cette frustration (j'aurai aimé passer du temps avec toi mais tu n'es pas disponible pour moi quand j'en ai besoin car tu l'es pour d'autres) n'est pas forcément compensée par le désir de mener aussi plusieurs relations.

Il m'a semblé que le trouple permettait de résoudre cela par la communauté de vie et que les besoins de solitude que chacun peut éprouver parfois, coïncident avec des soirées à deux pour les autres...

Pour les polyamoureux, à relations séparées, je ne sais pas comment cette frustration peut se résoudre en revanche.

En fait ca demande surtout beaucoup d'organisation, de patience, de comprehension. C'est difficile au debut, on fait des erreurs, des personnes se sentent frustrées. Mais on finit toujours par trouver le bon rythme et pour moi tout va bien de ce coté là ! Par contre pour les vacances et les fêtes je sais pas encore comment m'organiser :/ Pour ca être mono c'est plus facile !

#
Profil

aviatha

le jeudi 06 juin 2013 à 13h07

Alors, ce n'est pas un argument contre le polyamour, au sens où ce n'est absolument pas possible en poly, peut-être que cela l'est , j'en sais rien, mais voilà un de mes arguments de mono (il fallait bien que je finisse par intervenir).
Je l'ai dit, mon cher et tendre et moi-même sommes tombés amoureux, nous n'avons pas choisi, personne ne choisi ce genre de chose. Cependant, depuis, en bientôt 6 ans et sans me vanter, il y a eu un certain nombre qui auraient rêvé de prendre sa place, ou même de cohabiter avec lui dans l'ombre.
Mais parce que je suis monogame, je ne cumule pas, je choisis. Donc chaque fois qu'il y a eu une possibilité quelque part, je les ai mis lui et l'autre dans la balance, et j'ai cherché lequel était le plus "ajusté" à moi, avec lequel je me sentais le plus fusionnelle, le plus en phase, avec qui j'avais envie de prendre la route et pourquoi (même si parfois le pourquoi était une évidence sans vraie explication... c'est aussi une bonne raison ^^). Et chaque fois je l'ai choisi. Je l'ai choisi, peut-être 10, 15, 20 fois, j'en sais rien, mais je sais que, sur toutes les personnes au monde que j'ai pu rencontrer, il est toujours là, parce qu'il est le plus "ajusté" à moi qui soit.
Et cela donne, à mon sens, de la force et de la valeur à notre relation "je t'ai choisi toi et toi seul parmi tous les autres, malgré tes bizarreries de comportement et tes côtés casse-pied". C'est sans doute ce qui me permet aujourd'hui de rester malgré toute la souffrance que cela cause chez moi : je sais pourquoi je suis là, je sais que j'aurais pu partir ou choisir un autre, mais je ne l'ai pas fait et je sais pourquoi.
Je termine ne citant Bob Marley "Tout le monde fait souffrir les gens qu'on aime, il ne s'agit pas de chercher quelqu'un qui ne te cause jamais de souffrance, il s'agit de trouver quelqu'un pour qui elle en vaille la peine".
Voilà, petite contribution perso :-)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion