Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Suite et fin

Poly/Mono
#
Profil

Donald

le dimanche 12 juin 2022 à 16h51

Bonjour,

Suite et fin.

Oui, au bout de décennies de vie commune, je me découvre profondément amoureux de ma femme. Une vrai passion. A 61 ans, ridicule non ?

Je change, j'ai changé; Je n'ai plus le temps. Je ne veux pas en perdre. Nous nous sommes retrouvés
beaucoup parlé, pas encore caressés mais j'ai bon espoir.

Mon ami restera un ami et c'est mieux, il me soutient.

Ce WE elle m'a dit que j'ai été bien. super we avec les enfants. J'ai été l’élément central, celui qui comprenais. J'étais très fier.

Plus de colère. Elle reste avec moi les 15 prochains jours. Pas pour moi, parce que cela lui fait envie. On a plein de projets.

Son amoureux est ok.

Mon dieu comme je l'aime...vous ne pouvez pas comprendre.

PS merci à @siestacorta, que je déteste. Parcequ'il m'a fait réfléchir. Merci à Bonheur et à ce forum, je me sens heureux. Depuis des années.

#
Profil

bonheur

le dimanche 12 juin 2022 à 17h22

@Donald : Merci pour les nouvelles :-)

Belle continuation, positive je le souhaite. Profite bien des moments heureux. Ils sont précieux (+)

#
Profil

Donald

le dimanche 12 juin 2022 à 17h58

Bonjour @bonheur et merci. Et oui il s'avère que je suis complètement responsable de la situation. Il m'a été très difficile de l’admettre. Mais c'est la vérité. J'ai donc très longuement écouté ma compagne. Cela a été une véritable torture. Il a fallu que je lutte à la fois contre ma colère naturelle, et mon incapacité à communiquer dans ces circonstances.

Je me suis surpris. Elle a été surprise.

Et puis madame développe des sentiments pour un Monsieur autre, à l'autre bout du monde, Mr oui oui est très jaloux, moi pas du tout, c'est purement épistolaire. Ce qui nous rapproche avec ma femme (la jalousie de mr oui oui).
On en rigole.
Là, elle dort je la regarde. Je la trouve belle. Je veux tout oublier.

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 12 juin 2022 à 22h03

Donald


PS merci à @Siestacorta, que je déteste. Parcequ'il m'a fait réfléchir.

Je... Le... Prends bien ..?

#
Profil

Donald

le lundi 13 juin 2022 à 06h25

Bé oui voyons...:-)

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 13 juin 2022 à 15h51

Donald
Bé oui voyons...:-)

Non, j'imagine que la formulation était plutôt une façon de dire du bien à travers son paradoxe.
Mais j'étais intéressé par ce paradoxe, en fait.

Sinon, cool que tu te retrouves dans une posture plus écoutante, accueillante, et que ça aie de l'effet. Content pour toi.
Je crois que c'en a pas à chaque fois, pas avec tout le monde, parce que parfois les directions que prennent les gens dépendent vraiment plus de nos réactions. Mais même dans ce cas-là, qu'on reste accueillant et aimant change encore les choses en moins pire, et à défaut de nous protéger le cœur, donne les moyens d'en prendre un peu soin.

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

Donald

le lundi 13 juin 2022 à 17h42

@Siestacorta, Oui, ce que je voulais dire c'est que tes interventions toutes en nuances ont le mérite de poser de bonnes questions. Mais celles-ci peuvent être dérangeantes. Du coup j'ai rapidement fait un travail d'introspection avec ma psy qui m'a tout de suite posé elle aussi les bonnes questions.

J'ai écouté mon cœur ET ma raison: le ressentiment n'aurait pas changé le passé. Les évènements ont eu lieu.

Que voulait ma femme ? qu'est ce que je voulais ? Que voulait son Monsieur ?

Et bien c'est simple, on voulait tous les trois la même chose. Alors, pourquoi se forcer à faire des choses que l'on n'avait pas envie de faire ?

#
Profil

Siestacorta

le lundi 13 juin 2022 à 18h01

Donald
@Siestacorta, Oui, ce que je voulais dire c'est que tes interventions toutes en nuances ont le mérite de poser de bonnes questions. Mais celles-ci peuvent être dérangeantes. Du coup j'ai rapidement fait un travail d'introspection avec ma psy qui m'a tout de suite posé elle aussi les bonnes questions.

J'ai écouté mon cœur ET ma raison: le ressentiment n'aurait pas changé le passé. Les évènements ont eu lieu.

Merci pour le supplément d'explications et de compliments. Je suis très sensible aux deux :-)

Et bravo pour ton travail. Je te souhaite qu'il soit récompensé dans la relation, mais je suis déjà convaincu qu'il t'apprend beaucoup à toi, et ça peut en soi être motif de fierté (la satisfaction on verra d'un jour à l'autre).

Donald
Que voulait ma femme ? qu'est ce que je voulais ? Que voulait son Monsieur ?

Et bien c'est simple, on voulait tous les trois la même chose.
Alors, pourquoi se forcer à faire des choses que l'on n'avait pas envie de faire ?

Ca peut effectivement arriver qu'en mettant tout bien honnêtement sur la table, on constate que tel changement n'entraine pas nécessairement des conséquences inacceptables. Le pire est rarement certain !

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

Donald

le lundi 13 juin 2022 à 19h28

Merci beaucoup !

#
Profil

cactus

le jeudi 16 juin 2022 à 21h28

J'ai posté ça là : /discussion/-cCF-/Comment-en-parler/page-2/

Donald
Mais bon sang, je l'aime plus qu'il y a 6 mois, et moins que demain. Je la regarde désormais comme une femme qui plait, comme une femme pour qui un homme peut avoir du désir et avec qui un homme peut prendre du plaisir. C'est donc un nouveau regard.

Cactus
Là, y'a un truc qui me chiffonne.... je sais à peu près quoi mais pas le temps de développer là de suite.
A mon avis, ce passage donne matière à creuser.

Pour ne pas avoir 2 conversations en une, je poste donc ici comme tu l'as proposé @Donald ;)

Pour développer ma réaction de ce matin, ce qui me chiffonne dans ce passage, c'est ce que j'entrevois derrière - peut-être à tord hein - mais ma réaction première en te lisant c'était que ça me donnait une impression d'objectification de ta compagne.

En gros, elle plaît aux autres hommes, elle fait du sexe avec des hommes à qui elle donne du plaisir (au passage, et son plaisir à elle?). Bref, ça me donne l'impression qu'elle flatte ton ego masculin (genre "c'est "ma" femme qui fait ça"), et que ça n'était pas le cas avant au final.

Si par exemple elle avait des relations intimes sans sexe avec d'autres hommes, ou des femmes, ou du sexe avec des femmes, ou qu'elle ne voulait plus entendre parler de sexe du tout, est-ce que tu la regarderais autrement ? Pourquoi est-ce un nouveau regard pour toi au fond ? Est-ce que tu la regardes comme une femme et seulement ça, avec tout ce que ça comporte d'objectification dans notre société, ou tout simplement comme un être vivant que tu aimes au delà de son genre et sans qu'il t'appartienne ?

Ce qui me chiffonne donc c'est la dimension de l'égo là-dedans : est-ce que qq part, une partie des difficultés que tu rencontres ne sont pas liées à cet ego masculin construit au travers des injonctions sociétales que subissent aussi les mecs ?

C'est sans jugement aucun hein, je pense sincèrement que ces injonctions - à la virilité comme à la féminité - ont tendance à pourrir nos relations intimes.

Un peu plus d'eau au moulin de tes réflexions et questionnements ?

Message modifié par son auteur il y a 13 jours.

#
Profil

Donald

le vendredi 17 juin 2022 à 07h44

@cactus : c'est tout à fait vrai. Je suis effectivement persuadé que dans un cadre général la perception du corps de la femme n'est pas la même pour un homme et une femme.

Tu es sur ce forum depuis longtemps et je pense que tu as dû remarquer que nombre de témoignages d'hommes mono exprime leurs souffrance voir leur impossibilité de supporter que leur conjointe ait des relations sexuelles en dehors du couple (possession du corps de l'autre, domination etc).

A l'inverse, beaucoup de femme mono ne supportent pas que leur conjoint tombe amoureux. Cela aussi tu as dû le remarquer.

C'est général ce que j'écris, évidemment.

Je pense ne pas échapper au schéma que tu décris, même si j'ai déjà réfléchi à tout cela depuis longtemps.
Alors bien sûr, il faut nuancer, l'amour, l'attachement, sont des sentiments complexes, tu le sais, et souvent, on n'arrive pas à identifier l'ensemble des raisons qui nous pousse à aimer quelqu'un. J'en ai donné quelques unes, il y en a bien d'autres, heureusement.
Complexe tout ça...

#
Profil

Ayna

le vendredi 17 juin 2022 à 07h48

A

Cactus
Ce qui me chiffonne donc c'est la dimension de l'égo là-dedans : est-ce que qq part, une partie des difficultés que tu rencontres ne sont pas liées à cet ego masculin construit au travers des injonctions sociétales que subissent aussi les mecs ?

Je suis intéressée par ça. On fait un fil? Où y en a-t-il un qq part que je pourrais lire?
Comme Donald, je ressens bcp de désir pour l’homme avec qui je suis en relation primaire lorsque je constate qu’il plait et qu’il a du succès auprès des femmes (et je suis une femme). Sans me juger moi-même, je me suis posé cette question de revalorisation de mon propre ego à travers le fait que «  MON homme plaît ». J’aimerais bien avancer un peu dans l’analyse. C’est forcément un sujet récurrent j’imagine.

Message modifié par son auteur il y a 13 jours.

#

Co-Quin (invité)

le vendredi 17 juin 2022 à 10h25

D'être stimulé soi-même par les désirs sexuels d'un.e partenaire est connue comme une partie presque banale de l'être humain depuis notre aube. Qu'ils soient racontés ou réellement vécus par le.a partenaire, qu'ils soient entendus, lus ou même regardés par toi... les motivations pour cela sont très variées, mais leur exploration est passionnante!

#
Profil

lau93

le vendredi 17 juin 2022 à 11h21

Un coté candauliste( j'aime imaginer ou assister au désir et au plaisir de mon partenaire pris avec un.e autre)?
A distinguer du coté femme ou homme "trophée" ? ( mon égo est flatté parce que je suis aimé d’une personne " populaire " , "séduisante" , "charismatique" et que que ça m'éclabousse un peu de ses paillettes?

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 17 juin 2022 à 11h39

Il doit y avoir un petit bout de réactance ("vouloir maintenir la liberté d'action lorsqu'on la croit ôtée ou menacée"), dans certains cas de remontées de libido après implication d'un tiers.

C'est à dire
- l'autre trouve ailleurs une stimulation sexuelle
- ça me fait réaliser que peut-être que ma sexualité dans cette relation pourrait m'échapper (ce qui dans le schéma mono doit paraitre comme une menace plus existentielle encore)
- j'ai peur et vois que je n'aurais peut-être accès à ce que je considérais comme accessible ou que je ne considérais plus
- même si ma libido dans le couple n'était plus importante avant, cette peur change ma perception de mon environnement parce que celui de l'autre a changé
- je réinvestis mes émotions, une partie de la peur se transforme en désir / besoin de "vivre l'autre" de nouveau.

Ça doit marcher aussi avec autre chose que le sexe.
Ça ne fait pas tout, mais je suis persuadé que ça joue souvent.

Message modifié par son auteur il y a 13 jours.

#
Profil

GeorgyPorgy

le vendredi 17 juin 2022 à 11h46

Peut-être qu'au delà du côté candauliste ou flatterie égotique, peut-être que quelque chose de plus subtil se joue dans ces situations?

(attention, je schématise beaucoup). On dit que le désir se nourrit du mystère, d'une distance, de ces parts inconnues de l'autre qui nous attirent & qu'on cherche à découvrir, à épuiser - notamment dans les débuts d'une relation sentimentale où la passion est si forte (puis s'amenuise au fil du temps, quand on commence à croire, sentir qu'on connaît l'autre par coeur).

Quand le partenaire développe une attirance, un lien ou une relation tierse, est-ce que ce phénomène n'a pas (aussi) le pouvoir de réintroduire cette part de mystère, de distance dans notre perception de l'être aimé? Elle / Il vit quelque chose de nouveau. Je ne le/la connais pas comme cela. Des choses que je connais pas, que je ne maîtrise pas se joue en elle/lui. Une certaine distance se réinstalle & peut contribuer à (re)créer du désir.

Malgré, aussi, la souffrance & les émotions négatives que cela peut amener dans la relation.

Sur ces sujets, j'avais bien aimé le bouquin d'Esther Perel "L'intelligence Erotique" ...

Message modifié par son auteur il y a 13 jours.

#
Profil

bonheur

le vendredi 17 juin 2022 à 11h52

Je trouve ton post vraiment intéressant @GeorgyPorgy :-)

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 17 juin 2022 à 11h57

Ah oui, la part de mystère et de distance fonctionne sûrement très bien.
C'est une des qualités que je trouve aux non-exclusivités (pas seulement au PA) : elles prennent compte d'un environnement qui change, donc la relation redevient "mobilis in mobile", ça bouge (en distances changeantes et en nouvelles inconnues, donc) et les joies de l'autre peuvent nous faire prendre conscience de nos propres recherches... Et donc reprendre vie, d'une certaine manière.

(oui j'ai tendance à voir l'immobilité des sentiments comme plutôt une inertie qu'une forme de bonheur. Je différencie ça de la sécurité, qui (pour moi....) elle aussi se fabrique plus circonstanciellement plutôt que définitivement)

#
Profil

Ayna

le vendredi 17 juin 2022 à 12h03

Siestacorta
même si ma libido dans le couple n'était plus importante avant, cette peur change ma perception de mon environnement parce que celui de l'autre a changé

Je comprends pas bien cette notion…

GeorgyPorgy
Peut-être qu'au delà du côté candauliste ou flatterie égotique, peut-être que quelque chose de plus subtil se joue dans ces situations?

Ah oui c’est ça que je sens aussi. Ça ne résonne pas complètement avec mon intérieur, ces deux analyses, que je ne nie pas non plus, il y a sûrement une part des deux chez moi. Mais il y a aussi autre chose, que j’ai du mal à identifier.

Siestacorta
j'ai tendance à voir l'immobilité des sentiments comme plutôt une inertie qu'une forme de bonheur. Je différencie ça de la sécurité, qui (pour moi....) elle aussi se fabrique plus circonstanciellement plutôt que définitivement

Je pense te rejoindre là-dessus. Merci d’y mettre des mots.

Co-Quin
D'être stimulé soi-même par les désirs sexuels d'un.e partenaire est connue comme une partie presque banale de l'être humain depuis notre aube. Qu'ils soient racontés ou réellement vécus par le.a partenaire, qu'ils soient entendus, lus ou même regardés par toi... les motivations pour cela sont très variées, mais leur exploration est passionnante!

Passionnant oui. L’expérience est ce qui me motive le plus dans la vie, mais dans sa complétude, pas juste dans l’accumulation de choses vécues. Le paysage intérieur qui se modifie, les zones d’ombre qui s’illuminent, les terres inconnues derrière des portes que j’avais même pas calculées pendant des années ! 😂

Message modifié par son auteur il y a 13 jours.

#
Profil

Donald

le vendredi 17 juin 2022 à 12h28

Wahou...super intéressantes vos réponses !

Là je vais manger, je reviens.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion