Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Mon deuxième amoureux est tombé amoureux d'une mono.

Bases
#
Profil

tattoo

le dimanche 12 juin 2011 à 20h38

Je suis mariée depuis 9 ans et il y a 1 an et demi j'ai eu un coup de foudre pour un autre homme tout en continuant a aimer mon mari aussi fort.
J'ai pas aimé beaucoup d'homme dans ma vie et il a fallu du temps a mon mari pour me séduire, et je l'aime, on s'entend super bien.
Mon ami est un coup de foudre, le seul de ma vie.
Je voyais mon ami parfoit seul et quelques fois nous sortions à trois.
Ils s'entendent très bien aussi.

Depuis quelque temps, mon ami se montrait distant et un peu désagréable parfois. Je me disais que c'était parcequ'il avait des problèmes avec sa femme, mais Il a fini par m'avouer qu'il était tombé amoureux d'une autre femme, une collegue.
Emu par l'histoire de cette femme, il est devenu exclusif et ils divorsent tout les deux pour vivre ensemble.
Cette nouvelle personne n'est pas polyamoureuse et est très posséssive, notre relation s'achève donc aussi... et nous restons amis.

Je vis donc un période difficille et j'aimerai savoir si d'autre que moi on vecu le même histoire?

#
Profil

prince_lutin

le jeudi 16 juin 2011 à 12h18

J'ai vécu une histoire avec une femme qui acceptait le polyamour avant de vouloir revenir à la monogamie (qu'elle n'a finalement jamais cessé d'étre).

Ma femme et moi avons franchi le cap du polyamour en mai de l'an dernier, et durant 9 mois, j'ai fréquenté une femme monogame, qui acceptait mon polyamour dans un premier temps car elle ne voulait pas vivre avec un homme sous le même toit, et qu'elle ne voulait prendre que le plaisir et l'amusement sans les contraintes d'une relation classique (elle sortait d'un divorce difficile).

L'honneteté de notre relation et les bases claires nous ont permis de vivre une belle histoire. Cependant, ses sentiments ayant évolués vers de l'amour, son attachement pour moi devint incompatible avec mon polyamour.

En février, elle m'a annoncé qu'elle préférait qu'on se quitte pour qu'elle puisse trouver quelqu'un qui soit entièrement disponible pour elle. Grosso modo, elle ne voulait plus de belles parenthèses mais le poème entier.

J'ai souffert de cette rupture alors même que je m'y étais préparé. Mais j'ai fini par l'accepter car l'aimant, je ne souhaite que son bonheur. On s'est revu sensuellement deux ou trois fois, mais depuis la semaine dernière elle a rencontré quelqu'un de sérieux, et cette fois, notre histoire est donc bel et bien terminée.

C'est difficile, lorsque on est polyamoureux, de se dire qu'une relation ou l'amour est encore bien présent doit se terminer par choix de l'autre qui se dit exclusif. Mais c'est ainsi et il faut savoir l'accepter et laisser à l'être aimé la possibilité de reprendre son envol.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

tattoo

le vendredi 17 juin 2011 à 16h37

Oui, c'est vraiment très dure, je déprime totalement...
J'aimerai pouvoir me dire qu'il sera heureux ainsi, mais je n'y crois pas.
En tout cas, pas dans le temps...
J'ai l'impression qu'il a quitté une prison (sa femme) pour entrer dans une autre.
J'aurai tellement aimé qu'il soit "libre" comme nous.
J'ai l'impression qu'il est près a tout les sacrifices pour que ça marche cette fois...
pourquoi certaine personne tombe amoureux des personnes qui les emprisonnent?

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

prince_lutin

le vendredi 17 juin 2011 à 17h20

Parce que ce que tu considères comme une prison pour toi ou pour tout polyamoureux qui se respecte est un havre de paix rassurant pour tout monogame qui se respecte.

Tout est une question de point de vue...

#

(compte clôturé)

le vendredi 17 juin 2011 à 17h37

tattoo
Oui, c'est vraiment très dure, je déprime totalement...

J'aimerai pouvoir me dire qu'il sera heureux ainsi, mais je n'y crois pas.

En tout cas, pas dans le temps...

J'ai l'impression qu'il a quitté une prison (sa femme) pour entrer dans une autre.

J'aurai tellement aimé qu'il soit "libre" comme nous.

J'ai l'impression qu'il est près a tout les sacrifices pour que ça marche cette fois...

pourquoi certaine personne tombe amoureux des personnes qui les emprisonnent ?

Message modifié par son auteur il y a une heure.

Ah l amour, que de conneries sont faites en ton nom!!!!!!
Ils ne sont pas emprisonnés,ils ont juste changé de prison.
Balayé leurs ideaux sous pretexte d etre mieux!
Mais l essentiel n est il pas qu ils soient heureux?
EUX?

#
Profil

tattoo

le vendredi 17 juin 2011 à 19h18

Ou "elle", puisque c'est pour elle qu'il se sacrifie.
L’apriori selon lequel il faut finir une histoire pour commencer une autre rend malheureux celui qui est quitté mais également celui qui quitte.
Pour que l’amour résiste après la passion du début, il faut avoir la même façon de penser, évoluer pareil, sans condition tout en respectant l’autre et en voulant le bonheur de l’autre.
Ce n'est pas vouloir le bonheur de l'autre que de vouloir le posséder.

#
Profil

tattoo

le samedi 18 juin 2011 à 20h15

J'ai décidé de lui écrire, car j'avais besoin qu'il d'exteriorisé mes émotions.
Voici ma lettre:

"Tu as pris du temps pour réfléchir sur ce qui t’arrive avant de m’en parler, maintenant que j’ai réfléchi à mon tour, j’ai le droit de t’en parler aussi…
Je reste certaine que mes sentiments envers toi n’étaient pas à sens unique, mais je sais aussi que tu ne m’as jamais considérée comme étant une femme disponible et tu as toujours agit sous «  contrôle ». Je suis restée avant tout pour toi la femme de Christophe, que tu estimes beaucoup.
Pourtant déjà comblée par un homme, je t’ai aimé autant que lui.
Différents tout les deux, aucune concurrence ni comparaison possible.
Il est mon complémentaire et toi mon semblable, importants l’un comme l’autre.
Tu n’as donc jamais été une compensation à un manque, mais un plus dans ma vie, tel un parent qui aime un nouvel enfant, sans moins aimer le premier.
Difficile de comprendre puisqu’on est toujours influencé par notre éducation qui prône l’amour unique, et qui d’ailleurs n’est pas souvent une réussite.
Depuis le début, je savais que tu allais me faire souffrir et j’ai beaucoup subit.
J’ai souvent regretté de t’avoir connu parce que même si tu m’a apporté beaucoup de joie, tu n’as pas toujours été très agréable avec moi.
Parfois distant je te voyais malheureux, je t’ai vu douter ne sachant pas ce que tu voulais, j’ai vu ta frustration et tu me le faisais payer en me frustrant aussi. Peut-être parce que j’étais heureuse et pas toi.
Tu gardais pour toi ce que tu ressentais, même si je le devinais.
Mais te voulant libre, je n’ai jamais voulu te dire ce que tu as à faire pour être heureux. J’avais confiance en toi pour que tu le découvres par toi-même.
Pendant tout le temps de notre relation, malgré la distance, la rareté de nos rencontres tu as beaucoup appris avec nous et ma souffrance n’adonc pas été inutile.
Tu ne peux donc logiquement plus continuer à te comporter comme tu l’as toujours fait avec une femme, d’autant que tu as affaire maintenant à une personne qui souffre aussi et dont la détresse t’a ému.
(D’ailleurs, ton histoire n’est pas sans me rappeler celle du prince charmant qui sauve la malheureuse princesse du méchant dragon… l’amour inconditionné de ta lutine ne fait pas le poids à côté de la détresse de la belle qui à besoin d‘être «  sauvée » …)
Après des années d’échecs, et fort de ta remise en question, c’est une occasion pour toi de te prouver que tu peux être un homme bien avec une femme que tu auras pour toi seul et selon des critères classiques monogame et exclusif.
J’espère simplement que tu ne te précipites pas trop vite sur le coups de tes nouvelles émotions pour prendre des décisions importantes. Il n’y a qu’avec le temps, et une fois la passion du début passée, que tu sauras si ton bonheur est à la hauteur de tes sacrifices et si vous êtes fait pour être heureux ensemble.
Vis ce que tu as besoin de vivre, continues ton évolution, à faire des efforts, puisque tu as envies d’y croire à nouveau aux contes de fée.
Les lutins sont rares, et contrairement à toi, je ne pourrais jamais aimer quelqu’un qui n’accepte pas ma liberté. Ce qui me laisse peu de chance de revivre ce que j’ai vécu avec toi, d’autant que je n’ouvre pas mon cœur facilement, et jamais au début.
L’apriori selon lequel il faut finir une histoire pour commencer une autre rend malheureux celui qui est quitté mais également celui qui quitte. D’autan que l’histoire n’est jamais réellement terminée quand il y a encore sentiment…
Jamais dire «  jamais », jamais dire «  toujours ».
Nous naissons seuls et nous mourons seul, mais la vie est faite de rencontres enrichissantes.
Je sais grâce à toi que les coups foudre existent, mais bien que la passion ne dure pas je sais grâce a Christophe que pour que l’amour résiste il faut avoir la même façon de penser, évoluer pareil, sans condition, en respectant l’autre et en voulant son bonheur.
C’est seulement à la fin de sa vie que l’on sait qui on a vraiment aimé et qui nous a vraiment aimé.
Quand on écoute son cœur et son instinct, on perd toute influence, on apprend à connaitre ses envies et on assume sa liberté.
Personne ne dirige ma vie, même dans mon travail, elle m’appartient et les personnes qui m’entourent m’aiment et m’acceptent telle que je suis puisque je suis également honnête avec eux.
Je sais faire des efforts pour entretenir les liens, mais je ne fais jamais de sacrifice pour ne pas me trahir. J’assume qui je suis et ceux qui sont gênés par mon style vie disparaissent.
Il est vrai que j’aurai préféré que tu deviennes comme nous, libre, car j’ai toujours pensé que l’on ne pouvait être heureux que ainsi, mais j’ai peut-être tort et ce n’est peut-être pas ce que tu cherches puisque tu as choisi l’autre probabilité, être dans la normalité d’un «  contrat » d’exclusivité.
C’est ce qui avait le plus de chance d’arriver puisque la société n’est pas prête pour ce nouveau logiciel de pensé. Toi non plus, puisque je suis toujours resté pour toi «  une femme pas libre ».
Pour moi, c’est toi qui ne l’est pas…
Tu me manqueras… "

#
Profil

ladymarlene

le samedi 18 juin 2011 à 22h14

Tu me fais penser... A moi ! Tu prêtes à l'homme qui t'a quitté des sentiments qui t'arrangent, autrement dit, qu'il s'emprisonne par amour pour cette fille alors que, si ca se trouve, il nage dans le bonheur...comme moi quand je décide que mon amour platonique est un pervers narcissique plutôt que de m'avouer que j'ai rêvé. Alors, un conseil, oublie ses sentiments et marche sur la route qui te mènera vers l'oubli et le bonheur. Et toi aussi tu rends public des sentiments privés. Il risque de ne pas aimer.

#
Profil

tattoo

le dimanche 19 juin 2011 à 07h28

Je pense que tu as raison...
Hier j'ai envoyé un texto pour lui dire que j'allais lui envoyer un message sur sa boite, elle a lu mon texto et lui a fait une crise en le menaçant de le quitter....
Il m'en a beaucoup voulu et je m'en veux également même si je ne pouvais pas savoir.
J'ai l'impression qu'il va s'isoler avec elle et que je ne le verrai plus.
Mais son nouveau comportement me deçoit, je n'imaginai pas qu'il puisse se laisser mener a la baguette par une femme. Mes sentiment pour lui change parce que j'avais une autre image de lui. Je ne le reconnais plus...
Je commence a m'en foutre de son bonheur, il fait ce qu'il veut, je ne m'inquieterai plus pour lui puisque c'est ça pour lui la deffinition du bonheur...

#
Profil

ladymarlene

le dimanche 19 juin 2011 à 08h43

Eh bien, dis moi, ca commence bien si elle pète déja des scandales pour un texto ! J'ai lu ta lettre avec intérèt et je pense qu'on a un peu la même vision des choses. La phrase 'il était mon complémentaire et toi mon semblable m'a beaucoup touché car c'est exactement ce que je ressens...peut-être à tort. Et si j'ai raison, c'est simplement parce que je suis la championne pour faire fuir les mecs en me livrant trop, en parlant trop. Mais, hey, faut s'excuser d'être ce qu'on est ??? Ca va 5 minutes ! Si c'est ca la séduction, jouer à être une autre personne, merci bien, je renonce ! Il faut qu'on renonce puisqu'ils ont renoncé avant nous. Et ca me ferait plaisir que tu regardes mon sujet 'les sentiments des autres.' et que tu me donnes ton avis.

#
Profil

tattoo

le dimanche 19 juin 2011 à 14h59

Ses textos disait " elle pete un cable a cause de toi, je l'aime cette fille, elle veut me quitter, tu as tout gaché, oublie mon numéro"
Je lui est répondu " au vu de ce que tu fais de notre belle histoire, ce sera plus facile pour moi, merci"

tout ça pour un texto!!!! je ne comprends pas????

personnellement j'espère qu'elle ne va pas le quitter pour ça, car il concidèrerait que c'est de ma faute...

Je vais aller voir ton sujet...

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

Junon

le dimanche 19 juin 2011 à 15h29

C'est un réflexe vital, je pense, de considérer que celui qui nous quitte pour une "mono" se met en cage. Je suis dans la même démarche, même si je pense qu'il y a tout de même un fond de vérité. Il m'a quitté parce qu'il voulait être dans la norme, elle l'a choisi parce qu'elle se sentait seule...ca me parait un peu tristement pragmatique mais qui peut juger de la pertinence de leur relation?
Dommage que tu n'aies pu lui envoyer ta lettre, je la trouve très juste Tattoo.

#
Profil

tattoo

le dimanche 19 juin 2011 à 19h46

Tu as raison, il y a plusieurs façon d'être heureux après tout.
Il faut laisser croire que les contes existes.

Ce qui m'ennuie un peu, c'est qu'il puisse s'imaginer que j'ai voulu le "récuperer" avec mon mail...
Enfin, je vais essayer de m'en fouttre puisque de toute façon c'est plus l'homme que j'ai connu...

#
Profil

ladymarlene

le dimanche 19 juin 2011 à 21h27

En vous lisant, tatoo et junon, j'ai réfléchi et j'ai réalisé que ces messieurs, en parole, sont tous très forts pour précher la liberté (ca me rappelle une démonstration de ouf que l'autre m'avait fait sur la toute puissance des femmes et leur liberté sexuelle) mais qu'en réalité, ils se dégonflent comme des baudruches en pratique et fuient plus vite que l'éclair !

#
Profil

Polypoli

le lundi 20 juin 2011 à 08h15

Et ça continue avec les clichés à 2 balles....
Les messieurs....d'un côté et les bonne femmes de l'autre ?
Dur dur le désespoir du dimanche soir.....

#
Profil

ladymarlene

le lundi 20 juin 2011 à 09h34

Désolée mais tu trouveras pas plus anti cliché que moi, mais c'est un fait.

#
Profil

ladymarlene

le lundi 20 juin 2011 à 09h36

Et tu es un brin agressif, en plus. OK, on est tombées dans les généralités faciles....le passage à l'acte n'est évident pour personne. Mais à ce moment-là, on assume le fait de préférer être dans "'la norme". Et c'est pas honteux, d'ailleurs et on évite les grandes théories qui restent des théories pures.

#
Profil

prince_lutin

le lundi 20 juin 2011 à 11h24

Le conformisme n'est pas sexué ladymarlene...

Mon histoire ci-dessus te le prouve...

#
Profil

ladymarlene

le lundi 20 juin 2011 à 11h58

Je sais, prince lutin. L'éducation judéo crétine fait des ravages ! Mais à ce moment-là, on n'élabore pas de grandes théories pour fuir au moment de passer à la pratique.... on assume son conformisme ce qui est quand même bien plus facile que d'assumer son anti conformisme.

#
Profil

prince_lutin

le lundi 20 juin 2011 à 14h49

+100 ladymarlene

Entièrement d'accord... Et c'est même carrément hard d'assumer parfois (face à la famille, j'ai bien du mal...)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion