Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Présentation et problème :)

#

Popol (invité)

le samedi 09 juin 2012 à 19h37

N'y a-t-il que les femmes de ton âge qui sont intéressantes? Et sont-elles toutes en recherche de "casage"?

Il me semble que tu te mets tellement de barrières que rien ne peut se passer, en effet.

#

le mari (invité)

le samedi 09 juin 2012 à 20h29

je donne peut etre l'air de me mettre beaucoup de barriere, mais je ne pense pas que ca soit a ce point dans la réalité. Je suis ouvert a tous les ages, mais j'ai besoin de trouver une personne qui me plait! c'est le cas pour tout le monde non ? je trouve que que sur les sites de rencontre, la discussion est plus facile lorsque la personne à un age pas trop éloigné du mien

#

Popol (invité)

le samedi 09 juin 2012 à 20h39

L'âge qu'elles indiquent, ou l'âge qu'elles ont peut-être réellement?

Et à part ça si je comprends bien, discussion plus facile, mais objectifs rendant la rencontre précaire?

Ca resserre pas mal les possibilités, en effet.

Quitte à ouvrir le couple... respire à fond, mec.

#

Popol (invité)

le samedi 09 juin 2012 à 20h50

Et ça, ça m'interpelle quand même:

"Je suis ouvert a tous les ages, mais j'ai besoin de trouver une personne qui me plait !"

Une femme qui n'a plus à s'occuper de sa progéniture reprend une certaine liberté: le meilleur ingrédient de l'épanouissement.

Tout ce que tu risques, c'est une bonne surprise, je crois :-).

#
Profil

yellow

le samedi 09 juin 2012 à 23h52

Popol
Une femme qui n'a plus à s'occuper de sa progéniture reprend une certaine liberté : le meilleur ingrédient de l'épanouissement.

Et pour celles dont le moment est encore très loin, allez courage, y'a plus qu'à travailler sur les autres libertés ;)

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

LuLutine

le dimanche 10 juin 2012 à 01h51

Janis
tu t'es lancé tête baissée dans la course à la séduction et qu'échouer signifierait pour toi perdre ce qui te reste d'ego.

Même si c'est à quelqu'un d'autre qu'elle répondait, merci à Janis pour cette phrase. (+)
Ca me donne un éclairage nouveau sur le comportement de certaines personnes...

Janis
(un jour je t'aime, un jour je ne t'ai jamais aimé, c'est insupportable).

Sur cette remarque, je plussoie Janis. Un jour je t'aime, un jour je ne t'aime pas. Un jour je veux, un jour je ne veux pas. Oui, les girouettes c'est tout-à-fait insupportable.

Cela dit, je me fais une réflexion : ta femme a peut-être aussi l'impression que c'est toi, la girouette ?
Après tout, tu es le premier à lui avoir parlé de polyamour, à avoir voulu la possibilité de plusieurs relations.
Elle fait une rencontre, et là tout-à-coup, parce que ce n'est pas à toi que ça arrive en premier, tu lui dis que tu veux tout arrêter....d'un point de vue strictement "logique" (en s'attachant au discours que tu as eu pendant des années), il y a moyen qu'elle soit un peu déconcertée non ?

#

le mari (invité)

le dimanche 10 juin 2012 à 07h42

"Elle fait une rencontre, et là tout-à-coup, parce que ce n'est pas à toi que ça arrive en premier, tu lui dis que tu veux tout arrêter...."

C'est parce je pensais moi y aller très progressivement. Si j'avais trouvé quelqu'un et qu'elle l'aurait mal vécu, je disais vouloir tout arreter pour donner la priorité au couple. J'aurais voulu qu'elle fasse comme moi.

Le polyamour dans le couple, quand on en profite pas c'est quand même très difficile. Je ressens comme une injustice. Il y en a beaucoup ici qui vivent bien ce genre de situation?

Je crois qu'il faut avoir une sacré force de caractère pour rester zen. Beaucoup de peurs, de désirs non satisfaits, l'impression d'être mis de coté pendant que l'autre s'amuse et profite, comme si il y avait une fête et que j'y était pas invité.

#

Popol (invité)

le dimanche 10 juin 2012 à 08h17

"C'est parce je pensais moi y aller très progressivement. Si j'avais trouvé quelqu'un et qu'elle l'aurait mal vécu, je disais vouloir tout arreter pour donner la priorité au couple. J'aurais voulu qu'elle fasse comme moi."

Chacun son rythme, et il semble que vous n'ayez pas discuté de la progressivité que tu évoques pour le polyamour, alors que le décalalge des rythmes a l'air d'être un des éléments fondateurs de votre couple.

Partant, la logique de cette phase de votre histoire commune est imparable. On ne peut édicter de règles tacites, dans ces cas, quand il y a transgression complète d'un système sur la base duquel une rencontre s'est faite et a duré.

Dans une randonnée, on se calque sur le rythme du plus lent pour ne pas l'abandonner, c'est bien trop dangereux. Mais ta femme a plutôt l'air adepte des voyages impulsifs, et cela t'a bien convenu.

Ca m'a l'air d'être un point essentiel à rediscuter entre vous, "comment organiser les voyages".

"Le polyamour dans le couple, quand on en profite pas c'est quand même très difficile. Je ressens comme une injustice. Il y en a beaucoup ici qui vivent bien ce genre de situation ?"

Quand tu parles de "profiter", moi je lis "compétition".
Et, oui, beaucoup de gens ici vivent cette situation de décalage. Bien ou mal... tout autant je crois. Mais ce qui est sûr, c'est que si tous attendaient d'avoir simultanément une histoire à l'extérieur pour s'autoriser à démarrer une situation polyamoureuse, une infime minorité se lancerait. Qui plus est, si une histoire se terminait d'un côté, cela voudrait dire que l'autre devrait mettre fin à la sienne? Voilà qui me parle de co-dépendance, et d'un gros besoin de sécurité qui repose sur l'autre, et non pas sur soi-même.

"Je crois qu'il faut avoir une sacré force de caractère pour rester zen. Beaucoup de peurs, de désirs non satisfaits, l'impression d'être mis de coté pendant que l'autre s'amuse et profite, comme si il y avait une fête et que j'y était pas invité."

De la force de caractère, cela s'acquiert, justement, en sortant de la fusion.
L'autre ne s'amuse pas tant que ça, si celui qui se sent spolié met en place des défenses comme du contrôle.

Et pour la fête... on n'invite pas celui qui a tout organisé... et s'il a tant mis d'énergie à la préparer, mais ne peut en profiter tellement il a tout pris sur lui sans déléguer, partager, et faire confiance sur certains points, peut-être qu'il y a matière à réfléchir à un besoin de contrôle bien antérieur à la fête?

#

(compte clôturé)

le dimanche 10 juin 2012 à 17h22

... en lisant tous ces textes, vous vous étonnez encore ??? ... entre un mari qui joue avec le feu et qui se brule ... qui demande béatement au feu "pourquoi MOI tu me brules ?" alors que le feu est feu ... le polyamour ? ... (navrée ....) ... Il manque beaucoup de morceaux à votre puzzle de vie "polyamour" ... le mot vous a plu, vous avez oublie la signification ...
"Je t'aime si je vais coucher ailleurs ... je ne t'aime plus si tu me laisse pas coucher avec l'autre..." c'est désolant. Je ne donne pas de leçons, ce que je lis est désolant ... Un mari qui veut d'autres amours "en premier" ... LUI aurait mis la famille en 1er et quitté son "autre" ... il veut de l'amour (la tendresse plutot non ??) et du sexe ... et la Dame trouve en 1er ... courses poursuites... Mais ou est l'amour là dedans ??? ... et ELLE qui est amoureuse au premier week end ? .... (sourires) ... je vais être vulgaire : partie de jambes en l'air et POUF : suis amoureuse .... :-/
"Si tu as des secrets avec moi, on est un couple. Si tu as des secrets avec l'autre, JE SUIS L AUTRE" ....

#
Profil

bria71

le dimanche 10 juin 2012 à 17h53

Bonjour Le "Mari"

Je pense qu'à ton niveau il te faut penser à toi et sortir de cette phase de déprime. Ca va t'aider y voir plus clair et surtout permettre de te reconstruire. Pour cela il faut passer à des actes concrets. Et en 1er lieu s'occuper du corps. Ca passe par quelques compléments alimentaires, et une petite réforme de l'hygiène de vie
Voilà ce que tu pourrais envisager
1) Te procurer du PMH (Plasma Marin Hypertonic) en parapharmacie et/ou boutique bio. A raison de 3 ampoules par jours pdt 3 sem.
Pourquoi ? : les phases de dépression sont grandes consommatrices de sels minéraux. Et ce manque agit sur le psychisme en diminuant nos résistances mentales et nos défenses immunitaires. Le fait de ressasser continuellement le problème et de mal, ou peu, se nourrir entretient continuellement le mal-être. Donc déjà redonner à la machine de quoi se renforcer. Sinon tu sombres, devient facilement influençable et on s'enlise dans l'inaction.
Attention toutefois si tu as de l'hypertension, le PMH est très salé.

2) Cure de plantes en gélules
Dans ton cas 3 types de plantes te conviendraient :
Passiflore : contre angoisse, colère, et désespoir. 1 à 2 gélules matin, midi et soir
Millepertuis : anti-dépresseur naturel sans accoutumances (attention si déjà problème cardio-vasculaire et ne t'expose pas au soleil. Sinon ça perturbe aussi le cycle menstruel, mais là je crois que tu es tranquille de ce côté là !). 1 comprimé matin et soir.
Ballote : lutte contre l'anxiété généralisée, attaque de panique. 1 comprimé matin et soir

Le tout pdt 1 mois, puis un 2nd si nécessaire.

3) Faire de l'activité physique régulière et si possible sans être seul (je ne parle pas de partie de jambes en l'air). 2h par semaine mini
Plusieurs raisons à cela.
Le fait de transpirer, faire travailler le cœur et la respiration, obligera l'énergie à bouger. La transpiration éliminera tes toxines, l'énergie ainsi mise en mouvement sortira de toi, au lieu de stagner et te détruire de l'intérieur. En plus cela te fera penser à autre chose.

4) Ballades en forêt. Impératif toutes les semaines
Ca te changera les idées. Profites-en pour apprendre à reconnaitre les Arbres et les Plantes. Ca t'occupera l'esprit et tu te sentiras riche d'une connaissance vivante et d'une curiosité régulièrement renouvelée.

5) Par rapport à ta compagne :
Laisse là vivre sa passion amoureuse. De toute façon à ce stade, elle vit la phase dite "de folie hormonale". Donc oui, elle brûle d'envie de le revoir, donc oui un coup elle t'aime quand tu as mal, et un coup elle t'aime plus quand ton mal-être lui refreine ses envies de le voir.
Mais ceci n'est pas de l'amour, c'est de la pulsion instinctive. Dit encore autrement c'est une réaction totalement automatique chez l'humain (homme et femme confondu). Rassure toi ça passe avec le temps. Et en général plus ça monte vite et haut, plus ça descend vite et rapidement. N'oublie pas cette phrase : "j'ai souffert autant que j'y ai cru"
Comprend aussi qu'elle en a besoin. Et accepte qu'à ce stade tu ne contrôles rien ! Car essayer de la raisonner devient très compliqué dans le sens où il faut se battre contre des instincts, càd son inconscient. Autant demander à agent de la force publique de t'amener les croissants au lit le matin !
Néanmoins tu peux lui rappeler qu'elle a au moins des devoirs envers toi et vos enfants. Lui demander où sont ces priorités et comment cela va se traduire en actes concrêts : quel jour elle est absente, de quelle heure à quelle heure. Bref la cadrer mais aussi te cadrer car ça marche dans les 2 sens ! Cela aura le mérite en plus de lui montrer que tu acceptes ce qu'elle vie, mais pas n'importe comment. Et en plus tu seras dans ton rôle d'homme en faisant ainsi.
2ème avantage, il semble que pour toi la famille soit ta raison de vivre. Ainsi tu préserves cet équilibre car tu le sentiras moins vaciller. Sensation de contrôle.

6) Tes prises de conscience :
Ok t'es pas un fin dragueur. Mais comme tout, ça s'apprend !
Question : que rechercherais-tu avec une autre femme ? Je vais être un peu rentre dedans et avec des mots sans détour.
Du sexe, de la tendresse, de la sensualité, quelqu'un qui t'écoute ? Du réconfort auprès d'une femme qui t'aime "vraiment".
Ou encore "copier" ta compagne pour ne pas être dévalorisé à ces yeux ? Bref devoir être poly par "obligation"

Je reviens sur ton besoin de tout connaitre de sa relation intime à elle. Ca c'est normal ! Jusque là tu réagis à 100% comme il faut. Même moi je leur pose régulièrement la question. Leur technique, leur taille, leur façon de faire, leur style. Bref des trucs de mecs de base, que les femmes ne comprennent pas pourquoi on y accorde tant d'importance.
Sur le fait qu'elle veuille pratiquer des positions/situations encore jamais faite avec toi, c'est aussi normal ! N'oublie pas que tu es d'abord et avant-tout, le père de ses enfants. Et notre moralité Judéo-Catholique nous interdit de faire des choses trop cochonnes avec le géniteur ou la génitrice (Eh oui ça marche dans les 2 sens). Mon Dieu ! On pourrait finir en enfer !
Jusque là rien d'alarmant. Elle t'a choisi pour tes qualités de père et pour une sécurité affective et matérielle (pas dans les sens de vénal, mais dans le sens de la stabiliser émotionnellement et de pourvoir à l'éducation des enfants). Mais pas en priorité pour tes qualités d'amant. Désolé d'être brutal sur ce point.
Attention : ce sont là CES CRITERES à ELLE au bout de 5 années (je crois) de vie commune avec toi. Mais sûrement pas ceux de ta concierge ou de ta voisine de palier. Donc ne généralise pas à partir d'un cas particulier. Ta concierge pourra te trouver totalement fougueux et débridé à souhait, et elle te dirait : "Ouais bin avec mon mari, ça dure 30's et encore il faut qu'il regarde un match de foot en même temps !"

Pour l'instant le mieux que tu es à faire :
1) c'est d'une part de poser la question si le Polyamour est vraiment fait pour toi, ou si c'est seulement l'idée qui te plait, histoire de cultiver une certaine forme d'ouverture d'esprit vis-à-vis des autres.

2) Te concentrer à développer ton cercle d'ami(e)s, des activités à toi. Si tu as à te faire aider ou accompagner, c'est sans ta compagne, car cela ne regarde que toi et ainsi tu en tireras tous les bénéfices. Car si elle t'aide, tu vas être "encore comme l'enfant qui veut plaire à sa maman". Le simple fait que tu lui en parles tu seras dans l'attente de sa réponse et des ses réactions. Alors SEUL avec un copain si possible pour discuter et te mettre le pied à l'étrier.
3) Et laisser passer sa folie amoureuse. Ca se tassera naturellement avec le temps.

Bon j'arrête là ça commence à faire bcp.
A Plus

#

(compte clôturé)

le dimanche 10 juin 2012 à 17h59

"Et en plus tu seras dans ton rôle d'homme en faisant ainsi."
"Jusque là tu réagis à 100% comme il faut. Même moi je leur pose régulièrement la question. Leur technique, leur taille, leur façon de faire, leur style. Bref des trucs de mecs de base, que les femmes ne comprennent pas pourquoi on y accorde tant d'importance."
"Sur le fait qu'elle veuille pratiquer des positions/situations encore jamais faite avec toi, c'est aussi normal ! N'oublie pas que tu es d'abord et avant-tout, le père de ses enfants. Et notre moralité Judéo-Catholique nous interdit de faire des choses trop cochonnes avec le géniteur ou la génitrice (Eh oui ça marche dans les 2 sens). Mon Dieu ! On pourrait finir en enfer !"

OMG OMG OMG

Bon, la bonne nouvelle c'est que je vais finir en enfer. La mauvaise, c'est que je me trompe depuis 15 ans, en fait mon mari est une femme, va falloir que je change de lunettes.

#

Popol (invité)

le dimanche 10 juin 2012 à 18h08

OMG… OMG?

A choix :

Oh my God

Oh my gode

Objective Management Group

Observatoire de Médecine Générale

Un site style gossip : omg.yahoo.com/

Ou alors tout ça en même temps, et c’est vrai que ça y ressemble…

;-)

#

(compte clôturé)

le dimanche 10 juin 2012 à 18h11

"tout ça en même temps", oui, sans aucun doute !

#
Profil

bria71

le dimanche 10 juin 2012 à 18h12

Chouette moi aussi je finirai en enfer....!!!
Ca promet de chauds et éternels tourments outrageux !!!.....
Vivement la quille !

#
Profil

Boucledoux

le dimanche 10 juin 2012 à 19h02

cooool : j'avais un peu d'y cuire tout-e seule :) :D (+)

#
Profil

LuLutine

le lundi 11 juin 2012 à 16h23

Oh, je pense que j'arriverai à vous rejoindre, les amis....euh wait...l'enfer ça n'existe pas je crois !!!

Bon, on se retrouvera....quelque part dans le néant ! ^^

Et sinon, pour répondre au mari :

Le mari
C'est parce je pensais moi y aller très progressivement. Si j'avais trouvé quelqu'un et qu'elle l'aurait mal vécu, je disais vouloir tout arreter pour donner la priorité au couple. J'aurais voulu qu'elle fasse comme moi.

Je ne vous connais pas, et donc je ne peux juger de votre situation. Cependant je peux apporter mon témoignage.

Mon compagnon depuis 9 ans a été le premier de nous deux à vouloir d'autres histoires. Finalement, c'est moi qui ai rencontré d'autres personnes avant que ça ne lui arrive.

Lorsque j'ai rencontré quelqu'un qui était exclusif et, pour cette raison, aurait pu mettre notre relation en danger, je me suis abstenue car mon compagnon ne vivait pas cela bien. Deux ans après, j'aime toujours cet homme (celui avec qui "rien" ne s'est fait alors qu'il avait également des sentiments pour moi) et nous n'avons presque aucun contact...

Plus tard, j'ai rencontré un ancien amour qui était également exclusif, mais a décidé de renouer des liens avec moi tout en ayant été clairement informé que je ne quitterais pas mes autres amoureux.
Parce que mon compagnon vivait cela mal, j'ai attendu 6 mois avant d'aller "plus loin" avec cette personne...

Il y a deux mois à peine, mon compagnon a rencontré une personne exclusive (à qui de plus, il avait pris soin de ne pas mentionner le fait qu'il était en couple avec moi pendant la période où ils étaient amis). Immédiatement, il a décidé de lui accorder une certaine exclusivité (physique) et il y a un mois, il m'a quittée malgré le fait que nous avions des projets de vie ensemble.

On est très loin de la progressivité qu'il m'a demandée, à moi (et que je lui ai accordé à chaque fois qu'une relation pouvait mettre en danger notre couple) !

Alors aujourd'hui, je ne regrette pas d'y être allée mollo mais je ne regrette pas non plus d'avoir noué d'autres relations, et de ne pas y avoir renoncé alors que mon compagnon me le demandait (car oui, il me l'a demandé, alors que lui-même ne m'offrait pas particulièrement de garanties de son côté, même s'il refusait de l'exprimer clairement).

Si j'avais renoncé à ces relations "pour lui", il se trouve que le reste des événements n'avait pas de raison de se dérouler différemment, et il m'aurait quittée de toute façon, pris comme il est par cette nouvelle passion.

Malgré tes dires ("je disais vouloir tout arreter pour donner la priorité au couple"), peut-être ta femme pense-t-elle te connaître assez pour savoir que tu ferais la même chose qu'elle, si tu étais à sa place ?
(Elle peut très bien penser cela, qu'elle ait raison ou tort....)

#
Profil

Grunt

le lundi 11 juin 2012 à 16h29

@le mari :

Quelques points qui me font réagir (peut-être aussi parce que, à ta place, je réagirais certainement pareil :D) :

- Tu étais dès le départ d'accord pour une relation polyamoureuse mais les choses sont allées trop vite à ton goût.
J'ai l'impression d'un décalage entre ce qui te paraît logique et raisonnable (le polyamour en tant que concept), et ce que tu ressens (la jalousie).

- Il y a un détail qui m'étonne, mine de rien : "Ma femme plait beaucoup. Il est très facile pour un homme de la séduire."
Je ne vois pas le rapport entre ces deux phrases, en fait. Ce n'est pas parce que quelqu'un plaît qu'il est facile de le séduire (s'il devait y avoir un lien, ce serait l'inverse : les gens qui plaisent peuvent être plus exigeants).
Ça ne doit pas être si facile que ça, vu que c'est la première aventure de ta femme après 7 ans de couple. Avec un peu de recul, je dirais qu'elle ne va pas si "facilement" voir ailleurs, au contraire de ce que tu sembles penser.

Le "truc" que je trouve le plus sombre dans votre histoire, c'est cette affaire de mensonges, d'espionnages de SMS et de nouvelles pratiques sexuelles. Mon avis personnel là dessus, c'est que c'est effectivement un peu abusé de ne surtout pas vouloir de toi pour "changer d'air". J'ai l'impression que tu es laissé de côté avec les corvées (maisons - enfants - routine) et que ta femme réserve ses meilleurs moments (expérimenter de nouvelles pratiques sexuelles) à quelqu'un d'autre. Je trouve que c'est assez éloigné de l'idéal théorique selon lequel le polyamour permet de faire grandir l'amour en le partageant.. dans ton cas, le partage semble surtout être "les trucs chiants pour toi, le reste pour l'autre", en tout cas comme tu le présentes.

C'est facile à dire, mais il faudrait que tu prennes des décisions et que tu t'y tiennes : soit accepter cette situation, sans espionner ni devenir pénible, en attendant que ça change, soit quitter ton couple si tu trouves cette situation insupportable.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#

Popol (invité)

le lundi 11 juin 2012 à 17h14

LuLutine:

moche histoire.

Condoléances.

#
Profil

LuLutine

le lundi 11 juin 2012 à 17h37

Popol
LuLutine :

moche histoire.

Condoléances.

Eh, personne n'est mort hein !

(Enfin, disons plutôt que je ne me suis pas encore retrouvée seule à seule avec sa nouvelle copine...mouhahaha ^^ )

#

Popol (invité)

le lundi 11 juin 2012 à 18h06

Moche quand même!

On enverra des couronnes... ;-)

A part ça, ça me fait dire que décidément, on s'en sort bien mieux quand on est resté loyal à soi-même, sinon ça ouvre des comptes à la gomme du genre "Après tout ce que j'ai fait pour toi..."

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion