Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Les débuts d'un couple poly, ou comment apprivoiser cette nouvelle relation

Jalousie
#

MoeF (invité)

le dimanche 01 septembre 2019 à 16h55

Bonjour à tous !

Cela fait un moment que je parcours le forum afin de lire vos témoignages et conseils avisés. Cependant aujourd’hui je suis à un moment difficile de ma relation ouverte et j’imagine que ce ne serait pas une mauvaise chose de me rassurer un peu, étant relativement nouvelle dans l’univers des polyamoureux.

Que je vous explique. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu une position sur les relations monogames assez sévère. Pour moi il était inimaginable qu’une « faute » commise un soir ou sur le moment/le feeling etc. soit une raison suffisante pour faire voler en éclat un couple dans lequel on s’est investi, que l’on a construit pendant des mois, des années. Cette position a parfois été très difficile à considérer pour mes précédents partenaires, à tel point que le schéma de mon couple voguait allègrement sur la tendance « si ça ne te dérange pas je vais voir ailleurs, mais toi, je ne veux pas que tu le fasses car je ne partage pas ton point de vue ». Je restais donc mono par la force des choses.

Aujourd’hui je suis avec une personne qui se rapproche un peu plus de ma façon de penser. Ni lui ni moi ne voulions d’une nouvelle relation avec une personne ne pouvant nous comprendre mais nous nous sommes compris et avons décidé de nous mettre ensemble.
Du moins c’est ce que je pensais.

Comme je vous le disais, je n’ai aucun problème avec le fait que mon partenaire ait envie parfois d’avoir des relations sexuelles ou non avec d’autres personnes. J’en ai déduis que je n’aurais aucun problème non plus avec les bases du Polyamour. Mais j’ai fait une erreur.

Quand je me suis mise en relation avec cet homme, je savais qu’il voyait une autre femme. Occasionnellement, la dame vivant dans un autre pays. J’en ai alors déduis qu’il n’y avait rien de très fort entre eux. Mais lorsqu’il m’a dit qu’il l’aimait et que pour lui nos deux relations étaient équivalentes émotionnellement parlant, cela m’a fait beaucoup de mal. Ce n’était pas qu’une histoire de sexe ou d’amitié câline. Il l’aime vraiment.

De fait, je fonctionnais plus sur un schéma de relations « principale » et « secondaires », alors que lui est clairement plus dans un modèle de relations non hiérarchisées ayant chacune la même importance en terme d’émotions, de partage, d’investissements etc.

Toujours est-il que je me suis dit que j’allais probablement m’en sortir comme une cheffe, mais la réalité a été toute autre. En effet, lorsqu’il passe du temps avec elle, il me manque énormément et je ne peux pas m’empêcher d’être un peu jalouse.
Je suis heureuse de le savoir bien, mais je me sens très seule dans ces moments-là. Et comme elle ne revient pas souvent, il passe généralement beaucoup de temps avec elle. Une semaine voire deux ou trois, pendant lesquelles je n’ai pas de nouvelles. Et ça me rend très malheureuse.

Je ne me l’explique pas car je sais, et il me l’a dit à maintes reprises, que ce qu’il ressent pour elle n’enlève rien à ce qu’il ressent pour moi. Mais je n’arrive quand même pas à accepter le fait que cette relation ne peut avoir aucun impact sur la nôtre.
Je me demande comment le gérer lorsqu’elle reviendra dans la région (ce qui va forcément arriver), ou si un jour on emménage ensemble, ou si il préfère emménager avec elle. Je me dis qu’à un moment, il faudra forcément qu’il fasse des choix.
« Les deux m’ont proposé un restau ce soir, je vais avec laquelle ? » ou alors « Elles souhaiteraient emménager, avec laquelle je prends un appart ? » .

Je simplifie volontairement mais je me pose vraiment des questions. D’autant qu’il souhaite cloisonner un maximum nos deux couples. Il ne souhaite pas que nous nous rencontrions, il ne veut aucune sorte de contacts entre cette femme et moi. Pour lui ce sont des choses séparées qui ne doivent pas se croiser ou s’impacter.

Pour ma part, je pense qu’il y a et aura forcément un impact d’une manière ou d’une autre.

J’aime profondément cet homme et je préfèrerais partir plutôt que d’entraver sa liberté, de lui imposer des choix et des éventuelles frustrations. Mais avant, je voudrais vraiment commencer un travail sur moi-même afin d’apprendre à apprivoiser ma jalousie, à ne plus avoir peur de le perdre ou des impacts plus ou moins négatifs de cette relation sur la nôtre. Nous communiquons beaucoup mais je n’arrive toujours pas à lui avouer ma souffrance. J’ai peur qu’il le prenne mal ou ne me dise « si tu es malheureuse il vaut mieux que l’on se sépare ».

Je ne sais pas vraiment comment introduire la notion d’ouverture progressive puisqu’en théorie, c’est moi « l’autre femme ». Je n’ai aucune idée du bout par lequel commencer.

Aussi tous vos conseils sont les bienvenus pour me guider vers le chemin difficile de l’amour poly, libre et apaisé, que ce soit avec moi-même et avec mon homme. Comment avez-vous gérer les sentiments de vos partenaires pour les autres ? La jalousie est-elle quelque chose d’apprivoisable ? Auriez-vous des lectures éclairantes à me conseiller ?

Je vous remercie d’avoir lu mon pavé.
Bonne journée à vous !

#
Profil

bonheur

le dimanche 01 septembre 2019 à 17h57

livre d'Hypatia From Space : Compersion : transcender la jalousie dans le polyamour

#
Profil

cactus

le dimanche 01 septembre 2019 à 18h14

Bonjour MoeF,

Je fais juste des remarques sur 2/3 points :

MoeF
En effet, lorsqu’il passe du temps avec elle, il me manque énormément et je ne peux pas m’empêcher d’être un peu jalouse.
Je suis heureuse de le savoir bien, mais je me sens très seule dans ces moments-là.

Un peu de dépendance affective ? Comment t'occupes-tu de toi, de ta relation à toi quand tu es seule ?

Et comme elle ne revient pas souvent, il passe généralement beaucoup de temps avec elle. Une semaine voire deux ou trois, pendant lesquelles je n’ai pas de nouvelles. Et ça me rend très malheureuse.

Vous en avez parlé, pour mettre en place ce qui pourrait t'aider à mieux vivre ses absences (avoir des nouvelles par ex. un message par jour, etc...) ?

Quand je me suis absentée, j'ai discuté avec mon conjoint de ce qu'il prévoyait de faire d'une part, et d'autre part on s'est mis d'accord sur qui appelait et quand. Je crois que ça l'a aidé à mieux vivre mon absence.


D’autant qu’il souhaite cloisonner un maximum nos deux couples. Il ne souhaite pas que nous nous rencontrions, il ne veut aucune sorte de contacts entre cette femme et moi. Pour lui ce sont des choses séparées qui ne doivent pas se croiser ou s’impacter.


Bah heu là, c'est pas tellement à lui de décider je dirais !! Si tu désires la rencontrer et qu'elle aussi, c'est votre droit je trouve. Il ne peut pas vous "contrôler". D'autant plus si, l'une comme l'autre, ça peut vous aider à mieux vivre les choses.

#

MoeF (invité)

le dimanche 01 septembre 2019 à 18h44

Merci Bonheur pour votre suggestion. Je viens d'acheter le livre et je compte bien faire chauffer la liseuse ce soir !

@cactus, pour répondre à votre première remarque, nous chérissons l'un comme l'autre notre individualité et aimons avoir du temps pour nous. Je ne fais rien de plus ni rien de moins lorsqu'il est avec ses amis que lorsqu'il est avec son autre copine. En général, je sors beaucoup et suis très active. C'est simplement le ressenti qui change. Je n'arrive pas à les sortir de ma tête lorsqu'ils sont ensembles.
Mon amoureux voudrait que je me trouve aussi quelqu'un pour "m'occuper l'esprit" quand il n'est pas là, mais je ne suis pas certaine que ça fonctionne comme ça. Et je ne veux pas me trouver de "bouche trou".

Concernant son absence de nouvelles, nous n'en avons pas vraiment parlé car je n'ose pas lui dire que cette situation ne me convient pas alors que sur le principe j'avais dis ok au départ. Cependant, la question de la "présence" de l'autre lorsqu'on est ensembles a déjà été abordée. Lors de vacances ensemble, il m'avait dit qu'il aimerait s'absenter quelques jours pour aller la voir. Ma réponse fut que je préférerais garder ces moments pour nous. Il l'a compris et a décidé d'aller la voir après nos vacances mais pendant celles-ci, elle a a priori très mal pris le fait qu'il ne lui écrive pas beaucoup. Comme ça ne me dérange pas qu'il lui écrive je lui ai dit de le faire pour la calmer. Il est resté longtemps au téléphone avec elle mais je ne sais pas ce qu'ils se sont dit.
Etant donné la situation, je ne pense pas être en position de lui demander de faire de même quand il est avec elle. J'ai peur qu'elle ne le prenne également mal, mais je peux effectivement lui demander si c'est possible d'avoir un petit message de temps en temps si ça ne la dérange pas trop elle.

Enfin, pour une éventuelle rencontre, étant donné le peu qu'elle vient, je ne pense pas que Monsieur accepterais de sacrifier son temps avec elle pour me la "laisser". Je suis malheureusement un peu conditionnée à son bon vouloir. Et comme nous ne communiquons pas (dès que la conversation touche de près ou de loin à elle j'ai le droit à un "ca ne te concerne pas", je ne sais absolument pas ce qu'elle en pense.

#
Profil

MoeF

le dimanche 01 septembre 2019 à 18h52

Rectification : nous ne communiquons pas à propos d'elle.

#
Profil

bonheur

le dimanche 01 septembre 2019 à 19h14

Ben en fait, vous ne communiquez pas beaucoup, je trouve.

Le polyamour n'a pas pour sens de faire tout ce que l'on veut. A mes yeux ce serait plus se rapprocher de son idéal personnel en adéquation avec les personnes aimées.

MeoF, c'est vraiment à lui qu'il faut t'adresser. Ici, tu obtiendras certes des avis extérieur, mais nous ne sommes pas idéalement placé.

Tu peux indiquer que aimerais t'assurer que tout va bien pour lui, aussi pour elle, que ce serait un confort pour toi. Personne ne te demande d'être surhumaine. Un sms, ça ne prend pas de temps.

C'est vrai que s'ils ne se voient pas souvent, je trouve normal de les laisser. A ta place, j'aurai la même démarche. Toutefois, sur le temps à eux, prendre un petit temps à trois, pourquoi pas. Un resto, une balade, etc

Tu sais, comme il l'explique, même quand il est avec elle, tu es dans son cœur. Les pensées sont individuelles, personnelles et surtout non directives. On ne décide pas de penser à quelqu'un, on y pense. Toutefois, sache que moi je peux penser successivement, mais aussi communément à mes amours.

#
Profil

LeaBridou

le lundi 02 septembre 2019 à 10h58

Bonjour. La première chose qui me vient c'est ce "syndrome de la parfaite amoureuse". Genre: je vais super bien gérer, je vais travailler sur moi, et puisque j'ai accepté au départ, j'ai pas le droit de revenir là - dessus. ( en passant le consentement, ce n'est pas dire "oui pour toujours", c'est amené à évoluer, sinon ce n'est plus du consentement, que ce soit pour le sexe ou pour les autres aspects de la relation) .
Bref tout ce qui peut bien nous mettre la pression, façon cocotte minute. Souvent l'"inconnu " fait la même chose de son côté( ce qui semble s'être passé quand elle a mal vécu l'absence de communication) , du coup on se retrouve avec une personne au milieu qui doit gérer 2 cocottes minutes et qui sent tellement venir les emmerdes qu'il fourre tout le tapis en espérant que ça pète le plus tard possible.
Le truc " drôle " dans l'histoire c'est que souvent, quand tout ce petit monde se rencontre enfin( si possible avant que trop de rancoeur se soit accumulée) et sympathise ben du coup tout le monde a envie que les autres se sentent bien et du coup ça simplifie beaucoup les choses.
Bref c'est un cercle qui entretient le problème.
" compartimenter " quand c'est le choix de tout le monde et que tout le monde le vit mieux, c'est super.
Quand c'est imposé, ça crée des champs de mines anti-personnelles.

D'autant que si ça se trouve toutes les 2 vous seriez partantes pour faire connaissance, et celui qui bloque, c'est celui " que ça ne concerne pas. "
Si 2 meufs décident de se rencontrer, en 2019, ce n'est plus à leur mec de décider si elles ont le droit ou pas...
Tu sembles très respectueuse de sa liberté mais sur ce coup-la le contraire ne semble pas vrai.
J'ai beau tourner dans tous les sens, si 2 de mes partenaires voulaient se rencontrer, je vois pas au nom de quoi je leur interdirai de faire connaissance. Même en admettant que j'ai peur que ça se passe mal, dans ce cas, je ferai tout mon possible pour les mettre dans les meilleurs conditions, avec le meilleur timing. Mais après, inch'allah, ça ne dépend plus de moi.

C'est super qu'on t'ait conseillé le bouquin compersion, il est très chouette.
Je vais être honnête, je surkifffe la compersion, je la ressens souvent et j'adore ça. Mais dans ta situation, y aurait zéro compersion de ma part , les conditions seraient vraiment trop hostiles.
2-3 semaines sans nouvelles? Impossible pour moi. Si mes partenaires partent longtemps, j'ai besoin de savoir qu'on a des moments où on peut communiquer. De la même façon que si je pars longtemps avec une ou un de mes partenaires, je serai rassurée de savoir qu'ils ont des nouvelles de leurs partenaires, qu'ils vont bien et ne vivent pas mal la situation. Et qu'en cas de besoin, on peut trouver un moment pour chercher des solutions.
Ne pas rencontrer la tierce personne, parce que mon ou ma partenaire l'a décidé? Impossible. C'est tellement plus simple pour moi de me réjouir pour des gens que je connais et apprécie.

Je vois pas le problème de refuser d'écourter tes vacances pour elle. Il t'aurait proposé de venir avec lui, encore je dis pas... Mais là, t'avais quoi à y gagner en fait? C'est légitime, à partir du moment où c'était décidé comme étant TES vacances. Sauf urgence grave.
Peut étre qu'elle en a gardé du ressentiment. Dans ce cas ce qui marche bien, c'est que chacune parle de ses peurs, de ses émotions, de ses difficultés, etc....avec l'autre femme. Souvent ça permet de voir que " l'inconnue fantasmée" n'est finalement pas si différente de nous.
L'écrit peut aider quand on n'a pas la possibilité de se voir où si on a peur d'être trop impulsif à l'oral.
Vraiment bon courage.....

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

bonheur

le lundi 02 septembre 2019 à 14h38

@MoeF : une petite question. Qui a dit qu'il était polyamoureux ? C'est lui qui se défini ainsi ?

#
Profil

MoeF

le lundi 02 septembre 2019 à 18h00

Pour commencer, merci ! Merci à vous tous pour vos réponses.

@bonheur, j'ai dévoré le livre que vous m'avez conseillé et j'y ai trouvé énormément de réconfort et de situations qui me parlent. J'ai même proposé à Monsieur de le lire également et d'en discuter ensemble. Je suis également très admirative de votre capacité à penser à vos amours de manière indépendante. J'aimerais réussir à atteindre ce niveau mais bon ... je suis encore une débutante alors je viens ici pour apprendre aussi. Je crois que bénéficier de l'experience des gens qui en ont plus que moi ne peut être que bénéfique, c'est pourquoi je suis très heureuse de pouvoir échanger avec vous.

J'ai bien conscience que malgré le fait qu'on communique beaucoup (si si), tout ne soit pas parfait. J'imagine qu'on ne sait ni l'un ni l'autre où sont nos limites, ou qu'on ne communique pas toujours de la bonne façon.

Pour répondre à votre question, en fait au départ aucun de nous deux ne se définissaient comme polyamoureux. A vrai dire nous ne savions même pas que c'était possible. J'avais une position sur "l'infidélité" qui me valait des regards retors en société, bien que lorsque je suis amoureuse, je n'ai encore jamais pu ne serait-ce que "regarder" un autre homme que le mien. Je n'ai cependant jamais voulu jurer fidélité à quelqu'un, étant parfaitement consciente que les "accidents" ça arrive. Et n'ai, bien sûr, jamais exigé de fidélité sexuelle à qui que ce soit. Par contre j'ai toujours été ferme sur le fait que "si ta nouvelle conquête devient suffisamment importante pour impacter la notre (=comprendre : si tu es amoureux d'elle), alors on arrêtera. Je n'avais pas cherché plus loin, car même si j'avais déjà l'impression de ne pas être "normale", j'étais quand même bien enfermée dans les codes sociaux de la relation amoureuse enseignés depuis l'enfance.

En ce qui concerne Monsieur, il sortait d'une relation difficile, avec une personne extrêmement jalouse, possessive, ne respectant ni sa liberté ni ses valeurs (c'est lui qui le dit). Et ne voulais plus revivre ça. Il a rencontré l'autre demoiselle, je ne sais pas si leur relation était sérieuse ou juste pour s'amuser. Et puis il m'a rencontrée moi. Pour moi, leur relation n'était pas serieuse alors je n'y ai pas vu d'inconvénients. Jusqu'à ce qu'on en parle plus en détail et qu'il me dise que pour lui, elle et moi c'était pareil, mais en différent (=Comprendre : pas de hiérarchie dans ces deux relations). Il ne voulait pas me perdre ni la perdre, il tenait beaucoup aux moments avec chacune de nous deux... Enfin vous connaissez l'histoire. Pour moi ça a été très dur mais j'en ai déduis que lui était polyamoureux. Amoureux de plusieurs femmes.
Mais que moi j'étais... Mono pas chiante ou quelque chose comme ça.

Enfin toujours est-il que pas de définitions au départ. Juste des points de vue qui se sont retrouvés sur certains aspects, et pas compris sur d'autres.

Cependant sa philosophie me plait. J'aimerais pouvoir en être capable aussi. D'autant que je suis heureuse avec lui (90% du temps on va dire). Et que je me dis que si je me mets sur la même longueur d'onde, où du moins que j'y travaille, ça me rendrait heureuse, ça le rendrait heureux ... Enfin tout bénef pour tout le monde.

#
Profil

MoeF

le lundi 02 septembre 2019 à 18h15

@LeaBridou, merci d'avoir pris le temps de me répondre. Vous avez un point de vue vraiment éclairant et je pense que vous avez raison sur le fond. J'aimerais tellement que cela fonctionne que parfois je me met de coté. D'autant que je sais d'avance que c'est un tort, car Monsieur, même si très discret sur ses sentiments, n'est pas un monstre et je crois qu'il peut se montrer compréhensif.

Le livre m'a d'ailleurs appris que dès le départ on devait vraiment travailler ensemble à poser de bonnes bases. C'est pourquoi je lui ai proposé d'y travailler ensemble en s'appuyant dans un premier temps sur ce qui nous parlait à chacun dans ce bouquin. Et qui sait peut-être qu'un jour nous nous rencontrerons elle et moi !

#
Profil

LeaBridou

le mardi 03 septembre 2019 à 09h51

@MoeF ça fait plaisir à voir que vous ayez trouvé des pistes de réflexion pour avancer tous les 2 :). Bon cheminement :)
Il y a également un autre bouquin qui permet aussi de debrouissailler quelle relation on veut inventer, et quelle relation on ne veut pas, c'est "La salope éthique" qui peut vous apporter quelques billes supplémentaires. Bonne chance :)

#
Profil

MoeF

le mardi 03 septembre 2019 à 11h12

Bonjour à tous,

Quelques nouvelles du front. Monsieur a compris que c'était important pour moi de rencontrer son autre chérie et elle est d'accord et adore l'idée également. C'est un super point positif et nos conversations ainsi que vos conseils ont bien aidé.

Bon il y a quand même de grosses incompréhensions pour certaines autres choses et pour lesquelles je ne me sens pas respectée dans mes valeurs profondes (du genre un week end avec elle qui se transforme au dernier moment en une semaine pendant laquelle ils seront chez sa mère à lui, et dont il ne m'a jamais parlé avant que je ne finisse par demander "tu reviens quand de ton week end ?"

Je connais bien sa mère et ça met très mal à l'aise l'idée du défilé de nanas sous son toit. J'ai peur de ne plus réussir à croiser son regard, de devoir mettre le masque de "tout va bien" et d'aller faire les clowns devant elle alors que je ne penserais qu'à ça et au fait que pour sa mère je ne serai plus "l'amie de son fils" mais "une des innombrables conquêtes".

Il ne m'a pas consultée du tout pour connaître mon ressenti par rapport à tout ça et m'a mise devant le fait accompli ce qui m'a profondément blessée.
J'ai encore l'impression qu'il fait un peu les choses comme si il était seul.

Il m'a même sorti "par souci d'équité, vu qu'elle a souffert de ne pas communiquer avec elle durant nos vacances, je ne vais pas communiquer avec toi non plus". L'équité donc c'est que chacune souffre pareil...

J'avoue que tout cela me reste encore bien obscur.
Je ne sais franchement pas si je suis vraiment faite pour ça.
Je sais qu'il m'écoute mais j'ai l'impression qu'il ne prend pas du tout en compte mon mal-être et mes sentiments. Il me dit juste "c'est dommage que tu le vois comme ça."

Et je culpabilise énormément d'avoir l'impression d'être celle qui fait chier. Est-ce un sentiment normal ? Peut-être que je me prend trop la tête me direz-vous. Tout cela est très nouveau et je n'arrive pas à laisser aller. J'ai l'impression que l'on m'impose cela à un rythme beaucoup trop soutenu.

En tout cas merci pour la suggestion @LeaBridou. Je m'en vais de ce pas trouver ce bouquin. Peut-être cela me permettra de trouver de nouvelles indications sur la raison pour laquelle je ne me sens pas exactement bien dans cette relation telle qu'elle est présentement.

Bonne journée à vous !

#
Profil

cinderella

le mardi 03 septembre 2019 à 12h52

Il m'a même sorti "par souci d'équité, vu qu'elle a souffert de ne pas communiquer avec elle durant nos vacances, je ne vais pas communiquer avec toi non plus". L'équité donc c'est que chacune souffre pareil...

Il y a quelques temps @bonheur m'avait interpellé sur la notion d'égalité et d'équité et je trouve vraiment cette nuance très pertinente. Les besoins et les emotions sont vraiment propres à chacun et vouloir "comparer" me semble pas forcement bénéfique.
L'égalité est difficile dans ce cas cela reviendrait à dire que vous avez toutes les deux les mêmes besoins et les mêmes envies et les mêmes émotions.. cela me semble très utopique
Equité par contre je le résumerai par prendre en compte les besoins/envies/emotions de chacun et ensuite trouver des sortes de compromis pour que tout le monde puisse s'épanouir.. il me semble ainsi que ce n'est pas la situation que tu sembles décrire..

@LeaBridou : je me suis permise de t'envoyer un MP, car je trouve que tes interventions sont très pertinentes

#
Profil

bonheur

le mardi 03 septembre 2019 à 14h23

@cinderella : heureuse de constater que mes rabâchages ne restent pas inappropriés et portent même parfois un intérêt positif. J'ai tellement souvent cette désagréable impression de ne servir à rien, sauf qu'en on me fait du rentre-dedans. Merci ! :-D

@MoeF : Je crois que moi aussi, je me sentirais mal. D'ailleurs, il a demandé à sa mère son avis sur la question. Il lui a expliqué où il en était de sa démarche personnelle.
Pour ce qui est de l'équité, Cinderella a parfaitement décrit. D'ailleurs, là en l'occurrence, j'y vois plus un effet d'égalité (qui en plus ne convient ni à l'une, ni à l'autre) que d'équité. Dans le terme équitable, il y a la notion positive d'une satisfaction individuelle. L'égalité, c'est à mes yeux plus offrir une attitude identique à chaque personne concernée, et donc ne pas du tout tenir compte des individualités (on offre un cadeau à chaque enfant, de valeur identique… sauf que voilà, un cadeau peu cher rendra un enfant hyper heureux car on aura visé juste dans le choix, alors qu'un autre enfant n'aura que faire de que l'on lui offre). Je n'aime pas la notion "d'égalité", je la trouve injuste.

#
Profil

LeaBridou

le mardi 03 septembre 2019 à 16h19

@MoeF super nouvelle qu'elle ait envie de te rencontrer aussi :)

En ce qui concerne sa mère, j'aurais tendance à dire que c'est à lui de gérer. Chacun sa famille et son lot d'emmerdes :)
Tu peux lui proposer d'expliquer à sa mère que vous êtes 2 femmes. Comme ça c'est clair pour tout le monde. Et ça ne fait pas "défilé".
Tu peux aussi, si tu te sens trop mal à l'aise, éviter de retourner la voir.

Par contre le coup du week end qui se transforme en semaine là franchement c'est corsé :)
Je serais très curieuse de savoir comment lui réagirait si tu partais pour un week end et finalement le prolongeait en semaine tout en spécifiant que tu ne vas pas communiquer avec lui pour ne pas blesser ton autre partenaire :)
Soit il le vivrait super bien... ce qui expliquerait pourquoi il ne comprend pas ton fonctionnement (à toi de lui expliquer, à lui d'entendre qu'on ne réagit pas tous pareil)
Soit il le vivrait mal comme toi, et là , ça voudrait dire qu'il ne se met effectivement pas à ta place.

Le "problème" c'est que tout se recoupe, se rejoint et se nourrit . Il ne te demande pas ton avis, te dit que ça ne te concerne pas. Du coup y a de quoi douter de ta légitimité/ton importance dans sa vie.
Du coup tu as d'autant plus besoin d'être rassurée sur ce point. Et la reconnaissance familiale de sa mère peut en faire partie... du coup ça va toucher un point sensible. Je suis pas sure d'être très claire ?

J'hésite à commenter la phrase "vu qu'elle a souffert de ne pas communiquer avec elle durant nos vacances, je ne vais pas communiquer avec toi non plus"."
La partie mini-guerrière en moi couperait toute communication pendant des semaines, après lui avoir dit "par souci d'équité vu que j'ai souffert de ne pas communiquer avec toi durant tes vacances, je ne vais pas communiquer avec toi non plus durant le temps que je décide".
La partie mini-bouddha lui répondrait que sa détermination à me faire souffrir , me questionne sur le soin qu'il prend de moi, de notre relation. Et vu qu'on souffre TOUTES LES 2 de son silence, c'est bien que ce mode de fonctionnement ne convient pas à 2 personnes sur 3 et qu'il est temps d'en inventer un qui convienne aux 3.

S'il ne prend pas en compte tes sentiments quand tu lui parles, la possibilité c'est de pas parler seulement de tes émotions mais aussi de proposer des solutions , des alternatives (plusieurs) . Et si aucune ne lui convient , lui demander ce que lui proposerait .... avec un peu de chance vous finirez bien par en trouver une qui convienne au 2.

Genre : "j'ai besoin de communiquer avec toi quand tu es avec elle"
"il est hors de question que je t'appelle quand je suis avec elle".
"est-ce que par sms ce serait un problème , genre 3 sms chacun, par jour max?"
"ma tendinite du pouce me l'interdit, c'est beaucoup trop douloureux"
"et si on élevait des pigeons voyageurs pour s'envoyer une lettre par jour?"
"ah ouais j'ai toujours rêvé d'avoir un pigeon"
"bingo!" ;)

Je te remets officiellement aujourd'hui ta carte de membre du club des chieuses/chieurs AOC, certifiés sans gluten.
Quand tu commences à parler de tes émotions et de tes besoins, tu passes clairement du côté obscur...
Ce genre de moment où tu as l'impression de faire une demande tout à fait logique, raisonnable , basique et que tes partenaires et leurs partenaires te regardent comme si tu avais détruit ce qu'il reste de la planète à toi toute seule....
Avec le lot de questions qui suivent : c'est moi qui suis chieuse? c'est moi qui suis folle? Est-ce que je suis responsable de la disparition des licornes?( 8 ans après mon abandon définitif de la monogamie, j'ai toujours ce genre de moments, parfois... sauf quand je croise une licorne, ça me rassure)

Notre société nous éduque rarement à parler émotions et besoins, à y être attentifs. Ce qui peut créer de gros décalages. Ça et le fait qu'on ne nourrit pas tous nos besoins de la même façon .

Bon courage pour trouver ton rythme (qui peut être différent du sien), trouver comment il peut te rassurer sur l'importance que toi et tes ressentis ont pour lui, faire le tri sur les choses sur lesquelles tu as prise, et celles où c'est mort. L'avantage de ce genre de moments, c'est qu'on en découvre plein sur ses propres besoins/mécanismes, etc...

#

Intermittent (invité)

le mardi 03 septembre 2019 à 16h34

" je ne me sens pas respectée dans mes valeurs profondes (du genre un week end avec elle qui se transforme au dernier moment en une semaine pendant laquelle ils seront chez sa mère à lui, et dont il ne m'a jamais parlé avant que je ne finisse par demander "tu reviens quand de ton week end ?" ".

Je trouve ça très maladroit de sa part, voire irrespectueux. Il te sait en phase d'adaptation et de questionnement.

Voir son conjoint passer une nuit avec une autre relation est déjà difficile à accepter au début. J'estime donc qu'un WE représente un gros effort de ta part.

Transformer ce WE en semaine sans te demander ton accord n'est pas respectueux. Je pense que ce ne doit pas arranger ton sentiment d'insécurité dans cette relation.
Avancer au rythme du plus lent, ne me semble pas un principe sur lequel on peut s'assoir allègrement surtout au début ....

Puisqu'on parle d'équité et de besoin, il me semble que le besoin de la relation "primaire" est le besoin de de sentir en sécurité.
Pour le coup, on ne peut pas dire que ce soit le cas ...

Ce n'est pas parce qu'on vient de faire une nouvelle rencontre qu'on doit céder à toutes les pulsions engendrées par la passion naissante ...

"Et je culpabilise énormément d'avoir l'impression d'être celle qui fait chier. Est-ce un sentiment normal ? Peut-être que je me prend trop la tête me direz-vous. Tout cela est très nouveau et je n'arrive pas à laisser aller. J'ai l'impression que l'on m'impose cela à un rythme beaucoup trop soutenu. "

Ta souffrance est tout à fait normale. C'est quand même un séisme dans ta vie amoureuse.

Ton conjoint doit prendre en compte ta souffrance et tes besoins de sécurité, sinon "son" polyamour ne sera jamais qu'une attitude de façade ....

#

(compte clôturé)

le mardi 03 septembre 2019 à 16h51

Citation :
"'ai encore l'impression qu'il fait un peu les choses comme si il était seul.

Il m'a même sorti "par souci d'équité, vu qu'elle a souffert de ne pas communiquer avec elle durant nos vacances, je ne vais pas communiquer avec toi non plus". L'équité donc c'est que chacune souffre pareil..."

Tes interventions sont pertinentes et je lis ce post depuis le début et un sentiment ressort depuis le début et conforté par cette citation.

Il ne pense qu'à lui et ne tient pas compte des souffrances créés. Il ménage la chèvre et le chou pour son avantage.
Pour ma part c'est intolérable, être trouves bien gentille dans cette relation.
Il n'y a aucune compersion de sa part, il en est aux antipodes.
Bon courage

#
Profil

bidibidibidi

le mardi 03 septembre 2019 à 17h05

Tu n'as pas suivi, Intermittent, la nouvelle rencontre c'est MoeF.
Pour moi, le coup du weekend, ça ressemble à une mauvaise communication. C'est difficile de transmettre son ressenti à quelqu'un qui en souffre, il peut avoir eu du mal à en parler de ce fait, laissant durer jusqu'à être au pied du mur, renforçant à ce moment là le ressenti négatif.
Mais après, je lui laisse le bénéfice du doute, car ça peut aussi être le fait de ne se focaliser que sur son propre ressenti en ignorant les autres. Beaucoup de gens ont du mal avec le "care", faisant passer certaines personnes pour des chieurs/chieuses alors que c'est juste eux qui sont incapables de proprement s'occuper des autres.

LeaBridou
Est-ce que je suis responsable de la disparition des licornes?

C'était TOI !??!

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#

Inermittent (invité)

le mardi 03 septembre 2019 à 17h28

"Tu n'as pas suivi, Intermittent, la nouvelle rencontre c'est MoeF."

Autant pour moi, je n'avais pas compris qu'elle était la nouvelle venue dans la relation ...

Ca change effectivement un peu la donne.

#
Profil

MoeF

le jeudi 05 septembre 2019 à 10h07

En effet @intermittent, en théorie c'est moi "l'autre", bien que je ne l'avais pas compris comme ça au départ. C'est au bout d'un long moment qu'il m'a appris qu'il avait une relation sérieuse avec elle quand dans ma tête il s'agissait plus ou moins d'une sex-friend qu'il ne voyait pas souvent et avec qui il avait des relations sexuelles. Il m'en avait parlé avant même que l'on se mette ensemble en me disant "non mais de toute façon si je me met en couple, j'arrêterai avec elle". Au final ça ne s'est pas vraiment passé comme ça et la sécurité que je ressentais au début de notre relation s'est effondrée comme un soufflé.

@bidibidibidi, merci de votre intervention. Je pense en effet qu'il n'est pas vraiment habitué à communiquer autour de tout ça. Et moi pas d'avantage j'imagine vu que c'est une première pour tous les deux.
Je sais par ailleurs qu'il déteste faire du mal autour de lui et ça ne me parait pas déconnait d'envisager, comme le disait @ourscalin qu'il ménage la chèvre et le chou. Mais pas spécialement à son avantage. Juste qu'il essaie de compartimenter pour ne pas que l'une ou l'autre souffre. Il est probablement juste très maladroit.

@LeaBridou. Merci. Franchement merci de vos interventions. Vos mots me parlent énormément et me rassurent beaucoup. Vous m'avez même tiré quelques rires dans l'océan de tristesse dans lequel je suis actuellement.

Nous avons commencé à faire le point ensemble et à nous questionner. Il part demain pour sa semaine fatidique donc c'est peut-être un peu tard mais il m'a écoutée.
Je pense qu'il va avoir beaucoup de mal à s'adapter au rythme "du plus lent" auquel il me rétorque que "oui mais tu peux pas m'imposer des trucs, elle, c'est un humain avec des sentiment et elle risque de mal le prendre si je l'emmène pas chez ma mère". Enfin il a quand même accepté de lui proposer un AirBnB quand il a vu à quel point ça m'affectait. Je crois qu'il a compris que moi aussi j'étais un humain avec des sentiments ! Et que je faisais pas ça juste pour l'emmerder mais parce que j'en souffre réellement.

En fait, j'y ai réfléchi et je pense aussi que ça me fait de la peine de voir que moi je l'ai choisi lui. A plusieurs reprises j'ai eu des possibilités mais pour moi ça a toujours été lui. Alors peut-être que mon égo se sent un peu blessé de voir que lui est incapable de me choisir moi. Mais là il ne s'agit que d'une blessure d'égo et je n'ai pas envie de lui imposer quoi que ce soit qui puisse le rendre malheureux.

Il m'a beaucoup rassurée ces derniers jours. N'empêche, ce matin en le quittant j'ai senti mon cœur se déchirer au moment où je lui ai dit "bonne semaine, profites-en bien et reviens moi en pleine forme" en essayant de sourire. J'essaie vraiment très très fort mais j'aimerais bien un jour ressentir de la vraie joie lorsque je lui dis ça, plutôt qu'une immense tristesse.

Enfin... Tout vient à point à qui sait attendre. Je suis heureuse d'avoir pu échanger avec vous tous. Je vous tiendrais au courant de l'avancée de ma quête vers la compersion !

@LeaBridou et si tu es d'accord, j'apprécierais beaucoup que l'on puisse continuer à échanger en privé par la suite.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion