Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Le prix à payer

#
Profil

Romy

le vendredi 08 juillet 2011 à 18h47

Merci Popol.
Je comprends ce que tu me dis....le problème...la solution... J'y réfléchis. Et je comprends aussi que je me plains, et tout de suite après je défends mon mari... Probablement la différence entre mon ressenti et ce qui en est vraiment.
Je crois qu'on est encore une fois dans le théorique. La situation serait différente si j'étais amoureuse et prête à prendre des risques. Prendre des risques juste-pour-que-ce-soit égal, ça serait con. Et je crois que ce serait con de l'empêcher de faire un truc juste parce que je sais (je crois) qu'il ne me laisserait pas le faire.
Donc pour le moment...je me tais aussi. Et je vous épargne de mes états d'âmes.
XXX
Romy

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#

Yomboor (invité)

le vendredi 08 juillet 2011 à 19h48

Romy,
Je partage la conclusion de popol. Cherche tu reellement une solution ou existe-t'il réellement un problème?
Quelque soit l'argumentaire tu as une excuse pour ton bonhomme. Peut être tu n'es pas encore prête...

#
Profil

Romy

le lundi 11 juillet 2011 à 16h48

Je réfléchis à tout ça depuis quelques jours. Et je crois que les choses ne sont pas aussi simple que de dire: "il y a un problème ou il n'y en a pas". Si c'était aussi simple, je ne me poserais pas de questions. C'est justement lorsque les choses ne sont pas claires et nettes qu'il devient difficile de prendre des décisions. Une amie qui vit malheureuse dans sa relation me disait que ce serait tellement plus simple si elle n'aimait plus du tout son partenaire, si elle pouvait ressentir de la colère à son égard...C'est quand le statu quo s'installe que ça devient difficile. Ce n'est pas une question d'être prête. Mais plutôt de ne pas vouloir perdre quelque chose à laquelle on tient, même si c'est pas parfait. Et ça, ça rend parfois triste, parfois heureux. Il n'y a pas de frontière définie entre les deux. Je suis heureuse et triste à la fois. Je comprends mon Homme et je ne le comprends pas.
Voilà. Je voulais avoir le dernier mot sur ce post :-)

#

Popol (invité)

le lundi 11 juillet 2011 à 16h54

Je crois que tu peux demander aux modérateurs de le verrouiller.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion