Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Comment faire ?

Témoignage
#
Profil

cham

le mercredi 22 septembre 2010 à 16h08

Bonjour à tous !

je reviens vers vous et votre bon sens. Petit topo rapide :

mon compagnon est tombé amoureux d'une autre demoiselle, après moult péripéties nous nous sommes remis ensembles.
Il a essayé de faire comme il pouvait mais la conclusion c'est qu'il aimerait nous avoir toutes les 2 à ses côtés. Il ne s'imagine pas naviguer entre nous deux.
Évidemment il pense que la demoiselle ne serait pas d'accord et recule le moment de la revoir.
Pour ma part je le laisse libre mais ne me contenterai pas de la moitié d'un amour de sa part, je précise que c'est une personne très fusionnelle.
Bref que je sois à l'écoute ou plus dure à dire les choses franchement, à priori ca ne marche pas mieux, je me sens impuissante et ne souhaite pas le quitter; je sens bien que tant qu'ils ne vivront pas ce qu'ils ont à vivre cela va être compliqué.
Enfin il semble que la demoiselle souhaite être à ma place, mon compagnon lui ne veut faire de mal à personne mais de tte façon je ne vois pas comment faire pr que cela se passe en douceur. heureusement ac mon compagnon c le jeu de la transparence même si des fois c'est dur à gérer.
Je me retiens de ne pas demander à la demoiselle ce qu'elle veut vraiment, ce jeu du chat et de la souris est purement épuisant, j'aimerais bien avancer ds ma vie sans me soucier d'être dans l'incertitude de ma vie amoureuse t d'avoir un compagnon bien ds sa peau.

Avez vous déjà été dans cette situation ? merci de vos réponses

#

(compte clôturé)

le mercredi 22 septembre 2010 à 16h30

Toutes les secondes voudrais bien avoir la place de la première.... Je pense que c'est a ton compagnon de remettre les pendules a l'heure concernant cette demoiselle. Qu'il lui fait bien comprendre le concept du polyamour et qu'il ne changera pas sa position te concernant. Si cela ne plais pas à la demoiselle alors qu'elle tire sa révérence.... Est ce que tu es d'accord pour le partage ? Apparemment d'après ce que tu ecrits je ne le pense pas. Es tu prete a le laisser vivre ce qu'il a envie de vivre, même si c'est douloureux pour toi?
La jalousie est forcément difficile a gérer dans cette situation. Si tu l'aime alors laisse faire le temps.
bon courage.

#
Profil

cham

le mercredi 22 septembre 2010 à 16h47

Il a l'air d'être clair sur ce que je représente pour lui, ensuite oui je suis prête à partager car c'est moi qui l'ai amené sur cette reflexion là et que je suis dans cette dynamique mais dans mes limites (ne pas me faire souffrir inutilement ni renier ce qui est fondamental pr moi)
Je suis au clair ac moi même quand je suis attirée par qqun d'autre, j'aimerais bien qu'il en soit de même de son côté. Ce qui m'exaspère c'est cette impression qu'on me mette en attente et je refuse cela (ca ne fait que 9 mois que cela dure).
Je souhaite seulement qu'il s'investisse sincèrement avec moi, pour info cela fait presque 10 ans qu'on est ensemble, cela me parait normal que mon compagnon ne me délaisse pas et qu on ait les mêmes projets de vie, aussi non ben ce que ce n'est pas le bon pr cela mais qu on ne me le fasse pas croire (pour lui, je suis sa femme).
la demoiselle et ses envies reste l'inconnu majeur mais au bout d'un moment faut grandir et assumer même si c'est compliqué. j'ai bien l'impression qu'elle nous balade, il faut savoir qu'elle a rompu ac lui et que maintenant elle veut revenir. Bon au passage elle a aussi rompu ac son copain de 4 ans.

laisser du temps je suis ok (9 mois je vous dis !) mais parfois faut se faire violence pour agir quand on stagne et que personne n'y trouve son compte.

Et pourquoi les "secondes" veulent être la "première" ? c assez bizarre comme réflexe, peut être que si elles le sont pr quelqu'un elles sont plus enclines à accepter de pouvoir etre s"econdes". On a vraiment besoin que quelqu'un nous considère comme unique et nous fasse passer en premier semble t-il

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

Drya

le mercredi 22 septembre 2010 à 16h55

chamelia
la demoiselle et ses envies reste l'inconnu majeur mais au bout d'un moment faut grandir et assumer même si c'est compliqué.

Que vous soyez clairs entre vous, c'est déjà un point crucial! Par contre, si je puis me permettre le fameux "faut assumer" amène souvent des décisions précipitées par la culpabilité, alors qu'elle est peut-être encore trop dans le flou pour savoir ce qu'elle veut et peut faire. Il faut du temps aussi, mais seulement si la réflexion avance. Vivre ce qu'ils ont à vivre permet généralement d'être fixé au bout d'un moment plutôt que rester sur des suppositions, mais ça peut prendre du temps. A mon avis, il me semble que c'est avant-tout la décision de ton compagnon: à lui de savoir où il veut mettre ses priorités et comment il aimerait organiser au mieux tout ce petit monde, connaissant les attentes de chacun/e, pour ensuite négocier avec vous les différentes priorités et aspects.

#
Profil

Romy

le mercredi 22 septembre 2010 à 16h55

Oui, j'ai été dans ta situation Chamelia. Le mieux est, comme tu dis, de leur laisser vivre ce qu'ils ont à vivre. De ce que je comprends, ton compagnon préfère vous avoir toutes les deux à ses côtés parce qu'il ne veut pas faire "une double-vie"... C'était la même chose pour mon mari. Il la voyait de temps en temps, mais ce n'était pas suffisant pour elle. Nous avons essayé la cohabitation à trois, mais ça n'allait pas, car je restais "prioritaire" et c'était difficile à vivre pour elle. Donc je te dirais de les laisser vivre ce qu'ils ont à vivre et de faire part de tes besoins à toi. Elle fera part de ses besoins à elle, et il devra éventuellement prendre une décision...Car même si lui vous veut toutes les deux à ces côtés, il faut qu'il prenne aussi en considération ce que vous voulez toutes les deux...Si vous voulez toutes les deux "être les premières", il devra de toute évidence choisir. C'est triste, mais il faut aussi respecter ses propres besoins, en faire part, et que chacun puisse prendre des décisions en toute connaissance de cause.

#
Profil

Romy

le mercredi 22 septembre 2010 à 16h57

Mais mais mais Drya...On est vraiment souvent sur la même longueur d'onde! C'est quand même incroyable.
Bisous à toi :-)

#
Profil

Drya

le mercredi 22 septembre 2010 à 17h00

Comme souvent! ;)

#
Profil

cham

le mercredi 22 septembre 2010 à 17h06

Drya et Rosalie, je suis tout à fait d'accord avec ce que vous dites, juste que quand je l'expose à mon compagnon il réagit mal.
Je pense que c parce que je vise juste. Il me dit bien que j'ai raison après coup (mais longtemps après)
Le 'faut assumer" c'est surtout pr dire qu'à un moment donné il faut respecter ses propres besoins et arrêter de faire souffrir les autres inutilement.
Pas besoin de le faire dans la précipitation, ce n'est pas ce que je demande.

Ce qui me fait peur, c'est que je sens qu'elle veut être à ma place.
Ce n'est pas moi qui lui demanderait de choisir entre nous deux, ce n'est pas dans mon façon d'être, mais si d'aventure, cela se passe, pour le moment il me choisirait et là j'aurais du mal à le voir malheureux car pas sûre de sa capacité à rebondir mais au moins on aura essayé
je ne veux pas qu'il ait de regrets car ce serait vraiment trop dur.

Comment a réagit ton mari Rosalie quand son autre amoureuse a fait le choix de partir?

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

cham

le mercredi 22 septembre 2010 à 17h12

Euh en pratique ca veut dire se mettre tous les 3 à une table et en discuter pr être sûrs que le message ne soit pas détourné ?

#
Profil

Romy

le mercredi 22 septembre 2010 à 17h21

Bon, j'ai plusieurs exemples hein... Car il a eu plusieurs amoureuses et chaque fois la même histoire. Mais une seule qui a habité avec nous.

Mon mari a réagi avec tristesse la première fois, avec la première amoureuse, car elle a mis fin tout de suite à la relation lorsqu'il lui a dit qu'il ne me quitterait jamais. La relation n'a pas pu se développer. C'était à l'époque où nous ne connaissions pas encore le polyamour et donc, nous n'avions pas beaucoup d'arguments pour la convaincre! Pour lui expliquer qu'il est possible d'aimer deux personnes etc. Donc tristesse, mais c'était ce qu'il avait à faire.

Pour les autres, il n'a pas mal réagit, car à la fin, il était un peu épuisé de sentir que l'autre n'était pas satisfaite. Il sentait qu'il ne pouvait pas "donner plus" et le fait que son amoureuse soit toujours demandante et dépendante lui causait plus de soucis. Dans le fond, pour lui, ça devait rester joyeux et ludique, mais lorsque ça tombait dans la dépendance, il préférait que ça se termine. Je n'ai jamais eu peur des filles qui voulaient prendre ma place, car j'ai toujours eu confiance en notre relation. Par contre, je ne suis pas à l'aise, car je me sens complice d'une éventuelle peine d'amour de ses filles...

#
Profil

Romy

le mercredi 22 septembre 2010 à 17h23

Pas besoin de se mettre à table tous les trois, quoi que si vous y arrivez, c'est probablement la meilleure chose à faire.
Mais pour ma part, je ne crois pas que j'aurais été à l'aise de dire exactement ce que je pensais, car je n'aime pas blesser les gens. Peut-être un échange par mail. Plus facile de s'écrire que de se dire les choses en face.

#
Profil

cham

le mercredi 22 septembre 2010 à 17h43

j'espère que mon homme aura la même force que le tien, je sais bien qu'il est tiraillé à l'idée de ne pas nous satisfaire toutes les deux et de nous faire du mal mais même en étant dans une histoire à deux, ne rencontre t on pas les mêmes difficultés ?

bon pour savoir ce que pense la demoiselle, je suis dépendante de l'homme, il s'agit de leur propre cheminement personnel c'est cela qui est dur d'attendre

#
Profil

Gin

le mercredi 22 septembre 2010 à 19h05

madeline59
Toutes les secondes voudrais bien avoir la place de la première....

Non non non !!
je suis "seconde" et contente de ma place !
soit dit en passant, je n'ai pas de "premier" ou de "second" car je ne conçois pas exactement les choses comme ça, je ne classe pas mes amours, mais je comprends ce que vous voulez dire par "première" dans le sens où c'est celle qui vit avec, qui a les enfants avec, qui a un emprunt sur un appart avec, etc.

chamelia


Et pourquoi les "secondes" veulent être la "première" ? c assez bizarre comme réflexe, peut être que si elles le sont pr quelqu'un elles sont plus enclines à accepter de pouvoir etre s"econdes". On a vraiment besoin que quelqu'un nous considère comme unique et nous fasse passer en premier semble t-il


si on croit qu'on a besoin de quelqu'un pour avoir le sentiment d'être unique, alors je pense qu'on n'est pas "mûr" pour le "polyamour".

il me semble que pour aimer au pluriel, et aimer dans le partage, il faut être prêt à aimer tout seul d'abord, sans besoin de l'autre et de sa façon de nous aimer.

-----

et sinon Cham, il me semble que dans ton cas tu devrais proposer (et insister) que vous vous voyez (plusieurs fois) tous les 3 ensembles et que vous en discutiez...

#
Profil

Romy

le mercredi 22 septembre 2010 à 19h10

si on croit qu'on a besoin de quelqu'un pour avoir le sentiment d'être unique, alors je pense qu'on n'est pas "mûr" pour le "polyamour".

Ça sous-entend par contre qu'il n'y a qu'une forme de polyamour... Moi j'ai, pour l'instant en tout cas, besoin de ce sentiment d'être la première, et en ce sens l'unique (il n'y a qu'une première :-)). Polyamour veut dire avoir plusieurs relations sentimentales à la fois de manière honnête. Le reste est variable.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 22 septembre 2010 à 22h30

A une époque j'avais besoin de rester "la première femme" pour mon amoureux. Mais nous n'étions pas encore vraiment polyamoureux (nous ne connaissions même pas ce mot), ni en principe ni en pratique. Tout juste avions-nous essayé le triolisme, une fois (autant dire que ça n'a rien à voir).

Aujourd'hui, j'ai beaucoup plus confiance en moi et en notre relation, je sais que cette relation est unique, que le lien entre nous persistera. Si une autre devenait "la première" (par exemple, par le temps qu'il passe avec elle, ou bien parce qu'il irait habiter avec elle), je ne pense pas que cela me serait insurmontable. Je pense même qu'au fond, j'en tirerais les aspects positifs sans me soucier du reste.

#
Profil

Gin

le mercredi 22 septembre 2010 à 23h18

je t'entends bien Lulutine :)

un des aspects positifs : avoir le lit pour soi toute seule la plupart du temps.... :) :)

#
Profil

cham

le jeudi 23 septembre 2010 à 09h50

Hello,
effectivement quand la relation est unique et que le lien persiste, ca aide parce que ca veut dire pour moi avoir une relation construite avec un foyer, des enfants etc...faut juste que le lien soit entretenu et de confiance quand même.
A côté de cela on peut avoir une relation unique en son genre elle aussi sans avoir ces projets de vie là mais un désir sincère de se retrouver régulièrement (même un fois tous les 3 mois), de passer du temps ensemble sans que cela soit au détriment de l'autre relation.
Enfin pour le moment c'est comme cela que je le perçois, comme un plus ludique et tranquille. Je vous rassure je suis quelqu'un d'assez indépendant souvent en vadrouille pour mes activités et mes amis donc de tte façon moi je n'ai pas non plus bcp de temps à donner à un autre, je mise sur la qualité du moment. Et puis je considère que je suis d'abord responsable de mon bonheur en prenant soin de moi et en faisant ce que j'aime faire. L'amour pour moi c'est un grand plus.
Mon compagnon lui est plus sédentaire, moins sociable...il vit vraiment ce qu'il ressent comme une crise d'identité qui remet en cause toutes ses valeurs et ne sait pas comment faire pour vivre ses envies sans trop nous faire souffrir.

Ceci dit nouveau rebondissement, le petit copain de la demoiselle a refait son apparition avec une arme que mon compagnon ne peut pas lui donner : une proposition de mariage, de vie commune, de bébés...
Mon homme l'a appris hier de la bouche de la demoiselle qui n'a pas encore donné sa réponse à son prétendant. J'étais triste pr lui de le voir aussi bouleversé, il a fait comme si cela allait bien mais j'ai peur que cela me pète à la figure. Il sait très bien qu'il ne peut pas lui en vouloir.
C'est un peu évident qu'elle le lui a dit aussi pr provoquer une réaction chez lui du genre "ne l'épouse pas, épouse moi" (je schématise ms bon) . Du coup c'est moi qui suis mal à l'aise car j'ai l'impression d'être entre eux deux même s'il m'affirme le contraire..
pff que c'est compliqué !!! donc maintenant je me vois mal parler à la demoiselle. j'ai aussi un peu de mal à me laisser aller quand il me dit que tout va bien car je sens qu'il reste tiraillé entre nous deux...peut être qu'il doit apprendre aussi à profiter de ce que la vie et chacune peut lui donner sans en vouloir absolument plus si ce n'est pas possible.
Vous savez je le sens triste de nous aimer toutes les deux.
J'ai l'impression que tant qu'il ne sera pas au clair ac lui même sur cela, je ne serais pas tranquille parce que je ressens facilement ses tourments et les prends sur moi. Dur de se retrouver à gérer les émotions d'autres personnes et ne pas se laisser manger par cela mais je travaille à prendre de la distance !

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

Cavalier_de_pique

le jeudi 23 septembre 2010 à 10h32

Écrire, et relire, tout cela à la première personne, me semble prétentieux, mais je le laisse comme cela en faisant remarquer que c'est seulement ma route, mes choix...

Dans ma vie, chaque personne est unique, et chaque relation est unique.

Je donne des priorité à mes projets (enfant, nécessité de discussion, projet extérieur en commun) et cela n'a pas forcément une relation directe un amour qui serais plus fort, ou mieux...

Je cherche à l'intérieur de moi les sources de souffrance, peur de la solitude, peur de l'abandon, peur de n'être pas le meilleur, peur de n'être pas respecter, peur du futur etc... Les relations dans lesquelles se révèle ses peur ne sont que des révélateurs de MES erreurs, MES peurs, MES croyances, MES valeurs, MON manque de foi dans le futur, Mon manque de force dans le présent. Ce ne sont pas les situations qui me font souffrir, c'est moi qui souffre dans des situations qui sont ce quelles sont... Je ne veux plus de l'amour, ou de relation, pour me rassurer, pour me protéger et me cacher de mes peurs et de mes erreurs.

En trouvant des réponses correct à ma souffrance, je ne trouve pas nécessairement de réponse à la situation. Et les solutions ne m'appartiennent jamais entièrement. Mais je trouve comment être de plus en plus heureux dans le monde tel qu'il est, tout en proposant des changements par attitudes personnelles plus justes et plus indépendantes des conjectures...

#
Profil

cham

le jeudi 23 septembre 2010 à 17h17

CDP je suis d'accord, et c'est ce que j applique depuis pas mal de temps, mais qu'est ce que ce serait bien de se dire "oui je me sens bien" tout court, sans se prendre la tête.

Tout cela demande une grande somme d'énergie que parfois j'aimerais mieux mettre ailleurs, humain non ?

#
Profil

Gin

le jeudi 23 septembre 2010 à 17h21

chamelia
qu'est ce que ce serait bien de se dire "oui je me sens bien" tout court, sans se prendre la tête.

ben dis le : "oui je me sens bien" !
se sentir bien, ce n'est pas plus compliqué que ça... !

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion