Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Polyintimité ?

Bases
#
Profil

Anarchamory

le vendredi 16 mai 2014 à 00h07

Bonsoir,

Suite aux éternelles discussions relatives à la bonne compréhension du suffixe -amour dans « polyamour », qui ne doit pas nécessairement être compris en un sens romantique et/ou sexuel, je suis allé jeter un œil à la notion d'intimité, et suis tombé sur cette page Wikipédia. A sa lecture s'est dégagée pour moi l'impression que ça embrasse toute cette diversité en « niveaux de gris » que l'on cherche à traduire, et qui inclut l'amour romantique(*) et/ou sexuel sans s'y limiter, et laisse également la place à d'autres formes de relations qui sans être purement amicales (surtout au sens habituel, nourri de culture monogame en tout-ou-rien), ne sont pas nécessairement romantiques et/ou sexuelles pour autant. Qu'en dites-vous ?

Bonne soirée !

(*) Qui plus est, l'intimité suppose, au contraire de la fusion, une capacité à être à la fois « avec » et « séparé » de l'autre dans la relation, ce qui correspond bien, me semble-t-il, à la façon « polyamoureuse » de vivre l'amour romantique.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 16 mai 2014 à 00h23

Je suis assez d'accord, c'est pour ce genre de raisons (et sans avoir lu la page Wikipedia, mais bon suffit de connaître la définition de l'intimité, on en a tous plus ou moins une bonne idée je pense) que quand on me demande aujourd'hui ce qu'est le polyamour, je réponds quelque chose comme :

"Concevoir la possibilité, pour les personnes qu'on fréquente et éventuellement pour soi, d'entretenir plusieurs relations intimes simultanément."

D'ailleurs la définition anglophone de polyamory parle d' "intimate relationship" il me semble ?

#
Profil

Anarchamory

le vendredi 16 mai 2014 à 00h31

LuLutine
D'ailleurs la définition anglophone de polyamory parle d' "intimate relationship" il me semble ?

Il me semble aussi. Je crois d'ailleurs que c'est ça qui m'a mis la puce à l'oreille.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 16 mai 2014 à 01h01

Dieu
Il me semble aussi. Je crois d'ailleurs que c'est ça qui m'a mis la puce à l'oreille.

Oui ça fait un bon, très bon moment qu'on a ce genre de discussions, sur le forum ou en cafés...
Les anglophones utilisent "intimate" mais certains francophones ont traduit "polyamory" en "polyamour" (alors que c'était pas "polylove" non plus, le mot de base) et du coup, ont parlé de relations amoureuses, ou sentimentales (ce qui à mon sens, bien que plus large que "amoureuses", est plus restrictif que "intimes").

#

(compte clôturé)

le vendredi 16 mai 2014 à 10h02

Je plussoie, l'intimité englobe une large palette de relations et surtout cette notion que dans l'intimité, il y a une connaissance intime, profonde, de ou des autres, beaucoup moins ancrée dans les rapports de forces des relations dites amoureuses. En particulier, si on se sent intime- enfin, je le ressens comme ça- on sait intuitivement que l'autre ou les autres ne vous veulent aucun mal, on est en confiance et donc les raisons d'être possessif, inquiet, jaloux, s'estompent. L'intime inclut ou non le sexe, mais elle n'en fait pas une barrière ou une obligation.

#

(compte clôturé)

le vendredi 16 mai 2014 à 15h20

aimerplusieurshommes
L'intime inclut ou non le sexe, mais elle n'en fait pas une barrière ou une obligation.

(+)

Ca reprend un peu ce que je dis lorsque j'affirme qu'il peut ne pas y avoir de barrière nette entre amour et amitié, et surtout pas le sexe. Les personnes qui composent mon univers affectif entretiennent tous avec moi un lien intime important, y ajouter les sentiments et évidemment un attachement.

Dieu merci pour ce fil de discussion

#
Profil

audren

le vendredi 16 mai 2014 à 21h59

Oui, j'aime bien aussi.

Ça me gène à chaque fois que je lis ou j'entends le polyamour présenté avec une insistance particulière sur le mot "amour", quand il est parfois précisé explicitement que ça n'a rien à voir avec le sexe. On y lit en creux le même genre de jugement dichotomique sexe-corps-plaisir-mal / amour-esprit-ascèse-bien qui sous-tend notre culture occidentale depuis trop longtemps.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion