Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Renouveau dans le couple en envisageant le polyamour

Bases
#
Profil

Chupapink

le dimanche 10 août 2014 à 23h23

Salut,
Je ne sais pas trop dans quel thème mettre mon histoire car elle me semble complètement loufoque. Je vais essayer de faire cours pour la raconter mais je dois expliquer pour avoir quelques réponses à beaucoup de questions.
Au début de l'année, je constate que mon mari s'éloigne de plus en plus de moi. J'envisage même d'aller voir une conseillère conjugale qui fini par me faire découvrir qu'il ne se sent plus bien avec moi, ni bien chez nous. Ca m'a fait un choc surtout quand il m'annonce que ça fait plus d'un an qu'il envisage de partir mais qu'il ne sait pas comment parce qu'il m'aime quand même. Au mois d'avril, je découvre qu'il a quelqu'un d'autre dans sa vie depuis 4 mois, ce qui a d'un seul coup expliqué son éloignement. Sur le coup, je m'effondre, je tombe à moitié en déprime. Heureusement ça tombe pendant les vacances scolaires, les enfants sont partis chez les grands-parents. Une semaine de canapé, mouchoirs, une vrai fontaine. Puis les enfants reviennent, je dois me reprendre. Entre deux, je lui ai fait sa valise et il est parti. Il m'a manqué terriblement, mais comme nous travaillons ensemble, nous nous voyons régulièrement. Et de ce fait là, il semble se rapprocher de moi et se rendre compte que je lui manque et qu'il m'aime toujours. Pendant 3 mois, nous jouons plus ou moins au chat et à la souris. Je te veux, je te veux plus. Mais lui, revient de plus belle vers moi jusqu'à revenir repasser de temps en temps quelques nuits avec moi, alors qu'il est parti s'installé chez elle. Et plus ça va, plus nous nous rapprochons, il me redis qu'il m'aime, ce qu'il ne faisait plus, que je luis manque, qu'il ne veut pas me perdre, qu'il a besoin de moi. Mais tout ça en continuant à habiter chez elle. Il ne sait plus où il en ai. donc je lui propose de partir de chez elle et d'aller s'installer chez ses parents pour faire le point. Sur le moment je ne voulais pas qu'il revienne à la maison, même si c'est ce que j'attendais depuis le début. Je voulais nous donner une seconde chance. Je ne pouvais pas croire que tout ce que nous avons vécu et construit, puisse disparaître comme ça sur une crise de ras le bol.
Et voilà que, début juillet, il m'annonce qu'il part de chez elle mais pas pour aller chez ses parents, mais pour revenir. Pendant 2 semaines, qu'il a été à la maison, il n'a pas pu me toucher une seule fois. Le désir qui était revenu pendant que nous étions séparés, était complètement absent du fait d'avoir quitter l'autre femme. Et puis, il est retourné la voir et je l'ai découvert. Ça a été un 2ème choc, comme une 2ème trahison, et j'ai donc pris la décision de le quitter une bonne fois pour toute. Sauf que en amour, c'est beaucoup plus compliqué à faire qu'à dire. Il est parti 4 jours en vacances avec elle, et le lendemain de leur retour il est venu me voir. Nous avons beaucoup discuté, pour en ressortir que je n'arrivais pas à me passer de lui, et inversement. Mais je sais aussi qu'il l'aime. D'un autre genre d'amour mais il l'aime quand même. Elle lui apporte le calme et la tendresse que je ne peux lui apporter. Et de mon côté, je lui apporte des rapports plus exotiques, une stabilité dans notre vie et un petit grain de folie pour pimenter les longues journées de boulot.
C'est à se moment là qu'il a découvert votre site et qu'il s'est dit : "il existe un nom à ce que je vis". Sur le coup, je me suis dit il est fou. Je ne peux pas accepter ça, c'est pas possible. Mais après réflexion et avoir lu une bonne partie des témoignages et des commentaires sur le polyamour, je me suis : "pourquoi pas". Si les moments que nous passons ensemble, du coup, redeviennent agréables, car plus de prise de tête sur une rivalité qui en fait n'existe pas, et plus de jalousie parce qu'en fait nous sommes différentes et que nous lui apportons des choses différentes. La chose faisant son chemin dans ma petite tête, je lui propose d'essayer, je lui annonce que finalement ça pourrait se faire, mais maintenant il faut lui en parler à elle. Et là, c'est une autre histoire car elle semble réfractaire à tout partage.
Elle était décidé à le quitter, nous nous sommes même rencontrer, uniquement toutes les 2, pour en discuter. Elle m'a traité de folle, comment je pouvais envisager de vouloir partager mon mari ? Très bonne question, si un jour j'ai la réponse, je lui ferais savoir. Peut-être parce que je l'aime et que j'ai envie d'être heureuse des moments que nous passerons ensemble. Donc la voilà mise au courant de notre éventuelle vision de l'avenir proche.
Et là, retournement de situation, moi qui commençait à me faire à l'idée qu'elle n'acceptera jamais et qu'elle préférera le perdre plutôt, la voilà qui change d'avis, mais qui me laisse le soin de gérer le "planning".
Donc, j'en arrive à mes interrogations. Comment gère-t-on une situation comme celle-ci ? A savoir que de notre côté nous avons 2 enfants de 4 et 7 ans, qui demandent si papa va revenir à la maison. En fait j'ai l'impression qu'on va mettre en place une sorte d'alternance. Est-ce comme ça qu'il faut faire, ou doit-on gentiment attendre que l'homme de notre vie vienne chez l'une ou chez l'autre quand bon lui semble (ce qui me semble un peu le bazars du fait des enfants) ?
Merci d'avance pour vos commentaires car je ne sais plus trop où j'en suis. J'ai accepté le fait de partager mon mari parce que j'ai eu l'impression que c'est aussi ce que je voulais mais je doute.

#
Profil

sielane

le lundi 11 août 2014 à 07h07

C-Lyn vous nous livrez un bien beau témoignage.

Du doute il y en a toujours certes de moins en moins, mais le doute lorsque nous sommes honnête avec nousi même et que l'on accepte de se remettre en question est une bonne chose.

Mon avis est que:

L'aspect calendaire, tout au moins au début de votre nouvel façon de vivre votre couple est un choix a partager avec votre mari

Chacun pourrait exprimer son idéal. Peut être que vous ne serez pas très éloigné dans vos choix.

Une chose importante aussi est que vous vous réserviez des jours pour vous. Que ce soit lui qui s'occupe des enfants et vous qui sortez faire ce que vous aimez. Même si dans un 1er cela vous semble superflu et que vous vous dites que ces jours là vous souhaitez être avec votre mari, dés le départ dites que vous aussi vous souhaitez avoir votre ou vos journées.

Je vous souhaite de trouver votre équilibre dans le polyamour qui n'est pas qu'une belle utopie mais aussi un réel bonheur.

#

Sardine (invité)

le lundi 11 août 2014 à 09h45

Hello C-Lyn : Je te rejoins dans le registre d'un été loufoque ! J'ai découvert il y a deux semaines que mon compagnon avait une liaison amoureuse. Qu'il était épris. Après quelques séances kleenex, larmes, et désespoir nombriliste, je tente de relativiser notre histoire. Je suis toujours très amoureuse, il me semble que lui aussi, alors je vais faire avec. Mon mari pense qu'une relation triangulaire est vouée à l'échec. J'ai découvert ce site, qui met un nom sur notre histoire... Il y a 4 mois il a commencé à dire ne plus supporter la maison,. Alors que nous avions une sexualité plutôt intense, il a commencé à prendre de la distance avec moi. Sur les conseils d'une amie il a trouvé un thérapeute et entrepris un travail sur lui. Tout est alors allé très vite : il a évoqué avec tristesse l'hypothèse de me quitter au terme de sa thérapie...Je ne comprenais rien, il a fini par avouer qu'il avait quelqu'un dans le coeur, dans la tête qui l'empêchait de bien fonctionner avec moi. Je lui ai dit que je ne voyais pas cela comme une difficulté insurmontable, que je l'aimais et que s'il m'aimait aussi on pourrait s'en arranger. Je pense être dans l'illusion de pouvoir nier l'autre amoureuse de mon compagnon ce qui je m'en rends compte ne va pas pouvoir durer longtemps, les parfums de son amie sur lui me perturbent déjà... Je compose avec le fait que je me découvre très amoureuse de lui, peut être parce qu'il m'échappe ...Je ne sais pas vraiment où nous allons, ni s'il va pouvoir compartimenter nos relations, faire avec deux femmes, ni quelle est la position de l'autre amoureuse dans cette situation... Je pense que je vais réintégrer le lit conjugal, que j'avais déserté pour moins souffrir dans l'hypothèse ou il me quitte, j'ai décidé de ne pas lacher l'affaire ! Humm je te souhaite bon courage, sois joyeuse tu le mérite ! A bientôt

#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le lundi 11 août 2014 à 10h44

Bonjour C-Lyn,
C'est une belle histoire, ce que tu nous racontes là - pas simple à vivre, je m'en rends bien compte, mais, à l'heure où tu l'écris, vous avez parcouru tous les trois, et toi en particulier puisque tu nous parles, un chemin qui vous a emmené loin, dans un endroit où tu pensais ne jamais te retrouver. Je ne sais pas si ça te fait ça, mais perso quand je me suis retrouvé à gérer ce genre de situations un des sentiments très forts que j'ai eu c'est "ouaouh je suis capable de ça, je suis vachement fort en fait !". Je veux dire que tu peux commencer par te dire bravo !

Après, c'est intéressant comme tu focalises la fin de ton message sur les questions concrètes. Les relations c'est (aussi) concret, et comme on parle de mode de relations sans modèle très répandu dans la société, c'est normal que ce soit une préoccupation particulière.

Ma première recommandation c'est de faire attention à ne pas mélanger les niveaux :
- niveau général : définir un minimum quelles sont les relations entre toi et lui, lui et elle, elle et toi, et bien sûr, le très important lui, toi et éventuellement elle et vos enfants. Ça peut vouloir dire *beaucoup* parler, surtout au début, surtout lui et toi - mais vous avez l'air bien partis.
- une fois qu'on a une idée générale, on passe au niveau technique. De façon générale, surtout au début, il faut viser la prédictibilité. Donc oui, avoir un agenda pour la semaine à venir, bien prévoir à l'avance ce qui se passe pour les vacances, etc. Plus vous le faites et plus vous le respectez, plus la confiance s'affermira entre vous trois, et plus il sera facile d'être plus flexible. Attention si une question "technique" révèle une question "générale" : malentendu sur des horaires qu'on traduit par manque d'attention qu'on traduit par manque d'amour, par exemple. Ou irritabilité sur des détails non importants pour l'autre qui peuvent révéler une jalousie non explicitée, etc. Normal qu'il y ait des soucis de ce genre, surtout au début, mais il faut juste viser au maximum à expliciter ce qui se passe vraiment, pour pouvoir soit le résoudre, soit trouver un compromis acceptable..... soit comprendre que finalement le problème ne peut pas être résolu et remettre tout en question. Mieux vaut se confronter sérieusement aux problèmes que les laisser pourrir et exploser un jour de façon complètement incontrôlée.
- chacun doit assumer ses désirs, et gérer ses sentiments, mais en faisant le maximum pour rendre cette tâche plus facile pour les autres aussi. Pour cette raison ainsi que pour le point juste au-dessus, en plus de la raison que tu donnes (les enfants aussi ont droit à une vie un peu prévisible), ça serait une très mauvaise idée à mon avis de juste laisser ton mari choisir quand il va voir l'une ou l'autre. Symboliquement ça serait aussi lui donner le pouvoir sur vous deux, et je ne vois pas comment ça ne pourrait pas créer des ressentiments.
Alternance, pourquoi pas ? Ça peut être une alternance du style un soir chez l'une, un soir chez l'autre, ou bien "par blocs" (trois soirs chez l'une, trois soirs chez l'autre par exemple), sans oublier l'importante question des week-ends. A vous de voir ce qui vous arrange.
Une question qui peut poser problème : "égalité" du temps passé ou pas. A mon avis l'égalité en polyamour est un leurre : les relations sont différentes, leurs dynamiques différentes, le temps passé peut être du temps de qualité ou du temps plus contraint. Qu'en penses-tu ?

En tous cas je te souhaite bon courage sur ce chemin. Tu as déjà découvert certains avantages à la situation, la revitalisation de la relation avec ton mari. Il peut y en avoir bien d'autres. Avec de la bonne volonté de part et d'autre, on peut faire des miracles !

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Chupapink

le lundi 11 août 2014 à 12h55

Wouah, merci Tchelo (désolée je raccourci !)
Ton post m'a fait du bien et m'encourage dans les idées que je me fais de cette nouvelle relation. Maintenant, oui, il faut que nous trois y accordions le même intérêt pour pouvoir réussir à bien vivre.

Et pour Sardine, je me mets bien à ta place, ce n'est pas facile. Surtout qu'au début c'est vraiment de la jalousie pure, mais quand j'ai découvert et surtout pris conscience que je l'aimais toujours et que lui aussi de son côté, j'ai réussi à passer au dessus de cette jalousie parce que finalement nous n'avons absolument rien en commun, donc c'est vraiment un amour différent qu'il porte à chacune de nous. Courage aussi dans la suite de ton aventure !

#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le lundi 11 août 2014 à 14h25

Je suis content si mon message t'aide. :-)
J'ai une question, car il y a aussi un truc dont tu ne parles pas : dans cette nouvelle situation, comment envisages-tu la possibilité d'avoir d'autres amoureux (ou amoureuses ?) ?
Ça peut aussi jouer dans la dynamique.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Chupapink

le lundi 11 août 2014 à 14h54

Oui je sais, c'est vrai que du coup j'ai fini par y penser même si pour l'instant ce n'est pas dans mon optique. Ce qui m'importe c'est d'être heureuse avec mon mari sans me prendre la tête parce qu'il y a quelqu'un d'autre.
Mais nous en avons déjà discuté, et si jamais un jour quelqu'un s'intéresse à moi, peut-être que je sauterais le pas. Après il faudra aussi voir comment mon mari réagira, tout en sachant qu'il est conscient qu'il ne peut pas m'interdire ce qu'il fait lui-même. C'est un échange qu'il faut accepter, ça lui montrera aussi ce que je vis dans ma petite tête !

#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le lundi 11 août 2014 à 18h46

En tous cas c'est important que la possibilité soit clairement posée - après, évidemment tu ne vas pas te forcer à trouver quelqu'un d'autre si ça ne te dit rien ! :-D

#

Aikijutsu (invité)

le samedi 16 août 2014 à 20h36

Message modéré pour la raison suivante : Multi.

#
Profil

Chupapink

le samedi 16 août 2014 à 20h52

Cela semble, effectivement, assez bien cohérent et satisfaisant pour tout le monde. C'est le genre de relation que j'aurais bien pu mettre en place (hormis l'échangisme avec d'autres couples, mais c'est juste parce que ce n'est pas mon truc), mais nous avons également 2 enfants de 7 et 4 ans. Ce qui implique de caser dans le planning, des temps avec et sans les enfants, avec moi et avec leur père et son autre amoureuse, parce que je considère que je n'ai pas à supporter seule le rôle de garde des enfants.
Mais ton planning me donne déjà des idées, je suis actuellement sur des copies de calendriers avec des stabilos, je voudrais trouver quelque chose d'assez simple pour tout le monde mais surtout pour apporter une régularité pour les enfants pour qu'ils ne trouvent pas la situation plus compliquée qu'elle ne l'est déjà.

#
Profil

Siestacorta

le samedi 16 août 2014 à 22h01

Oui, très bonne initiative la régularité pour les enfants.
Je suis un père "satellitaire", je vais chez ma fille et sa maman régulièrement et pas souvent l'inverse, donc on a mis en place aussi une régularité pour consolider.

#
Profil

Chupapink

le samedi 16 août 2014 à 22h09

Seulement je ne sais pas trop comment placer cette régularité puisque je sais déjà que l'autre amoureuse ne veut pas de 3 jours par ci, 4 jours jours par là. Donc c'est un peu compliqué car de notre côté, on ne veut pas d'une semaine sur deux. Mais je pense que de mon côté, je me suis plus ou moins habituée à moins voir mon chéri et que je suis prête à lui "laisser" plus de temps qu'à moi, mais de mon côté, il y a les aussi les enfants. C'est pas simple, je vais m'arracher quelques cheveux je crois !!! Mais dès que je trouve une solution, je la mets en ligne, ça pourra peut-être intéresser quelques personnes dans le même cas.

#
Profil

Phoenix

le samedi 16 août 2014 à 22h48

Chez nous, le papa de mes enfants vient chez moi s'occuper d'eux un jour sur deux la semaine. Ces jours-là, il m'arrive souvent d'être là mais je peux aussi sortir ou travailler. Le week-end, c'est en fonction des événements, fêtes, etc... Les enfants semblent équilibrés et rassurés par la régularité. Ils,sont soulagés de ne pas devoir changer de maison.

#
Profil

Chupapink

le samedi 16 août 2014 à 23h32

Phoenix, cela semble bien aussi comme technique mais excuse moi de te poser cette question, est-ce qu'il reste dormir chez toi ? Cela voudrait dire qu'il est une journée sur deux entre toi et son autre compagne, si je comprend bien ? Et le we, lui arrive-t-il de prendre vos enfants et que tu te retrouve en "we libéré" ?

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 17 août 2014 à 00h24

Jezebel
Seulement je ne sais pas trop comment placer cette régularité puisque je sais déjà que l'autre amoureuse ne veut pas de 3 jours par ci, 4 jours jours par là.

C'est peut-être une phase, ça. Pour l'instant elle est peut-être encore à défendre un territoire, pas dans une optique de participer à construire. C'est sa "force" dans l'histoire, puisque de ton côté tu as la légitimité d'une relation plus ancienne, elle a tout à gagner à être plus intransigeante que toi, ou par défaut à te laisser te débrouiller et passivement dire "non ça je veux pas".

Pour le coup, c'est là où ton mari a son mot à dire. Après tout, c'est lui qui va devoir jongler avec deux adresses, et deux demandes, donc il doit trouver ce qu'il trouve juste, faisable, pas vous faire porter à l'une les difficultés de l'éxigence de l'autre, puis à la seconde des impodérables parentaux dont il ne dit pas comment il veut y faire face.

Je dis pas qu'il raisonne comme ça, hein ? Je le connais pas....
Mais quand on est la personne charnière dans cette situation, on doit être très clair dans ce qu'on affirme, parce que sinon c'est les autres qui prennent les charges avec leurs propres objectifs contradictoires. Tandis que si on assume ce qu'on veut (pour lui, deux relations), c'est nécessaire d'être partie prenante dans les décisions pratiques. Donc, dire clairement ce qu'il se sent capable de faire, son rythme, les besoins auxquels il se sent capable de répondre. C'est pas sûr que c'est selon son programme que ça se passera, mais sans qu'il pose ses propres attentes et limites, rien n'est aménageable ; et c'est avec cette direction demandée par la personne charnière qu'on peut chercher l'équilibre, parce que ce sera la première chose qui sera la même pour tout le monde. Si ce bout là n'est pas clair, les deux autres ont beau jeu de tenter de s'adapter ou non : elles agissent sans pouvoir se baser sur la même connaissance de la situation.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Chupapink

le dimanche 17 août 2014 à 01h16

C'est là que ça devient aussi un peu compliqué, c'est que j'ai l'impression qu'il voudrait qu'on débrouille toutes les deux et que lui il suis ra le mouvement. Un peu comme si il ne voulait nous imposer encore quelque chose de plus. Je suis partie en we avec mes enfants mais je sais qu'il va falloir qu'on en parle à mon retour car je pense aussi qu'il ne peut pas nous laisser faire ça.
Ça n'a jamais été quelqu'un capable de prendre des décisions, c'est aussi en partie pour ça qu'on en est là. Il suggère, je gère et il s'adapte. Sauf qu'aujourd'hui je dois prendre en compte une autre femme qui ne semble pas très coopérative. Du coup je ne sais pas trop comment présenter la chose. Est ce que je fais une proposition de planning et je la soumet à tous, ou faut il se mettre autour d'une table ? Je rigole mais c'est quand même un peu l'idée. Elle ne veut pas 3 jours 3 jours par là,lui ne veut pas faire une semaine sur deux, et moi je veux que ce sois régulier pour les enfants.
L'idée d'un jour sur deux avec les we en fonctions des occasions qui s'y présentent me tentent assez. Mais est ce que ce ne sera pas trop perturbant pour les enfants ? Et même pour nous ? Comment vais je réagir en sachant que la veille il était avec elle et le soir même avec moi. Je sais que je reviens à une forme de jalousie mais j'ai une bonne excuse, ce n'est que le début !

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Phoenix

le dimanche 17 août 2014 à 05h32

Comme je disais, les enfants apprécient ce rythme. Moi, j'ai évacué la jalousie envahissante. Je vis moins bien les séparations d'une semaine ou deux... Et, pour répondre à ta question, non, il ne reste pas dormir, il possède un logement indépendant. Les moments amoureux sont donc assez scénarisés, ce qui est agréable.

#

(compte clôturé)

le dimanche 17 août 2014 à 09h34

Jezebel,

Une idée qui me passe par la tête en te lisant, ça tombera peut-être à côté de la plaque mais je tente quand même, des fois que ça te soit utile.

Tu écris "Elle ne veut pas 3 jours 3 jours par là, lui ne veut pas faire une semaine sur deux". Est-ce que tu connais les raisons précises qui font qu'ils refusent telle ou telle organisation ?
On apprend ça en formation à la négociation : chercher les motivations profondes derrière les affirmations des autres parties. Parce que sinon on négocie sur des bases qui peuvent être erronées (par ex. : il ne veut pas une semaine sur deux, c'est comme ça donc on va essayer de trouver une solution pour ne pas avoir à en passer par là alors que si on avait creusé pour savoir ce qui le gêne là-dedans, on aurait pu se rendre compte que ce qui le gênait c'était pas l'alternance une semaine sur deux mais autre chose et on aurait pu trouver une autre solution).
Donc mon conseil, si ça n'est pas déjà fait, serait de leur demander ce qui fait exactement qu'ils refusent, l'une 3 jours par-ci, par-là et l'autre 1 semaine sur 2.

Et sinon j'ai tendance à penser qu'en effet, ça n'est pas une bonne chose que ce soit toi qui gère seule toute cette question d'organisation. Je pense, comme le mentionne Siestacorta, que dans une relation telle que la vôtre, c'est d'abord à celui qui est au centre du triangle de se positionner, de dire ce qu'il veut et ensuite aux autres de s'exprimer. Parce que si celui qui est à la charnière ne dit pas clairement ce qu'il veut, c'est compliqué pour les autres.

Par ailleurs, ne pas oublier qu'il y a deux relations dans votre histoire : celle de ton mari avec toi et celle de ton mari avec son autre amoureuse. Vous deux (les deux femmes), n'avez pas de relation ensemble. C'est donc à lui de faire le lien entre vous deux, pas à vous deux de pallier ensemble son manque de décision.
Donc quand tu demandes "Du coup je ne sais pas trop comment présenter la chose. Est ce que je fais une proposition de planning et je la soumet à tous, ou faut il se mettre autour d'une table ?", j'aurais tendance à répondre que c'est d'abord à ton mari de dire ce qu'il veut (ce qui n'empêche pas d'en discuter avec lui et de creuser les motivations profondes de ses envies, cf. mon truc sur la négo) et ensuite à lui de discuter avec chacune d'entre vous pour trouver un mode de fonctionnement qui convienne à tous. Son autre amoureuse et toi n'avez aucune obligation de discuter ensemble pour trouver une solution à sa place à lui.

Voilà ! En espérant t'avoir été utile :)

#
Profil

Chupapink

le dimanche 17 août 2014 à 10h37

Un grand merci Shamal, ton principe m'aide effectivement beaucoup. C'est marrant que vous disiez que c'est à mon mari de dire dans un premier temps ce qu'il veut, parce que le jour où c'est elle qui m'a dit de faire le planning et qu'elle ferait tout ce que je veux, je lui ai justement fait remarquer que ce n'était pas moi qui voulait ça mais notre homme. Et que moi de mon côté, j'avais juste accepté la "proposition".
Niveau organisation, rien que sur ce we où j'ai eu pas mal de com sur le forum, ça m'ouvre quelques possibilités dont certaines envisageables. Je vais donc rentrer et soumettre quelques idées à mon cher et tendre, qui j'espère de son côté aura pris le temps de voir certaines choses avec son amoureuse. Et je verrais ce que lui envisage avec moi et avec elle, mais effectivement il faut que je les laisse se débrouiller entre eux. Ça viendra, mais c'est un de mes défaut, il faut que j'organise, que je planifié pour que je sache ou je vais. Mais depuis quelques mois, j'ai fait un gros travail sur moi car c'était beaucoup au jour le jour.
Je suis quand même sûr qu'on va arriver à quelque chose. Il le faut de toute façon, pour que les enfants ne soient pas trop perturber du changement de notre vie.

#

(compte clôturé)

le dimanche 17 août 2014 à 11h01

Jezebel
[...] c'est un de mes défaut, il faut que j'organise, que je planifie pour que je sache où je vais.

Pour moi c'est pas un défaut, ça s'appelle le besoin de prédictibilité. Après ça empêche pas, comme tu l'as fait, de travailler sur toi pour t'assouplir et laisser plus venir les choses sans toujours tout organiser mais si fondamentalement tu as besoin de savoir où tu vas, ça n'est pas forcément un défaut.
Bon en même temps je suis comme toi sur ce plan-là alors je suis peut-être pas totalement objective :-D

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion