Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Que faire? Cloisonner? Leur proposer de se rencontrer?

Bases
#
Profil

JulienPoly

le jeudi 29 mai 2014 à 20h38

Bonjour,

J'aimerais avoir vos conseils éclairés sur une situation, où je précise: je suis la seule personne polyamoureuse, anarchiste relationnel et sans enfants (happy childfree) de conviction et "Solo Poly" nomade de faits, pour être plus précis et pour ceux qui connaissent.

Le 4 juin, une copine, que j'appelerai ici Lucie, rencontrée en Chine en Mars débarque en Thailande où je suis actuellement, et on a prévus de se voir. Je ne connais pas ses plans, car de toute manière elle aime vivre ses vacances en freestyle. Je ne sais pas non plus si on va passer toutes ses vacances ensemble ou pas. Mais d'une certaine manière j'ai la sensation que si c'est ce qu'elle veut, je lui doit ça. Je ne sais pas d'où vient cette sensation exactement, peut-être que j'ai l'impression que c'est ce qu'elle attend de moi. Ou tout simplement que c'est la moindre des politesses. Je pense que j'aurais plus ou moins la même sensation avec n'importe quel(le) ami(e) ou copain(ine) en fait, peu importe les circonstances. C'est un voyage qu'elle voulait faire et qu'elle aurait fait que je sois en Thailande ou pas à ce moment là.

Je précise que dès les premières heures où nous avons discuté quand nous nous sommes rencontrés et longtemps avant tout rapprochement physique, j'ai bien expliqué que je suis polyamoureux et ce que ça veut dire.

De même qu'avec une autre copine, que j'appellerai ici Fernande, dès les premières minutes de notre rencontre à Bangkok fin Avril, le sujet du polyamour a été exposé et expliqué. Je suis en pleine energie de nouvelle relation (NRE) avec Fernande, qui est actuellement en Suède pour 10 jours jusqu'au 4 juin. Oui, les deux copines vont arriver exactement le même jour à Bangkok! Et j'ai très envie de les voir toutes les deux. <3 <3

Je suis confiant sur le fait de voir Lucie. Mais comme elle n'a pas de plan autre que le freestyle pour ses vacances (elle a même pris seulement un billet aller, pas encore de billet retour), je n'ai aucune idée de si pendant son séjour ou après son départ, je pourrais encore voir Fernande qui sera peut-être déjà repartie s'installer définitivement en Suède, comme elle le prévoit, fin juin. Et cette incertitude de savoir ou pas si on va se revoir m'est insupportable. J'ai beau essayer de me relaxer, de penser à autre chose, de méditer... je n'y arrive pas, ça m'obsède! Limite ça vient ternir ma joie de revoir Lucie.

Fernande sait que Lucie va venir à partir du 4 juin et que je ne sais pas ce que Lucie a prévu de faire et si on pourra se revoir. Elle a très envie qu'on se revoit, mais elle a l'air de prendre la chose avec plus de sérénité que moi. C'est déjà ça (+)

Fernande est dans une phase de sa vie où elle a envie de liberté relationelle et d'autres horizons (la Suède, l'Europe...) après 2 enfants et un divorce en cours. Fernande m'a même fait rencontrer une bonne amie à elle et a organisé une petite soirée un peu "libertine" où elle nous a poussés dans les bras l'un de l'autre. C'était une première expérience pour elle et j'étais agréablement surpris de son aisance dans cette situation et surtout de sa détermination à créer cette situation que j'ai passivement laissée venir. Elle me pose des questions sur ma perception des relations amoureuses (anarchie relationnelle) mais elle me semble très poly-acceptante voire curieuse. On s'est rencontrés par hasard en mangeant des nouilles mais on utilise tous les deux des sites de rencontres et elle m'a montré des hommes avec qui elle discute en ligne ou qu'elle a rencontré. Mais jusqu'à présent je suis, "malheureusement pour moi" j'ai en vie de dire, le seul dans sa vie amoureuse et sexuelle (elle est séparée de son mari qui est en train de refaire sa vie avec sa maitresse).

Lucie viens de finir son master 2, et quand elle m'a rencontré elle était célibataire depuis quelques mois après avoir rompu avec son copain. Si je me souviens bien, ils étaient ensembles depuis le collège! Elle était donc en relation avec cet homme pendant un gros tiers voir presque la moitié de sa vie. Si elle est rationnellement poly acceptante on niveau de "poly acceptance émotionnelle" n'est pas clair pour moi. Je crois qu'il ne s'est encore rien passé en sa présence qui aurait pu le "tester". Je ne sais pas si actuellement elle est en relation amoureuse et/ou sexuelle avec d'autres personnes. A priori, je dirais qu'elle est toujours, et "malheureusement pour moi" j'ai envie de dire, célibataire depuis notre rencontre.

Si je dis ouvertement et explicitement que j'aime plusieurs personnes, y compris mais pas uniquement sexuellement; je me suis par contre fixé une règle de pudeur selon laquelle je ne dévoile pas l'intimité des autres, donc je ne dévoile pas le contenu des relations, à moins que les 2 personnes aient le désir de se dévoiler leur intimité. Du coup, je préfère que ça soit elles qui le fassent de leur propre chef si jamais elles se rencontrent. Je parle ici en anglais, et comme beaucoup d'anarchiste relationel, je n'ai pas trouvé mieux que de désigner tout le monde par "friend" (ami) tout en précisant quand même qu'il y a des ami(e)s que j'aime de manière affectueuse, romantique et/ou passionelle. En français je préfère copain et copine, sans déterminant posséssif (je suis maniaque là dessus).

Revenons en aux faits: j'ai parlé de Lucie à Fernande, et je ne sais plus si j'ai brisé ma règle de pudeur à ce sujet ou pas, mais mon impression est que même si je ne l'ai pas brisée, Fernande a compris que je suis impliqué de manière non stictement platonique avec Lucie. Par contre je n'ai pas parlé de Fernande à Lucie.

J'oscille entre l'idée de prévoir de se voir tous les trois, ça pourrait être génial au pays des bisounours! Mais je me dit que c'est avancer sur un terrain miné et risquer de réveiller ce gros monstre vert effrayant qu'est la jalousie. Et donc de l'autre côté l'idée de tout garder cloisonné et de souffrir cette incertitude sur le fait de revoir Fernande en silence (c'est bien fait pour ma gueule, j'avais cas pas être polyamoureux et nomade en plus XD ), sans même risquer d'embrouiller Lucie en essayant de lui parler de Fernande.

Je sens que la phase energie de nouvelle relation avec Fernande me fait perdre les pédales et me rends assez débile, donc j'ai peur de faire des maladresses et d'heurter la sensibilité de ces deux copines que j'aime beaucoup.

Qu'en pensez vous? Mon esprit rationnel est embrumé et je pense à ce problème en binaire, en noir ou blanc. Mais je suis sûr que vous avez une idée en couleurs de comment communiquer graduellement et paisiblement sur cette situation et débloquer cette obsession que j'ai sur l'incertitude de voir Fernande.

Merci d'avance pour votre aide :)
Julien

P.S.1:
En écrivant ce post je viens de penser que je pourrais prétexter (par exemple travail) de devoir passer quelques jours à Bangkok à une date donnée. Mais je ne veux pas faire quelque chose de la sorte, car ce n'est pas honnête.
De même je ne me vois pas vraiment m'en tirer en lâchant comme un cheveux sur la soupe: Ah au fait Lucie, je vais voir "a friend" (l'anglais ne dévoile pas le genre de l'ami(e)) à Bangkok en plein milieu de tes vacances (et je prie secrètement pour que tu ne me demandes pas qui est cette personne, qu'est-ce qu'on va faire et si tu peux venir). Ce serait pas très honnête et sensible non plus.

P.S.2: j'ai classé dans le thème "bases", sans trop de conviction.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 29 mai 2014 à 20h55

Désolée, j'ai pas lu jusqu'au bout. Je dirais pour répondre au titre, les laisser décider par elle-même. Après tout, chacune a son mot à dire, je crois.

#
Profil

JulienPoly

le jeudi 29 mai 2014 à 21h04

Merci pour ta réponse gcd68. Je suis entièrement d'accord avec toi. Toujours est-il que pour ça il faudrait que je parle de Fernande à Lucie, et que je leur propose de se rencontrer. Et c'est là que le bas blaisse: je ne sais pas comment m'y prendre. J'ai peur d'être maladroit et de les blesser.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 29 mai 2014 à 21h12

Ben avant de penser à faire se rencontrer, le problème intermédiaire (et il me semble, celui qui te met le plus dans l'embarras), c'est que Lucie et Fernande arrivent le même jour et que tu n'as pas parlé de Fernande à Lucie.

Si j'ai bien compris, tu es coincé parce que dans ce cadre, tu n'a pas jugé nécessaire de tout dire (et je te donne pas tort), et puis finalement, ça l'est.

Je pense que le point qui faciliterait le plus la suite est de te déterminer sur comment tu vas présenter la situation à Lucie. Fernande aussi, mais si j'ai suivi, elle est un peu primaire en ce moment, les efforts pour elle seront faits de toute façon.

Je pense que parler est prioritaire sur les faire se rencontrer, organiser la rencontre "au lieu" de parler, pour mettre chacune devant le fait accompli, ça me semble risqué, à toi de relativiser selon les caractères de tes amantes.

Oui, il y a risque que tu ne profites pas du polyamour si Lucie refuse. Dans votre situation, est-ce qu'au delà de cette déception ça empêcherait de vous voir ?

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

JulienPoly

le jeudi 29 mai 2014 à 21h36

Merci pour ta réponse Siestacorta.

Siestacorta
Si j'ai bien compris, tu es coincé parce que dans ce cadre, tu n'a pas jugé nécessaire de tout dire (et je te donne pas tort), et puis finalement, ça l'est.

Tu as bien compris et mis le doigt sur le problème.

Et je suis 100% d'accord sur le fait qu'il me faut d'abord discuter de la situation avec Lucie. Fernande, elle est au courant de tout (j'ai pas bien compris ce que tu voulais dire par "primaire", car il n'y a pas de relation primaire ici, il y a une NRE par contre).

Il n'y a pas nécessairement besoin que Lucie et Fernande se recontrent, j'aimerais juste pouvoir fixer une date pour voir Fernande. Et en parallèle, j'aimerais être disponible pour accompagner Lucie pendant toutes ses vacances si elle le désire. Je pense qu'il ne serait pas totalement déconnant que quelque part pendant ses vacances je la laisse seule un ou deux jours pour voir Fernande, toujours faut-il que je lui en parle. Si ça se trouve d'ailleur elle voudra d'elle même passer du temps seule, je n'en sais rien. Cette personnalité en freestyle je l'aime car il y a cette spontanéité que je n'ai pas envie de casser, et en même temps ça m'ennuit bien pour ce problème précis.

Mais je ne sais pas comment aborder le sujet (on est limités aux sms niveau communication à distance) et j'ai la sensation que c'est pas le moment pour rentrer dans une discussion du type "écoute je voudrais m'organiser pour voir une autre amoureuse qu'est-ce que tu en penses"... Je pense que c'est faisable d'en parler, mais mon cerveau se bloque quand je veux en parler...

J'ai la sensation de m'être engagé auprès de Lucie et c'était avant de rencontrer Fernande. Donc je ne veux pas changer trop radicalement le fait de se voir. Si Lucile refuse, ou sent mal que je passe un peu de temps avec Fernande, je n'ai pas envie de l'imposer. Et j'ai d'ailleur communiqué avec Fernande en ce sens: elle sait qu'on ne se verra peut-être pas.

C'est l'incertitude qui m'obsède. Si j'avais les données en main et pouvais décider maintenant que finalement Fernande et moi ne nous reverrons pas, je sens que j'arrêterais d'obséder sur le sujet. Une attitude saine serait d'accepter l'incertitude tout simplement.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 29 mai 2014 à 21h44

JulienPoly
En français je préfère copain et copine, sans déterminant possessif (je suis maniaque là dessus).

Hihihi j'aurais pu écrire cette phrase ;)

JulienPoly
ce gros monstre vert effrayant qu'est la jalousie

Je ne l'ai vu personnellement qu'une seule fois dans ma vie, mais je ne me souviens pas qu'il était vert :P
Par contre il s'amuse avec tes tripes et ça c'est plus désagréable qu'effrayant.
Ce qui est effrayant, ce serait pas plutôt la réaction (réelle ou anticipée/fantasmée) du jaloux, pour les autres (donc pour toi, en l'occurrence, vu que ce n'est pas toi qui risques de ressentir la jalousie) ?

JulienPoly
P.S.2 : j'ai classé dans le thème "bases", sans trop de conviction.

A part les modos un peu maniaques comme moi, je ne sais pas trop qui regarde les thèmes, en fait :P
Et encore, moi je ne le fais qu'une fois de temps en temps...

Bon, sinon sur la réponse, je rejoins Siesta :

Siestacorta
Je pense que parler est prioritaire sur les faire se rencontrer, organiser la rencontre "au lieu" de parler, pour mettre chacune devant le fait accompli, ça me semble risqué,

Et j'ai envie de te demander : qu'est-ce qui t'empêche de parler de Fernande à Lucie ?
Quelles sont tes peurs par rapport à ça ?
Lucie sait que tu n'es pas exclusif, elle peut donc s'attendre à ce que tu aies d'autres rencontres amoureuses prévues dans ton emploi du temps....non ?

#
Profil

LuLutine

le jeudi 29 mai 2014 à 21h47

Ah bah on a posté un peu en même temps...

JulienPoly
j'aimerais juste pouvoir fixer une date pour voir Fernande. Et en parallèle, j'aimerais être disponible pour accompagner Lucie pendant toutes ses vacances si elle le désire

Je pense que ces deux souhaits sont incompatibles.

Soit tu prends sur toi de fixer une ou des dates avec Fernande, et tu préviens Lucie : "Ok pour le freestyle, par contre tel et tel jour c'est sûr je ne serai pas libre." (Après tout ça pourrait être pour une autre raison qu'une amoureuse, et bien je ne vois pas trop ce que ça change pour Lucie, tu n'es pas libre c'est tout.)

Soit tu acceptes l'incertitude (sur le fait de voir Fernande), comme tu dis.

#

(compte clôturé)

le jeudi 29 mai 2014 à 21h53

Je ne connais pas la ville en question, mais je sais d'expérience que le monde est petit. Perso, je jouerai la carte de la franchise et de la sincérité. Et puis, si tu as pu nous expliquer, tu peux le lui expliquer (bon ok, notre compréhension n'est pas la sienne ; l'enjeu n'est pas du tout le même).

J'ai tendance à penser, qu'un mensonge, ça nous suit, même nous poursuit, surtout si l'on veut faire perdurer les deux relations, ce qui me semble être le cas.

#

(compte clôturé)

le jeudi 29 mai 2014 à 21h55

JulienPoly
J'ai peur d'être maladroit et de les blesser.

Tu peux commencer par dire cela.

#
Profil

JulienPoly

le jeudi 29 mai 2014 à 22h41

Merci beaucoup pour vos suggestions. (+)

En anglais, j'ai lu plusieurs fois jalousie évoquée sous le nom de monstre aux yeux verts. Je savais pas d'où ça venait, réponse: Othello de William Shakespeare.


Jealousy
From Wikipedia, the free encyclopedia
"Green-Eyed Monster" redirects here.

[...]

Since William Shakespeare's use of terms like "green-eyed monster" [Othello, Act III, Scene 3, 170], the color green has been associated with jealousy and envy, from which the expressions "green with envy", are derived.

Et oui c'est bien de la réaction des autres dont j'ai peur. Ma propre jalousie, d'une part je ne la vois pas souvent, d'autre part quand elle débarque et me fait mal, je me pose et je l'écoute calmement jusqu'à ce que je comprenne ce qu'elle voulait me dire: et c'est toujours quelque chose sur une insécurité personnelle.

La jalousie des autres, je n'ai pas envie d'y être confronté. J'ai pas mal donné ces dernières années, notament en étant assez maladroit... J'ai pas envie de recréer des situations minées.

Et j'ai peur que Lucie soit rationellement poly acceptante, mais qu'émotionellement le monstre aux yeux verts lui bouffe les tripes et que ça soit un véritable carnage... :-( J'en sais rien, jusqu'à présent il n'y a rien eu pour tester sa réaction émotionelle.

Bon, grâce à votre aide, je me suis décoincé et j'ai amorcé le sujet avec Lucie:

Moi: Quels sont tes plans pour la Thailande? Freestyle total?

Lucie: Oui, complètement libre!

Moi: Spontanéité! :-)
C'est cool.
J'aime cette facette de ta personalité. <3
Cependant j'aurais peut-être besoin de planifier un ou deux jours sans toi, si c'est ok pour toi biensûr. Comment le sens-tu?/Qu'est-ce que ça t'inspire? Si c'est pas bon pour toi, j'essaierai de m'arranger pour pouvoir t'accompagner tout le temps. :-D :-)

Il est très tard ici donc réponse pas avant demain.

Lulutine, ces deux souhaits ne sont pas incompatibles si elles souhaitent se rencontrer et ne sont pas tourmentées par la jalousie, bref dans le monde parfait des bisounours polyamoureux compersifs et libertins candolistes...

Ah! Si tout le monde percevait ce genre de situation comme moi, ce serait tellement plus simple et amusant! Si c'était Lucie qui me disait qu'elle aimerait me présenter un copain pas jaloux, mon esprit coquin espèrerait que celà déboucherait sur un trio, si possible bisexuel. Mais bon je vais arrêter de fantasmer et aller me coucher... Dans la vraie vie les copains de copines sont plutôt hétéro homophobes, possessifs et dans l'esprit de la compétition de celui qui a la plus grosse...

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 29 mai 2014 à 23h00

Relation primaire = ici, au sens minimal, celle qui va définir tes priorités. Que ce soit pour cause de NRE ou de foyer fondé, je pense qu'on peut généralement déterminer - pas forcément sans regrets - la personne à qui on renonce le moins.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 29 mai 2014 à 23h15

JulienPoly
j'ai peur que Lucie soit rationellement poly acceptante, mais qu'émotionellement le monstre aux yeux verts lui bouffe les tripes et que ça soit un véritable carnage...

Ah. Le "rationnellement poly-acceptant" qui se sent "viscéralement jaloux".
Je vois très bien. :)

Mais ça peut aussi arriver sans carnage. Et avec dialogue.
Je viens d'expérimenter ça, justement..."jalousie viscérale" ne veut pas dire "carnage automatique" !

Qu'est-ce qui te fait penser que tu risques un carnage ?
Enfin tu verras bien déjà comment elle prend ton message, tu nous diras :)

(PS : Si elle est compersive, ça peut aider aussi ; la seule fois où le monstre m'a bouffé les tripes, je ressentais la compersion en simultané, et ça m'a vachement aidée...)

JulienPoly
Lulutine, ces deux souhaits ne sont pas incompatibles si elles souhaitent se rencontrer et ne sont pas tourmentées par la jalousie, bref dans le monde parfait des bisounours polyamoureux compersifs et libertins candolistes...

Oui et on ne vit pas dans ce monde-là, c'est pour cela que je disais qu'ils me semblaient incompatibles.
Tu peux rajouter "dans 99% des cas", si tu préfères. ;)

#
Profil

JulienPoly

le jeudi 29 mai 2014 à 23h25

Dans ce cas précis du coup ma priorité est d'honorer l'engagement antécédant.

Pour les geeks de l'informatique, je raisonne en terme d'ordonnancement des tâches: "first in first out".

Là je voudrais préempter l'engagement initial, donc j'ai besoin de connaitre le statut d'exécution pour savoir si c'est faisable sans nuire à la qualité d'exécution du processus.

Si on m'informe que le processus ne peut être interrompu, je ne l'interromprai pas, même si j'ai très envie. C'est une question de respect des engagements. Sinon j'aurais la sensation de n'être qu'un trou du cul insensible qui ne pense qu'avec sa bite et avec qui on ne peut absolument rien construire ou prévoir.

Si par contre on m'informe qu'il n'y a aucun conflit de ressources entre les deux processus alors on pourrait même passer à l'exécution simutanée en parallèle (multithreading). En décrypté: passer du temps tous les 3 ensembles.

En d'autres termes la NRE fait que j'ai émotionellement très envie de voir Fernande au point de vouloir passer quelques jours sans Lucie, mais comme je me suis engagé auprès de Lucie avant, je ne veux pas imposer ça et je préfère m'abstenir si ça doit nuire à la qualité de notre relation. C'est pour ça que j'ai communiqué très tôt cet engagement à Fernande qui s'attend à ce que je ne sois pas disponible pendant ce temps. Où est la relation principale?

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

JulienPoly

le jeudi 29 mai 2014 à 23h39

Lulutine
Qu'est-ce qui te fait penser que tu risques un carnage ?

Je n'en ai aucune idée. Cependant si j'observe la répartition statistique des personnes qui ressentent plus la jalousie que la compersion dans la population mondiale, je me dis que c'est une situation de casino et que j'ai toutes les chances de perdre si je mise sur la compersion :-/

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 29 mai 2014 à 23h59

JulienPoly
Si on m'informe que le processus ne peut être interrompu, je ne l'interromprai pas, même si j'ai très envie. C'est une question de respect des engagements.

Je te comprends, je pense que je ferais pareil.

JulienPoly
si j'observe la répartition statistique des personnes qui ressentent plus la jalousie que la compersion dans la population mondiale, je me dis que c'est une situation de casino et que j'ai toutes les chances de perdre si je mise sur la compersion :-/

C'est vrai que c'est mieux de connaître le "potentiel compersif" (ou jaloux) de quelqu'un plutôt que de se lancer à l'aveuglette...

Pour ça, je pense qu'il n'y a rien de mieux que le dialogue.

#
Profil

JulienPoly

le vendredi 30 mai 2014 à 00h08

C'est vrai que c'est possible de bien s'en sortir avec une bonne communication, mais vu mes écoeuils précédents d'une part je n'ai pas confiance en mes capacités médiatrices et d'autre part je n'ai pas envie de me prendre la tête avec ça.

Je préfère user de pudeur, et les laisser lever la pudeur entres elles si elles en émettent le désir. Ca ne veut pas dire les mettre devant le fait accompli en les faisant se rencontrer sans qu'elles ne sachent rien l'une de l'autre, mais ça veut dire ne parler de l'une à l'autre en termes moins pudique seulement si chacune veut se réveler à l'autre en ces termes. Et tester progressivement au travers de cette communication, leur motivation à se rencontrer et la force de leur compersion, avant qu'elles se rencontrent (si elles veulent vraiment se rencontrer). Ca c'est théorique, dans la pratique c'est le premier cas que je traite comme ça.

D'ailleur en réfléchissant à la pratique, ça me fait penser que je pourrais demander dès maintenant à Fernande en quels termes elle souhaiterait que je parle de notre relation à Lucie: qu'est-ce qu'elle aimerait garder pour elle, et qu'est-ce qu'elle aimerait dévoiler.

Ensuite si Lucie me demande ce que je vais faire et avec qui c'est l'occasion de lui rappeler que je ne dévoile pas le contenu de mes relations par respect pour la pudeur d'autruit, à moins que les personnes impliquées ne souhaitent se dévoiler l'une à l'autre. Et de lui demander ce qu'elle souhaiterait dévoiler à Fernande.

Dans ce processus je pense que chaque personne donnera une réponse qui prend plus ou moins en compte sa propre compersion et sa propre jalousie vis à vis de l'autre. Donc je ne dévoilerais à l'une et l'autre que le plus petit dénominateur commun d'élan exhibitioniste.

Qu'en pensez vous? Est-ce la bonne voie?

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 30 mai 2014 à 00h39

JulienPoly

D'ailleur en réfléchissant à la pratique, ça me fait penser que je pourrais demander dès maintenant à Fernande en quels termes elle souhaiterait que je parle de notre relation à Lucie : qu'est-ce qu'elle aimerait garder pour elle, et qu'est-ce qu'elle aimerait dévoiler.

C'est une discussion qui serait sans doute intéressante "dans l'absolu", si elle avait lieu bien en amont, mais je crains qu'en pratique, en dernière minute, ça n'envoie pas le bon message à Fernande.
D'un côté, ça lui fait partager une responsabilité dans l'histoire au même moment où il va s'agir d'une responsabilité concrète. Alors que cette situation présente est le fruit de tes seules décisions, tu lui demandes d'en prendre aussi.
Même s'il n'y a pas que la personne "charnière" dans une situation triangulaire qui soit responsable, c'est quand même elle qui a le plus de chose à assumer. Je crois qu'il faut bien prendre ça en compte avant de mesurer à la louche la compersibilité de l'une ou l'autre.
D'un autre côté, en lui posant la question, tu lui montres que tu n'y as pas répondu. Et comme votre relation est récente, je crois qu'elle préfère entendre "je sais ce que je voudrais dire de toi" plutôt que "qu'est-ce que tu préfères, moi j'hésite".

Faire un choix et l'exprimer risque peut-être de rendre les choses moins jouissives que dans l'idéal polybisounounoursique, mais si tu l'assumes toi comme un grand, ça a l'avantage que tu en profites mieux. Avec une (petite chance) que ces deux amantes t'apprécient pour ça, même si l'une d'elle semble passer en second - une chance que ton choix exprimé, elles soient prêtes à le vivre bien et à arrondir les angles, quand choisir en même temps que toi les radicaliserait peut-être dans d'autres postures.

Bon là c'est mon raisonnement, plus personnel qu'empirique.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

JulienPoly

le vendredi 30 mai 2014 à 00h58

Mon choix sur ce sujet est clair et sans hésitation et je l'ai déjà expliqué à Fernande:

- par défaut je ne révèle pas le contenu des relations dans lesquelles je suis (la question la plus fréquement posée d'une manière ou d'une autre étant "est-ce que cette relation est sexualisée?")
- si 2 personnes souhaitent révéler un certain contenu de notre relation l'une à l'autre, je suis ouvert à ce qu'elles le fassent. C'est une situation de transparence que j'aprécie, n'étant pas moi même très pudique sur ma personne. Là tout desuite en réfléchissant, je ne vois pas trop ce qui me dérangerait de révéler personnellement.
- si 2 personnes souhaitent se rencontrer je n'y vois pas d'inconvénient.
- et plus si affinités, je suis pour! Je suis compersif. Et je ne parle pas que de 2 femmes et de relations sexuelles, ça peut être une personne avec qui je me sens romantiquement impliqué et une personne avec qui je me sens platoniquement impliqué qui souhaitent se rencontrer et développent un lien affectif ou intellectuel que sais-je. J'aime voir du lien d'amour se créer peu importe sous quelle forme <3

J'explique qu'il m'est déjà arrivé de vivre tous ces cas de figures et que j'aprécie quand ça se passe bien.

Mon choix dépend de celui des 2 autres donc je ne peux décider sans connaitre leur avis. Et c'est au cas par cas: La question à Fernande est "que souhaiterais-tu dévoiler de toi à Lucie". Je reposerais la même question à nouveau s'il s'agit de parler de Fernande à Bernard, et je ne m'attend pas à la même réponse.

Ensuite ma décision finale est de ne communiquer que le plus petit dénominateur commun. Donc si Fernande voulait tout dévoiler d'elle et Lucie rien du tout, je ne dévoilerais rien à personne, et je ne verrais même pas l'intérêt d'aborder l'idée de se rencontrer.

Je n'ai peut-être pas bien expliqué cette dernière étape de plus petit dénominateur commun. Mais le reste oui, à Fernande sûr. A Lucie, je ne crois pas avoir déjà expliqué ça par contre, car c'est le fruit d'une réflexion sur la pudeur que j'ai eu quelques jours après avoir quitté la Chine.

Est-ce que tu penses que c'est quand même foireux et qu'il vaud mieux éviter? J'avoue ne pas bien comprendre l'idée de pivot et de responsabilité, donc je suis peut-être passé à côté de quelque chose d'important dans ce que tu m'expliques.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

JulienPoly

le vendredi 30 mai 2014 à 01h26

Je crois que j'ai compris finalement Siesta (+)

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Green-Man-Outside

le vendredi 30 mai 2014 à 06h55

JulienPoly
J'aimerais avoir vos conseils éclairés sur une situation, où je précise : je suis la seule personne polyamoureuse, anarchiste relationnel et sans enfants (happy childfree) de conviction et "Solo Poly" nomade de faits, pour être plus précis et pour ceux qui connaissent.

Simplicité, quand tu nous tiens. :-D

JulienPoly
Ah ! Si tout le monde percevait ce genre de situation comme moi, ce serait tellement plus simple et amusant !

[Mode cruche activé]Non mais lol quoi. [Mode cruche désactivé]

J'ai sûrement une énoooorme poutre métallique enfoncée dans l'oeil, mais ce qui me saute - aux yeux précisément - c'est que tu nous as pondu un post de presque cent lignes pour parler des peurs que tu avais... au sujet de la réaction des autres. Que tu décris pourtant comme polyacceptantes.

J'entends volontiers qu'il y a des risques de complications (ou d'agréablement vicieuses surprises) et je trouve tes interrogations légitimes, cependant je ne peux m'empêcher de m'amuser de ce qui ressemble fort à une bonne grosse projection. Es-tu sûr d'être si "simple" ? ;-)

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion