Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Jusqu'ou s'arreter dans le nombre de partenaires?

#
Profil

titane

le mercredi 21 juillet 2010 à 12h13

je n'osais le dire... lui surtout doit y aller !! Il me semble plus "malade" et plus souffrant qu'elle... une haute estime de lui très fragile !!

#
Profil

titane

le mercredi 21 juillet 2010 à 12h16

C'est trop souvent les victimes et les estimes basses qui vont demander de l'aide... alors que, pour moi, ce sont ces hautes estime de soi fragiles qui sont les plus problématiques car elle génére de la souffrance chez les aures !

Une "parade" difficile, mais qui devrait limiter les dégats: le laisser face à lui-même en restant soi et en réagissant moins à ses provocations... les hautes estimes de soi fragiles ne supportent pas, car elle se fuient !

Mais c'est le seul moyen parfois...

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 21 juillet 2010 à 13h31

Oui, en pratique, c'est le laisser faire qui calme ou éloignes les personnes les plus lourdes.

Je pense aussi qu'à la base ce sont les lourds qui auraient besoin d'être pris en main, mais la plupart du temps, ils n'identifient pas leurs souffrances comme intérieures, et on ne peut pas aider quelqu'un qui ne pense pas en avoir besoin...

#

(compte clôturé)

le mercredi 21 juillet 2010 à 18h39

c'est ceux qui se croient les plus forts qui en définitive sont les plus faibles, mais jamais ils ne l'avoueront.....

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 21 juillet 2010 à 20h47

Je parlerais pas qu'en termes de faiblesse... Dans le sens où regarder avec indulgence quelqu'un qui me fait ch. en me disant "ça va parce qu'au fond il est plus faible qu'il ne le croit, ça veut dire que je suis fort et que j'ai le contrôle", ça je suis pas sûr que ça serve. Parce que finalement, on me fait ch. quand même.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

Boucledoux

le mercredi 21 juillet 2010 à 21h05

Siestacorta
Je parlerais pas qu'en termes de faiblesse... Dans le sens où regarder avec indulgence quelqu'un qui me fait ch. en me disant "ça va parce qu'au fond il est plus faible qu'il ne le croit, ça veut dire que je suis fort et que j'ai le contrôle", ça je suis pas sûr que ça serve. Parce que finalement, on me fait ch. quand même.

Message modifié par son auteur il y a quelques instants.

Je suis d'accord avec ça et en plus il y a vraiment quelque chose qui me dérange profondément dans cette discussion depuis un moment.

Qu'est ce que ça veut dire faible ou fort dans une relation amoureuse réellement égalitaire ? réellement entre des individus autonomes et égaux ? Si c'est par rapport à soit et à l'autre, on est toujours tous fort ou faible selon les sujets, les domaines, les moments, les périodes. Si c'est par rapport à la relation elle même, alors c'est un euphémisme pour cacher une relation de pouvoir et de domination d'un des partenaires sur l'autre.

Et là, je n'ai carrément pas envie de savoir si l'exercice de la domination est le résultat chez le "fort" d'une souffrance cachée, d'une névrose, d'une "haute estime de lui très fragile" ou que sais je.

Ok, on est tou-te-s des névrosés mais on est quand même responsable de prendre en main nos propres névroses pour ne pas les soigner en utilisant un-e partenaire comme paillasson.

Par contre, oui, la "faiblesse" est bien plus souvent le résultat d'une confiance en soi entamée par la relation inégalitaire qu'une réelle caractéristique de la personne. Et c'est cette confiance en soi qu'il me semble utile de travailler en se dégageant de la dépendance à une relation qui fait souffrir. Bien plus utile en tout cas que de savoir si l'autre fait souffrir parce qu'il souffre ou parce qu'il n'est que faussement fort... ou juste vraiment un salaud.

#

mystère (invité)

le jeudi 09 septembre 2010 à 01h36

je ne crois pas que le nombre diminue l'amour donner à chacun(e) mais par contre c'est plus une question d'investissement dans les relation qui ne peuvent être idem.

#
Profil

Dreltak

le jeudi 09 septembre 2010 à 09h30

J'ai toujours été assez méfiant vis à vis des psy, quand bien même il y en aurais des "très bien", même selon mes critères. Ça viens peut être de mon expérience personnelle, ou de mes propres névroses, ou je ne sais pas, mais je considère néanmoins que donné de l'argent a quelqu'un (ou pas) pour ne serrais ce qu'établir un dialogue a quelque chose d'un peut bizarre... Comme si on payait pour avoir des amis(?)

Alors madeline, t'en ferra ce que tu veut, mais essaye plutôt d'en parler autour de toi, a des personnes de confiance (le pluriel est bien sur ici hypothétique), t'aérer la tête, de te "forcer" un peut a te remettre a la peinture quand bien même son absence te serrait douloureuse. Ou que sais-je?

M'enfin, après, j'dis peut être n'importe quoi.

#

(compte clôturé)

le jeudi 09 septembre 2010 à 18h05

Dreltak
Alors madeline, t'en ferra ce que tu veut, mais essaye plutôt d'en parler autour de toi, a des personnes de confiance (le pluriel est bien sur ici hypothétique), t'aérer la tête, de te "forcer" un peut a te remettre a la peinture quand bien même son absence te serrait douloureuse. Ou que sais-je ? M'enfin, après, j'dis peut être n'importe quoi.

Pas facile de parler autour de moi,et encore moins a des personnes de confiances, puisque je partage mon ami avec trois autres femmes...
Non seulement on risque de me prendre pour une extra-terrestre ou je ne sais quoi,
ou "une folle" comme, on me l'a si gentiment dit.( j'ose plus en parler a mon entourage)

J'ai repris le travail, ça aide a patienter sur ses absences, et bien sur ma peinture qui me permet de me lacher, c'est une passion qui me détend.

#
Profil

PolyEric

le jeudi 09 septembre 2010 à 20h45

Jusqu'ou s'arreter dans le nombre de partenaire ?
Trois pour moi, c'est déjà la limite car on n'a pas le temps d'approfondir, ou alors il faut se contenter de relations épisodiques, ce qui n'est pas trop mon truc, mais ça m'arrive.
Deux c'est bien.

#

(compte clôturé)

le jeudi 09 septembre 2010 à 21h28

Trois c est pas mal mais techniquement assez hard
Deux c est bien .
Mettons que deux fixes et un "occasionnel" c est assez bon comme solution.
Apres c 'est une sacree organisation
faut compter sur le peu de temps libre que j ai ,qu ils ont,et profiter du peu de ce temps pour approffondir les discussions.
Un peu plus ca devient du libertinage ,du survol et c est pas mon truc.
Moi je dis ca,je ne suis pas un exemple.
Je m investis un peu trop a chaque fois donc plutot la qualité que la quantité!

#

(compte clôturé)

le vendredi 10 septembre 2010 à 19h56

C'est ce que je pense aussi, 3 c'est bien, parce qu'après une de plus ça devient galère.

Mon ami est dans une situation poly-galérienne, et comme je suis la dernière arrivée, je me dit qu'il fallait vraiment qu'il ai quelque chose pour moi, pour m'accepter dans son cercle. Il me dit parfois qu'il voudrait bien en rester à trois, et attends que l'une d'entre nous le quitte, Par amour, je lui dit que si c'est vraiment trop galère je veut bien être celle là, mais il ne veut pas. Il souhaiterais que ce soit la troisième qui le quitte, mais il est trop lâche pour le faire lui même. Il fait en sorte de la dégouter mais elle s'accroche. Et si une autre en plus le quittait, il resterait a deux.

Je suis d'accord avec vous trois c'est déjà pas mal.....Parce qu'après j'ai l'impression d'avoir des miettes ....

#

capucine (invité)

le samedi 27 novembre 2010 à 20h11

Pour ma part je dirai trois!!!
depuis que je les ait je trouve assez facile a gerer!!!
mais il y en a un tres episodique, et meme un quatrieme qui pointe son nez!
Seulement je ne suis pas wonder woman
je n ai pas des journées de 36heurs
J ai aussi deux enfants!!!
Je pense que c est plus facile pour un homme!
Mais bon! je gere et comme je les aime tous
je planifie et ca roule!
Elle est pas belle la vie.
Plus je pense que au dela c est pas gerable!

#
Profil

kerdekel

le samedi 27 novembre 2010 à 23h27

Je trouve votre manière de compter hyper malsaine pour ma part...

#
Profil

Gin

le dimanche 28 novembre 2010 à 08h33

quand on aime on ne compte pas... ;)

moi j'ai tendance à inclure mes ex dans la liste des hommes que j'aime... du coup je suis assez au delà de 3... !

le nombre de mes relations "actives" se limite tout seul par le fait que je ne trouve pas quelqu'un d'intéressant et qui me trouve intéressante tous les jours; mais dans l'absolu je n'ai pas de limite particulière, c'est il me semble un peu le principe de ce qu'on nomme ici le polyamour, non ?!

pour la gestion du temps je n'ai pas de problème car je ne cherche pas à voir mes amoureux trop trop souvent...
et je ne divise pas mon temps par mon nombre d'amoureux : j'occupe mon temps par ma vie et je place des rendez-vous amoureux de temps en temps.

#
Profil

ericalaplage

le dimanche 28 novembre 2010 à 09h47

Une, c'est le maximum, après ça ne devient plus gérable... Ah zut, si je pense mon nombre d'amoureuses en fonction de ce que je crois pouvoir gérer, je vais devoir abandonner toute nouvelle relation, je ne peux plus être polyamoureux... C'est donc ça la différence entre un polyamoureux et un monogame, les polyamoureux sont des personnes mieux organisées! :)

#

(compte clôturé)

le dimanche 28 novembre 2010 à 13h41

Bizarre de vouloir modéliser le pluriamour. Est-ce qu'on se demande "combien d'amis puis-je avoir?" Non, on rencontre des gens, la relation se crée ou non, s'approfondit, on se voit beaucoup au début, puis ça s'équilibre tout seul parce que chacun a plein d'occupations, mais on reste attentif à ses amis, on prend des nouvelles et on est super heureux de se retrouver, même si ce n'est pas toutes les semaines, et on est super heureux de se dire "cet ami, je le connais depuis la fac". Eh bien, pour les amours plurielles- enfin, les miennes- c'est exactement pareil, avec le désir et le sexe en plus, qui ont aussi une fréquence variavble sujivant le moment de la relation, l'humeur, l'âge, etc. Mais rien de ceci ne se programme, c'est la vie qui fait-...

#
Profil

titane

le lundi 29 novembre 2010 à 11h46

c'est aussi pour cela que je parle volontier d'amitiés amoureuses ! :-)

#
Profil

Gin

le lundi 29 novembre 2010 à 23h09

c'est vrai que c'est pas mal comme expression "amitiés amoureuses"

je devrais la garder à côté de "histoires d'aimer"

#
Profil

titane

le mardi 30 novembre 2010 à 11h35

on se fait de beaux cadeaux les uns les autres non?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion