Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

[Outil] Les cinq grandes dynamiques relationnelles (d'après Jacques Salomé)

Engagement
#
Profil

artichaut

le vendredi 27 novembre 2020 à 13h05

Dans son livre Pour ne plus vivre sur la planète taire (Albin Michel 1997-2004), Jacques Salomé propose (p 233-234) une liste de cinq grandes dynamiques relationnelles.

Les cinq grandes dynamiques relationnelles
« Dis- moi ce que tu retiens
je ne te dirais pas ce que tu es,
mais je saurais comment tu souffres. »

1. L'éponge
2. Le filtre
3. L'entonnoir
4. Le tamis
5. L'alambic


______________
Voir aussi le fil qui recense les outils pour relations non-normées.

#
Profil

artichaut

le vendredi 27 novembre 2020 à 13h05

Les voici décrites en détail :


Ces cinq grandes dynamiques relationnelles auxquelles nous sommes confronté et que nous proposons implicitement à autrui, nous les pratiquons ou nous les rencontrons au quotidien.

1. L'éponge
Celui/Celle qui absorbe tout dans un amalgame confusionnel, depuis les malheurs, catastrophes, épidémies, souffrances individuelles et collectives jusqu'aux bonheurs petits et grands !
Mais, comme quand l'eau potable est mélangée avec de l'eau de vidange… rien n'est bon à la sortie du tuyau ! À la longue, le monde des éponges devient grisâtre ou a irrémédiablement mauvais goût.

2. Le filtre
Celui/Celle qui retiens surtout le mauvais, en laissant passer le bon sans rien en garder, sans même le voir ! Vivre avec un·e « filtre » est très décourageant, épuisant. Vous avez le sentiment d'être vraiment nul·le dans tous les domaines. Quoique vous proposiez le/la filtre ne semble garder que le négatif. Fuyez !

3. L'entonnoir
Simple et direct comme un entonnoir, celui-là/cellelà ne garde rien. Il/Elle laisse tout passer, le bon et le mauvais. Il/Elle traverse la vie en état de manque permanent ou totalement anesthésié.
Ce n'est pas vous, bien sûr… c'est l'autre.

4. Le tamis
Celui-ci/Celle-ci sait garder le bon et laisser passer le mauvais. Il/Elle trouve son compte à capter les rires, les douceurs, le positif, les possibles de l'existence. Il/Elle ne s'encombre pas de déchets, laisse la pollution à l'extérieur de la relation. C'est bon, de vivre avec un·e tamis !
Si il/elle y ajoute de l'humour, de la fantaisie, de la capacité à dédramatiser… c'est encore meilleur !

5. L'alambic
Celui-là/Celle-là sait métamorphoser, transmuter une situation, un échange, une expression ou un simple mot et en extraire l'essentiel, pour en retenir le bon, le lumineux ou l'essence.
Il/Elle sucite de mystérieuses résonances, il/elle ouvre à des émerveillements et à des étonnement dont la trace nous prolonge bien au delà de nous-même.


Il n'y a pas de modèle sur la façon de se comporter face à l'une ou l'autre de ces dynamiques. Il y a à les répérer et à ne pas se laisser enfermer dedans.

Savez-vous avec qui vous travaillez ?
Savez-vous avec qui vous vivez ?
Savez-vous avec qui vous vous engagez ?
Savez-vous aussi ce que vous proposez à l'autre ?

#
Profil

Caoline

le vendredi 27 novembre 2020 à 19h45

Dans le tamis il me semble qu'il y a une erreur vu la suite je pense que c'est "laisser passer le mauvais et garder le bon"

Intéressant en tout cas, merci du partage.

#
Profil

Caoline

le vendredi 27 novembre 2020 à 19h48

Et j'ajouterai qu'il me semble qu'on est pas toujours dans la même dynamique.
Il me semble que je suis trop souvent éponge dans mes périodes sombres, mais finalement tamis avec du recul et parfois alambic.

#
Profil

artichaut

le vendredi 27 novembre 2020 à 21h02

Caoline
Dans le tamis il me semble qu'il y a une erreur vu la suite je pense que c'est "laisser passer le mauvais et garder le bon"

merci j'ai corrigé


sinon concernant Jacques Salomé je renvoie à cet autre message de @Lili-Lutine

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion