Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Polyamour pour ne pas accepter la fin d'une histoire ?

Engagement
#
Profil

pilepoil

le jeudi 01 octobre 2020 à 13h53

Hello !

j'écris sur ce forum parce que :
- le fait d'écrire m'aide à mettre de l'ordre dans les idées ;
- j'essaye de vivre le polyamour ;
- l'aide d'une communauté bienveillante aux réflexions pertinentes me semble essentielle pour faire avancer les choses.

Sauf que...
comme souvent, beaucoup de doutes, interrogations, peurs de faire mal et se blesser, grosse crainte de faire n'importe quoi.

Du coup, des avis, des conseils et surtout des retours d'expérience pourraient m'aider.

1) La situation -assez normale-

La quarantaine toute fraîche pour moi, un peu plus pour lui.
Travail dans le bio pour moi, dans l'informatique pour lui.
Un appart, un chien, des voitures ensemble.

Couple dit ouvert depuis 9 ans. Des aventures d'un soir d'une part et d'une autre. Une très bonne entente, autonomie mais entraide et soutien réciproque.

Quelques situations difficiles et d'objectifs différents, mais nous parlons, nous essayons des solutions. L'achat d'une maison qui n'a pas réussi ne facilite pas les choses (bref, ça c'est une autre histoire).

2) Pour la première fois, l'année dernière, je commence une relation avec un ami de très longue date, avec qui on s'était totalement perdus de vue.

On en parle direct avec mon compagnon. Au début, je pouvais croire que l'histoire avec mon ami c'était juste un plan cul + NRE. Mais, nous continuons à nous voir.

On continue à en parler avec mon compagnon.
Plus la relation avec mon ami s'intensifie, moins mon compagnon est serein. Il souffre de la situation. Pourtant j'essaye de lui démontrer mon amour, je fais en sorte de lui donner des petites attentions, de lui proposer des activités et d'être disponible pour lui. C'est lui qui met de la distance, qu'il n'a pas le temps à cause du boulot. En plus son moral n'est pas des meilleurs.

Moi je les aime tous les deux. De façon différente, mais oui.

3) Après plusieurs mois où il semblait possible, il me dit qu'il ne peut pas vivre le polyamour et il n'arrive pas à être polyacceptant.

Il est pour qu'on reste un couple ouvert, mais sans développer un engagement relationnel sur le longue terme avec d'autres personnes.

Je lui dit que pour moi c'est trop tard, cette relation existe et je ne veux pas l'interrompre. Il me dit, que c'est à moi de voir et de faire attention, mais il ne me demande pas de rompre.

4) Depuis, j'ai totalement perdu les papillons dans le ventre pour mon compagnon. Je ne sais pas si c'est parce que je ne peux plus véritablement partager avec lui cette aventure polyamoureuse. Sans lui cacher, je me tais souvent au sujet de l'autre relation (sur sa demande).

Après 9 ans de relation, c'est peut-être juste normal que l'amour change de forme ?
Qu'il devient plus "calme" ?

Ou ce n'est plus de l'amour ?

Cette question me taraude.

Me cache-je derrière le polyamour pour ne pas accepter la fin d'une relation ?

Pourtant, il y a encore quelques temps j'étais très convaincue de mes sentiments. C'était clair, c'était fort pour les deux.

Aujourd'hui, je ne sais plus.

La quarantaine et sa crise, des remises en questions existentielles me pèsent aussi.

Avec mon ami, nous vivons comme des ados. Cela me fait du bien, même si je ne sais pas du tout où ça amènera.

Mon compagnon étant parti pour son travail, nous n'avions pas pu parler beaucoup dernièrement. Il est essentiel que nous continuions à discuter. Mais j'aimerais bien avoir les idées un peu plus claires...

Merci pour tous vos avis

#
Profil

Sophie72

le jeudi 01 octobre 2020 à 15h32

Bonjour
Chaque situation est différente. Toi seule peut sentir si c'est la fin de ton couple. Il est possible que tu sois très déçue par la réaction de ton compagnon. Moi personnellement , chaque fois que j'ai été très déçue par le mien, il me semblait moins l'aimer mais en fait, c'est juste qu'à chaque grosse déception, je devais faire le deuil de ce que j'avais idéalisé. Une fois le deuil fait, j'ai su voir les qualités réelles et vibrer à nouveau. Le deuxième point c'est que tu ne te sens pas libre d'aimer et ça ça peut devenir pesant et vous éloigner l'un de l'autre à cause de la rancœur. Enfin, un dernier point qui m'interpelle: visiblement ton deuxième amoureux fait ressurgir une part de toi laissée un peu de côté par la vie quotidienne avec ton compagnon de tous les jours. Avec ton deuxième amoureux, tu dis te sentir adolescente, ce qui signifie que tu te sens libérée des responsabilités propres à la vie d'adulte. C'est sans doute un point à creuser pour t'épanouir :)

#
Profil

pilepoil

le jeudi 01 octobre 2020 à 16h01

Merci @Sophie72 pour ta réponse !

Même si comme tu le dis, moi seule je peux savoir, ton message m'éclaire.

Comme tu le dis, il s'agit de passer outre cette déception, voir si en construisant des choses ensemble l'amour est toujours là. Si ce moment passe, si la transformation de notre relation nous convient...ton expérience me semble donc encourageante sous ce point de vue.

Oui, ça me pèse beaucoup de ne pas me sentir libre d'aimer. D'autant plus que je l'avais vraiment cru possible et pendant un an je me suis projetée dans deux relations. J'espère que le dialogue permettra d'y voir plus clair. Mais j'ai peur de lui faire mal, tout comme j'ai peur de le perdre.

Cependant, tu vises bien en disant que l'histoire avec mon ami soulève une insatisfaction vis à vis de mes choix de vie au quotidien.
Mais ce n'est plus un problème d'amour, c'est par rapport à ma vie que je n'arrive pas à être au clair.

Pourtant les deux des fois sont étrangement liés.

Je continue à creuser des pistes...

Ps. Je n'ai pas trouvé de fil "Présentation" sur le forum, s'il y en a un je veux bien aller me présenter...

Merci

#
Profil

bonheur

le jeudi 01 octobre 2020 à 16h03

Bonjour @pilepoil,

Je ne reviens pas sur les propos de @Sophie72, dont je partage complètement l'analyse.

L'amour a ceci que l'entrave est un frein, voir contribue à une extinction. Choisir l'amour au détriment de l'amour est à mes yeux la pire des injustices. C'est ce qui m'a amené à devenir polyaffective.

Peut-être que cette transformation en adolescente est justement à la base de la gène de ton compagnon ? Le hic, avec les hommes -et les femmes aussi ?- c'est la comparaison. L'un te met dans un état inhabituel et pas l'autre. C'est une suggestion, pas une affirmation. L'amour en cette version "ado" transforme la personne et ça se ressent par l'entourage.

En revanche, le manque de communication, je ne trouve pas cela génial. Toi tu te ne sais plus sur quel pied danser, et comme il n'aura plus d'informations, lui non plus. Je ne trouve pas cela sain.

C'est évidemment que mon point de vue personnel.

La clarté viendra, un jour ou l'autre.

Beau chemin.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion