Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

La confiance, condition de l'amour multiple et de tout amour, est-elle innée ??

#
Profil

ERIC_48

le dimanche 17 janvier 2010 à 17h51

C'est pas mal, c'est même bien

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 17 janvier 2010 à 17h52

Ben... j'insiste, selon le dico, lucide, c'est quelqu'un qui voit clairement les choses (on dit aussi que quelqu'un est lucide dans le sens où il dispos de sa conscience. C'est à dire qu'il n'est ni fou, ni endormi...)

Comment savoir qu'on voit clairement ? Parce qu'on a pu éprouver son analyse, opinion. C'est après, la situation qu'on se rend compte qu'on l'a été.

Avant, pour être lucide sur une situation, ce que tu peux faire, c'est te concentrer, essayer d'être ouvert d'esprit... Mais tu pourras quand même te gourrer, involontairement, malgré tes efforts. Tu n'auras pas été lucide, mais tu pourras l'être sur autre chose, une prochaine fois.

#
Profil

titane

le dimanche 17 janvier 2010 à 18h16

ça ne marche pas... si on ne sait que l'on voit clairement seulement à la fin, alors en fait on ne voit rien avant... la vision c'est voir ce qu'il y a devant soi par derrière !

appelle ça comme tu veux... de la concentration

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

titane

le dimanche 17 janvier 2010 à 18h21

"quelqu'un qui voit clairement les choses (on dit aussi que quelqu'un est lucide dans le sens où il dispos de sa conscience. C'est à dire qu'il n'est ni fou, ni endormi...) "... cela vient renforcer pas mal de mes intuitions en effet...

En amour on a intérêt à rester lucide: voir clairement ce que l'on ressent au delà de nos peurs, de notre possessivité, de notre jalousie.... rester conscient de soi (et de ses difficultés et propres contraintes)... ni fou d'amour, ni endormi par les habitudes, croyances pratiques ou les "preuves" faciles?

Merci

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 17 janvier 2010 à 21h01

titane
ça ne marche pas... si on ne sait que l'on voit clairement seulement à la fin, alors en fait on ne voit rien avant... la vision c'est voir ce qu'il y a devant soi par derrière !

La vision, oui. Mais la lucidité, c'est non seulement voir, mais bien voir, être conscient. Etre capable de bien voir et comprendre ce qui n'est pas encore arrivé, c'est de l'extralucidité, carrément.

titane

En amour on a intérêt à rester lucide: voir clairement ce que l'on ressent au delà de nos peurs, de notre possessivité, de notre jalousie.... rester conscient de soi (et de ses difficultés et propres contraintes)... ni fou d'amour, ni endormi par les habitudes, croyances pratiques ou les "preuves" faciles?

Merci

Ni par sa confiance, hein :-)

Là, je répond en sortant un peu de notre débat...
Je suis persuadé - mais ça c'est vraiment une lecture personnelle - que l'amour est une illusion autoprojetée, plus ou moins volontairement.
Un peu parce que les qualités les plus importantes pour moi ne me rendent pas forcément amoureux de la personne qui les possède, quand en me rendant bien compte de ce qui m'arrive, je m'éprends de personnes à qui ces qualités manquent, ou qui ont des défauts qui me gênent.

Et puis, il y a ces histoires dont l'un des acteurs se réveille après des années, en se demandant ce qu'il fait là...

J'aimerai parfois rester lucide, mais malgré tout ce que je peux mettre de bonne volonté, d'attention, parfois je ne le peux pas.
Parfois je ne veux pas être lucide, j'aimerai tomber sous le charme, et ça marche pas du tout.
VDM...

#

(compte clôturé)

le dimanche 17 janvier 2010 à 21h08

Siestacorta
[...]

Je suis persuadé - mais ça c'est vraiment une lecture personnelle - que l'amour est une illusion autoprojetée, plus ou moins volontairement.

Un peu parce que les qualités les plus importantes pour moi ne me rendent pas forcément amoureux de la personne qui les possède, quand en me rendant bien compte de ce qui m'arrive, je m'éprends de personnes à qui ces qualités manquent, ou qui ont des défauts qui me gênent.
[...]

Parfois je ne veux pas être lucide, j'aimerai tomber sous le charme, et ça marche pas du tout.

VDM...

VDM, oui, hu hu.

Pour continuer à sortir du débat, concernant tout ça : www.imago-therapie.com/

Peut-être pas si hors-sujet que ça, finalement.

#
Profil

titane

le dimanche 17 janvier 2010 à 21h12

tu parles peut-être d'une des premières phases de l'amour, sans en être vraiment... cet amour-passion, cet égoPisme à deux (comme disait Mme se Stael) ou chacun projète sur l'autre toutes les qualités (ou perversions) qui l'allument et qui ne cesse de rechercher cette projection pour se faire plaisir... cette illusion de l'amour par ce "manque" que l'on cherche à tous prix à combler... beaucoup de pilisophes ont déblatéré sur cette passion qui les a fait travvaileer du slip et a pollué leurs réflexions pilosophiques... c'est souvent là qu'ils se sont sentis 'trop humains' et n'ont pas aimé !! De Socrates à Schopenhauer...

L'amour multiple ou le (comment j'ai lu déjà) serial-monogamie peut souvent apparaître un tel exercice de surf sur cette passion, avec la trouille au ventre d'oublier de partir assez tot et de se réveiller un matin avec une "princesse" ou "prince" qui ne ressemble plus à la projection tant désirée !... violà ce que les monogames ne cesseront de reprocher aux amoureux pluriels... avec raison si on s'arrête là...

Voilà aussi un cas où certains pourraient avoir peur de leur lucidité... manque de confiance en soi ?

#
Profil

titane

le dimanche 17 janvier 2010 à 21h13

amour-passion... ou amour-plaisir.. amour-fun... que je ne dénigre pas... car il fait aussi partie des plaisirs de l'amour... mais cela peut rester juste un plaisir

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 17 janvier 2010 à 21h35

C'est l'idée, sauf que je ne considère pas qu'il ait un seul "vrai" amour...
Et, perso, perso, perso, je ne vois pas de forme d'amour qui ne se nourrisse pas d'un peu ou de beaucoup d'illusion.

Je ne crois pas manquer de confiance en moi, là-dessus.
Au contraire, j'estime que je peux faire de bons choix malgré la présence d'illusion dans l'équation. Je suis limite mégalo !

#
Profil

titane

le dimanche 17 janvier 2010 à 21h45

je n'oserai jamais parler de "vrai" amour !! ce n'est vraiment pas mon genre !! bien au contraire... j'essaye de parler de l'amour tout court et c'est "tout"...

Je crois que l'on peut aimer sans illusion... des désirs, des rêves... mais pas forcément des illusions... avec le temps dans une relation, les illusions s'évaporent ou éclatent comme des bulles sans rien enlever au contraire... on voit plus "nettement"... tiens, tiens...

#
Profil

titane

le dimanche 17 janvier 2010 à 21h57

"Les couples apprennent à se sentir en sécurité et à apprivoiser leur réactivité, pour reconnaître et réparer les blessures du passé, en utilisant la frustration et l'incompatibilité comme une opportunité de croissance personnelle et commune." (La Thérapie Relationnelle Imago)...

ben voilà... libérer sa confiance dans une progressivité... merci Clem !

#
Profil

titane

le dimanche 17 janvier 2010 à 22h00

ben au boulot !

D’abord accumuler des expériences, progressivement, avec réalisme et lucidité… attention à l’habitude ! au train-train ! Il s’agit de s’impliquer activement et sincèrement dans notre façon d’aimer et d’être aimé(e). S’observer sans se juger… observer l’autre sans juger…

Evaluer ses expériences, non pas forcément que dans les résultats (plaisirs et bonheur) mais surtout dans le processus (mon attitude, mon ressenti et son évolution : moins jaloux, moins possessif, moins craintif ?)

L’innovation volontaire en sortant des sentiers battus, du confort… prendre un peu de distance pendant un temps… ne pas exiger ou attendre de nouvelles de son aimé(e) ou de « preuves d’amour » pour voir ce que l’on peut ressentir sans se crisper sur les sensations mais sur leur progression…

Prendre des « risques calculés ».. se jeter à l’eau mais près du bord… surtout en être conscient et lucide afin de ne pas blâmer la vie ou les autres de nos difficultés ou souffrances… graduer la difficulté. Je suis jaloux alors je vais y aller doucement… situation par situation… éviter toute situation difficile, puis accepter une situation potentiellement difficile mais ne pas à observer toute excuses pour douter… y revenir et cette fois sans même chercher à savoir ce qui pourrait se passer… laisser faire sans trop y penser… imaginer ce qui pourrait se passer sans forcément y faire attention… accepter ce qui pourrait se passer en imaginant que cela ne changera rien… etc.

Et surtout, réfléchir sur ses expériences de la façon la plus douce et la plus neutre possible… sans se juger ni juger l’autre… éviter le ressentiment et la culpabilité… pas facile…

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

ERIC_48

le lundi 18 janvier 2010 à 21h48

Ben vous avez la santé, tous les deux, moi je décroche

#

(compte clôturé)

le jeudi 21 janvier 2010 à 22h20

Moi aussi.

#

(compte clôturé)

le jeudi 21 janvier 2010 à 22h43

A peine.

#
Profil

ERIC_48

le jeudi 21 janvier 2010 à 22h50

Mais ou est donc Titane ?

#

(compte clôturé)

le jeudi 21 janvier 2010 à 22h51

Il soigne son extinction de voix. ^^

#

(compte clôturé)

le dimanche 24 janvier 2010 à 01h33

C'est pas une femme ??!!!

#
Profil

Junon

le dimanche 24 janvier 2010 à 01h44

Non :-)

#

(compte clôturé)

le dimanche 24 janvier 2010 à 01h46

Tiens, qu'est-ce qui te faisait penser qu'il était une femme, insognare?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion