Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

En aimer 2 et faire des choix

Engagement
#
Profil

amstramgram

le mardi 10 décembre 2013 à 10h24

Bonjour a tous

Cela fait un peu plus de 2 ans que je suis avec Marie, une jeune femme formidable. "A l'ancienne", avec des principes comme on en fait plus. Le genre de femmes en qui vous pouvez avoir entierement confiance. Je sais qu'elle m'aime enormement, peut etre trop. Je tiens a preciser que l'on a 24 ans, mais on nous a toujours donner beaucoup plus, visiblement nous sommes mature pour notre age. Durant 2 ans, de l'amour, des crises, pas mal même, mais surtout de l'amour. Sauf qu'au bout de ces 2 ans, on était vraiment "essoufler" ...
J'ai commencer un nouveau boulot cet ete, et j'ai eu le droit a 2 fois 1 semaine de formation debut octobre et debut novembre en province loin de chez moi. Et la c'est le drame. J'y ai rencontrer alexandra, jeune maman celibataire de 23 ans, coup de coeur (limite coup de foudre) immediat. J'ai mis ca sur le compte de la nouvelle relation, le cote foufou que ca peut avoir au debut. Sauf que ... Sauf qu'entre les 2 semaines de formation nous nous sommes vus tout les weekends (elle habite a 350 kms de chez moi), et on filait vraiment le parfait amour. Même toutes les choses bizarres qu'elle pouvait faire (cacher son tel, incoherence entre ce qu'elle disait faire et ce qu'elle faisait la semaine ...) Ne me refroidissait pas. Sa fille d'un an m avait immediatement adopter. Sauf que Marie, en attendant, souffrait le martyr en ne comprenant pas la situation (je ne lui ai rien dit). Je sais tres bien qu'elle a deviner, sans me le dire, a passer cette epreuve, m a dit d'arreter les sms et autres appels caches, les absences. C'est veritablement une fille en or, toute ma famille l'adore, elle est simplement genial, belle intelligente ... Alors j'ai couper les ponts avec alexandra. Mais depuis, ne se passe pas un jour sans que je pense a elle. C'est tres dur a vivre. Elle me manque enormement, ma copine moins, pourtant on ne se voit pas de la semaine depuis 2 semaines maintenant et pour 4 mois (nouveau job pour elle).
Eh beh ... Bon courage aux lecteurs ...

#
Profil

ipsos

le mardi 10 décembre 2013 à 11h16

Bonjour,

Peut-être première lectrice... Alors déjà je passais par là et je te souhaite la bienvenu.
Ce que tu racontes est le lot de tous les êtres humain, notammnt ceux qui viennet sur ce site. Surtout à 24 ans.... Réfléchis d'abord "au bout de ces 2 ans, on était vraiment "essoufler" ...". Découvres le site et essaye de ressentir si tu es dans la situation de polyamoureux, que tu les aimes toutes les deux avec leurs différences, chacune pour elle et a sa manière. Si c'est ta nature. Si tu veux vivre deux histoires. Et après prépares toi à aborder la question avec elles... Bien sur c'est pas gagner. Je te souhaite de bonnes réflexions et du bonheur.

Iposos

#

(compte clôturé)

le mardi 10 décembre 2013 à 12h01

Et oui ! bienvenu sur ce site et également dans la réalité de la vie relationnelle entre humains.

Une séparation concrète n'entraine pas nécessairement que l'on oubli l'autre. Sinon, ce serait trop facile (humour). Tu te confrontes à une nouveauté que tu n'imaginais pas. Aimer une personne n'implique pas que l'on ne puisse plus aimer. Ouaip ! C'est tout bête comme résonnement et c'est bien que tu l'es compris.

Comment gérer ? Tout d'abord se rendre compte de cette réalité (tu en es là) puis l'accepter et l'assumer intérieurement... ou pas. Si tu l'assume, il te reste à le vivre. Trois options à mes yeux : vivre cela intérieurement (ce que je pense tu fais actuellement) ; vivre cela de manière cachée (adultère) ; vivre cela ouvertement (polyamour). C'est un bref résumé. Je pense que de toute façon, aucune option ne sera facile. Vivre intérieurement implique une insatisfaction et une dévalorisation de soi. La cachoterie implique des mensonges et des non-dits qui rongent l'individu. Le polyamour, pour être bien vécu, demande un énorme travail de compréhension de soi, de compréhension des autres, de faire face à la jalousie, la culpabilité, à se détacher de ce que l'on a appris afin de se reconstruire plus librement et cela tout en faisant accepter sa nouvelle vision des relations affectives (et sexuelles si c'est le cas) d'abord à tes partenaires puis au reste du monde.

L'amour, ce sentiment beau et naturel... est un havre de complications à gérer si l'on veut pouvoir le vivre sainement et sereinement. La plupart des poly assumés ont réalisé tout ce travail. donc, si tu veux t'engager sur ce chemin, es-tu prêt à te remonter les manches ? es-tu prêt à te déconstruire pour te reconstruire ? es-tu prêt... ?

#
Profil

Siestacorta

le mardi 10 décembre 2013 à 14h19

(heu, ce sont les vrais noms ? non parce que je te conseille d'être prudent, si tu as caché ou étais amené à cacher de nouveau... Laisser traîner des indices précis, et laisser découvrir la réalité par les tiers peut être une façon inconsciente de faire avancer la situation, en disant "bon je pouvais pas me taire complètement, si c'est découvert avec le "hasard", en laissant la possibiltié que d'autres fouilent dans mes poches ou dans l'historique de mon navigateur, ben tant pis, voilà, à l'autre de voir ce qu'il veut, je sais pas mentir c'est plutôt bien non ?".
Or, non, c'est pas à l'autre de devoir réfléchir à notre place quand on se met dans une situation adultère.)

Dans ce que tu dis, ce qui semble assez clair, c'est que tu ne souhaites pas quitter l'une et que tu es attaché à l'autre.

- l'attachement à la première est marqué par "fille en or", des qualités morales... Ca la survalorise en mettant ton propre comportement au négatif (je suis un salaud qui cache des trucs, c'est pas bien mais je suis impuissant à agir autrement). Disons que la culpabilité se comprend, mais en regardant ta compagne uniquement sous l'angle de "la fille bien, pure", tu t'immobilises, tu crées une vision de la situation où tu t'obliges à mentir parce qu'elle serait trop bien et toi trop mauvais. Accepter de vous voir de cette manière, ça consolide une justification du mensonge.
Je ne te dis évidemment pas que mentir est une bonne chose, mais simplement que penser en terme de bien/mal, bonne/ méchant, va pas forcément t'aider à décider ce que tu veux.

- tu parles de "crises". Certes, ça arrive à tout le monde, mais tout le monde n'en arrive pas à un "essoufflement".
J'en remet une couche sur "la fille en or" : je crois sentir (je me trompe peut-être et faut pas du tout hésiter à me détromper, on tâtonne) un truc non-dit dans votre "projet" commun, sur le ce paradoxe entre "pourquoi ça va pas avec une fille en or". Vous êtes relativement jeunes, ya rien qui urge, mais qu'est-ce que tu imagines avec elle pour la suite ? Sans faire de projets précis, juste ce que tu aimerais, dans un monde idéal.
Est-ce que, pardonne-moi d'être brut, tu n'as pas fait durer cette relation avec quelqu'un que tu "dois" aimer parce qu'elle est géniale, à qui tu es attaché parce qu'il y a du bon dans la relation, mais pour qui ton ressenti n'est pas investi d'un sentiment moins rationnel qu'il " FAUT aimer quelqu'un de bien", ressemblant plus au sentiment que tu as actuellement pour l'amante plus récente ?

- les bizarreries de l'autre, même si c'est pas grave, comment les prends-tu ? si elle-même était dans une situation double, qu'est-ce que tu ferais ?

- est-il plausible que ta première compagne accepte une relation polyamoureuse, mais soit au fond plus gênée par le mensonge que par le changement de la relation ?

- si ta première compagne faisait une rencontre mais voulait que tu restes, comment le prendrais-tu ? Est-ce que tu peux penser et envisager la non-exclusivité affichée ?

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#

malou44 (invité)

le lundi 02 novembre 2015 à 13h57

Coucou!Moi je suis super chamboulée , il y a trois semaines j'ai eu un coup de foudre pr un jeune homme de 21 ans (moi 28) on a juste échangé nos numeros , et voila que 3 jours plus tard je tombe sur un gas qui me plait ,on s'est mis en couple et on ce voit tout le temps ,mais j'ai qd même rencontrer l'autre a une soirée et il me fait trop bavé d'autant que je lui plait beaucoup aussi! je ne lui est pas caché que j’étais en couple depuis peut de temps, il m'a juste dit de le rappeler si ça ce finissait! et donc si je suis ici maintenant c'est que j'ai très envie d'essayer de vivre un trucs avec ces deux gas en même temps....raaa c'est la premiére fois que je me rend compte que je pense autant a deux personnes en même temps! je sais pas quoi faire , leurs en parler peut être mais j'ai vraiment la trouille de leurs réactions! si je les perds tout les deux je serais bien avancée!voilou après je n'ai jamais été jalouse dans mes relations (ce qui n'empêche pas d'étre fusionnel au contraire!)et si ils me disaient allais voir ailleurs je serai presque rassurée!je crois que je préfère construire des relations amicales plutôt qu'amoureuse , le partage m'est plus vitale que le sex ou la tendresse qui sont dans ma tête plus secondaire....comment faire quand on est si différente??ps: je n'ai jamais vécu de relation polyamoureuse mais là c'est vraiment chaud pour mon petit cœur!

#
Profil

Lagentda

le lundi 02 novembre 2015 à 23h58

Bienvenue, amstramgram. Bienvenue Malou.

Vos sujets, avec leurs particularités propres, sont assez similaires, et assez similaires de plein d'autres expériences de vie. Il s'agit de se demander comment agir quand tout d'un coup des sentiments forts pour une tierce personne viennent chambouler une situation "classique" de couple avec une première personne. Et, dans votre cas, vous êtes assez jeunes, et le ton des messages est très demandeur d'une solution là tout de suite.Ce n'est pas aisé, malgré toute la sympathie ("souffrir avec") qu'on a pour vous. On aime tous aimer.
En fait, tout d'abord ce qu'il faut analyser, c'est qu'est-ce qu'on sous-entend par situation "classique" de couple avec une première personne. C'est loin d'être une notion évidente, une fois qu'on déconstruit la norme. Siestacorta a donné de bons questionnements à amstramgram, sur les termes "crises" "essoufflement", "projet"... Je ne vais pas y revenir. Il faut y réfléchir.
Pour Malou, il faudrait voir ce qu'elle entend, et ce qui est sous-entendu dans le "on s'est mis en couple"...Car, finalement, il faut aller au-delà de "-tu veux bien sortir avec moi ? - Oui !", adolescent, et essayer de chercher quelles sont les premières règles, les règles tacites, les règles en discussion de votre mise en couple.

Bref, comme souvent, le maître mot est la communication (avec soi même, avec la première personne et la tierce personne, qui on le voit bien, dans le cas de malou, ne sont pas forcément un ordre chronologique)...
Continuons à discuter.

#
Profil

LuLutine

le mardi 03 novembre 2015 à 22h40

Lagentda
Bienvenue, amstramgram.

Il a posté y a deux ans quand même :)

Pour Malou44 : peux-tu essayer d'écrire plus lisiblement, en faisant des paragraphes, en sautant des lignes et en essayant d'écrire dans un français plus correct ?
Cela rendrait tes éventuels prochains messages plus lisibles...merci !

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion