Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Acceptation polyamour : une marche arrière à gérer

Engagement
#
Profil

reveuse

le dimanche 04 octobre 2015 à 18h59

Bonjour à tout.e.s

Je suis en couple depuis peu de temps avec un homme G. que je connais depuis près de 10 ans.
Il me connais bien (nous avons même déjà vécu ensemble 1 an) et m'a déjà vu en couple, mono ou non, sérieuse ou volage... mais depuis quelques jours, il fait marche arrière sur mon côté poly...

Contexte : j'étais depuis trois ans dans une relation de concubinage poly où mon ex amoureux A. n'acceptais pas vraiment le poly (il me trompais/mentais, c'est arrangé pour détruire mes autres relations - et j'ai laissé faire :-( - et notre relation était devenue toxique) Lorsque ma dernière relation non principale s'est terminée cet été, j'ai rompu pour de vrai (mon cœur était déjà parti depuis un moment mais bon) Et je me suis autorisée à tomber amoureuse de G. avec qui je passais des vacances Relation sincère et saine s'il en est, tout le monde pense depuis des années que l'on a déjà eu des aventures ensemble (ce n'est pas le cas), NRE, petit nuage rose, tout ça. Nous abordons très vite le sujet du poly amour, il me dit "ok, je ne vois rien de problématique même si moi même je ne l'ai jamais envisagé, let's go"

G. ayant prévu de déménager et de changer de boulot depuis un moment, a choisi de franchir les 700km qui nous séparent pour venir s'installer pas très loin de chez moi dans quelques semaines/mois. Moi, je suis très touchée par ce geste, je le préviens qu'il faut quand même faire attention, notre relation est fraîche...

il me dit être convaincu. on reparle poly amour, avec des amis poly pratiquants.. Il participe à la conversation d'un air curieux et sympathisant... on parle de nos façon de gérer plusieurs histoires etc...

MAIS, depuis quelques jours, changement de refrain

Je lui parle du café poly il y a 3 jours : ça ne l'intéresse pas. soit
et aujourd'hui on discute (par chat, distance oblige) de nos peurs : le poly amour lui fait peur. ok
je réinterroge : je comprends que ça lui fasse peur (la monogamie me fait peur...)
on en arrive à cette fin de discussion (sujet : ma monogamie de fait, choisie)

Moi : "je peux faire ça [être monogame par choix] sans me sentir contrainte si je sens que tu fais de ton côté des efforts pour m'accepter vraiment. je fais un pas, tu fais un pas, on avance quoi"

Lui "Et tu m'acceptes vraiment si je te dis que je quitte tout ce que j'ai ici pour être avec toi et pas toi et tes satellites? J'ai l'impression d’être le vieux con réac étroit d'esprit dans l'histoire et ça me plait pas. Je comprend que tu sois poly mais avec moi ça pourrait être différent ?"

s'en suis une longue tirade de moi sur mon engagement, mon amour pour lui, que je sais que c'est un geste énorme ce qu'il fait mais que je ne peux pas m'engager sur une monogamie de principe...

lui "Je t'impose pas la monogamie. Mais j'aimerais que tu le sois. Et jte garanti rien concernant ma réaction. Mais on va faire plein de choses ensemble t'auras plus le temps ;-)"

je ne sais plus quoi répondre, à part, on en discute, on échange, on se documente, on verra bien...

je suis un peu perdue, j'ai l'impression d'être retombée dans le classique : jte dis que j'accepte, je comprend mais juste assez longtemps pour s'entendre dire "jsuis autant parfait que possible pour toi pour pas que tu rencontres quelqu'un d'autre", et la peur qui va avec
"Regarde comme je suis engagé auprès de toi, tu peux pas me faire ça ! vu tout les sacrifices que je fais"

Je vois bien qu'il panique. Help !

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

bonheur

le dimanche 04 octobre 2015 à 20h20

Un mono qui est en relation avec une poly, je vis cela au quotidien... Par contre, le débat, si je comprends porte plus sur la notion du fait que lui fait des efforts et se sacrifie mais que toi tu ne fais rien en retour.

Perso, j'aurai peur que ça me revienne en pleine figure tôt ou tard. On ne fait pas ce genre de choix et de démarches par esprit de sacrifice, sinon la rancoeur s'installe avant même de commencer. Aussi, ce qui me choque, c'est cette notion de dire que l'on est parfait ("aussi parfait que possible pour toi"). Le parfait existe-t-il ? Qui peut se dire parfait ? En quoi le fait qu'il soit parfait t'empêchera de ressentir encore de l'amour pour autrui ?

Ou alors il panique, et ça peut se comprendre, ou alors il s'invente des illusions. Personne ne change radicalement, même par amour. Je crois qu'il te demande l'impossible.

Sans me mêler de ce qui ne me regarde pas, remettre à plus tard serait peut être pertinent... et surtout qu'il agisse pour lui, et non par sacrifice.

C'est mon opinion au regard des faibles éléments (le hic c'est que je ne suis ni dans vos têtes, ni dans vos coeurs) dont j'ai connaissance.

#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le dimanche 04 octobre 2015 à 23h04

Ma première réaction pour ma part c'est que c'est le genre de discussion qu'il vaut vraiment mieux avoir en vrai, ou alors en Skype, ou alors par mail, de façon plus longue plutôt qu'en tchat. Très difficile en tchat de déterminer ce qui est sérieux, ce qui ne l'est pas, on a tendance à supposer une intonation dans la manière d'écrire comme si on parlait, etc. Bref, première chose à faire, prendre le temps d'en parler dans de meilleures conditions.
Ensuite, oui, considérer ce qu'il dit, le prendre au sérieux, mais sans pour autant nécessairement l'accepter, en lui pointant par exemple en quoi son attitude de rivalité (la notion qu'il va être si génial que tu n'auras plus envie de faire quoique ce soit avec quelqu'un d'autre) n'est pas pertinente (les gens sont différents, tu peux aimer faire un truc avec lui, autre chose - que lui-même n'aime peut-être pas - avec un autre, etc.). Parler aussi de cette notion de sacrifice et tout ce qu'il peut y avoir de problématique derrière. Si il est prêt à la discussion aucune raison de la refuser...

#
Profil

LuLutine

le dimanche 04 octobre 2015 à 23h35

Je plussoie ce qui a été dit plus haut...

Il ne doit pas déménager "pour toi", il doit le faire pour lui, parce que ça lui convient.
Au-delà de l'éventualité que vous soyiez/restiez en relation amoureuse !

Cette phrase en particulier m'inquiète beaucoup sur les espoirs (voire attentes) qu'il peut avoir et qui risquent fort d'être déçu(e)s !

Je comprend que tu sois poly mais avec moi ça pourrait être différent ?

#
Profil

reveuse

le lundi 05 octobre 2015 à 00h09

Je me rend compte que je n'ai pas été très claire sur un point : ce qui n'est pas en italique n'est pas directement cité, c'est mon ressenti (" j'ai l'impression d'être retombée dans le classique... blabla") parce que je l'ai vécu comme ça avec une autre personne, c'est vraiment ma crainte perso. il n'a jamais utilisé le terme sacrifice, c'est la peur que j'ai moi, d'être culpabilisée et utilisée comme prétexte ... ça me viens surement de ma précédente relation.

Pour le reste oui ça m'inquiète un peu, les attentes ou espoirs déçus... comme la rivalité.
Bon il est un peu plus détendu, moins sur la défensive après un footing.

Il a compris le concept de compersion.

Il a compris que les arguments rivalité et homme parfait ne sont pas recevables (pas plus de raison en couple poly que mono)

J'ai compris que c'est vraiment le concept de polyamour qui lui fait peur, ça le bloque. pas le déménagement etc...

J'attends de lui qu'il essaie de comprendre et de m'exprimer pourquoi ça le bloque et j'écouterais sans intervenir ni commenter (pas toujours facile...).

ce qui me rend perplexe c'est le revirement, il y a 2 mois il était tout d'accord...

#
Profil

Nurja

le lundi 05 octobre 2015 à 06h59

reveuse
ce qui me rend perplexe c'est le revirement, il y a 2 mois il était tout d'accord...

J'ai été en relation avec un homme pour qui le polyamour était totalement OK avant que ne commence la relation et cela a été de moins en moins le cas au fur et à mesure que la relation se construisait, s'approfondissait.
J'ai compris (après) que, pour une relation "pas sérieuse", il était OK, mais à partir de quand il s'est rendu compte que la relation était sérieuse, qu'il y avait engagement, sentiments, etc. cela ne lui convenait pas.
Il suit peu être un cheminement similaire.

lui
Mais on va faire plein de choses ensemble t'auras plus le temps ;-)"

C'est le genre de phrase qui me ferait très peur. Parce que je veux garder du temps aussi pour moi, parce qu'une relation fusionnelle ne me convient pas.

Ce que j'écris ne sont évidemment que des éléments de réflexion.

#
Profil

bonheur

le lundi 05 octobre 2015 à 09h36

Je crois, si je peux me permettre, c'est indiquer qu'il y a ce que l'on comprend, ce que l'on peut accepter, et ce que l'on peut vivre (au sens viscéral du terme)... et contre ce dernier point, même avec un compréhension et même avec une volonté d'accepter, si c'est pas viable, c'est pas viable. Le hic, c'est qu'il n'y a qu'en situation que l'on peut savoir ce qui est viable ou non.

Oui, on peut formuler ici uniquement des éléments de réflexion. De toute façon, nous ne sommes pas en lui.

Par contre, qu'il prenne ces décisions pour lui et non pour toi, ça je crois qu'il faut absolument t'en assurer.

#

(compte clôturé)

le lundi 05 octobre 2015 à 11h36

Bonjour reveuse,
Ton histoire me fait penser à la fable d’Aristophane dans le banquet.
En gros c’est l’idée devenue mythique de l’aspiration à retrouver sa moitié perdue: la fusion et le retour à l’unité. Platon la mentionnait , je crois, pour se moquer, Hollywood en a fait une industrie premier degré.
Ton ami semble être dans ce trip là: il t’apportera tout, pas de besoin d’un tiers dans cette logique puisque tu seras comblée…
Et comme il n’y a pas de bon mythe sans sacrifice, Il y a une dimension sacrificielle, en plus; puisque c’est lui qui quitte tout pour te retrouver (sa moitié), il attend (implicitement) que tu admettes la splendeur héroïque de sa décision en renonçant à tes “errements polyamoureux”.
Je pense qu'au stade ou vous en êtes, la prudence et la clarification de votre contrat de couple (aristophanien ou poly) s'impose...

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

reveuse

le lundi 05 octobre 2015 à 16h51

Merci pour vos suggestions et conseils

je me demande quand même si c'est pas autant le fait de changer de taf, de ville que de me fréquenter avec mes "excentricités"... un ensemble global...
un peu beaucoup peut être pour une personne en une seule fois, changements complets de repères... Sortie brutale de la zone de confort. (en plus il n'a pas l'habitude d'être en couple du tout, ça doit faire 9-10 ans qu'il n'a pas eu de relation entretenue sur la durée)

j'ai l'impression que son trip homme parfait et occupation maximum sont un peu un manière de se raccrocher de manière maladroite à une envie monogamie qu'il a du mal à se justifier à lui même... des "idéaux" aristophaniens complétements inatteignables

#
Profil

bonheur

le mardi 06 octobre 2015 à 10h11

En tout cas, oui, les pertes de repères sont là. Je crois que dans un premier temps, s'il prend la décision de tout quitter, il vaudrait mieux qu'il ai son propre logement. En tout cas, c'est comme ça que je vois les choses... passer brutalement d'une vie de célibataire libre de ses mouvements à une vie à deux, surtout s'il a de nombreuses attentes, et donc créera des dépendances... :-/

#
Profil

Evavita

le mardi 06 octobre 2015 à 14h22

J'aime beaucoup les réponses que tu as sur ce fil rêveuses. Ce qui a été dit me parait juste et bien posé.

J'en rajoute une couche sur l'idée de déménagement. Je crois qu'il est effectivement important de dire que ça te ferait plaisir qu'il déménage mais que ça reste son choix. Que tu n'est pas sûre mais que tu as la sensation qu'il te demande la monogamie en échange de son déménagement et que tu ne souhaite pas que ça soit le cas. Ca permet d'éviter que ce "sacrifice" reste en sous-entendu. Sois il te dit que ce n'est pas comme ça qu'il voyait ça, soit c'était le cas mais ça permet qu'il change de paradigme.

Bon et après dire que ce n'est pas parce que une relation ne te contente pas que tu veux te laisser la liberté d'en avoir d'autres et expliciter que ces deux choses ne sont pas relié ça pourrait faire avancer le schmilblick...

#

poly belges (invité)

le mardi 06 octobre 2015 à 19h04

"Je crois qu'il est effectivement important de dire que ça te ferait plaisir qu'il déménage mais que ça reste son choix."

Pour satisfaire les deux, pourquoi ne pas couper la poire en deux? Car si lui ne déménage pas, le ferais-tu?

#
Profil

LuLutine

le jeudi 08 octobre 2015 à 16h42

reveuse
ce qui me rend perplexe c'est le revirement, il y a 2 mois il était tout d'accord...

C'est beaucoup plus courant qu'on ne le pense, et ce pour diverses raisons.
Annoncer au préalable qu'on est poly ne protège de rien, malheureusement, et surtout pas de ce genre de déconvenues.

Tigreminou
puisque c’est lui qui quitte tout pour te retrouver (sa moitié), il attend (implicitement) que tu admettes la splendeur héroïque de sa décision en renonçant à tes “errements polyamoureux”.

Et oui, et parfois l'autre maintient cet implicite même quand le/la poly a dit explicitement "je ne deviendrai pas exclusif(ve)".

C'est malheureux mais on n'est pas dans la tête des autres...en tout cas quelqu'un qui me tiendrait aujourd'hui explicitement ce genre de discours (avec moi ce sera différent, on va faire tellement de choses que tu n'auras plus le temps) je m'enfuis.

reveuse
je me demande quand même si c'est pas autant le fait de changer de taf, de ville que de me fréquenter avec mes "excentricités"... un ensemble global...
un peu beaucoup peut être pour une personne en une seule fois, changements complets de repères... Sortie brutale de la zone de confort.

Raison de plus pour ne pas le faire "pour toi" mais uniquement ou au moins principalement pour lui.

Puis, je viens de dire un peu la même chose au-dessus mais j'enfonce le clou :

Evavita
Que tu n'est pas sûre mais que tu as la sensation qu'il te demande la monogamie en échange de son déménagement et que tu ne souhaite pas que ça soit le cas. Ca permet d'éviter que ce "sacrifice" reste en sous-entendu.

Malheureusement malgré ce genre de mise au clair, tout le monde ne comprend pas toujours...
Mais c'est sûr que dans ce cas tu auras fait ce que tu auras pu !

Evavita
dire que ce n'est pas parce que une relation ne te contente pas que tu veux te laisser la liberté d'en avoir d'autres et expliciter que ces deux choses ne sont pas relié ça pourrait faire avancer le schmilblick...

Pareil, y a des gens qui comprennent pas ça, mais c'est sûr que le minimum de la part du poly c'est d'expliciter...après, y a plus rien à faire...

poly belges
[...]

Oh, salut toi ! :D

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion