Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Pourquoi peut-on chercher à faire des rencontres et pour quel type de relation ?

Bases
#
Profil

Caoline

le samedi 27 août 2022 à 22h12

Je suis quelque peu agacée par la position de Bonheur et d'autres dans le sujet /discussion/-cEK-/Faire-des-rencontresmode-d-emplo... envie de donner mon point de vue basé sur mon vécu et ma vision de ce qui peut expliquer le désaccord qui s'y exprime.
Pour certain.e.s donc, chercher à faire des rencontres, ça signifierait que ce n'est pas vraiment du polyamour !Je considère que je suis polyamoureuse depuis toujours et je vis, depuis 11 ans, d'autres relations que celle de 31 ans avec mon compagnon historique qui me semblent correspondre en tous points aux critères du polyamour au moins de mon coté.
Les 20 premières années de la relation avec mon compagnon historique, j'ai eu des sentiments amoureux pour d'autres, qui parfois étaient probablement réciproques, pour deux, j'en suis même sûre, mais je n'ai jamais vécu avec ces personnes ce que j'appelle une relation amoureuse pour diverses raisons mais une d'elle est que la personne pour qui j'avais des sentiments était en couple et que je ne voulais pas prendre le risque de faire du mal à l'autre personne du couple, puisqu'ils n'étaient pas à ma connaissance non exclusifs.
Il y a 10 ans quand l'attirance fut réciproque avec un ami, il ne parlait pas d'amour ne sachant plus définir ce mot, nous avons eu ce que je pourrai appeler une relation essentiellement écrite avec 2 rencontres avec des câlins sans sexualité sur une année. Comme j'avais rêvé de moments intimes à trois, je m'étais intéressée au libertinage. Quand cet ami a exprimé de pas oser aller plus loin dans notre relation de peur de faire du mal à mon compagnon historique, nous avons commencé à expérimenter le libertinage avec mon compagnon historique puis rapidement en partie seule. J'ai très vite compris que le one shot n'était pas pour moi du tout et que si on se revoyait,, voir même avant la première rencontre, j'avais des sentiments. Déjà pour ces rencontres là, je passais par internet car c'est la personnalité, la capacité de communication d'une personne qui m'attire, pas le physique ,donc impossible pour moi de partager ne serait-ce qu'un moment intime avec quelqu'un avec qui je n'ai pas longuement échangé auparavant Il y a eu quelques exceptions que je peux compter sur les doigts d'une main lors de moments en club.Le plus souvent, une relation sentimentale n'est pas la relation recherchée par les libertins. J'ai tout de même vécu quelques belles relations de quelques semaines/mois, ce n'était pas ce que je souhaitais mais pour se rendre compte si une relation convient ou pas de mon point de vue il faut la vivre, les échanges à distance, même long, sont parfois très loin de la réalité. J'ai vite compris que ce n'est pas dans ce milieu que je pourrais trouver quelqu'un qui partagerait mes aspirations, mais ces tentatives m'ont confirmé que je trouvais vraiment mon équilibre et que j'étais bien plus heureuse quand je vivais 2 relations, d'où mon désir de trouver quelqu'un avec qui on se corresponde vraiment pour une relation durable.

Je suis donc passée à des sites de rencontres plus classiques. Bien sûr, j'ai espéré rencontrer quelqu'un de manière plus naturelle. J'ai volontiers parlé du fait que j'étais polyamoureuse autour de moi pour, entre autre, permettre que quelqu'un de potentiellement intéressé.e sache que ce n'était pas parce que j'étais en couple que je ne pouvais pas l'être... En 11 ans, j'ai éprouvé une attirance sentimentale pour une personne rencontrée dans mon quotidien, pour qui ce n'était visiblement pas réciproque, et quelques personnes rencontrées via des discussions en ligne sans but de rencontre, mais soit la distance, soit les découvertes en se connaissant mieux, n'ont pas permis de vivre une relation amoureuse comme je souhaite les vivre pour ne pas qu'elles me fassent souffrir, à une exception près.
Pour les relations de type amimoureuses, là ce sont toutes avec des personnes que j'ai rencontré dans mes activités en présentiel, il n'y a pas les mêmes besoins de proximité, disponibilité et compatibilité que pour une relation de type couple.

Les relations romantiques que j'ai vécues, et celle que je vis depuis bientôt 3 ans, autres que ma relation historique, sont donc quasiment toutes avec des personnes rencontrées sur le net via des sites de rencontres classiques ou spécialisés. Ces relations étaient pourtant tout à fait conformes à la définition du polyamour et avec des sentiments amoureux très forts, de mon coté en tout cas. Si je n'avais pas utilisé les sites de rencontres, je pense que je serais restée une polyfrustrée quasi tout le temps.

Voilà pour ce qui est de mon point de vue sur la nécessité d'avoir eu recours à des sites de rencontre pour moi.
Pour nuancer, je peux comprendre que lorsque l'on peut se satisfaire et s'épanouir dans des relations (quasi-)exclusivement à distance, voir avec peu de rencontres en réel et/ou peu d'investissement, ce qui n'empêche pas les sentiments forts bien entendu, mais limite quand même énormément ce qui est partagé, il soit bien plus facile de trouver quelqu'un dans le quotidien, surtout lors d'échanges sur internet.
Pour des relations polys vécues en présentiel régulièrement, suffisamment intenses et avec une compatibilité suffisante pour qu'elles soient durables, ça me semble vraiment exceptionnel et donc un sacré coup de chance qui pourrait ne jamais se produire. Ce n'est déjà pas évident pour une relation mono, le côté poly augmente beaucoup la difficulté je pense, par la proportion de poly et la complexité des relations.

#
Profil

alinea7

le samedi 27 août 2022 à 22h55

Merci pour ton témoignage @Caoline. Tu crois que c'était un reproche particulier pour les polys ? J'ai eu l'impression que c'était un procès général des sites et applications de rencontre.

On a tous besoin d'amour, les sites de rencontres mettent en contact des personnes qui partagent cette quête d'amour. Je ne vois pas plus ce qu'il y a de répréhensible à aller sur ces sites pour un ou une mono célibataire que pour un ou une poly qui l'est ou pas.
Certes ça enlève la petite adrénaline qui peut naître du doute d'être dans la même ouverture à ce que la relation change de registre (est-ce qu'elle/il me drague, est-ce que je rentre dans le jeu), et ça peut paraître plus artificiel.
N'empêche que quand on cherche l'amour, ça fonctionne bien. Je ne compte plus les couples de longue durée qui se sont rencontrés de cette manière.

Est-ce que tu as eu l'impression d'essayer de te vendre sur tes profils ? Car je crois qu'on peut avoir la même démarche d'authenticité sur un profil virtuel que dans la vraie vie. Tout comme il peut y avoir la même démarche de se vendre dans la séduction IRL.

#
Profil

Neels

le samedi 27 août 2022 à 23h05

Effectivement Caoline, il est parfois triste de voir tant d' aprioris ! Je n'entrerai pas dans le sujet l'ayant déjà évoqué dans mes interventions, mais je pense que toute opinion se doit d'être le résultat d'une expérience longue et analitique... Je respect les points de vues mais pas les préjugés.

#
Profil

Caoline

le samedi 27 août 2022 à 23h07

alinea7
Est-ce que tu as eu l'impression d'essayer de te vendre sur tes profils ? Car je crois qu'on peut avoir la même démarche d'authenticité sur un profil virtuel que dans la vraie vie. Tout comme il peut y avoir la même démarche de se vendre dans la séduction IRL.

Non, on m'a même déjà reproché de chercher à faire peur dans le sens où je présente les choses de façon très directe, insiste sur les difficultés possibles... car je préfère de loin une relation qui ne commence pas qu'une rupture douloureuse quand j’ai commencé à m'attacher.

Concernant la plus grande facilité pour les femmes, à obtenir une rencontre, c'est exact. Mais en contrepartie on se paye tous ceux qui n'ont pas lu notre présentation, tous ceux qui mentent pour obtenir une rencontre... et au final quand une relation sincère se noue entre un homme et une femme, un de chaque genre a trouvé une relation !

#
Profil

Caoline

le samedi 27 août 2022 à 23h10

alinea7
Merci pour ton témoignage @Caoline. Tu crois que c'était un reproche particulier pour les polys ?

Avec plaisir pour le témoignage, j’aime écrire et j'aime que ça puisse être utile.
Euh quand je lis qu'on ne comprends pas qu'un. poly cherche à faire des rencontre ou que ce n'est pas vraiment du polyamour quand c'est le fruit d'une recherche, oui.

#
Profil

Neels

le samedi 27 août 2022 à 23h21

L'ouverture qui fait de nous des poly ne doit pas nous créer ces barrières psychologiques ! Si une personne ne sait pas utiliser un outils comme les sites de rencontres ou se torture le cerveau car cela lui pose un cas de conscience, je pense que seule la volonté de comprendre et d'essayer l'aidera.

#
Profil

bonheur

le dimanche 28 août 2022 à 10h57

@Caoline. Désolée de t'agacer.

#
Profil

Caoline

le dimanche 28 août 2022 à 12h10

bonheur
@Caoline. Désolée de t'agacer.

Ce n'est pas grave hein, ça me pousse à écrire et j’aime bien ça. J'espère que ça t'aide à comprendre les points de vue différents du tiens. Quand on ne cherche pas à vivre la même chose, on a pas besoin des mêmes moyens, c'est un peu ça le résumé de mon intervention.

#
Profil

bonheur

le dimanche 28 août 2022 à 12h18

Je n'ai que peu lu ce fil de discussion. Tes premières lignes m'ont suffit.

Caoline
J'espère que ça t'aide à comprendre les points de vue différent du tiens, quand on ne cherche pas à vivre la même chose, on a pas besoin des mêmes moyens, c'est un peu ça le résumé de mon intervention.

Euh ? Ca s'adresse qu'à moi ? Parce que pour le coup, quand il y a plusieurs points de vue qui sont mis sur le tapis, et au regard des attitudes envers moi... Je pense que cette phrase devrait être lu dans la pluralité, non pas que par moi.

Caoline
Ce n'est pas grave hein...

Ah tu trouves ? Ben pas moi. Tu as une attitude instable envers moi et ça me dérange beaucoup. Sache le.

#
Profil

Caoline

le dimanche 28 août 2022 à 12h33

bonheur
Je n'ai que peu lu ce fil de discussion. Tes premières lignes m'ont suffit.


Ah donc tu ne veux pas lire les ressentis que tu provoques, les avis différents du tiens...

bonheur
Euh ? Ca s'adresse qu'à moi ? Parce que pour le coup, quand il y a plusieurs points de vue qui sont mis sur le tapis, et au regard des attitudes envers moi... Je pense que cette phrase devrait être lu dans la pluralité, non pas que par moi.

Les autres ça a beaucoup moins d'importance pour moi car je ne les connais pas, et en plus au moins pour une personne, elle ne parle pas d'elle, ne s'inscrit pas, viens juste envoyer des jugements à l'emporte pièce.

bonheur
Ah tu trouves ? Ben pas moi. Tu as une attitude instable envers moi et ça me dérange beaucoup. Sache le.

Ben oui moi j'apprécie de lire des points de vue différents du miens, même si ils m'agacent, dans ce cas surtout par la forme du message où tu réponds à @AlexisB, où il y a de mon point de vue de la victimisation, de l'appel à correspondance en perso, ce que tu fais souvent alors que je trouve dommage que tu n'assumes pas tes points de vue...

Les points de vue différents, dérangeants parfois me font réfléchir, affiner mon argumentation parfois évoluer, ça me semble bien plus utile que la pensée unique, la congratulation réciproque...

#

Cyr34 (invité)

le dimanche 28 août 2022 à 14h29

@Caoline
Tu n’aurais dû cité personne car ce que tu exprimes est très intéressant mais de ce fait l’intérêt de ce que tu dis passe au second plan. Je ne dis pas que tu ne peux avoir ce fond de penser mais régler en Message privée peut être ?

Je te rejoins cependant sur le fond, je pense qu’il faut avoir plus de mesure et une contre balance possible sur ses positions, ouvrir plus au dialogue peut être. Pour ma part j’avais pensé arrêter de communiquer sur ce site car d’un échange simple hier j’ai eu l’impression de me faire juger et/ou envoyer dans les roses par 2 personnes, de devoir me justifier et d’être la dernière des imbéciles. Mais la meilleure solution est l’ignorance car l’objet de ce site n’est pas de générer du conflit. Et l’objet de ton poste n’aurait donc pas dû être de régler ses comptes.

Pour revenir à ton histoire, si je me posais des questions sur la recherche sur des sites de rencontre de polyamour et que je n’ai pas forcément la même position, ton histoire montre que c’est possible de le faire dans des circonstances adaptées et avec le bon sens du polyamour selon moi (tant que cela reste dans le respect et la bienveillance). Je constate également qu’indirectement, j’ai une image plus négative quand c’est un homme qui a cette démarche, peut être de part mon vécu (pas la peine de me dire que c’est injuste je le sais).

Bonne continuation

#
Profil

Topper

le dimanche 28 août 2022 à 15h25

alinea7
Merci pour ton témoignage @Caoline. Tu crois que c'était un reproche particulier pour les polys ? J'ai eu l'impression que c'était un procès général des sites et applications de rencontre.

Personnellement, je l'ai lu comme un jugement des personnes qui se disent polyamoureuses et qui passent par des sites de rencontres pour créer des relations.

Il n'y a pas de critique des sites de rencontres mais des personnes qui les utilisent. Celles-ci seraient dans la "consommation" (en reprenant le terme utilisé). Ceci, en opposition avec une rencontre "naturelle" qui ne serait pas calculée, contrairement à la rencontre en ligne.

En d'autres termes, il y aurait le bon polyamour de ceux qui créent des relations dans la vraie vie, et le mauvais polyamour de ceux qui consomment des relations en utilisant des sites dédiés.

Déjà c'était hors-sujet mais en plus de ça, cela aurait été possible de se contenter de parler de ses goûts personnels en terme de rencontres et donner des conseils vu que c'était ce qui était demandé. Il n'était pas nécessaire d'être jugeant et pédant sur la façon de faire des autres.

Et lorsqu'on contre-argumente ces propos élitistes, ça fait de la victimisation et ça se plaint du climat ambiant.

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#

AlexisB (invité)

le dimanche 28 août 2022 à 16h06

@Caoline
Mes propos n’étaient pas «  la consommation » comme ce qui a pu être écrit.
J’ai du mal avec l’image de : il faut que je me trouve un autre amour absolument en allant voir sur des sites de rencontres.
On peut avoir des accroches en rencontrant des gens, puis on se questionne, et puis ça mûrit et on fait naître des sentiments… je comprends ton histoire, mais la démarche du polyamour absolue ne me rassure pas.
Lorsque l’éventualité que nous puissions avoir des sentiments pour d’autres est établie, il ne faut pas que cela deviennent le graal absolue.
D’ailleurs il y a des témoignages autres que le tiens qui montre que cette quête peut être questionnante…

Je ne me permet pas par contre de parler de consommation dans la totalité des cas … j’ouvre à ce questionnement.

Je te félicite donc pour tes choix de vie car ça paraît être plutôt dans un cadre assez sain.

#
Profil

Caoline

le dimanche 28 août 2022 à 16h53

AlexisB
@Caoline
Mes propos n’étaient pas «   la consommation » comme ce qui a pu être écrit.
J’ai du mal avec l’image de : il faut que je me trouve un autre amour absolument en allant voir sur des sites de rencontres.

J'avais bien compris. Comme je ne m'étais pas sentie visée par le coté consommation, ce n'est pas sur ce point que je répondais mais plus sur le coté les gens qui utilisent des sites ne sont pas vraiment polys.

AlexisB
On peut avoir des accroches en rencontrant des gens, puis on se questionne, et puis ça mûrit et on fait naître des sentiments… je comprends ton histoire, mais la démarche du polyamour absolue ne me rassure pas.
Lorsque l’éventualité que nous puissions avoir des sentiments pour d’autres est établie, il ne faut pas que cela deviennent le graal absolue.
D’ailleurs il y a des témoignages autres que le tiens qui montre que cette quête peut être questionnante…

Je ne sais pas si mon désir de vivre 2 relations était un graal absolu, j'ai vécu 20 ans avec une seule relation et encore plusieurs fois plusieurs mois par la suite et si ma vie relationnelle, intime et culturelle était bien moins riche que maintenant, je vivais tout de même plutôt bien.
Mais non seulement je suis bien plus épanouie avec mon autre relation amoureuse et mes relations amimoureuses mais mon compagnon historique trouve que c'est bien mieux aussi (quand l'autre relation ne me fait aps souffrir, ce n'est pas un long fleuve tranquille). Il a plus de temps seul ce qu'il apprécie, c’est un grand solitaire. Jje n'insiste plus pour qu'il sorte avec moi au resto ou au ciné, je le fais avec d'autres (je sais ça aurait pu être avec des ami.e.s mais ce n'est pas aussi bien et j'ai du mal aussi à m'en faire localement car je ne sais pas aller vers les gens en réel et par internet les personnes confondent recherche amicale et plans culs !!! ). En plus ça lui fait des ami.e.s car ils ont beaucoup de complicité, il apprécie vraiment les moments ensembles.
Donc je pense que ça valait vraiment le coup de chercher la personne avec qui vivre la relation que je souhaitais en plus de celle avec mon compagnon historique.

Et ce n'est pas tout, ce début de semaine, en vacances avec mon deuxième amour nous avons vu des grands-parents avec leurs petits-enfants et ça nous a donné envie de faire visiter de beaux endroits culturels, découvrir la musique... à nos futurs petits-enfants. Nous considérons, toute la famille je pense, que les enfants de mes enfants auront 2 grands-pères de notre coté. Avec mon premier amour ils découvriront la nature sauvage, les animaux, les plantes, le bricolage... Donc eux aussi seront plus riches du fait que j'ai deux amours.

AlexisB
Je ne me permet pas par contre de parler de consommation dans la totalité des cas … j’ouvre à ce questionnement.

Je te félicite donc pour tes choix de vie car ça paraît être plutôt dans un cadre assez sain.

Je ne nie absolument pas qu'il y ai de la consommation chez certains polys ou prétendus tels, mais je pense que c'est tout autant possible sans les sites de rencontres.

Je pense que mon polyamour est sain, en effet, mais je ne cherche pas les félicitations, ça me met plutôt très mal à l'aise.

#

AlexisB (invité)

le dimanche 28 août 2022 à 18h04

@Caoline
Une réponse honnête et sincère !
Je trouve que c’est assez parlant sur les belles valeurs du polyamour : félicitations !
Bonne continuation

#
Profil

Anab0u

le dimanche 28 août 2022 à 21h07

En ce qui concerne l'aspect "il faut trouver un amour absolument", c'est l'interprétation qui en a été faite. Peut-être dû au ton que j'ai employé dans ma question "Faire des rencontres, mode d'emploi ?".
J'ai écris ce message en étant surprise de la différence phénoménale entre le nombre de personnes qui me sollicitait et celles qui sollicitaient mon conjoint : néant.
Etant depuis longtemps en réflexion, nous avons besoin de nous confronter à la réalité.
Et il nous a semblé que les site de rencontres étaient un moyen de faciliter les choses simplement...
Pour nous cela n'enlève rien à la qualité potentielle d'une relation.
Nous en sommes l'exemple même.
Ensemble depuis 10 ans, parents de 2 petits garçons, notre amour est né sur une plateforme qui pousse le consumérisme de la rencontre dans le jusqu'auboutisme : Adopte un mec.
Et je vous assure, que lorsqu'on s'est rencontré en chair et en os, c'était tellement magique.
A chacun de se laisser voguer là où l'écho se déclenche en lui.
Rencontrer l'Autre reste une expérience humaine passionnante.

#
Profil

Neels

le lundi 29 août 2022 à 22h50

AnabOu, voilà une réponse de ta part que je trouve géniale et qui résume mon état d'esprit !(+)

#
Profil

Topper

le mercredi 31 août 2022 à 09h54

Un service de rencontre est un vecteur de rencontres. Une soirée en groupe est aussi un vecteur de rencontres. Un contexte professionnel également.

Derrière les profils, il y a gens. Ce sont les mêmes gens qu'en réel. L'expérience que l'on peut avoir par un service de rencontre est ce que les gens en font.

On peut parfois échanger des mois, avoir des discussions profondes, en savoir beaucoup sur l'autre, avant de se rencontrer. Comme on a généralement que quelques photos de l'autre à disposition, on se concentre bien plus sur ce que nous dit la personne pour déterminer si la personne est compatible que sur l'attirance physique. C'est bien plus intéressant que du "small talk" en soirée par exemple.

On est bien loin du côté superficiel que certaines personnes imaginent.

Au final, après cette découverte de l'autre en ligne et si le feeling passe, il y a une rencontre. Si la connexion se confirme, c'est un moment plein d'émotions.

Il y a des personnes qui rencontrent très rapidement. J'ai eu des contacts qui me l'ont proposé après seulement quelques messages. La différence que ça fait, c'est que j'ai rencontré des personnes que je ne connaissais pas. J'ai eu exactement le même ressenti que lorsqu'on commence à échanger avec quelqu'un que l'on ne connait pas dans une soirée par exemple.

Dans un cas comme dans l'autre, il peut naître un amour qui n'a rien d'un sous-amour et qui n'est pas moins légitime que dans un autre contexte.

Oui, il y a des gens qui "consomment" des gens sur les services de rencontre. C'est la même chose qu'en réel. C'est propre aux personnes concernées et n'est pas à l'image de l'ensemble des gens qui utilisent des services de rencontre.

Des personnes qui surconsomment des rencontres, il y en a plein dans un contexte réel. On peut tous avoir des exemples autour de nous pour peu qu'on y prête attention. La personne toujours en déplacement professionnel qui couche à droite à gauche, la personne qui va en boite chaque semaine pour ça, le prédateur qui écume les cafés poly...

#
Profil

bidibidibidi

le jeudi 01 septembre 2022 à 16h08

Un site de rencontre, c'est un cadre accepté pour faire des rencontres amoureuses.
Dans la vraie vie, il n'y a pas ce cadre (ou du moins très rarement). Si je devais rencontrer des gens dans la vraie vie, soit ça prendrait des années (d'expérience) soit je devrais prendre le risque de finir au poste.

Et puis, la vraie vie ne nous confronte pas à tout le monde. Tout le monde va interagir avec la boulangère, mais qui va interagir avec le commis de cuisine ?
Sauf à être boulangère, on a donc une segmentation des personnes qu'on peut rencontrer dans la vie de tous les jours. Et des fois, ce sont des tas de gens avec qui on a aucune possibilité de rentrer en relation (et non, tout le monde ne fantasme pas sur les miches de la boulangère).

Personnellement, j'ai depuis longtemps abandonné l'idée de rencontrer dans la vraie vie. Ca ne sert pas à grand chose de ne serait-ce qu'essayer (et ça peut apporter énormément d'emmerdes quand en plus on a des recherches sexo-affectives non normées).

#
Profil

Ayna

le jeudi 01 septembre 2022 à 17h02

Mon homme mono qui ne veut pas de polyamour en a rencontré deux en un mois, des poly, qui sont en train de le faire réfléchir au concept… Je dois donc considérer qu’il a beaucoup de chances, selon ce que je lis…

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion