Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

En passant

Témoignage
#

(compte clôturé)

le jeudi 12 janvier 2017 à 17h23

Bonjour,

Parce ce que je suis venue chercher/trouver beaucoup d'informations dans vos échanges, il me semble correct de vous faire une petite présentation.
Comme beaucoup, je suis en mode recherches et questionnements.
J'avance doucement.
comme point de départ, l'histoire banale de l'homme marié et de la maitresse. Un divorce envisagé, mais impossible.
Pour moins de souffrances, nous étudions d'autres alternatives.
La version vie à 3 ne passerait pas auprès de sa femme.
Le scénario à l'étude actuellement est de reproduire de mon côté son mode de vie : 2 amours. Sachant que même s'il m'en parle, il ne semble pas réellement convaincu. Et que, encore faudrait il que je puisse rencontrer quelqu'un. et que cette personne soit suffisamment ouverte d'esprit pour accepter cette situation, parce ce que je n'envisage pas le mensonge.

Merci pour tous ces témoignages lus sur ce forum et pour ces réponses si constructives que vous y apportez.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

bonheur

le jeudi 12 janvier 2017 à 18h57

bonjour,

Tu te qualifies de maîtresse... veux tu dire par là que es cachée à la femme de cet homme marié ?

Si c'est le cas (je l'ai compris ainsi), n'est-ce pas contradictoire envers cette femme à qui tu mens, par ricochet, alors que tu indiques ne pas envisager le mensonge.

J'avoue que je suis une perdue.

A savoir que les polys ne cautionnent guère l'adultère pour privilégier justement l'honnêteté et la franchise envers toutes les personnes aimées.

#

(compte clôturé)

le jeudi 12 janvier 2017 à 19h49

Tu as raison.
il y a une part de mensonge.
mais comme je ne maitrise pas cette part, je me dégage de cette responsabilité. j'ai proposé qu'elle soit mis au courant, je ne peux rien faire de plus.
J'ai suffisamment d'angoisses et de solutions à trouver pour y ajouter des problèmes dont la gestion m'est interdite.
Un peu rude comme façon de faire, mais je me protège comme je peux.

#
Profil

gdf

le jeudi 12 janvier 2017 à 20h25

Hello
Effectivement, le mensonge est sa décision, pas la tienne. Maintenant, s'il décide de mentir, même en vous aimant toutes les deux, il s'agit d'adultère, pas de polyamour. Ça ne change pas forcément grand chose à la situation d'utiliser un mot plutôt qu'un autre, mais ça a son importance pour qu'on comprenne bien dans quelle situation vous êtes.
Si tu n'es pas satisfaite avec cette situation, tu peux décider d'avoir toi même d'autres relations, en toute transparence. Mais à te lire, il semble que ce n'est pas une envie de ta part, plutôt un pis-aller. Disons qu'il y a une différence entre être ouvert et être en recherche de quelqu'un. Et si on est en recherche, il y a une différence entre chercher parce qu'on a envie d'ouverture, et chercher parce qu'on est insatisfait de ce qu'on a.

Une autre alternative : la rupture? Si tu n'es pas à l'aise dans la relation avec lui, et que tu ne vois pas d'amélioration, y a t il vraiment un avenir pour vous?
C'est juste une question, je ne sais pas où vous en êtes, et c'est peut être malvenu de l'aborder, c'est juste pour regarder l'ensemble des possibles.

Réfléchis donc :
Es tu heureuse dans ta relation? Si tu veux t'ouvrir au polyamour, est ce quelque chose "en plus" (envie de rencontres) ou "à la place" (tu n'as pas aujourd'hui ce que tu souhaites)

#

(compte clôturé)

le jeudi 12 janvier 2017 à 20h53

Je ne fais que découvrir le principe du polyamour. nous n'en sommes effectivement pas encore là.
je l'aime et ne souhaite pas le quitter.
Je le vois heureux avec ses 2 amours et cela est bien mieux que la période de souffrance qui a précédée ce choix. Je me questionne simplement sur la possibilité de vivre la même chose de mon côté. le mensonge en moins.
Le chemin déjà parcouru me semble apparemment plus important de moins point de vue que du votre.
Merci de votre tolérance

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 12 janvier 2017 à 21h00

777

il y a une part de mensonge.
mais comme je ne maitrise pas cette part, je me dégage de cette responsabilité. j'ai proposé qu'elle soit mis au courant, je ne peux rien faire de plus.
J'ai suffisamment d'angoisses et de solutions à trouver pour y ajouter des problèmes dont la gestion m'est interdite.
Un peu rude comme façon de faire, mais je me protège comme je peux.

C'est pas mal, déjà tu te préserves. Et tu as raison, à mon sens, de pas te juger sur ce que tu ne peux pas maîtriser.

Après... le fait que tu arrives à deux relations, toi ça peut faire que tu bouges dans ta vie, mais ça créerait, par le mensonge, d'autres asymétries : le nouvel amant, qui serait sujet aux conséquences du mensonge du premier. En gros, si le premier dit "ce soir, finalement non, ma femme ceci-cela", la règle de base pour toi sera de respecter ça, quand le nouvel amant lui n'aura pas ce droit-là sur toi. Par contre, si toi tu attends des nouvelles du premier amant, tu pourrais parfois te voir mettre en standby quelqu'un avec qui il y a de l'honnêteté, parce que lui devra respecter des règles "faussées", venant d'une histoire où il joue un rôle (avant que tu l'aies rencontré) sans avoir le droit de négocier les contraintes.

Bon, je fais dans le scénario compliqué, mais je veux dire que les mensonges d'un autre compliquent déjà beaucoup de choses, même pour des tiers avec qui il n'est pas en relation directe.
Nos propres mensonges, ceux qu'on maitrise, peuvent simplifier les choses de façon précaire...

Bref.
Tout ça pour dire que, avec ou sans mensonge, commencer une relation pour régler des problèmes issus d'une autre relation, c'est pas une bonne idée, parce que la nouvelle relation concerne une personne, qui apportera forcément des choses, bonnes ou mauvaises, mais on peut pas lui demander de n'avoir qu'un "rôle" écrit pour elle par d'autres.

Sinon, ton amant, il t'a parlé en premier du polyamour ? Ou c'est toi qui a abordé le sujet ?
Est-ce que, à part la vie à trois, il a été envisagé des options où l'épouse serait "seulement" au courant ?

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 12 janvier 2017 à 21h21

c'est moi qui ai lancé le sujet.
Ce n'était donc pas une bonne idée vu les réponses.
:_(

#
Profil

gdf

le jeudi 12 janvier 2017 à 21h33

777
c'est moi qui ai lancé le sujet.

Ce n'était donc pas une bonne idée vu les réponses.

:_(

On dit pas que c'est pas une bonne idée, on essaie de comprendre! Toutes les situations sont différentes, on ne peut pas t'aider sans savoir où tu en es. Il y a des gens qui ont déjà beaucoup cheminé dans leur tête avant d'arriver ici, d'autres qui arrivent par hasard.
La seule chose importante c'est de se poser les bonnes questions. Les réponses apparurent à chacun

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 12 janvier 2017 à 21h34

777
c'est moi qui ai lancé le sujet.
Ce n'était donc pas une bonne idée vu les réponses.

ben il y a une part de toi qui touche au poly;
Tu es heureuse pour lui qu'il ait deux amours. C'est un sentiment que les polyamoureux appelle "compersion", être heureux pour l'autre quand il est heureux avec un autre.
Dans une société monogame, c'est pas encore très connu...

Du coup, si tu as eu l'idée, c'est peut-être que tu pourrais le vivre... Mais ça aussi demande du travail, comme les questions que tu t'es posée avec l'amant. Et surtout, l'idée, c'est que, déjà, tu te sacrifies pas, et même que personne ne soit sacrifié du tout.

Personne ici ne peut dire ce que tu dois faire, on raisonne juste avec nos idées à nous. (enfin avec chacun nos idées dont on partage certaines :-) )
Et on se doute bien que si tu viens parler ici, c'est que tu te poses des questions, que tu y mets ta bonne volonté, pour faire avancer les choses. A la fin, c'est bien sûr toi qui sais ce qui est le mieux pour toi.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#

(compte clôturé)

le vendredi 13 janvier 2017 à 00h06

merci :)

#
Profil

bonheur

le vendredi 13 janvier 2017 à 07h37

Perso, je lis beaucoup. Peut être devrais tu lire "les hommes, l'amour, la fidélité" de Maryse Vaillant ainsi que "vertus du polyamour (la magie des amours multiples)" de Yves Alexandre Thalmann. Ainsi, tu pourras comprendre plus sur ces différences qui te sont indiquées ici, mais qui font toutes la différence.

Autre chose, je dis souvent que tout se sait un jour où l'autre. Que diras-tu à cette femme, cette épouse, le jour où tu recevras un coup de fil d'elle ? Situation qui arrive ! Le-a conjoint-e humiliée s'en prend rarement à la personne qu'elle aime, mais plus facilement à l'objet de l'humiliation. Je doute à ce moment là que cette femme trompée souhaite s'entendre répondre que tu n'es pas responsable des agissements de son mari, parce que toi, tu voulais qu'il lui parle. Le linge sale ne se lave pas toujours en "famille".

#
Profil

kill-your-idols

le vendredi 13 janvier 2017 à 09h25

Personnellement je n'ai rien contre le fait d'être la maitresse de quelqu'un. Si on gère bien la logistique, cela peut même donner plein de satisfaction.

Donc, voici ma personnelle feuille de route pour être une maîtresse épanouie:

1) En tant que maîtresse, il faut savoir qu'on ne sera jamais l'épouse. L'épouse est celle avec qui on vit avec, avec qui on fait des enfants, avec qui on partage les factures et avec qui on fait les courses le samedi matin. La maîtresse est celle avec qui on passe des bons moments. Si on a clair dans la tête la différence entre les deux rôles, et on n'essaye pas de prendre la place de l'épouse en étant la maîtresse, on a fait le 90% du boulot.

2) Le fait de dire à l'épouse qu'on a une maîtresse est secondaire. De toute façon, plus de la moitié des gens mariés ont un amant ou une maîtresse. Donc, si on est marié, on devrait d'office partir avec l'idée que notre conjoint ait quelqu'un d'autre.

3) En étant la maîtresse, on peut espérer voir son amoureux environ 1-2 jours par semaine. Donc, le gros soucis c'est sur la manière d'occuper les 5-6 jours qui restent. Trouver un deuxième amoureux est une solution. Sinon, on peut se dédier aux arts et aux sciences, monter un business et devenir riche, faire le tour du monde en voilier... les choses à faire ne manquent pas.

4) Si on décide de prendre un deuxième amoureux, voici une petite feuille de route:

4.1) Prendre de cours de Tantra, Slow Sex, Méditation Orgasmique ou similaires. Une fois qu'on a appris toutes les techniques pour une sexualité épanouie et qu'on sait donner des orgasmes comme personne d'autres, les étapes suivantes deviennent beaucoup plus faciles.

4.2) Faire du dating. Tinder, OKCupid, OnVaSortir, l'association des passionnés de la pêche à la ligne... tous les moyens sont bons. Seul point à respecter: ne pas trop se soucier où les relations vont, et maintenir le dating dns un cadre léger.

4.3) Pendant les premiers 5-6 mois d'une nouvelle relation, éviter de mentionner les autres relations, et esquiver toutes questions concernant l'avenir de la relation. Entre temps, il faut plutôt se concentrer à donner au nouvel amoureux les meilleurs orgasmes qu'il ait jamais eu.

4.4) Une fois que le nouvel amoureux est complétement accro aux orgasmes qu'on lui donne (environ 5-6 mois après le début de la relation), on peut discuter avec lui, et poser le cadre d'une relation suivie et ouverte. Dans 90% des cas, il sera d'accord. S'il n'est pas d'accord, on recommence au point 4.2 avec un nouvel amoureux.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

gdf

le vendredi 13 janvier 2017 à 09h39

bonheur
. Que diras-tu à cette femme, cette épouse, le jour où tu recevras un coup de fil d'elle ? Situation qui arrive ! Le-a conjoint-e humiliée s'en prend rarement à la personne qu'elle aime, mais plus facilement à l'objet de l'humiliation. Je doute à ce moment là que cette femme trompée souhaite s'entendre répondre que tu n'es pas responsable des agissements de son mari, parce que toi, tu voulais qu'il lui parle.

@777, en complément de cette remarque de @bonheur.
J'ai été l'homme qui a une relation cachée de son épouse, et il ne me serait jamais venu à l'idée de mettre ça sur le dos de mon amante (*)
J'ai aussi eu une relation avec une femme mariée à l'insu de son mari, et je me suis senti responsable. Ça s'est mal terminé, et je ne recommencerai pas.
Au final, chacun prend ses responsabilités, l'important c'est d'assumer les risques que l'on prend et d'être conscients des conséquences possibles.

(*) pour l'anecdote, ça remonte a quelques années, et après une période de conflit que je ne résumerai pas ici, tout est rentré dans l'ordre. Quand j'ai passé le weekend chez mon amante il y a quelques jours, ma femme m'a laissé un message pour lui dire bonne année de sa part. J'ai du montrer le message à cette amante. Je ne la vois que de temps en temps car maintenant on habite loin, et elle a toujours du mal à croire que mon épouse est à l'aise avec elle, même si elles ne se connaissent pas.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#

(compte clôturé)

le vendredi 13 janvier 2017 à 11h02

Que diras-tu à cette femme, cette épouse, le jour où tu recevras un coup de fil d'elle ?

je m'immolerai par le feu pour lui demander pardon de n'avoir pas repoussé les avances de son mari.
#enmodeprovocgratuite #çafaitdubien

ps: je suis toutefois reconnaissante envers les personnes plus constructives

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 13 janvier 2017 à 12h05

Je suis pas forcément bien en accord avec Bonheur, qui a choisi un parti très clair (et au moins, assumé, c'est honnête) ; et il me semble que la feuille de route de princesse est valable dans le pays de Théorie, parce qu'en Théorie, tout se passe bien.

La suggestion de bonheur "utilise des lectures", lectures comparées sur les sujets et situations (polyamour, infidélité), c'est vraiment pas mal, ceci dit. Les titres, tu choisis ce qui te parle, mais lire sur des expériences qui te renverront à tes propres situations, ça t'aidera probablement.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

MagentadeMars

le vendredi 13 janvier 2017 à 13h43

J'aime beaucoup la réponse de la Princesse :-)

J'aime pas qu'on me juge et j'imagine que ce soit pareil chez 777... s'il te convient d'être maîtresse, ayant un peu réfléchi aux conséquences et l'aspect pragmatique, tant mieux. Surtout si tu n'as pas envie de "devenir l'épouse."

Il reste de te protéger : même les meilleurs de personnes prennent des mauvais comportements si on ne les corrige pas de temps à l'autre. Si par exemple ton amant se fait une crise parce que tu penses à prendre un autre amant, c'est peut-être révélateur de sa manière de penser votre relation... et puis c'est à toi de décider si cela t'est acceptable ou non. Ou s'il est capable de se mettre en question et faire un effort en faveur de ton épanouissement...

Puis il faut juste se demander de temps en temps si tu es heureuse :-)

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 13 janvier 2017 à 13h46

MagentadeMars


Puis il faut juste se demander de temps en temps si tu es heureuse :-)

<3

#
Profil

bonheur

le vendredi 13 janvier 2017 à 14h49

Désolée si la réalité ne parait pas "constructive"... elle le deviendra lorsque le moment sera venu. Il n'en reste pas moins que les références littéraires peuvent l'être.

@gdf : je crois que l'épouse légale ne demandera pas l'autorisation à son charmant mari avant de téléphoner à la maitresse ! Ce dernier n'aura pas à assumer ses responsabilités, puisqu'il ne sera pas informé (puisque l'on nage en plein secret, pourquoi ne se le permettrai-t-elle pas). Je sais que ça peut arriver, puisqu'un vécu précédent s'est passé ainsi.

Egalement, le mensonge, quand il est le quotidien d'une personne, l'habitude, la règle général, se généralise. Cela veut dire qu'à la maitresse aussi, le mari volage peut mentir.

Pour avoir aider des femmes "maitresses", je sais comment cela peut se terminer. Personnellement, je ne connais pas 777, donc je ne lui souhaite pas de mal, simplement minimiser une situation adultère, c'est l'encourager... et je ne cautionnerai jamais. Je ne m'en excuserai pas.

Et oui, je rejoins qu'il faut se demander si l'on est vraiment heureux. Je pense que si 777 est venu ici, c'est qu'il y a un énorme beug. Rien de tel que les incompatibilités (l'honnêteté et le mensonge, par exemple) pour pourrir une relation et donc ne pas rendre heureux-se.

Récemment, je parlais avec un proche des questionnements. Il m'indiquait qu'il ne fallait que ceux ci empêchent de vivre. Toutefois, les questionnements permettent au contraire de s'épanouir. Donc il ne faut pas faire une fixette sur un questionnement, sauf qu'il n'est pas là par hasard. Tout questionnement, toute situation, doit être prise dans son aspect concret et réel, y compris la part qui nous déplait. Peut-être que l'immédiat est ici, dans ce questionnement sur cette incompatibilité.

J'ai du respect pour quiconque, alors si 777 ne désire plus que j'intervienne, qu'elle me l'indique sans détour. Si 777 désire communiquer avec moi en privé, je l'accueillerai à bras ouvert, sans toutefois changer mon discours.

#
Profil

kill-your-idols

le samedi 14 janvier 2017 à 16h02

Siestacorta
et il me semble que la feuille de route de princesse est valable dans le pays de Théorie, parce qu'en Théorie, tout se passe bien.

Mon avis ce n'est pas de la théorie, juste la systématisation de plusieurs années d'expérience! :-D


bonheur
Autre chose, je dis souvent que tout se sait un jour où l'autre. Que diras-tu à cette femme, cette épouse, le jour où tu recevras un coup de fil d'elle ?

Je n'ai pas vécu moi-même cette situation, donc je ne peux pas me baser sur des expériences, mais la question est intéressante. Et cela pourrait être utile dans le cas où on recevrait un appel d'une épouse enragée.

Allons-y, donc.

1) En faisant l'appel, l'épouse a déjà perdu d'avance. Elle démontre qu'elle n'est pas capable de traiter son mari comme un être humain qui décide de son destin, mais qu'elle le traite comme un objet qu'on lui a volé. Maîtresse 1, Épouse 0.

2) Si on reçoit un tel appel, ce qu'on dit est absolument indifférent. L'espoir de convaincre l'épouse de ce qui ce soit est absolument nul. Donc, on peut se contenter de dire quelques "oui, je vois", "oui, je comprends", par ici et par là, et faire semblant d'écouter ce qu'on nous dit. Ou bien, on peut poser le téléphone dans un coin et aller se faire un thé.

3) De toute façon, ça sera au mari de décider ce qu'il veut faire de sa vie. La plupart divorcera, certains resteront avec leur épouse, des autres continueront comme si de rien n'était...

Pour l'instant cela est ce que me vient en tête. Vous avez des autres idées?

#
Profil

Maxxence

le samedi 14 janvier 2017 à 18h29

.

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion