Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Je ne sais pas qui est cette dwam, mais elle me plaît bien !

Témoignage
#
Profil

LuLutine

le mardi 17 mai 2011 à 22h56

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 18 mai 2011 à 09h37

ha ouais. L'a l'air bien cool cette fille...

#
Profil

tentacara

le mercredi 18 mai 2011 à 10h02

(+)

#
Profil

Deville

le mercredi 18 mai 2011 à 12h36

@lulutine: merci pour partager avec nous cette trouvaille (+)

#
Profil

Romy

le mercredi 18 mai 2011 à 17h48

Ça résume bien, bien des choses qui ont été dites ici effectivement.
Mais... elle n'écrit pas beaucoup sur la conciliation entre les visions des partenaires et les compromis qu'on est parfois appelé à faire. C'est plutôt "qui m'aime me suive". J'aspire à ça, bien sûr, j'aimerais pouvoir faire tout ce que j'ai envie (généralement donner et recevoir de l'amour sous toutes ses formes) sans blesser les autres. Mais il reste que si j'agis toujours selon mon bon vouloir, sans tenir compte de ce qui est susceptible de blesser les gens que j'aime, je risque de perdre ceux-ci, ce que je ne souhaite pas. J'espère ne pas devoir attendre à 70 ans pour en arriver à ce que ceux que j'aime me disent aussi à leur tour: "ce que tu fais, c'est bien, puisque tu m'aimes...ce que je fais c'est bien, puisque je t'aime ." (Ferré)

Message modifié par son auteur il y a 11 ans.

#
Profil

LuLutine

le samedi 21 mai 2011 à 21h29

Deville
@lulutine : merci pour partager avec nous cette trouvaille (+)

Ouais, j'ai pas cherché trop loin, les admins reçoivent les alertes google, et en général j'essaye de les parcourir pour voir s'il y a des choses intéressantes...
C'est tombé dernièrement, tout cuit dans ma boite email ! ;)

#
Profil

LuLutine

le samedi 21 mai 2011 à 21h30

Rosy
j'aimerais pouvoir faire tout ce que j'ai envie (généralement donner et recevoir de l'amour sous toutes ses formes) sans blesser les autres. Mais il reste que si j'agis toujours selon mon bon vouloir, sans tenir compte de ce qui est susceptible de blesser les gens que j'aime, je risque de perdre ceux-ci, ce que je ne souhaite pas.

D'accord avec ça.

#
Profil

Junon

le mercredi 01 juin 2011 à 09h51

C'est ma tatoueuse et c'est une fille charmante, vive et drôle ;)

#
Profil

tentacara

le mercredi 01 juin 2011 à 10h16

Hey! Welcome back ma belle. Je t'embrasse!

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 01 juin 2011 à 10h21

JUUUUNOOOON !!!!
Rho que je suis content.

#
Profil

Junon

le mercredi 01 juin 2011 à 10h25

Tenta, moi aussi je t'embrasse! Que tu dois être belle en ce moment!
Siesta, moi aussi, je suis heureuse de te retrouver ici!

#
Profil

Clown_Triste

le mercredi 01 juin 2011 à 11h13

C'est aussi le topic officiel où l'on célèbre le retour de Junon ?
Alors "yahooooo, welcome back babe!" (même si ce n'est pas dans le contexte le plus joyeux du monde)

C.T.

#
Profil

Junon

le mercredi 01 juin 2011 à 11h24

Ah ah, ça me fait vraiment chaud au coeur que mes polys préférés m'accueillent comme ça!
Merci Clown Triste!

#
Profil

LuLutine

le mercredi 01 juin 2011 à 22h38

Rebienvenue Junon (par contre je crois qu'on ne s'est jamais croisées "en vrai")

#
Profil

artichaut

le dimanche 29 mai 2022 à 11h30

J'ai pu retrouver le contenu de 3 des 4 pages du 1er post de ce fil et dont les liens sont périmés, alors je les copie/colle ici pour la postérité.

*
www.formspring.me/dwam/q/489421145 (lien périmé)

dwam answered

Que penses-tu de la polygamie?

dawn
C'est très drôle qu'on me pose cette question aujourd'hui alors que je viens de passer ma matinée à débattre du sujet sur Suicidegirls.

Haha je pense plein de bien de la polygamie puisque je VIS ainsi depuis plusieurs années, et que c'est ce qui me convient le mieux. "Polyamour", plutôt, je trouve le terme plus adapté.

Pavé ?
Pavé !

Pour moi les amours plurielles nous permettent de penser un peu plus à notre manière d'être, de vivre, d'aimer, d'appréhender l'autre et soi même, de réfléchir à notre place, d'arrêter les jugements de valeurs, et de repenser la place des sentiments et des désirs dans notre vie, à l'aune du ressenti et non pas de l'ego. Le tout de manière franche et directe, puisqu'on y est, somme toute, confronté(e)s au quotidien. Après c'est probablement mon obsession personnelle : j'ai besoin de me poser la question, sur tous les aspects de la vie, de savoir si je fais, vis ou ressens comme je le fais parce que c'est mon identité et mes choix personnels, ou si c'est juste parce que je suis bêtement un modèle qu'on m'a montré ou imposé.

J'ai très vite rejeté toute notion de couple et d'exclusivité sexuelle et sentimentale, tout simplement parce que ça ne me correspondait pas et que je me sentais prisonnière d'un système qui n'était pas le mien. Et parce que j'ai toujours pensé que ma sexualité, ma liberté de mouvement et mes sentiments n'appartenaient à personne. Ne croyez pas du tout que c'est facile, que c'est confortable, que ça marche tout seul. J'en ai pris plein la gueule et en fait, je suis presque toujours la cible de jugements, d'a priori, je crois que j'ai brisé le coeur d'un petit nombre de partenaires, j'ai aussi droit parfois à la jalousie/haine mêlée de ceux qui ne comprennent pas du tout mais avec envie quand même. Parce que malheureusement, actuellement, une fille qui vit le polyamour, le libertinage, les amours libres, le lutinage, (appelez ça comme vous voulez), sans s'en cacher, reste une simple pute/allumeuse/nymphomane/etc au yeux de la plupart. Je suis ouvertement polyamoureuse, et j'explique toujours comment je vis et je vois les relations parce que ce que je ne supporte pas, c'est le manque de respect et les mensonges, justement. De manière amusante ET désespérante, j'ai remarqué que les "monogames" les plus promptes à me juger et à me déprécier étaient généralement les mêmes promptes à l'adultère
(là je cite mon compagnon) "Comme le disais Sartre, l'enfer c'est les autres et ça s'applique malheureusement très bien à la relation libre. La grande majorité des gens ont une idée pré-conçue de ce qu'est le polyamour. Entre les relations libres que ce soit une relation où on se dit tout, où on se dit rien, un triangle amoureux, une romance extra-conjugale tolérée, acceptée; il y a de toute façon trop de cas de figures pour que l'on puisse clamer détenir la vérité sur ce qu'est une relation, qu'elle soit libre ou non. Mais on entend tout. "Si elle s'en fout et que tu t'en fous aussi que vous allez voir ailleurs, c'est que vous ne vous vous aimez pas sincèrement" (très drôle venant d'une personne qui pratique elle en revanche l'adultère à un niveau professionnel). Entre ça, les gens qui veulent plus, qui ne savent pas ce qu'ils veulent, qui mythonent, le constat c'est que l'on est toujours jugé, même si l'on est TOUJOURS on ne peut plus clair sur nos relations et manière de vivre."

Ça peut paraitre contradictoire au premiers abords, mais si j'ai "décidé" de vivre comme ça et de le dire, c'est que justement je ne supporte pas les tromperies - mais je suis une sale Don Juan et je n'aime rien tant que les jeux de séduction et toute la griserie de "l'avant" relation. Et que je me sens piégée, contrainte, et prompte à l'ennui si je ne me cantonne qu'à une personne. Et que je suis parfaitement capables d'aimer, sincèrement, plusieurs personnes, en même temps (je le fais en ce moment même). Et qu'aussi je ne me fais aucune illusion sur la majorité des relations. Etre super fidèle et ne jamais céder à des passions passagères, malheureusement, je connais très peu de gens qui en sont capables (mais bien sûr il y en a !), surtout sur le long terme, personne n'est à l'abri de béguins plus forts que la raison, alors pourquoi ne pas chercher d'autres façons de vivre ses relations ? Je crois que j'ai été témoin de tellement de relations basées sur la possessivité et la jalousie, qui se sont terminées en adultères et en tromperies bien crades, puis en haine, je ne comprend même plus pourquoi on s'accroche à ce mode de vie. Et puis, vu le long historique humain des relations amoureuses, et la situation actuelle, je trouve ça fabuleux que nous essayons encore presque tous de rester dans des schémas romantiques d'amour éternels monogames (et généralement hétéronormatifs, mais ça c'est encore une autre histoire).... Je veux bien croire qu'il y ait eu des impératifs biologiques, culturels, une logique de survie et d'héritage et tout et tout, mais bon, en général, l'humain est très fort pour vivre de manière absolument illogique et absurde comparée aux réels besoins, alors ce genre d'arguments ne me suffisent ni ne me convainquent, plus du tout. Personnellement, je pense qu'il n'y a pas de système meilleur que d'autre - ça dépend uniquement des gens, des situations, des individualités. L'important, c'est le respect de l'autre, et la confiance.

Ne croyez pas que je prône les amours plurielles comme une solution magique ou universelle. Je suis une hippie qui veut que tout le monde vive heureux dans l'amour. Quel qu'il soit. Mais je pense qu'il faut réellement réfléchir à une ou plusieurs manière d'aimer, faire des choix, personnellement, et à 2 (ou plus), et chercher ce qui parait le mieux pour soi-même -et non pas suivre les modèles qui nous ont été imposés ou montrés depuis toujours par la société...

avril 2010

#
Profil

artichaut

le dimanche 29 mai 2022 à 11h34

www.formspring.me/dwam/q/571937297 (lien périmé)

Maia Mazaurette dans un article sur son blog, pense que le polyamour est une arnaque et qu'on devrait plutôt parler de polyaffection car l'amour le vrai est indivisible. Tu en penses quoi ?

Dwam Ipomée
Je pense que l'article de Maia Mazaurette est très intéressant, réfléchi et même si je ne suis pas tout à fait d'accord avec elle, je partage son point de vue sur pas mal de choses et j'aime l'autocritique dont elle fait preuve.
Par contre ta question à toi est super mal posée, et le simple fait d'écrire "L'amour, le vrai", ça me fait bondir, et fait complètement mentir son texte.

Tu crois sincèrement que "l'amour, le vrai", c'est une putain de vérité unique pour tout le monde ? Tu ne t'es jamais dis que c'est justement "l'amour, le vrai", qui est une grosse arnaque avec laquelle on nous casse les bonbons, pour reprendre ses termes, depuis des plombes ?
C'est recommencer le sempiternel débat de savoir s'il n'y a pas UNE personne qui compte plus tu vois parce que les sentiments sont plus forts, ou qu'on ne peut vraiment aimer qu'une personne à la fois etc. Pourquoi comparer ce qui n'est pas comparable ? Qui est capable de quantifier des sentiments, des attirances, des passions, des pulsions ?

Ca commence à me faire rire comme je me retrouve en porte-étendard du polyamour parce qu'une fois j'ai décidé de vraiment décrire ce que MOI je pense et ce que MOI je vis. Il vous faut des noms, des labels,ok, "polyamoureux" je trouve ça mignon moi. "Pansexuelle" encore mieux, le polyamour dans mon cas c'est surtout un bénéfice secondaire (ou un dommage collatéral, selon les points de vue). Pourquoi vous faut-il des justifications à n'en plus finir... En quoi ça vous gêne que je fasse juste différemment ? Est-ce que moi je vous demande de justifier vos modes de vie et de reproduction ? Est-ce que je vous demande "pourquoi t'es hétéro ? Tu trouves pas ça bizarre ?" "Pourquoi toi tu n'as qu'une petite amie ? Tu t'ennuies pas ?" "Tu fais comment ?" "Tu trouves pas qu'on devrait parler de monomania, plutôt que de fidélité ?" "C'est pas un peu obsessionel ce mode de vie ?" Non. Mettez-vous deux minutes à la place des autres, parfois, ça nous ferait gagner du temps.

J'ai juste envie d'aimer qui j'ai envie sans limites de nombre et de mode de pensée, et de faire du sexe avec qui j'ai envie quand c'est possible. Parfois les deux se mélangent, parfois c'est juste hormonal, parfois c'est follement sentimental, parfois pas du tout, à peu près toujours il y a de l'affection, de l'intérêt, très souvent il y a de l'amour, des amours, de la manière où MOI je les vois, les vis, les ressent. Et crois moi, le miennes (d'amours), elles sont sacrément divisibles, partageables, extensibles, malléables, évolutives.
Et tant pis si c'est pas le cas pour vous autres.

date non retrouvée (2011 ?)

#
Profil

artichaut

le dimanche 29 mai 2022 à 11h37

www.formspring.me/dwam/q/173401717906366719 (lien périmé)

Salut! Pardon si cette question a déjà été posée mais je voulais savoir quand et comment as tu posé un mot sur ton mode de vie, le polyamour, et ce que ça a changé (ou pas) dans ta vie? Merci

dawn
Je ne sais pas. Je pense que c'est sur Suicidegirls, il ya un ou deux ans. Je me rappelle d'un jour où dans un forums on est parti dans un débat très intéressant sur la polygamie et les partenaires multiples, et puis mon compagnon et moi avons essayé de donner clairement nos points de vue (que j'ai + ou _ recopié ici la première fois qu'on m'a questionné à ce propos, d'ailleurs) et déjà là je parlais de polyamour.... (cf post ci-dessus)

J'ai probablement vu le mot "polyamour" écrit par l'une ou l'autre des SG, ou alors quelqu'un m'en a parlé ? Peut être Benten ou Nemesis, ou alors au hasard d'un détour sur le net.... Ou simplement dans un bouquin sur les amours plurielles. Quoi qu'il en soit, j'ai trouvé qu'il s'appliquait vraiment bien à ce que je vivais parce qu'au stade où j'en étais, je ne pouvais plus nier qu'il s'agissait d'amours, et non juste d'aventures sexuelles (comme je le pensais au tout début).

Je ne suis pas hyper fan des labels et noms en tout genre, mais quand même, parfois c'est bon d'avoir un mot qui sonne juste et dans lequel on se retrouve bien, pleinement, sans avoir à penser toujours à rallonge et être gênée aux entournures.
"je suis polygame MAIS pas dans le sens où on l'entend".... "Je suis bisexuelle MAIS c'est plutôt que je me fiche des genre sexuels"... "Je me sens lesbienne pour plein d'aspects MAIS pas que blablabla".
Souvent les labels ont une fonction, finalement, très restrictive. Comme si on se définissait surtout par ce que l'on n'est PAS. Quand on me dit "lesbienne", c'est facile d'entendre plutôt le "je ne suis pas intéressée par les individus de sexe masculin" que le "j'aime les individus de sexe féminin". Alors comment dire que l'on aime les individus tout court, mais que souvent le fait est qu'ils soient d'apparence féminine, par exemple ?
Donc j'ai envie de trouver un nom qui ne soit pas restrictif, mais au contraire, qui puisse être le plus large et ouvert possible, qui puisse englober une multitude de possibilités, qui soit fluide et évolutif. Au moins là je peux dire polyamour, pansexuelle, pangender, queer, etc, et je m'y retrouve sans restrictions. Comme ouvrir une porte sur des définitions toujours plus grandes. C'est comme si ça permettait de structurer sa pensée et d'avoir un sentiment plus précis, et plus entier, dans un espace illimité pour explorer et évoluer - dans lequel on se sent mieux :)

mars 2011

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion