Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Quitter la monogamie

Jalousie
#
Profil

LeCielEstBleu

le lundi 15 octobre 2018 à 10h55

Il y a 3 ou 4 ans, j'ai déjà posté quelques messages (1, 2, 3…) sous le même pseudo (en invité). Je reviens ce matin par envie de vous faire part de ma feuille de route, et par besoin de me sentir en terrain ami...Peut-être aurez-vous des conseils à me donner, des avis sur l'évolution de mon histoire.

En résumé:
- en couple exclusif depuis 18 ans, je tombe amoureuse d'un autre il y a 4 ans et me rends compte de mon désir de vivre pleinement et ouvertement ces deux relations
- j'en parle à mon partenaire qui réagit plutôt mal, mais n'exclut pas complètement l'idée que sa vision du couple puisse changer. Il y a en lui à la fois une très grande peur d'être abandonné (donc jalousie) mais aussi une envie de ne pas se plier aux modèles dominants + une très grande compréhension de ce que je suis.
- avec mon ami, la relation devient charnelle alors que c'était ce qui dérangeait mon partenaire. Nous la cachons d'abord, puis, assez vite, nous restons sur un mode platonique pour ne plus mentir.
- pendant ces dernières années, cette relation platonique avec mon ami est arrivée plus ou moins à un point d'équilibre. Je dois avouer que la communication entre mon ami et moi n'est pas facile, que ses positions ne sont pas toujours claires (il dit qu'une relation polyamoureuse lui conviendrait, et en même temps il rêve d'une vie de famille complète si je peux formuler ca comme ca). De mon côté, je sais que mettre la sexualité de côté est pour moi un peu difficile et artificiel, mais dans le fond, je crois que j'étais surtout heureuse de pouvoir passer du temps avec mon ami sans trahir mon partenaire. Ce qui m'a manqué le plus, c'est de partager plus de temps avec mon ami (Nous limitions toujours beaucoup le cadre de nos rendez-vous, sans doute pour éviter des débordements?)

Sur ce, 2 nouvelles données la semaine dernière:
- mon ami me confie qu'il est tombé amoureux. M'assure cependant que ca ne change rien pour nous. Pas facile pour moi: je sais qu'une relation qui débute est chronophage, je ne sais pas comment sa copine verra les choses et nous avons déjà si peu de possibilités de partager du temps...
- au cours d'une discussion, j'avoue à mon partenaire que la relation avec mon ami n'a pas toujours été platonique. Très difficile pour lui à entendre. J'entends toutes les horreurs possibles (sur certaines, il a raison, le mensonge est une abomination, j'ai fait le mauvais choix à ce moment-là. Sur d'autres points, je ressens très fort l'idée de possession de mon corps et ca me révolte). Après d'énormes éclats et de longues discussions plus posées, nous décidons de nous accorder toutes les 2 semaines quelques jours seuls. Je m'engage de mon côté à être fidèle pendant ces moments (enfin, à ne pas avoir de relation sexuelle avec un autre). L'idée est pour lui de gagner en indépendance, de voir dans quelle direction il veut avancer, pour moi de me repencher sur ce que je veux vraiment.

Je vous fais l'économie de toutes les angoisses que j'ai sur la suite, de tous les côtés... J'ai déjà été trop longue. Si vous avez des pistes, des expériences, des conseils, je serai contente de vous lire.

#
Profil

bonheur

le lundi 15 octobre 2018 à 11h29

Il n'y a pas grande chose à dire me concernant. Je souhaite que la transparence revienne entre ton compagnon et toi. Je souhaite que la nouvelle amoureuse de ton ami-mour te considère à ta juste place. Je souhaite que vous arriviez à rétablir des équilibres heureux.

#
Profil

LeCielEstBleu

le lundi 15 octobre 2018 à 14h19

Merci, bonheur, pour ton retour. Je me sens aussi soulagée d'avoir retrouvé une base d'honnêteté à laquelle j'aspirais et je mesure à quel point elle me manquait. Les autres voeux que tu formules sont les miens aussi...

#
Profil

artichaut

le lundi 15 octobre 2018 à 14h33

Hum, pas simple en effet.
Tu as fait le choix de dire la vérité à ton partenaire, au moment même où il y a insécurité avec ton ami (qui a une nouvelle amoureuse, et dont tu sais qu'il "rêve d'une vie de famille complète"). Du coup insécurité et inconfort de chaque côté.
Sans doute un moment difficile à passer, donc. Mais peut-être aussi au contraire l'occasion d'enfin résoudre certaines questions en suspens :
- que ton partenaire se confronte à sa jalousie
- que ton ami se confronte au choix (mono ou poly)
et que toi tu gagnes en clarté.

Des pistes, des conseils, je ne sais pas :
- l'idée de possession de ton corps, il faut absolument en parler
- mais aussi être compréhensif avec ton partenaire, qui a été trompé (donc le rassurer sur le fait que tu es tjs cette même personne qu'il a tjs connu et pas une autre, même si on évolue, même si on fait des erreurs)
- comprendre pourquoi tu lui a menti (pour ne plus le refaire, autant que pour essayer d'y trouver du sens)
- te poser (vraiment) la question : et si lui va voir ailleurs, tombe amoureux d'une autre, ça te fait quoi ? et s'il te trompe ? (même si chaque cas est différent, tu vis avec ton ami, à peu près ce que tu as fait vivre à ton partenaire, ça peut aider à se poser les bonnes questions, ou à trouver des réponses)
- quant à ton ami, il va peut-être falloir mettre des mots sur l'importance qu'à votre relation (peu importe qu'il y ai ou non du sexe) à vos yeux, et la place que vous voulez lui donner dans vos vies
- rencontrer la nouvelle amoureuse de ton ami, lui raconter ta feuille de route (si elle veut bien entendre) t'en faire une alliée, pas une ennemie
- etc

+ emmener ces différentes personnes à des cafés poly ?

#
Profil

LeCielEstBleu

le lundi 15 octobre 2018 à 15h49

artichaut, merci pour ces réflexions ! Vraiment, ça fait du bien d'être au-delà du "c'est mal" auquel je suis assez souvent confrontée... Je rebondis sur quelques-uns de tes points:

- le timing de cette dernière semaine: bien sûr, ce n'est pas anodin que tout s'enchaine. Je crois que j'ai (inconsciemment) voulu secouer les choses, empêcher un retour à la "normale" que je ne veux pas.

- ma jalousie: mon partenaire a eu une ébauche de relation avec une autre. Mais il dit que ce n'est pas ce qu'il cherche, en tout cas pas sous cette forme. Le savoir passer une soirée avec cette femme ne me laissait pas indifférente, mais je l'accepte totalement. Mon partenaire a beaucoup de mal à faire des choses qui lui font du bien, et si voir une autre était pour lui un plaisir, j'en serais heureuse. Apparemment, ce n'est pas le cas (à l'heure actuelle ?).
Je me suis demandée: est-ce que c'est pareil quand je pense à la copine de mon ami ? Quand il m'a annoncé son nouvel amour, j'ai d'abord été contente pour lui. Donc je crois que ce n'est pas très différent. Mais ça m'angoisse beaucoup. La différence, c'est que je me sens moins en sécurité dans cette relation parce que nos rapports sont moins stables, notre communication moins bonne qu'avec mon partenaire.

Donc oui, tu as raison, il va falloir mettre des mots sur l'importance et la place de cette relation dans nos vies. Ben, je ne sais pas trop comment je vais m'y prendre... :-(

Merci d'avoir soulevé ce point (quelque part, je le sais, mais je n'y arrive pas vraiment depuis 4 ans) et aussi d'avoir évoqué l'idée d'être compréhensive avec mon partenaire (là aussi, je le sais, mais j'oublie parfois, à force de revendiquer pour moi...)

Il y a du chemin à faire...

#
Profil

LeCielEstBleu

le samedi 20 octobre 2018 à 12h35

Je ne sais pas si je fais bien de remonter mon fil, mais j'ai quelques questions plus concrètes...

Ce n'est pas un hasard si j'ai posté dans la catégorie "Jalousie", c'est ce à quoi je me heurte depuis des années avec mon partenaire. Comment aider mon partenaire qui souffre à questionner ce sentiment? je suis consciente que je ne peux pas l'empêcher de le ressentir, bien sûr. Mais par quels outils puis-je l'aider à s'interroger sur l'origine de la jalousie? Y en a-t-il parmi vous qui ont réussi à mieux gérer ce sentiment?

Depuis notre "dispute", je veille davantage à le rassurer et cela me paraît vraiment important. Mais dans un certain sens, j'ai aussi l'impression que s'installe parfois quelque chose de l'ordre de la victimisation, avec possible glissement vers le chantage affectif (sans doute pas voulu de sa part). Sans ignorer sa souffrance, j'aimerais aussi qu'on prenne en compte ce que je ressens.

Merci pour vos réponses, c'est toujours très constructif de vous lire...

#
Profil

artichaut

le lundi 31 décembre 2018 à 02h05

êtes-vous allé ensemble ou séparément) à des cafés poly ?

avez-vous lu Compersion d'hypatia from space ?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion