Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Ne dites plus "trouple", parce que "triade" c'est vachement mieux

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 08 mars 2018 à 16h38

bonheur
Essayer ne signifie pas pouvoir, mais juste essayer. Essayer c'est déjà à reconnaitre et à valoriser, je trouve

Oui, surtout si on persiste :-)

#
Profil

Caoline

le jeudi 08 mars 2018 à 16h40

J'ai fait des réponses courtes un peu rapides au lieu de bien explicité mon propos. C'est ton titre qui me dérange et m'a fait réagir Siestacorta, mais si je pense que tu as volontairement voulu faire dans la provoc puisque tu tempères dès la première ligne. Que tu préfères triade à trouple et explique pourquoi, je trouves ça super. J'ai juste un peu sur réagi à cause du titre.

Moi si trouple me parle plus c'est parce que je n'utilise un mot pour parler de nous 3 que lorsque ce que l'on vit à 3 s’apparente à ce que partage un couple.

Dans la plupart de mes relations, j'ai 2 amoureux, souvent mes 2 amoureux sont amis, mais on ne forme rien à 3 en fait, je vis juste 2 fois en couple donc pas besoin de mot moins impliquant que couple, juste pas besoin de mot du tout pour nous désigner ensembles.

#
Profil

bonheur

le jeudi 08 mars 2018 à 16h42

Siestacorta, j'adore ton humeur du moment (+)

J'y perçoit de la joie que rien ne peut anéantir et ça j'adore. Je me trompe peut être ou alors j'interprète complètement de travers.

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 08 mars 2018 à 16h46

Caoline

Dans la plupart de mes relations, j'ai 2 amoureux, souvent mes 2 amoureux sont amis, mais on ne forme rien à 3 en fait, je vis juste 2 fois en couple donc pas besoin de mot moins impliquant que couple, juste pas besoin de mot du tout pour nous désigner ensembles.

Ah, ça, je comprend très bien, et j'avoue que pour l'instant j'ai pas trouvé le bon mot, parce que c'est pas vécu ensemble, mais c'est quand même conçu ensemble. On parle parfois de "relation en V", mais c'est quand même de la périphrase un peu lourde.

Merci d'avoir vu la bonne volonté dans mon approche :-)
Et je prenais pas trop mal les réponses expéditives, t'inquiète. Aujourd'hui, j'ai la patate, profitez en, j'ai pas envie de déprimer tout le monde en racontant que "le polyamour c'est pas mal oué mais avez-vous déjà pensé à pas essayer ?"

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 08 mars 2018 à 16h57

bonheur
Siestacorta, j'adore ton humeur du moment (+)

J'y perçoit de la joie que rien ne peut anéantir et ça j'adore. Je me trompe peut être ou alors j'interprète complètement de travers.

Nan, tout juste. Aucune idée d'où ça vient. Profitons-en.

#
Profil

bidibidibidi

le jeudi 08 mars 2018 à 17h08

Pour moi, les deux mots n'impliquent pas les mêmes choses.
Dans trouple, on a l'idée de couple, donc une construction sociale.
Dans triade, on a moins d'information. On peut imaginer n'importe quelle relation à trois. Donc j'aurais tendance à dire qu'un trouple est un type de triade.
J'utiliserai triade pour qualifier des relations naissantes et/ou sans structure définie, trouple pour des relations qui ont pour but de s'affirmer comme telles socialement.

Mais bon, après, j'utilise trouple souvent parce que c'est assez clair, mais je trouve triade plus joli phonétiquement parlant.

#
Profil

bonheur

le jeudi 08 mars 2018 à 17h09

Heu, je suis navrée, je ne suis absolument pas anglophone :-/ Si tu as le temps et l'envie. Peux tu m'adresser les paroles en français, que je comprenne plus explicitement ?

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 08 mars 2018 à 17h09

Caoline
Ca dépend ce qu'on veut dire... Quand je l'ai vécu c'était approprié. Et au sein du trouple, les 2 fois, c'était moi et 2 hommes donc pas ce que tu imagines.

Non mais clairement là sur mon argument j'abuse :-)
C'est pour pousser un peu mon truc sur trouple/couple/amatonormativité (comment je suis trop content d'avoir découvert ce terme), mais je sais bien que les situations sont évidemment infiniment plus riches que ce que je me laisse croire.

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 08 mars 2018 à 17h41

bonheur
Heu, je suis navrée, je ne suis absolument pas anglophone :-/ Si tu as le temps et l'envie. Peux tu m'adresser les paroles en français, que je comprenne plus explicitement ?

J'ai tenté à l'arrache, une strophe en anglais, sa traduction en français. C'est moche, mais entre le son très lyrique et le sens qu'il l'est pas mal aussi, ça donne une idée.

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 08 mars 2018 à 18h03

bidibidibidi
Pour moi, les deux mots n'impliquent pas les mêmes choses.
Dans trouple, on a l'idée de couple, donc une construction sociale.
Dans triade, on a moins d'information. On peut imaginer n'importe quelle relation à trois. Donc j'aurais tendance à dire qu'un trouple est un type de triade.
J'utiliserai triade pour qualifier des relations naissantes et/ou sans structure définie, trouple pour des relations qui ont pour but de s'affirmer comme telles socialement.

Mais bon, après, j'utilise trouple souvent parce que c'est assez clair, mais je trouve triade plus joli phonétiquement parlant.

Oui, c'est pas loin de ce que je perçois.
Même si s'affirmer socialement avec un mot qui rappelle une norme sociale forte, ça zappe qu'on peut aussi avoir maille à partir avec celle-ci...

Triade, sans structure définie ou naissante, oui, mais pas seulement, pour moi.: Disons que ça peut jouer sur une dynamique large, sur le temps long, aussi : ça évoque les triades divines, qui justement, ont des rapports changeants mais continuels.

(Oui ben tant qu'à parler des mots, autant jouer sur leur potentiel d'évocation)

#
Profil

bonheur

le jeudi 08 mars 2018 à 18h56

Merci Siestacorta pour cette "tentative à l'arrache". La dernière strophe me parle beaucoup.

#
Profil

artichaut

le dimanche 11 mars 2018 à 01h41

trouple
triade (ou tryade)
ménage à trois
triangle amoureux
relation en V

je trouve le débat très intéressant, et partage assez le point de vue de bidibidibidi

j'ajouterais, que souvent, s'il y a plusieurs mots, ce n'est pas un hasard, et qu'il y a des nuances (ne serait qu'en terme de "niveau de langage" ou milieu de référence) et qu'il est intéressant de creuser ces nuances (cf par exemple ce livre) pour se rendre compte que des mots que l'on croyait synonymes ne le sont pas forcément

je trouverais particulièrement intéressant, pour une relation à trois, d'avoir des mots pour nuancer
- le fait d'habiter ensemble ou pas
- le fait de partager de l'amour (du sexe) ou pas
- le fait que chacun.e, ou pas, partage du sexe (de l'amour) avec les 2 autres
etc

je dirais :
relation en V : une personne pivot a une relation avec deux personnes, qui n'ont pas de relation entre elles
triangle amoureux : les 3 personnes sont impliquées dans la relation, possiblement à des niveaux ou sur des registres différents
ménage à trois : les 3 personnes habitent ensemble
trouple : couple à trois (qui s'identifie comme tel, habitant ou non ensemble, et pouvant pratiquer la polyfidélité)
triade : trio amoureux… plus affirmé qu'un simple triangle amoureux mais pouvant constituer aussi bien une entité fusionnelle à trois têtes (ou 3 corps) qu'un trio "anarchiste relationnel"…

#
Profil

artichaut

le dimanche 11 mars 2018 à 01h52

et si on ajoute une personne… :
ménage a quatre, couple à 4, quaternion, quade, tétrade, …quourple??

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 11 mars 2018 à 12h31

artichaut
et si on ajoute une personne… :
ménage a quatre, couple à 4, quaternion, quade, tétrade, …quourple??

C'est un de mes arguments : au moins, avec les mots en -ade, tout est déjà prêt. Bon, à cinq, ça donne pentade, donc on peut y laisser quelques plumes de fierté.
Triade, tetrade, pentade, hexade, heptade, octade, decade.

"Dyade polyamoureuse" permettant par ailleurs de parler d'une relation principale ouverte, sans partir nécessairement du mot "couple", qui renvoie à un concept très normé, favorisant des attentes également normées.
Je dis pas qu'il faut jamais dire couple... D'autant que ça peut faire un peu péteux de dire "nous somme en dyade". Mais je pense qu'utiliser aussi un autre terme, dans les bonnes circonstances, permet d'avoir et de faire prendre conscience de la remise en question du cadre classique.

Et sinon, myriade serait excellent pour désigner un groupe de poly où un grand nombre de relations internes.
C'est pas encore courant, mais : imaginez qu'on fête une union poly, publiquement (comme une triade française l'avait fait il y a quelques années, dans une église unitarienne, qui avait donc prononcé une cérémonie d'union à trois !), on peut se retrouver avec tout un entourage fortement poly et fortement impliqué : une communauté amoureuse, qui vit pas forcément dans le village des schtroumpfs (vous êtes vous d'ailleurs jamais demandé si la schtroumpfette...), mais où plusieurs relations reconnues s'entrecroisent : une myriade

(pris au sens plus poétique que numérique, parce que si on arrivait à de vraies myriades de dix mille personnes en relations croisées dans un pays, on aurait plus tellement à préciser qu'on a une relation polyamoureuse, on sera simplement en relation dans une société aux normes complètement changées...)

Message modifié par son auteur il y a 11 mois.

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 11 mars 2018 à 19h57

artichaut



j'ajouterais, que souvent, s'il y a plusieurs mots, ce n'est pas un hasard, et qu'il y a des nuances (ne serait qu'en terme de "niveau de langage" ou milieu de référence) et qu'il est intéressant de creuser ces nuances (cf par exemple ce livre) pour se rendre compte que des mots que l'on croyait synonymes ne le sont pas forcément
(...)
je dirais :
relation en V : une personne pivot a une relation avec deux personnes, qui n'ont pas de relation entre elles
triangle amoureux : les 3 personnes sont impliquées dans la relation, possiblement à des niveaux ou sur des registres différents
ménage à trois : les 3 personnes habitent ensemble
trouple : couple à trois (qui s'identifie comme tel, habitant ou non ensemble, et pouvant pratiquer la polyfidélité)
triade : trio amoureux… plus affirmé qu'un simple triangle amoureux mais pouvant constituer aussi bien une entité fusionnelle à trois têtes (ou 3 corps) qu'un trio "anarchiste relationnel"…

Plusieurs mots, plusieurs nuances de sens... Pourquoi pas. Disons qu'au moins, poser certains mots permet de dire en même temps que d'autres ne sont pas des évidences.
Quand on ne connait pas, par exemple, le sens et l'implication d'asexuel et aromantique, ou quand on a pas de mot pour désigner le polyamour, on part du principe que ce qui n'a pas de nom n'existe pas, et que les mots déjà connus suffisent à décrire les situations qu'on rencontre (couple libre aurait suffi pour les polyamoureux... Jusqu'à ce qu'on réponde : hein ? couple ? pourquoi on partirait du couple pour définir la non-exclusivité ? )

Pour le cas de "triangle amoureux", l'expression est quand même déjà pas mal marquée. On peut la revendiquer et lui donner un sens plus complet, mais quand elle est utilisée dans les commentaires de fiction, il y a une des trois personnes avec qui la relation n'est pas souhaitée ou pas possible...

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

LeaBridou

le lundi 12 mars 2018 à 15h08

"Ne dites plus "trouple", parce que "triade" c'est vachement mieux"
Quand je lis ça , ça me rappelle à quel point les gens ont besoin de vous coller des étiquettes sur la face, en vous forçant à bien rentrer dans les petites cases qu'on a prévu pour vous , sans que surtout, rien ne dépasse...

Je ne dois plus dire Trouple? Lol, ça me rappelle une époque où les gens m'expliquaient que je ne pouvais pas me dire homoflexible, qu'il valait mieux que je dise que j'étais "bi". Ça m'épate toujours qu'on vienne m'expliquer qu'on sait mieux que moi comment je dois me définir.

Si quelqu'un m'explique qu'il ne se considère pas comme pratiquant du polyamour mais plutôt de la polyamorie ; même si moi, la "polyamorie" ça me parle pas, ben je vois vraiment pas au nom de quel principe je dirais aux Autres comme se définir et au passage j'en aurais appris un peu plus sur la façon dont eux se définissent , ce qui est toujours enrichissant.
Donc si quelqu'un me dit qu'il vit en Triade , je suis heureuse pour lui (même si moi Triade ne me parle pas), s'il me dit qu'il vit en Trouple pareil.
Alors oui bien sur, je me rends compte que tout le monde ne fonctionne pas comme moi, et heureusement pour la diversité.
Mais ça ne m'empêchera pas de continuer à fonctionner ainsi.

Quand on vivait en Trouple, on se définissait Trouple. Et si on est amenés à le revivre on se définira de nouveau Trouple. Juste parce qu'on kiffe ce mot. Qu'il nous correspond tout à fait. Y aura-t-il de gens à qui ça déplaira? certainement des tas... mais est-ce que ce sont ceux qui nous donnent le sourire le matin quand on se lève? non.... donc ça sera leur problème, pas le notre :)

#
Profil

Siestacorta

le lundi 12 mars 2018 à 18h32

LeaBridou
"Ne dites plus "trouple", parce que "triade" c'est vachement mieux"
Quand je lis ça , ça me rappelle à quel point les gens ont besoin de vous coller des étiquettes sur la face, en vous forçant à bien rentrer dans les petites cases qu'on a prévu pour vous , sans que surtout, rien ne dépasse...

Je pense que trouple est une étiquette qui force à rentrer dans des petites cases, donc d'une certaine manière, on partage un constat !


LeaBridou
Je ne dois plus dire Trouple? Lol, ça me rappelle une époque où les gens m'expliquaient que je ne pouvais pas me dire homoflexible, qu'il valait mieux que je dise que j'étais "bi". Ça m'épate toujours qu'on vienne m'expliquer qu'on sait mieux que moi comment je dois me définir.

Je voudrais insister sur quelques mots que j'ai pas écrit juste par politesse, mais parce que je les pense :
" Dites ce que vous voulez, évidemment," (dans les premières lignes)
et
"Donc oui, bien sûr, les gens disent bien ce qu'ils veulent, et encore plus vivent bien ce qu'ils veulent... on est sur ce site un peu pour ça !"
dans le dernier post de la première page du fil.

Et quand je dis
" moi personnellement je trouve" que c'est mieux, je crois que la part de distance sur la subjectivité de ce que je dis est pas absente non plus... J'écris très lourd quand je veux que ça sonne très lourd (parfois je fais moins exprès, mais là, quand même, si).
Même le mot "vachement" dans le titre me semble déjà annoncer un ton moins autoritaire que badin.

Plus loin, pour répondre à @artichaut, je rejoins ce que tu dis ; c'est plutôt un bien qu'il y ait plusieurs mots.
Je m'intéresse au mot trouple parce que je trouve ça important de souligner ce qu'il dit, au mot triade parce que je le trouve pas assez employé alors qu'il recouvre souvent la même réalité en ouvrant pourtant d'autres options.
Je veux pas forcer les gens à faire une chose plutôt qu'une autre.
C'est à la fois une "case" en plus, mais aussi une proposition décloisonnante.

Bref : mes intentions sont pacifiques.

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

LeaBridou

le lundi 12 mars 2018 à 18h59

Je n'arrive pas à comprendre la cohérence entre un titre qui donne clairement un ordre et "je ne veux pas forcer les gens...".
Y avait plein d'autres possibilités comme titre non? "j'ai découvert le mot Triade et ça me correspond beaucoup mieux que Trouple". "y a t il d'autres personnes qui comme moi, préfèrent se définir Triade plutot que Trouple?" "j'adore le mot Triade parce que..."

#
Profil

bonheur

le lundi 12 mars 2018 à 19h15

Il est vrai que le titre, pris individuellement, peut sonner comme un "impératif". Par contre, en lisant, même avec légèreté, le post initial, on comprend que ce n'est pas le cas.

Toute personne qui lit souvent ce forum sait que Siestacorta est à mille lieues de vouloir imposer quoi que ce soit et surtout pas une nouvelle norme... ou même quoi que ce soit de "défini" et "d'impérieux".

Il a, je pense, au contraire voulu partager une découverte pour lui, qui lui a fait du bien et il a voulu transmettre ce bien à ceux qui voulait le prendre aussi.

Quand on est heureux, on veut partager, et c'est ce bonheur de la découverte dont il faut peut être ici se réjouir. S'il vous plait, ne lui gâcher pas son plaisir. Moi j'aime bien quand Siesta "a la patate".

Quand on trouve LE mot, le partager est une belle intention. Peut-on excuser Siesta pour le titre, qui en effet, reflète sa "patate" de l'instant, mais dont le sens a été compris dans un sens premier, interprétation tout à fait louable, mais ici mauvaise ?

Une maladresse, au milieu d'un flot de beau... Qui Siesta n'a-t-il pas aiguillé, aidé, assisté, fait réfléchir intelligemment...

Sans vouloir interférer. Après oui, inscrire "Plutôt que "trouple", "triade" c'est vachement mieux..." ça aurait été mieux interprété. Mais bon, qui ne se plante jamais ! Et puis, il y avait de l'humour, dans ce début de fil.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 12 mars 2018 à 19h57

De la provoc', aussi, j'assume quand même.
J'estime désamorcer beaucoup dès les premières lignes, et puis quelques autres fois dans le fil, mais j'avais envie de marquer le coup.

La petite nuance bonus : quand je sens que je crois beaucoup à ce que je dis, je pousse l'exagération et la subjectivité en en faisait quelques caisses supplémentaires, pour relativiser, par un excès intentionnellement comique, cette impression rarement juste d'avoir Raison.
Quand quelqu'un dit "évidemment que j'ai raison"... Parfois, il sait très bien que "évidemment" non.

T'inquiète, @bonheur , je me sens pas embêté.
Je poste sur un forum, évidemment que tout le monde va aimer ce que je dis.

En vrai, je remercie @LeaBridou d'avoir réagi, ça ajoute à l'énergie.
(bon, je suis pas tous les jours dans le même état d'esprit happy, hein).

Message modifié par son auteur il y a 11 mois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion