Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Pourquoi suis-je si susceptible lorsque j'entends ou je lis des préjugés sur le polyamour?

Bases
#
Profil

Romy

le dimanche 24 janvier 2010 à 01h46

Je me demande si je me sens révoltée parce que dans le fond de moi ces préjugés existent également... Et pourtant...je suis tellement convaincue de ce que je ressens. Un autre fil parlait des préjugés, mais il y en a qui me blessent, comme associer polyamour et surconsommation, ou peur de l'engagement, ou à l'égoïsme et l'individualisme, au fait de ne pas être capable d'accepter les «  difficultés» de la vie, de ne pas savoir faire des choix, de souffrir d'un manque dans notre relation de couple, de ne pas être capable de faire des sacrifices pour l'être aimé... Enfin, les préjugés ne manquent pas. Et ils me donnent envie de faire savoir à tous ces gens qu'ils ne savent pas de quoi ils parlent!!! Pourquoi suis-je si sensible? Vaut-il mieux se taire et faire son petit bonhomme de chemin, ou chercher à faire connaître le polyamour et le défendre?

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 24 janvier 2010 à 02h18

Il y a les préjugés "persos".
Jusqu'ici, les préjugés sur ma vie affective, coup de bol, j'ai pas eu beaucoup.
Disons, on me les exprime pas trop comme des jugements.

Le plus récurrent : t'as pas encore rencontré la bonne.
Là, je me sens un peu jugé (heu, j'ai pas aimé comme il faut, en fait ?), mais surtout pas compris.
Je suis heureux pour mes proches quand ils aiment, pourquoi s'inquiètent ils quand je le fais à ma manière ?

L'autre, plus... discret, c'est quand je vois qu'on me présente pas les copines des copains. Ou qu'on me rabroue gentiment quand j'exprime mon intérêt. Comme si j'étais une mauvaise influence, ou un type qui fait pleurer les filles...
C'est un peu infantilisant.

Mais, globalement, je me sens pas rejeté. J'ai peut être la chance d'être un enfant de grande villes, on peut comparer un peu ça au parcours du "petit pédé" chanté par Renaud.

Les préjugés sur le polyamour, quand c'est pas direct sur moi, je peux même apprécier, par goût du débat, de la rhétorique. Et parce que renvoyer dans ses buts quelqu'un qui ne se pose pas de question sur sa monogamie, depuis le temps que je parle du sujet, ça m'est devenu plus facile.
Quand tu retournes les arguments anti-PA vers un mono, il est souvent très étonné... Pas du tout habitué à ce que sa propre position puisse être remise en question.

Egoïsme ? Vouloir garder l'autre pour soi, c'est quoi ?
Immaturité ? Oh ben oui, le couple rend les gens vachement meilleurs.
Facilité ? C'était quand la dernière fois que tu as dû changer tes habitudes, steuplé ?

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Romy

le dimanche 24 janvier 2010 à 02h24

Ah ça fait du bien... encore, encore!

#
Profil

Romy

le dimanche 24 janvier 2010 à 02h32

En fait, je suis encore très réactionnelle...
J'en mets trop, et là je me fais dire que je suis prétentieuse, que je crois avoir trouvé LA solution, que je dis aux autres comment ils devraient vivre...
Ce que je trouve aussi c'est que les préjugés sont souvent contradictoires, selon la vision du «  diseur» de préjugés. Tu peux donc te faire traiter de cocue ou de fille qui se manque de respect, tout en étant égoïste et individualiste. Ça fait beaucoup à la fois!
Pour ma part, quelques préjugés dans mon entourage, mais surtout, ceux qui m'enragent, ce sont ceux véhiculés par les médias, et les commentaires sur les blogues des magazines et des journaux.

#
Profil

Romy

le dimanche 24 janvier 2010 à 02h57

J'ai plusieurs réponses à la plupart des préjugés.

Par contre il y a un argument avec lequel je n'arrive pas à être en désaccord. Lorsqu'on me répond que des couples passionnés, heureux d'être ensemble, complices pour la vie, ça existe. Et que de vouloir aspirer à cet amour qui se dégage chez certains vieux couples, c'est beau et ça vaut donc la peine d'essayer d'être heureux qu'à deux. Je vois mes parents une peu comme ça. Ils ont la soixantaine passée et sont comme deux tourtereaux. Je sais qu'ils n'ont pas été aussi conventionnels qu'ils aimeraient me le faire croire. Toutefois, j'aurais de la difficulté à croire qu'ils pourraient avoir des amants aujourd'hui, ou même envie d'en avoir. Ils ont l'air tellement bien. C'est plus que d'avoir l'air, ils sont bien.

Je trouve difficile de répondre à quelqu'un qui me dit: moi, le couple en amour, et qui n'a pas envie d'aller voir ailleurs, j'y crois.

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 24 janvier 2010 à 03h16

Ben... Pourquoi pas ? Mais ce n'est pas un argument "contre" le polyamour de croire qu'un couple peut être épanoui.
Pas plus que ce n'est un argument contre la monogamie de dire qu'on prend un pied pas possible depuis qu'on est poly.

Les deux ne s'excluent pas.

#
Profil

LuLutine

le dimanche 24 janvier 2010 à 15h08

Rosalie
cet amour qui se dégage chez certains vieux couples

Françoise Simpère si elle lit ce fil te parlera sans doute d'un vieux couple qui filait le parfait amour....et qui n'avait contrairement aux idées de leur entourage jamais vécu dans l'exclusivité ! (après leur décès, Françoise a retrouvé le journal de la femme, et si je me souviens bien de l'histoire, elle y relatait comment son mari, alors qu'il était à la guerre, l'avait encouragée à avoir d'autres liaisons pour ne pas se "faner" ; après la guerre et le retour du mari à la maison, ils avaient continué à voir d'autres personnes)

Tu dis toi-même que tes parents n'ont pas toujours été "conventionnels"....peut-être qu'en ce moment ils sont dans une période monogame/fusionnelle (comme cela arrive aussi aux polys, tout le monde te le dira ici) et qu'ils sont bien comme ça.
On peut même avoir des périodes solitaires, alors !

Pour ma part je crois que le fait de se donner la liberté de la non-exclusivité renforce les liens dans un coupe (au lieu de les distendre, comme le croient bon nombre de défenseurs de l'exclusivité absolue).

#

Françoise (invité)

le dimanche 24 janvier 2010 à 15h28

à Lulutine: merci d'avoir rappelé l'histoire de ce couple, qui s'adorait visiblement. En plus cette femme comblée par son mari et ses amoureux avait à 83 ans une allure, un charme... qui plaident pour le polyamour... et pour le grand amour qui dure, les deux ne sont pas incompatibles! Perso, j'irai plus loin: je pense que notre itinéraire de Lutins, avec ses difficultés et ses conflits, mais aussi ses fous-rires et ses plaisirs, est pour beaucoup dans le fait que je ne m'ennuie toujours pas avec l' homme que j'ai rencontré à 17 ans. En couple "classique", je me serais vite ennuyée et on ne serait sans doute plus ensemble. Les polys ont en commun de beaucoup réfléchir sur le lien amoureux, de ne pas croire les choses fixes et acquises, et comme dans la vie, précisément, rien n'est fixe ni acquis, ils bénéficient sans doute d'une meilleure capacité d'adaptation au changement que les autres, ceux qui veulent que ce soit toujours "comme au premier jour" alors que c'est irréaliste.
Autre point souvent retrouvé chez les Lutins: le goût de la vie, le sens du jeu, qui n'exclut pas celui des responsabilités.

#
Profil

Jena

le dimanche 24 janvier 2010 à 18h50

Où était l'article récent qui explique que tout au plus l'envie ou l'énergie de développer de nouvelles relations se calme avec le grand âge ?

En tout cas, si deux petit vieux pétillants font envie parce qu'ils ont l'air encore très amoureux, imaginele tableaux de TROIS petits vieux pétillants encore très amoureux...

#

(compte clôturé)

le dimanche 24 janvier 2010 à 19h16

Je propose de prévoir un établissement médico-social pour poly, pour quand on sera vieux...

Son nom (concours ouvert):

"La partouze du soir"

#

(compte clôturé)

le dimanche 24 janvier 2010 à 19h17

Ou alors "Les verts-vermeils".

Et "Les vieilles merveilles"?

#
Profil

K-roll

le dimanche 24 janvier 2010 à 20h42

Ou "poly-4", 4 pour ... 4e âge

#
Profil

Jena

le dimanche 24 janvier 2010 à 21h48

"Les Vieux Amoureux"

#
Profil

Junon

le lundi 25 janvier 2010 à 00h18

Les Cénobites tranquilles....

#
Profil

lutevain

le lundi 25 janvier 2010 à 00h37

"Polys sont, toujours!!!!"

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

ERIC_48

le lundi 25 janvier 2010 à 01h53

J'aimerais bien répondre à Rosalie, mais j'ai peur qu'on m'accuse de faire de la psychologie gratuite a quelqu'un qui n'en n'a pas besoin.
Aurelien et K-roll : peuvent faire mieux
Clémentine, c'est pas mal, mais le premier c'est trop et le second pas assez
Lutevain quel génie ce gars là
Junon très forte, là, on ne peut pas faire mieux
C'est à mettre dans les annales !

#
Profil

Romy

le lundi 25 janvier 2010 à 03h38

Bien contente d'avoir parti ce fil. Belles réflexions. C'est vrai qu'on ne s'ennuie pas avec le polyamour!

Effectivement, mes parents n'ont jamais été conventionnels, ne serait-ce que pour les photos de ma mère nue qui sortaient toujours de nul part (ce qui impressionnait beaucoup mes amis!) ou les BD de Lauzier ou de Reiser à la salle de bain. Sans blague, mon père m'a déjà donné comme conseil de faire ce que je croyais qui était juste, et que l'important était de ne jamais mentir en amour. Je me rappelle également quand j'étais petite que ma mère était partie en vacances sans mon père (il n'y avait pas eu de dispute, et à son retour, je sentais bien qu'il y avait une énorme complicité entre eux...mon père faisait des petites remarques etc.). Maintenant, je les trouve presque gnagna (surtout mon père qui complimente toujours ma mère...). Mais peut-être que les envies évoluent avec l'âge. Et l'envie de nouvelles passions amoureuses et amitiés amoureuses s'estompe peut-être avec le temps.

Une scène qui m'avait marquée dans le film d'Yvan Atal (Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants): un ami volage célibataire dit à son ami marié-qui-se-dit-fidèle qu'il ne croit pas à l'amour toujours...Son ami répond que ses parents son ensemble depuis 40 ans et qu'ils sont heureux. Immédiatement après, une scène où les parents en question dînent au bistro en silence, le mari lit le journal à la figure de sa femme, et celle-ci mange en jetant des regards furtifs à l'action qui se déroule autour d'eux. Ils s'emmerdent. Une scène mélancolique et angoissante...

#
Profil

Romy

le mardi 26 janvier 2010 à 06h40

Je viens d'avoir une discussion sur un autre blog (ça ne laisse pas beaucoup de temps pour l'amour toutes ces discussions!)

Encore une fois. On me dit qu'on doute que l'amour entre mon mari et moi soit sincère. C'est frustrant. Je m'emporte toujours et je finis par donner des réponses qui ressemblent à: «  et toi...t'es bien certaine que ton mari ne te trompe pas dans l'dos?»

Réac.
J'devrais apprendre à me calmer et ne pas embarquer dans ce genre de discussion.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#

(compte clôturé)

le mardi 26 janvier 2010 à 10h01

Alors là, bien malin qui pourra définir ce qu'est la sincérité de l'amour... Ce genre de tarte à la crème, c'est trop facile à balancer. Rosalie, quand ça vient, baisse-toi!

#
Profil

Romy

le mardi 26 janvier 2010 à 16h42

Oui, c'est vrai ça. Bonne stratégie. Quoique j'aime bien les tartes à la crème. Miam!
Difficile de venter les vertus du polyamour sans tomber dans la critique de la monogamie et «  brasser la cage».

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion