Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Articles, livres, films...

Bases
#
Profil

ylotresor

le mardi 17 mars 2015 à 17h24

A la recherche d'éléments pertinents pouvant servir de prétexte pour amener la conversation sur le thème du polyamour au sein d'un couple mono, je me disais qu'il serait intéressant de les lister quelque-part pour les newsbies... Je mets les éléments qu'on m'a déjà conseillés, et chacun peut compléter.

Films :
"Happy few"
"Ceci est mon corps" (celui réalisé par Jérôme Soubeyrand)
"Jules & Jim"

Magazines:
Psychologies Magazine n°308 (mai-juin 2011)

BTW, si quelqu'un est prêt à se séparer du magazine ci-dessus, je suis carrément preneur... :)

#

(compte clôturé)

le mardi 17 mars 2015 à 19h50

Ce fil recense également les chansons, films, et autres ayant un thème en rapport avec ou proche du polyamour.

/discussion/-bu-/Chansons-poemes-divers-poly/

#
Profil

PolyGone

le mercredi 18 mars 2015 à 18h20

Ah ben tiens, ça tombe bien, vous allez pouvoir éclairer ma lanterne.

Plusieurs personnes à qui j'ai raconté mon histoire m'ont dit "C'est Jules et Jim". Comme je n'avais ni lu le livre ni vu le film, j'ai commandé le DVD et l'ai regardé il y a quelques mois....et n'ai pas du tout reconnu mon histoire.

D'une part car je trouve la Catherine du film plus manipulatrice qu'amoureuse. D'autre part car elle les aime plutôt l'un après l'autre que les deux simultanément.
La chute (c'est le cas de le dire !) du film semblant confirmer qu'il n'y a pas beaucoup d'amour dans tout cela.

Donc Jules et Jim est-il réellement un film à voir histoire d'amorcer la discussion sur le polyamour avec quelqu'un ? Est-il un bon "exemple" de polyamour ?
Je suis peut-être à côté de la plaque mais je ne l'ai pas ressenti comme cela.

Et vous ?

#
Profil

bonheur

le mercredi 18 mars 2015 à 20h40

J'ai vu aussi ce film et j'ai eu la même sensation que PolyGone. La femme m'a semblé plus capricieuse qu'amoureuse et aussi hyper mal dans sa peau. D'ailleurs la fin le démontre. Aucun équilibre dans les relations. Je ne trouve pas que ce soit un bon exemple, éventuellement l'exemple de ce qui se passe lorsque c'est mal vécu (deux personnes y laissent la vie au final). La femme m'a en effet semblé instable et volage.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 20 mars 2015 à 01h42

Shamal
Ce fil recense également les chansons, films, et autres ayant un thème en rapport avec ou proche du polyamour.

/discussion/-bu-/Chansons-poemes-divers-poly/

Merci Shamal, tu veux reprendre le rôle d'archiviste du forum ? :)
Je le donne volontiers ! ;)
(Tu vois Scott - si tu passes dans le coin - y en a d'autres que moi qui connaissent les anciennes discussions !)

Y a aussi
/discussion/-dZ-/Des-livres-pour-en-parler/
/discussion/-kp-/Livres-a-lire-ou-faire-lire/
/discussion/-o-/Des-lectures-des-lectures-j-ai-soi...
/discussion/-Gu-/Vos-series-lectures-polyculturell...
/discussion/-zC-/Idees-de-films-ou-de-lectures-evo...
/discussion/-ex-/Y-a-t-il-des-films-sur-le-PolyAmo...
/discussion/-cM-/La-serie-Family-sitcom-PA/
/discussion/-yT-/Polyamory-Married-and-Dating-seri...

Et de manière générale dans la catégorie "Media" (en cliquant à droite) on doit pouvoir trouver des trucs comme des reportages, articles etc...

D'ailleurs sur Youtube (merci Aurélien) :
https://www.youtube.com/watch?v=PrG4kqVPtoY
https://www.youtube.com/watch?v=iE5Yh5ldNho

Enfin en rapport avec Jules et Jim il y a deux fils (au moins) :
/discussion/-nt-/Stephane-Hessel-fils-de-Jules-et-...
/discussion/-ph-/Les-coulisses-de-Jules-et-Jim/

...et j'en oublie probablement, 6 ans que je suis sur ce forum, Alzheimer me guette (d'ailleurs j'ai oublié son prénom, c'est une preuve !)

#

(compte clôturé)

le vendredi 20 mars 2015 à 09h25

LuLutine
Merci Shamal, tu veux reprendre le rôle d'archiviste du forum ? :)
Je le donne volontiers ! ;)

Ah nan surtout pas, d'ailleurs regarde : tu as déterré bien plus de fils que moi ;) Moi je vais au plus évident, après je m'en remets à toi, ô Grande Archiviste, pour le plus détaillé :D

#
Profil

ScottBuckley

le samedi 21 mars 2015 à 13h40

merci super Lulutine, et Shamal (+) !!

#
Profil

Hofmann

le samedi 21 mars 2015 à 13h41

Hier j'ai regardé ce film : www.arkepix.com/kinok/DVD/YOSHIDA_Kiju/eros_massac...

Il parle d'un anarcho-écolo-féministe japonais du début du 20e siècle. C'est confondant. Il parle d'amour libre exactement comme j'ai commencé à le faire il y a deux ans et comme vous le faites sans doute. Tout ça n'a rien de bien nouveau. Tous ceux capables de remettre en cause la doxa et voulant se réapproprier un concept tel que l'amour peuvent en arriver à ces conclusions.

#
Profil

ScottBuckley

le samedi 21 mars 2015 à 13h46

Il y a quelques temps de cela, j'ai découvert un film de JC Brisseau, et tout n'était pas à prendre, mais il y avait des passages intéressants, qui frôlaient je trouve le thème du polyamory . Vous en avez déjà vus des films de lui, par hasard ?

#
Profil

LuLutine

le samedi 21 mars 2015 à 23h59

CramazoukTout ça n'a rien de bien nouveau.

Ca c'est clair, d'ailleurs Françoise (aimerplusieurshommes) a fait des recherches sur le sujet, le polyamour n'est pas une idée nouvelle, loin de là, c'est juste le mot qui est récent..

#

(compte clôturé)

le dimanche 22 mars 2015 à 01h03

Un bout de poème de Jacques Prévert qui fleure bon les amours plurielles:
Je suis comme je suis
Je suis faite comme ça
Quand j'ai envie de rire
Oui je ris aux éclats
J'aime celui qui m'aime
Est-ce ma faute à moi
Si ce n'est pas le même
Que j'aime à chaque fois

#
Profil

Livia

le dimanche 22 mars 2015 à 10h03

Il y a je trouve quelque chose de très libre et poétique dans dans cet extrait sur le theme du couple et du mariage :

Vous êtes nés ensemble et ensemble vous
resterez pour toujours.
Vous resterez ensemble quand les blanches
ailes de la mort disperseront vos jours.

Oui, vous serez ensemble
jusque dans la silencieuse mémoire de Dieu.
Mais qu'il y ait des espaces dans votre communion,
Et que les vents du ciel dansent entre vous.

Aimez-vous l'un l'autre,
mais ne faites pas de l'amour une entrave:
Qu'il soit plutôt une mer mouvante
entre les rivages de vos âmes.

Emplissez chacun la coupe de l'autre
mais ne buvez pas dans la même coupe.
Partagez votre pain
mais ne mangez pas de la même miche.
Chantez et dansez ensemble et soyez joyeux,
mais demeurez chacun seul,
De même que les cordes d'un luth sont seules
cependant qu'elles vibrent de la même harmonie.

Donnez vos coeurs,
mais non pas à la garde l'un de l'autre.
Car seule la main de la Vie peut contenir vos coeurs.
Et tenez-vous ensemble, mais pas trop proches non plus :
Car les pilliers du temple s'érigent à distance,
Et le chène et le cyprès ne croissent pas
dans l'ombre l'un de l'autre.

... En tout cas je trouve cela beau, ça me plaît comme image...

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 22 mars 2015 à 10h16

Extrait de quoi, ça, Livia ?

#
Profil

Nurja

le dimanche 22 mars 2015 à 12h58

livre des cantiques (Bible), de mémoire
Ou Le prophète, Khalil Gibran.

Pour moi, cela parle d'exclusivité à 100%

#
Profil

Livia

le dimanche 22 mars 2015 à 14h59

Nurja Pour moi, cela parle d'exclusivité à 100%

Intéressant... Qu'est-ce qui te fait dire cela Nurja ?
Je suis d'accord que le message puisse en partie sonner mono mais je trouve qu'en parallèle une certaine liberté et importance de conserver son individualité sont tout autant soulignées. Pour autant, et là je te rejoins sur ce point, l'aspect poly n'y est pas (d'où mon hésitation à le publier ici d'ailleurs). Et en effet, il s'agit bien d'un texte provenant du prophète Khalil Gibran.

#
Profil

Siestacorta

le dimanche 22 mars 2015 à 15h17

Ce qui est présent, c'est le soucis d'indépendance. Il n'y a pas de poly à proprement parler, mais pas tout à fait d'exclusivité, disons, pas au sens "deux ou rien". C'est juste occulté, et ça fait déjà moins de 100 % mono en pratique.

Et la comparaison avec les cordes de luth me semble interprétable, puisque faut avoir conscience que sur un luth, ya plus de deux cordes. En gros, l'indépendance, la non-fusion proposée par le texte, sans ouvrir complètement au poly, ne lui ferme pas la porte, puisque cette capacité à être seul est aussi une capacité à être dans "les mains de la vie", et cette vie où on ne dépend pas de un, c'est une vie où on peut rencontrer d'autres.

Si chaque rencontre est dépendance, on ne peut pas rencontrer grand-monde ; mais s'il y a une distance "saine", il y a donc ouverture au monde, qui ne passe pas en secondaire après "notre vie de couple".
C'est déjà beaaaaucoup, par rapport à certains modes de vie mono.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

Livia

le dimanche 22 mars 2015 à 15h22

Siestacorta
Si chaque rencontre est dépendance, on ne peut pas rencontrer grand-monde, mais s'il y a une distance "saine", il y a donc ouverture au monde, qui ne passe pas en secondaire après "notre vie de couple".

C'est davantage ce type de message que je perçois...

#
Profil

Nurja

le dimanche 22 mars 2015 à 20h40

Livia
Intéressant... Qu'est-ce qui te fait dire cela Nurja ?

Un ressenti. Le fait que ce soit d'ailleurs un texte choisi par pas mal de personnes exclusives.
Et puis, connaissant un peu les écrits de l'auteur, cela me semble plutôt de cette veine.

#
Profil

Lili-Lutine

le vendredi 28 août 2015 à 15h34

Pierre-Yves Wauthier, anthropologue , qui a interviewé certains d'entres nous dans le cadre de ses recherches concernant l'impact des transformations de la société sur la famille et la conjugalité vient de publier ce livre :-)

Mon partenaire en un éclair. Récits d'un anthropologue en speed dating

Thème :
Changements sociaux et transformations du sens et des pratiques du choix du conjoint.

Résumé :
Curieusement, au cours de l'hiver 1998-99, un rabbin et les jeunes de la communauté juive de Los Angeles qu'il encadre inventèrent le Speed Dating. Le concept se répandit rapidement hors de cette communauté et est, encore aujourd'hui, adapté dans de très nombreuses villes du monde moderne.

L'invention et l'essor d'un tel phénomène arrivent-ils par hasard? Ou est-ce la marque d'une certaine crise de la conjugalité? L'ethnologue cherche ici à comprendre le sens social de cette nouvelle façon de rencontrer un conjoint, comme il le ferait à l'égard d'un rituel d'appariement d'une culture étrangère. Par le récit de son observation participante et l'analyse de témoignages de speed dateurs, il décrit les pratiques et met en évidence les enjeux anthropologiques de la quête contemporaine du conjoint.

Cette ethnographie du speed dating porte un regard original, qualitatif et novateur sur la question de la quête contemporaine du conjoint. Elle nous enseigne sans jargon superflu que les raisons et les manières de faire couple s'adaptent et se font concurrence au fil des transformations de l'environnement idéologique et technologique de nos sociétés.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#

copykatparis (invité)

le mardi 01 septembre 2015 à 10h30

Le film "Savages" de 2012 bien que violent, au moins montre une relation poly comme qq chose to totalement... normale. : -)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion