Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Des lectures, des lectures: j'ai soif!

Bases
#

(compte clôturé)

le mardi 23 décembre 2008 à 20h59

D'abord, "Les vaisseaux du coeur" de ma chère Benoîte Groult, bientôt 80 ans si je ne m'abuse. Un roman, mais largement inspiré d'un pan de sa vie; je le lis et le relis depuis des années, c'est un de ces textes réconciliateurs comme je les aime.

Et ensuite, "Nos hommes à nu", de Valérie Colin-Simard, que je viens de retrouver dans ma bibliothèque et que je vais re-dévorer.

Et puis aussi... Alain Finkelkraut, "Le nouveau désordre amoureux", ça fait longtemps, mais j'avais déjà percuté sur des pistes intéressantes.

#

Myriam (invité)

le samedi 27 décembre 2008 à 12h14

Il y a aussi la Déliaison amoureuse de Serge Chaumier, où l'on peut lire, notamment :
"Dans le couple ouvert, la fidélité est exprimée dans le temps, non dans le rapport physique. Ce modèle vit des choses différentes dans des lieux différents, mais il n'est pas dans la stratégie, la simulation ou la dissimulation, la manipulation. Il n'y a rien à cacher puisqu'il n'y a pas de faute, mais il n'y a pas non plus forcément "à dire" car il n'y a pas de comptes à rendre. Cette référence est bien évidemment difficile à vivre, elle est invention de tous les instants, puisque la socialisation n'y a pas préparé.(...)
Ce sont les sentiments d'exclusivité, de possession, de secret qui entraînent la tromperie, la jalousie, l'hypocrisie, la méfiance et l'angoisse de la perte."
La fission (par opposition à la fusion) est provoquée par un tiers, elle conduit aussi vers des tiers. Le couple n'est pas ce refuge sécuritaire dans une société agressive, qui oblige "à se faire la belle" quand le refuge se mue en prison. Il est plutôt une ancre qui sert de point de repère pour aller à la rencontre des autres."
"Il faut abandonner la croyance envers une moitié complémentaire. Il faut percevoir comme étant de l'ordre du discours idéologique le couple romantique considéré comme donnée naturelle évidente."

#
Profil

Ned

le samedi 27 décembre 2008 à 18h05

Moi, je me demande simplement si vous connaissez ce que vous appelez des couples ouverts, qui marchent et ont marché, du début à la fin de la vie des membres de ce couple.

#

(compte clôturé)

le samedi 27 décembre 2008 à 19h53

Oui, j'en connais au moins un, qui ne s'est pas séparé pour une raison liée à cet aspect des choses.
Pour les autres, il doit bien y en avoir, mais qui ne s'exposent guère. Et puis pour avoir du recul, faudra attendre leurs quelques années d'existence... et qu'on puisse en parler un peu plus librement, de manière générale. Ce serait un bon sujet pour Delarue et "Toute une histoire", ça!

#

(compte clôturé)

le samedi 27 décembre 2008 à 19h54

P.S: le couple dont je parlais a eu 40 ans d'existence à peu près.

#
Profil

Ned

le samedi 27 décembre 2008 à 19h58

:) je ne suis pas certain que la publicité de nos intimités partagées soit une bonne chose..En tous cas, j'imagine mal le tribunal téléspectaculaire comme un critère de validité de nos choix de vie..Non?

#

(compte clôturé)

le samedi 27 décembre 2008 à 20h49

Je plaisantais à moitié... les invités de Delarue apparaissent parfois emperruqués et méconnaissables.
Mais ce serait l'occasion de familiariser pas mal de monde avec un autre mode de vie, et une manière "propre" de sortir d'un modèle monogame qui pousse à la tromperiee et la dissimulation.
Et puis on ne risque plus l'Inquisition :-)

#
Profil

Balondessai

le dimanche 28 décembre 2008 à 22h06

Bonjour,
Voici qqs références de sites intéressants sur le polyamour et la polyfidélité:
www.polyamour.be
www.expansions.be -> cliquer sur lecture puis sur polyfidélité
1libertaire.free.fr/PauleSalomon01.html
fr.wikipedia.org/wiki/Polyamour
poussieredefee.abcblog.fr -> cliquer sur mes lectures puis dans la colonne de droite sur vertus du polyamour la magie des amours multiples.

Il y a bien sûr aussi les écrits de Françoise Simpère, et le livre "Bien heureuse infidélité" de Paule Salomon, qui devrait plutôt s'appeler "Bien heureuse polyfidélité" car il ne s'agit point d'être infidèle à l'autre mais bien d'être fidèle à plusieurs personnes et à soi...

Alors bonnes lectures !...

#
Profil

La_Brune

le dimanche 28 décembre 2008 à 22h57

Bonsoir à tous

Françoise Simpère, en plus de ses livres, tient un blog très intéressant ( fsimpere.over-blog.com/ ), et je rappelle qu'elle vit son couple d'une manière libre depuis plus de 20 ans. C'est donc possible :)
Les couples "polyamoureux" n'échappent pas à la règle et peuvent se séparer pour des tas de raisons qui n'ont rien à voir avec leux manière de penser.
De plus en plus de personnes commencent à se questionner. Lorsqu'on voit le nombre de divorces, je crois que ça devient une nécessité...

#

françoise (invité)

le lundi 29 décembre 2008 à 11h18

Bien plus de 20 ans, la Brune, on a commencé avant même d'être mariés. Nous étions fiancés et j'avais 19 ans, je l'ai raconté dans "Aimer plusieurs hommes", et moi j'ai commencé à être plurielle à 22 ans, un an après notre mariage. Cela fait donc 35 ans. Le plus étonnant de l'affaire est que mon compagnon et moi avons une façon très différente d'être pluriels. Je suis exploratrice de la planète masculine (lire "Ce qui trouble Lola" ou "Les Latitudes amoureuses" qui sont bien davantage des romans d'exploration des hommes que des bouquins érotiques même si, hélas, les gens y vont d'abord pour l'érotisme) et lui est plutot polygame, en ce ens qu'il a des relations de couples avec toutes les femmes qu'il aime, tandi que je n'ai de relation de couple avec aucun, même pas lui! Ce qui montre que le Lutinage consiste à ouvrir les possibles et pas à édicter les mêmes normes pour chacun, puisque chacun est diofférent. En revanche, l'un et l'autre en parlons beaucoup, y compris pour dire ce qui peut nous heurter parfois, car le chemin du Lutinage n'est pas un fleuve tranquille!
A propos de la mediatisation: je l'ai été, du fait de mes livres. C'est assez casse-gueule et ça peut faire beaucoup de mal, notamment à l'entourage proche. J'en parle dans mon prochain bouquin. J'ai gardé les cassettes de qq interviews, c'est souvent affligeant comme ça a été coupé, monté, transformé... et comme les animateurs peuvent être agressifs parfois, ce qui me rendait en retour agressive, et tout ça nuit à la sérénité du sujet.

#
Profil

sara

le lundi 29 décembre 2008 à 21h51

Vivement ton livre, Françoise, car je commence à peine à découvrir le "polyamour" et j'avoue que pour l'instant, j'ai bien des difficultés à :
1 - savoir ce que je veux vraiment
2 - en parler aux hommes qui me plaisent
3 - essayer d'organiser (même théoriquement pour l'instant) mes futures relations (je vis seule avec mon bébé de 7 mois)
4 - ne pas m'arrêter dans ma réflexion aux sentiments mais mettre en place cette biodiversité respectueuse de l'être humain et de la planète dans tous les domaines (écologie, résistance active au capitalisme, prise de conscience de notre pouvoir de consommateur et d'électeur...)

C'est à un changement radical de ma façon de vivre et de penser auquel j'aspire... tout cela "grâce à" l'infidélité de mon conjoint qui a été une claque salutaire !

J'attends donc ton livre avec la même impatience que les articles sur ton blog...

#
Profil

La_Brune

le lundi 29 décembre 2008 à 23h10

Oups... J'aurais mieux fait de m'abstenir Françoise... C'est vrai que vous êtes la figure incontournable lorsqu'on parle de polyamour, mais j'imagine que le revers de la médaille existe et que tout n'a pas toujours été facile.
Mais comme vous le dites il faut en parler... beaucoup. Mon mari et moi "lutinons" (c'est plus joli que polyamour oui) depuis trois ans, et ça n'est pas toujours simple mais rien ne l'est lorsqu'il s'agit de relations amoureuses. Toujours rester en équilibre, même lorsque ça tangue...
(J'attends de (re)trouver "Aimer plusieurs hommes" en librairie... grrr)

#

(compte clôturé)

le mardi 30 décembre 2008 à 11h37

Sara, je crois que savoir ce que tu veux ainsi que les autres questions que tu poses pour ton avenir, ça se construit en avancant un pas après l'autre; ce que tu penses maintenant changera si peu que ce soit à ta première expérience, en ajustant le quotidien, le vécu aux mises en mots et à la construction d'un système qui tienne la route.
Le modèle théorique reste une trame, les personnalités de tes hommes et la tienne sont en devenir du simple fait de se côtoyer.
On ne peut guère savoir avant d'avoir essayé, ça change la vie profondément, il y a moins de sécurité au jour le jour (au lieu de payer la facture en une fois comme tu viens de le faire) et ça ne marche pas avec tout le monde: le Lutinage n'est pas léger, c'est un bouleversement de valeurs conséquent après la monogamie. Il faut des reins solides pour encaisser, c'est nécessaire, et peut-être qu'après la baffe que tu viens de ramasser, c'est un travail de renforcement personnel qui serait approprié. Penses-tu au Lutinage pour prendre revanche, ou est-ce une conviction intime, un ressenti profond...? Ma question n'appelle pas de réponse, mais souhaite être perçue comme un soutien, dans une phase de chamboulement assez déroutante.

#

françoise (invité)

le mardi 30 décembre 2008 à 13h40

Je suis rudement contente que le terme Lutinage vous plaise, il vient de lutiner "faire la cour" et aussi de Lutins et Lutines, qui sont des "petits êtres charmants intervenant de préférence la nuit" :). Ca donne un côté magique à ce choix. Magique ne veut pas dire facile, je vous le confirme, car c'est en perpétuel renouvellement, les choses diffèrent selon les partenaires, chaque relation est une alchimie unique. Ca, c'est pour le revers de la médaille: faut être profondément sûre que cela correspond à sa vraie nature, à ses vrai désirs, pas se lancer là-dedans parce que "chouette, ça a l'air cool"! Etre assez solide pour affronter seule les inévitables doutes et chagrins. Le bon côté, c'est la sensation de construire et maitriser sa vie, de nouer des relations égalitaires et durables, de rencontrer des gens vraiment intéressants (d'ailleurs, ce site a une haute tenue de réflexion, je trouve, et c'est drôle comme il y a plus de femmes que d'hommes, alors que les idées reçues prétendent que "les femmes ne pourraient jamais vivre comme cela, elles sont trop exclusives, trop dépendantes...) de faire le lien avec ses autres choix et idées et de s'apercevoir qu'il y a une cohérence dans tout cela, et surtout de ne jamais s'ennuyer. Et puis, une fois tout ceci digéré (la jalousie, la peur, le regard des autres...) on se sent léger et serein... mais j'ai bien mis vingt ans pour y arriver complètement. Avant, j'étais plus dans le défi: j'suis cap' de le faire, na! J'ai essayé de traduire tout ça dans mon livre, j'espère que l'éditeur ne va pas tiquer, le trouver trop compliqué.
"Aimer pluieurs hommes" est effectivement épuisé et fait l'objet d'une spéculation ruineuse sur Amazon, mais il va être réédité au printemps en poche.

#

albane (invité)

le mardi 06 janvier 2009 à 08h52

pour ma part je découvre suite à la rencontre de la partenaire de mon conjoint il semble qu'il y en ait plusieurs et chacune entretien.t une relation différente avec lui, pour ma part j'ai toujours été fidèle et je m'interroge sur le couple et me demande si justement il ne serait pas bon pour moi d'expérimenter les relations multiples et de vivre des expériences. je ne réagis pas par la colère, mais je perds l'estime de moi et le doute m'envahit en effet les divorces se multiplient il paraît impensable de vivre des années avec la même personne. mais les sentiments comment gérer de multiples relations

#
Profil

Paul-Eaglott

le mardi 06 janvier 2009 à 09h40

Albane, ta question "comment gérer plusieurs relations sur le plan des sentiments" est centrale, et il est impossible de donner une réponse qui soit valable pour tout le monde.
Pour certains humains c'est simplement impossible de le faire, pour d'autres la multiplicité est la seule façon qui leur permette d'aimer, etc.

Une chose que les polyamoureux peuvent t'apprendre, c'est que, contrairement à ce que la "morale" ambiante nous fait croire depuis les contes de fées, il est possible de s'épanouir dans plusieurs relations SANS AVOIR A MENTIR ! :-)

Dans ton cas, il peut être utile de t'interroger : peut-être te serait-il plus facile de te lancer dans une "histoire" avec quelqu'un si tu en parles d'abord avec ton conjoint, si tu lui expliques ce que tu ressens, et que (idéalement) vous partez dans cette ouverture en tant qu'alliés, plutôt qu'en vous cachant l'un de l'autre. Dans ce cas, si des sentiments naissent et se renforcent dans cette autre histoire que tu vivrais (ce qui n'est pas automatique : certains vivent des histoires satisfaisantes sans se sentir sentimentalement impliqués), tu ne seras pas "piégée" dans une situation ingérable : tu pourras toujours en parler avec tes hommes, pour trouver ensemble les façons de s'organiser qui ménagent le mieux les sentiments de tous.

Cela n'est qu'un petit bout d'idée générale de ce que le polyamour rend possible, mais 1° il se peut que ce ne soit pas du tout ce qu'il te faut et 2° même si c'est une solution qui te convient, ce n'est pas forcément facile à mettre en oeuvre ni à vivre : ça nécessite beaucoup de "travail" de communication mutuelle, d'honnêteté vis-à-vis de soi-même, etc... Mais ça peut valoir infiniment la peine ! :-)

#
Profil

Sandra

le samedi 21 février 2009 à 13h38

J'interviens un peu tard dans la discussion étant très récente sur ce forum.
J'ai eu la chance apparemment de trouver le livre " Aimer plusieurs hommes" l'année dernière et je dois dire que je suis bienheureuse de l'avoir lu. Le Polyamour est peu traité en France, les anglo saxons sont beaucoup plus prolifiques sur le sujet depuis fort longtemps déjà et j'ai lu quelques ouvrages du référent en la matière aux Etats Unis, Robert Rimmer (aujourd'hui décédé) : The Harrad Experiment, The Yale Marrat rebellion, Thursday my love etc ... vraiment à lire mais en anglais et ... quasi introuvables maintenant ! Dans le premier ouvrage cité, il parle d'une université où le polyamour est à la fois enseigné, vécu et expérimenté par les étudiants, et quand ce livre est sorti, il a reçu des tonnes de lettres pour s'inscrire à ladite université qui n'était que fictive !

Autre ouvrage très édifiant, ne traitant pas exclusivement cependant du polyamour, "La Mécanique des Relations" d'Emmanuel-Yves Monin : nos schémas de fonctionnement en matière relationnelle y sont décryptés de façon exhaustive et ... décoiffante !

Au plaisir de vous rencontrer ...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion