Polyamour.info

Aki

Aki

die (France)

Participation aux discussions

Discussion : [Livre] maison d'édition : aka éditions

Profil

Aki

le mercredi 12 janvier 2022 à 17h31

"More than two", ça serait chouette mais vues les difficultés de l'autrice et de l'auteur, ça semble improbable. Je me demande combien de demandes de traduction est-ce qu'ils reçoivent par semaine. =D

Voir dans le contexte

Discussion : Utilisation du tchat

Profil

Aki

le mercredi 12 janvier 2022 à 17h25

Le lien pour le tchat est situé à droite sur la page d'accueil :
/discussions/chat/

Voir dans le contexte

Discussion : Utilisation du tchat

Profil

Aki

le mardi 11 janvier 2022 à 15h43

Bonne idée, prévoir des temps de connexion au tchat aiderait peut-être à avoir plus de monde.

Voir dans le contexte

Discussion : Critique du livre "Guide des amours plurielles" de Françoise Simpère, par Guilain Omont

Profil

Aki

le lundi 20 décembre 2021 à 15h30

Ce livre apporte des conseils utiles, même si à sa lecture j'ai eu l'impression d'avoir un mode d'emploi pour la ménagère de 50 ans qui est lassé de son mari et souhaite mettre du beurre dans ses épinards. Pour des hommes, jeunes, célibataires et/ou non-hétérosexuels, il sera un peu à côté du sujet global. Certains conseils dans les parties "Question/Réponse" sont assez surprenants (voir pas très éthiques à mon goût).

Ce livre est l'avis d'une femme en particulier, avec son point de vue et son expérience, qui s'adresse à certaines femmes. Il faut le savoir avant de le lire.

Ce n'est pas du tout une étude complète sur le sujet (avec des témoignages nombreux et variés, des statistiques, des conseils longuement muris par une communauté de pratiquants, etc). On ne retrouve pas la richesse qu'on peut trouver dans "More than two" par exemple.

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamoureux près de l'ardèche?

Profil

Aki

le mardi 19 octobre 2021 à 17h57

L'Ardèche se bouge. On peut venir, même si on vient de la Drôme ? :D

Un petit groupe s'organise autour de Crest, Romans, Valence (voir sur le forum). Il existe un groupe "Polys de la Drôme" sur FB. Peut-être qu'on pourrait, avec celles qui sont prêtes à bouger un peu, se mettre en lien pour les cafés poly, par delà le Rhône ?

Voir dans le contexte

Discussion : Couple ouvert à sens unique

Profil

Aki

le mardi 19 octobre 2021 à 17h51

Bon courage Talnari ! C'est chouette que vous ayez passé ce cap. Chaque chose en son temps, en effet.

Ta compagne semble tenir beaucoup à toi : vous êtes toujours ensemble et elle a du désir pour toi (alors même qu'elle a une autre relation qui dure). C'est bon signe : ça veut dire que tu peux lui faire confiance et qu'elle tient à toi. Tu ne "perds" rien finalement.

Une petite BD de Kimchi Cuddle pour dédramatiser la situation et voir les aspects positifs (peut-être). ;)

Voir dans le contexte

Discussion : Café poly à Grenoble ?

Profil

Aki

le dimanche 17 octobre 2021 à 21h23

Ah tiens, il y a des cafés poly à Chambéry ? Chouette ... dommage que j'en sois parti. ;)

Voir dans le contexte

Discussion : Fréquence rencontres poly

Profil

Aki

le dimanche 17 octobre 2021 à 21h18

Tenter de contrôler les relations pour se protéger ne marche pas bien ; apparemment, ça finit souvent par coincer. Il y a plein de témoignages en ce sens dans le livre "More than two". Mettre une fréquence aux rencontres est très artificiel et peut être vécu comme rigide et enfermant, c'est vrai.

Garder un "couple socle" en imposant des règles à nos partenaires et surtout aux autres, qui n'ont pas leur mot à dire, peut être mal vécu par eux. Etre qualifié de relation secondaire et devoir subir les règles imposés par le couple socle peut blesser les gens (leur avis compte). Ca ne me semble pas très éthique.

Voir dans le contexte

Discussion : Égarée

Profil

Aki

le dimanche 17 octobre 2021 à 21h11

En fait, Jior, tu sais déjà que cette évolution de votre relation est impossible, n'est-ce pas ?

Il faut savoir que fouiller la messagerie (SMS, email, FB et autres réseaux sociaux, etc) de quelqu'un, même s'il s'agit d'un amoureux/conjoint, est une violation de la correspondance privée. C'est interdit et d'un point de vue de la confiance qu'on peut accorder à l'autre, ça craint.

Voir dans le contexte

Discussion : Poly maman demande conseils

Profil

Aki

le dimanche 17 octobre 2021 à 21h05

En fait, aucun de vous ne se protège, c'est bien ça ?
Pourquoi ne vérifie-t-il pas si il est atteint ou pas ?

Voir dans le contexte

Discussion : Couple ouvert à sens unique

Profil

Aki

le mardi 12 octobre 2021 à 18h31

Est-ce que le fait qu'elle ait une sexualité avec d'autres te donne l'impression de recevoir moins de "preuve d'amour" ? Aimerais-tu être la source principale de son désir ?

Je comprends ce dont tu parles, je fonctionne un peu comme ça aussi : ma première chérie est devenue asexuelle (avec moi et avec les autres, existants ou potentiels) depuis un an, ce qui me donne l'impression d'être moins aimé et d'être "juste potes". La sexualité n'est pas juste une source de plaisir physique pour moi, c'est surtout une manière de me sentir relié à l'autre, d'être en confiance, de "compter".

En quoi votre relation est-elle asymétrique ?
Tu n'as pas d'autres relations de ton côté ?

Rencontrer les partenaires/amoureux de ta compagne aide vraiment à dédramatiser la situation et à te rendre compte que ce sont aussi de simples humains avec leurs qualités, leurs défauts, leurs forces et leurs faiblesses, etc. Ca peut être confrontant mais c'est toujours moins inconfortable que de les ignorer ou de se faire des idées sur eux.

Voir dans le contexte

Discussion : Déséquilibre de libido

Profil

Aki

le vendredi 08 octobre 2021 à 14h27

J'ai bien compris que tu ne conçois pas que la sexualité (ou moins ou plus du tout) soit un motif de rupture. Mais ça n'est pas "mon opinion", c'est un fait, très courant. Des personnes se séparent à cause de ça, comme pour pleins d'autres raisons.

Si des personnes (volontairement ou involontairement) asexuelles, demi-sexuelles (ou autre dénomination) ne veulent pas de sexe dans leur relation, c'est normal, il faut l'accepter. Et dans ce cas, il faut bien réfléchir avant de se mettre en relation avec des personnes qui ont plus de sexualité (et ensuite s'en plaindre, éventuellement). C'est comme quand on se sent monogame, il est risqué de s'engager avec une personne poly, ou quand on est athée de s'engager avec un religieux, quand on est végane de s'engager avec un carniste, etc. Ca peut poser des problèmes rapidement (ou pas).

C'est une chouette idée de proposer de la câlinothérapie. Je suis persuadé que ça peut intéresser beaucoup de monde.

On peut dormir à côté de quelqu'un sans vouloir une sexualité, c'est vrai. On peut aussi dormir à côté de quelqu'un sans vouloir de câlin et/ou en voulant une sexualité. En parler, c'est le plus simple.

Personnellement, je reconnais que faire uniquement des câlins m'ennuie rapidement et fini par m'agacer parfois. Je me sens même "forcé" de le faire avec une personne, comme je me sens "forcé" de faire du sexe avec une autre. Je crois qu'il faut communiquer sur ce qu'on souhaite et sur ce qu'on ne souhaite pas (ou plus) et adapter les relations en fonction.

Merci pour ton soutien.

Voir dans le contexte

Discussion : Déséquilibre de libido

Profil

Aki

le jeudi 07 octobre 2021 à 20h01

bonheur
Faire reposer ses envies et ses besoins sur les autres, sachant que de toute façon il y aura toujours des décalages sur tout et à tout moment...

Chacun choisit les activités, aussi intimes soient-elles, qu'il veut (ou ne veut pas) partager avec ses partenaires. Personnellement, je ne me mettrai plus jamais en relation amoureuse avec quelqu'un qui n'aime pas le sexe, parce que j'ai envie de partager ça, comme certains veulent partager la danse, un sport particulier, le cinéma, les voyages, etc.


Un jour @Aki, tomberas-tu amoureux d'une personne et que la sexualité ne sera pas un impératif ? Qu'au fond, celle-ci sera à sa guise, sans ultimatum et sans la pression liée.

Non, ça n'arrivera plus (je pense).
C'est déjà le cas, en fait. Et je constate que cette relation se dégrade car nous sommes physiquement distants, que nous n'avons pas de "connexion physique" hormis la danse et les câlins, que nous ne pouvons dormir ensemble. La relation est "froide", nous sommes comme deux amis de longue date. Ce n'est plus de l'amour chargé de désir, c'est "juste" de la camaraderie ou de l'amitié.


Se séparer uniquement à cause de la sexualité ? Ca me fait froid dans le dos, brrr ! Une relation est un tout, non ? Quel que soit "l'appétit" ?

On se sépare pour moins que ça. La sexualité est pour beaucoup de personnes quelque chose d'important, de plaisant et de structurant dans une relation amoureuse. on peut le nier si on veut mais c'est là. Oui, une relation est un tout ... et quand la personne que vous aimez ne vous désire plus, ça peut plomber la relation.

Très honnêtement, combien de couples connaissons-nous dans lesquels, si l'un des deux annonce à l'autre qu'ils n'auront plus jamais de sexualité ensemble, tout se passe bien, comme si de rien n'était ?

Voir dans le contexte

Discussion : Déséquilibre de libido

Profil

Aki

le mardi 05 octobre 2021 à 18h48

Merci d'avoir précisé la façon dont tu as compris mes propos.

Je ne parle pas ce qu'il faudrait faire, je constate juste que parfois il y a un déséquilibre tel, que ça en devient dysfonctionnel pour la relation (comme une différence de valeur, de croyance, de pratique X ou Y).

Beaucoup de couples se séparent pour des différences de libido. D'autres arrivent à accepter ces différences ou à trouver des solutions.

Et même si on peut critiquer le fait que cet aspect des relations est parfois trop mis en avant, il n'empêche que ça a un impact réel qu'on ne peut négliger. On ne peut pas évacuer cet aspect de la relation et dire "notre sexualité, on s'en fiche". Comprends-tu l'idée ?

Voir dans le contexte

Discussion : Déséquilibre de libido

Profil

Aki

le mardi 05 octobre 2021 à 17h43

bidibidibidi
Le souci que j'ai avec ton discours, c'est qu'il donne une certaine injonction à la sexualité. Celui qui a moins de libido doit "se forcer", sinon la relation est mise à mal. C'est assez néfaste comme injonction, vu que ça brouille les questions de consentements.

Oula, stop ... Je n'ai jamais dis ça.

En quoi est-ce que ce que j'ai dis donnerait une "injonction à la sexualité" ? Au contraire : ce que je dis c'est qu'il ne faut pas se forcer et que quand le désir de l'autre pose problème, cela peut conduire à devoir rompre ou modifier la relation.

Je sais de quoi je parle puisque j'ai déjà subi cette injonction de la part d'hommes homo (et de femmes hétéro).

Message modifié par son auteur il y a 12 mois.

Voir dans le contexte

Discussion : Déséquilibre de libido

Profil

Aki

le mardi 05 octobre 2021 à 14h03

Oui, c'est un peu plus compliqué que ça bien sûr. Ca peut évoluer ; mais je pense tout de même qu'on a toutes et tous un "niveau de libido moyen". On voit bien qu'entre une personne asexuelle et une personne qui a envie de sexe plusieurs fois par jour il y a une différence dans la façon dont se passent ses relations, en général.

On peut avoir énormément de désir pour une personne et pas pour une autre aussi, en avoir à certains moments et pas du tout à d'autres, au début et moins ensuite, etc. On est d'accord.

Oui, je pense qu'une personne qui ne serait pas satisfaite de mon trop grand (ou trop faible) désir pour elle (quotidien ou ponctuel) ou bien de mon approche de la sexualité aurait toutes les raisons de me quitter. C'est d'ailleurs ce que je vis en ce moment avec une de mes chéries pour qui je n'ai presque plus de désir. Je comprends sa déception et sa frustration puisque j'ai vécu la situation exactement inverse avec une autre chérie, qui elle, est asexuelle "de base".

Voir dans le contexte

Discussion : Comment dévoiler son polyamour a son partenaire

Profil

Aki

le mardi 05 octobre 2021 à 13h54

Bonjour.
Tu trouveras dans cette partie du site des ressources pour aborder ce genre de situation : /articles/

Bon courage.

Voir dans le contexte

Discussion : Et si nous mettions fin au sacrifice des amantes d hommes mariés ?

Profil

Aki

le lundi 04 octobre 2021 à 11h26

Quelle belle décision pour toi. Bravo.
Merci d'avoir donné le fin mot de cette histoire.
Bonne continuation.

Voir dans le contexte

Discussion : Déséquilibre de libido

Profil

Aki

le lundi 04 octobre 2021 à 00h13

Les différences de libido ça peut être fatal à une relation. Et "aller voir ailleurs" peut ne pas y changer grand chose. Faire du sexe avec quelqu'un d'autre ne compense rien, en réalité.

Il me semble que c'est un critère primordial quand on aborde de nouvelles relations, autant que le choix du cadre de vie, des habitudes alimentaires, des envies d'enfants, etc. On devrait en tenir compte davantage.

Personnellement, les femmes asexuelles ne me conviennent pas du tout et je ne m'engagerai plus jamais dans une relation durable avec de telles personnes.

Voir dans le contexte

Discussion : En guise de présentation

Profil

Aki

le dimanche 03 octobre 2021 à 23h58

Est-ce que toutes ces relations sont consensuelles ? Est-ce que les personnes impliquées sont au courant de l'existence des unes et des autres et des liens qui vous relient ?

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion