Polyamour.info

Chlo

Chlo

Bordeaux (France)

Participation aux discussions

Discussion : Un peu paumée entre deux monogames

Profil

Chlo

le lundi 22 avril 2013 à 09h35

missbliss

Du coup Chlo, ce qui me frappe dans tes messages, c'est que ne ressortent pas (ou peu) tes sentiments, tes craintes et tes désirs.

Merci missbliss, dans ton message tu décris assez précisément ce que je ressens, ce que je n'arrive pas à formuler. Cette impossibilité de dire au fond ce que je ressens, à l'un ou à l'autre...Les jours ont passé depuis mon dernier message. Je me sens couler, je ne dors plus, j'ai envie de pleurer toute la journée. J'ai la sensation d'être devenue un objet de convoitise que les deux hommes que j'aime se déchirent. Entre mon mari qui a tendance à être encore plus fusionnel et possessif que d'ordinaire, mon amant qui régulièrement me met sous le nez qu'il ne pourra pas vivre cette situation éternellement, je fais l'éponge, ne trouve pas un endroit où je puisse juste me poser. Je me sens comme ballotée entre deux courants, avec juste l'énergie nécessaire pour reprendre un peu d'air entre deux remous. Là, mes envies primaires, seraient de partir au moins un temps, pour souffler...
Désolée, de ne pas être très constructive

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Un peu paumée entre deux monogames

Profil

Chlo

le jeudi 11 avril 2013 à 09h13

J'ai beaucoup réfléchi et discuté avec mon amoureux (on va dire L.) et mon mari depuis ce premier message et j'en viens à me demander si ce que je vis ne ressemble pas plus à de l'adultère consenti, qu'à du polyamour. Dans les faits, j'ai la sensation que tous les deux sont dans une phase d'acceptation, mais quid de la construction ? D'un côté mon mari me dit qu'il souhaite que l'on continue sur cette voie, mais passe surtout du temps centré sur lui et ses questionnements, me culpabilise régulièrement et au final, j'ai la sensation que nous ne faisons rien réellement pour construire dans cette voie. Ma relation avec L. reste dans les faits une relation amant-maitresse, parce que mon mari ne souhaite pas que je puisse, par exemple, dormir chez L. Comment construire une relation si on ne vit pas du quotidien mais seulement des rv minutés ? Du côté de L., il ne souhaite pas rencontrer une nouvelle fois mon mari, il dit qu'il n'en ressent pas le besoin et quand je lui demande s'il pense qu'il vivrait mieux notre relation si justement on pouvait partager du quotidien, il dit qu'il prendrait, mais qu'il ne sait pas si ça suffirait. Je sens bien qu'au fond, ce que je pourrais donner ne sera jamais assez, tant ses attentes sont immenses...Je ne me retrouve pas dans cette manière de vivre un mari-un amant, ce n'est pas du tout ainsi que je conçois le polyamour...Du coup je me demande si c'est juste une question de temps, si c'est toujours ainsi dans les débuts ou si au final, je me fourre le doigt dans l'oeil

Voir dans le contexte

Discussion : Paumée avec un polyamoureux

Profil

Chlo

le mardi 09 avril 2013 à 21h35

On devrait avoir la possibilité de dire "j'aime" dans les réponses qu'on lit ou "je plussoie" ^^

Voir dans le contexte

Discussion : Pourquoi je souffre ? Piste de réflexion...

Profil

Chlo

le mardi 09 avril 2013 à 13h33

Cendre : Je ne l'ai pas entendu ainsi, en tout cas, ce n'est pas de cette manière que je me le suis approprié. Il dit me semble t-il quelque chose d'important c'est "de regarder ce qui est bon dans ce qui est", mais pourquoi en faire ? Pour simplement être heureux de son sort ? Je ne le crois pas, ou en tout cas ne l'ai pas pris comme tel. Ma vision c'est que lorsqu'un but n'est pas atteint ou que tu as des regrets (le "ce qui devrait être" n'est pas forcément à prendre en terme de futur, quelqu'un qui a perdu ses jambes par exemple, pourrait s'attacher à ce qui devrait être, c'est à dire, lui avec des jambes) il faut regarder ce qu'il y a de bon dans ce qui est et se dire qu'est ce que j'en fais ? Outre le fait que cette attitude évite la souffrance, cela permet aussi de rebondir et de repartir avec enthousiasme sur une autre voie, peut être plus juste, plus judicieuse, mais en aucun cas, ça ne doit être pour se contenter de ce que l'on a.

Voir dans le contexte

Discussion : Paumée avec un polyamoureux

Profil

Chlo

le mardi 09 avril 2013 à 13h22

aviatha
Je crois que nous nous sommes mal compris (en même temps je n'ai pas tout expliqué non plus).
J'ai une vie en dehors de lui, dieu merci, j'ai des amis, j'ai des études, j'ai un art que je pratique depuis des années, j'ai des sorties et des loisirs.
Mais cela n'a rien à voir. Rien de tout cela ne joue sur le même plan que lui. Ensuite, je tien à préciser que pour "Tu es trop centré sur ton concubin pour pouvoir assumer le polyamour", je n'ai pas à "assumer" dans le sens où je n'ai rien choisi. Ça n'a été ni mon envie, ni mon désir, ni ma décision, je ne l'ai pas vécu comme une alternative, ou une ouverture ou une évolution. A mes yeux c'est une tragédie. Et on assume pas une tragédie, on la gère comme on peut, on tente de la surmonter, mais on ne l'assume pas.
Après si le "trouve toi quelqu'un" est l'idée de trouver une sorte de pendant à son amoureuse mais de mon côté, très peu pour moi. Je n'en ai pas besoin, je n'en ai pas envie, je ne marche tout simplement pas comme ça. Ce n'est en rien une critique, ce n'est juste pas "moi". Et je pense que mes sentiments sont tout aussi légitimes que les siens.

Bonjour,
Que ce soit toi qui ai choisi cette situation ou pas, ne change pas grand chose aux faits. Il aime deux personnes, c'est un fait. La vision idéale de ton couple, en tout cas celle que tu avais, à savoir la monogamie, ne peut plus être et c'est ce deuil-là que tu dois faire pour pouvoir reprendre ta vie en main et ne plus subir une situation que tu n'as pas choisi. En tout cas, avant toute prise de décision, il me semble que c'est le chemin à parcourir...Bon courage dans tous les cas et dis-toi que cette histoire quelle que soit son issue, t'auras permis de te questionner et de te faire avancer sur ta vision du couple et sur tes envies/besoins, ce qui est totalement positif

Voir dans le contexte

Discussion : Phase passionnelle et polyamour

Profil

Chlo

le mardi 09 avril 2013 à 10h41

C'est amusant (enfin façon de parler) je vis la même chose en ce moment, à savoir une histoire passionnelle et fusionnelle et je me suis posée les mêmes questions. Dois-je revoir ma copie ? Est-ce que finalement c'est lui l'homme de ma vie ? Est-ce que j'étais polyamoureuse parce ce que je ne trouvais pas la bonne personne ? Et puis finalement, petit à petit, je me repositionne, l'envie de le voir tout le temps ne disparait pas, le manque non plus, mais pourtant, je sais que la solution n'est pas dans cette relation, mais en moi. Que maintenant, je vis cette relation de manière passionnelle mais en serait-il autrement si j'avais toute latitude pour la vivre, est-ce que le jour où la passion s'amenuiserait, je ne retrouverais pas ce qui me caractérise ? A savoir, aller vers les autres, m'ouvrir et sans doute retomber amoureuse...J'ai tellement refait ma vie, qu'aujourd'hui, je ne souhaite plus détruire, mais faire avec ce que je suis, pour construire...je garde donc en tête cette ligne de conduite, que je me suis fixée...Mais ceci n'est que ma solution, qui sans doute sera d'autres fois mise à mal, ou revue, ou corrigée...En attendant, je tente de vivre le plus pleinement possible cet état de grâce...Merci en tout cas de rappeler que l'amour c'est aussi ça, vibrer et retrouver sa légèreté :) Profite...

Voir dans le contexte

Discussion : Trouple qui explose

Profil

Chlo

le mardi 09 avril 2013 à 10h28

Bonjour,
Je suis un peu débutante en matière de poly, mais ton histoire m'interpelle. Il me semble que dans ton message, il manque ton positionnement à toi...Je m'explique, tu parles d'une histoire qui a débuté à trois, puis du fait que tu t'es éclipsée pour laisser la place à leur amour à tous les deux. Puis de leurs envies de changer la donne, dans la manière dont vous fonctionnez. Tu dis ce que tu ne veux pas, qu'il renonce à cet amour, tu parles de ce que tu penses ne pas pouvoir vivre, la double vie. Mais comment dans ce contexte actuel, tu te positionnes, quelles sont tes envies à toi ? Comment pourrais-tu envisager cette nouvelle vie pour que tu puisses la vivre au mieux ? ça me semble important (mais c'est peut être déjà le cas) que tu sois totalement inclue dans ces décisions, sans subir, en verbalisant tes propres envies.
Dans tous les cas, je te souhaite de trouver la solution qui te permettra d'être heureuse

Voir dans le contexte

Discussion : Pourquoi je souffre ? Piste de réflexion...

Profil

Chlo

le lundi 08 avril 2013 à 21h02

pas mal du tout comme pensée, merci pour ce lien

Voir dans le contexte

Discussion : Un peu paumée entre deux monogames

Profil

Chlo

le lundi 08 avril 2013 à 19h36

invité
bah peut être ..ce qui me choque c est que chlo soit marié ,que son mari souffre ainsi que son autre amoureux..c est la merde pour eux ..malgrés ça elle serait prête a se mettre en couple avec un monogame si elle était célibataire..j sais pas mais je pense qu il existe d autres formes d engagement ..a mois qu on apprenne rien de la souffrance de ceux qu on aime non ?

Mon mari ne souffre pas du polyamour, il souffre de la manière dont il aime, c'est très différent. Cette nouvelle vie l'a juste obligé à se pencher dessus.
Pour ce qui est de se mettre en couple, c'est une question que m'a posé Siestacorta sur une éventualité qui n'existe pas, à savoir si je n'étais pas mariée. Le problème ne se pose donc pas, vu que je suis mariée et que je compte le rester. Quand bien même, je n'ai pas dit que j'étais prête à me mettre en couple avec un monogame, j'ai dit que j'aimerais sans doute le faire mais que ma qualité de polyamoureuse rendait la chose impossible, vu que lui ne l'était pas.
Quant à apprendre de la souffrance de l'autre, oui j'apprends, je souffre aussi comme eux, ce n'est heureusement pas une constante ni pour eux ni pour moi, mais plutôt une problématique dont nous aimerions trouver tous les trois la solution.

Siestacorta : Bon du coup, tu n'as pas enchainé sur ta problématique posée du départ :)

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Un peu paumée entre deux monogames

Profil

Chlo

le lundi 08 avril 2013 à 19h25

Nanou-monogame
Sinon une question pour chlo me taraude, ne sont t'ils pas parti, l'un comme l'autre, dans le déni à la base?parce que dans ce cas tu es dans la merde :-/ mais je pense que c'est un point à éclaircir

Mon mari, je ne crois pas, notre démarche est conjointe, nous l'avons démarré ensemble et avons toujours beaucoup échangé. C'est plutôt qu'entre théoriser et vivre, il y a une grande différence et que ça a fait ressurgir chez lui (comme chez moi d'ailleurs) des peurs ou des choses à régler. Ce qui d'ailleurs me semble plutôt normal et sain. Quant à mon autre amoureux, je ne saurais dire. Mais ce qui me semble évident, c'est que malgré le fait que nous en ayons parlé de suite, il a pris cet état de fait, disons sans réfléchir réellement aux conséquences éventuelles, je pense

Voir dans le contexte

Discussion : Un peu paumée entre deux monogames

Profil

Chlo

le lundi 08 avril 2013 à 16h57

invité
quel gage d indépendance de vouloir se mettre en couple si ce n est vouloir le beurre ,l argent du beurre et le sourire de la crémière..franchement j ai du mal avec ça ,avec ce genre de témoignage ..désolée

Ton jugement ne m'intéresse pas, il t'appartient. Sans doute as-tu de bonnes raisons pour venir le planter ici, mais il ne germera pas, ni en toi, ni en moi et j'en suis désolée pour toi. J'ai le plus grand respect pour les gens qui m'entourent, je n'ai pas à rougir ni de ce que je suis, ni de ce que je fais

Voir dans le contexte

Discussion : Un peu paumée entre deux monogames

Profil

Chlo

le lundi 08 avril 2013 à 13h08

Merci Cendre et misbliss pour vos témoignages qui me permettent au moins de me sentir moins seule dans cette drôle d'expérience :)

@siestacorta : Merci pour ton intervention.
D'abord pour cette histoire de rencontres, les deux garçons se sont rencontrés au début de notre relation. Je ne sais encore s'il sera question d'une rencontre à trois, en tout cas, ce n'est pas dans les tuyaux, mais j'y penserai.
Pour ce qui est de ma culpabilité, j'y travaille, je crois surtout que je manque aujourd'hui d'actions concrètes pour aider à la construction et que ça me frustre. Mais bon, qu'importe, je cherche des solutions, l'autoflagellation n'est qu'une conséquence passagère, bien que douloureux, ce n'est pas le plus important.
Pour le rapport fusionnel de mon mari, c'est quelque chose dont nous parlons depuis longtemps, qui m'a toujours pesé, parce que je suis quelqu'un de très indépendant. Et qui par effet de rebond pèse aussi à mon mari, parce qu'il se rend compte que c'est contre productif. Il en souffre donc, mais ce n'est pas la seule raison de sa décision d'aller voir un psy. Je pense qu'il avait besoin de s'adresser à une tierce personne neutre, pour pouvoir analyser, comprendre. Son envie dit-il c'est d'arriver à bien le vivre, parce que s'il comprend et admet intellectuellement la démarche, émotionnellement il a plus de mal. Je ne sais si cela répond à ta question...
Pour ce qui est de mon autre amoureux. Oui bien sûr j'aimerai sans doute me mettre en couple avec lui si je n'étais pas mariée, mais ça ne résoudrait pas le problème du polyamour qui est ancré en moi et pas en lui, donc pas en couple classique. Aujourd'hui, il est dans la position du tout ou rien, lui ce qu'il aimerait c'est que je sois avec lui, tout le temps, qu'il puisse construire quelque chose avec moi. Il pense qu'il m'aime trop pour se contenter d'une sorte de demie-mesure (je le cite).
De mon côté, je pourrais avec le temps, envisager de passer plus de temps avec lui, de sortir de ces rendez vous, qui me semblent trop appartenir à une relation amant-maitresse classique. Le faire entrer dans mon quotidien, en passant quelques jours avec lui régulièrement par exemple. Mais je ne sais pas si d'une part ça lui suffirait et si d'autre part mon mari serait prêt à aller dans ce sens. Pourtant, je pense que c'est une voie à creuser, mais sans leur volonté à eux, je ne peux rien.

Voir dans le contexte

Discussion : Un peu paumée entre deux monogames

Profil

Chlo

le lundi 08 avril 2013 à 10h08

Bonjour,
Je suis mariée depuis 8 ans et je vis une relation polyamoureuse depuis un an et demi. Mon mari, de son côté, va voir de temps en temps ailleurs, mais ne s'investit pas émotionnellement. Il se dit plutôt monogame donc, mais accepte de vivre avec moi cette drôle d'aventure. Parfois bien, parfois moins bien, il a d'ailleurs entamé un travail auprès d'un psychologue pour l'aider à mieux se comprendre et à sortir de la relation fusionnelle qu'il entretient avec moi et qui nous fait souvent souffrir mutuellement. Je pourrais donc dire qu'aujourd'hui, nous sommes en pleine construction de cette nouvelle voie que nous avons choisi.
Après avoir vécu une première relation qui a duré quasiment un an avec un homme marié (non polyamoureux), j'ai fait la rencontre d'un homme, célibataire, il y a environ quatre mois. Pour mon mari, ça a été un passage difficile, parce qu'il espérait pouvoir souffler de la première relation et peut être inconsciemment, me retrouver juste pour lui (d'où le travail entamé chez le psy). Pour l'autre homme, les données de mon couple, ma manière d'envisager les choses, ont été discutées dès le départ. Il était donc au courant et parfaitement consentant pour démarrer une relation. Le problème qui s'est posé pour lui, c'est d'être tombé amoureux de moi, chose qu'il n'envisageait pas. Et aujourd'hui, il souffre, parce qu'il aimerait m'avoir toute à lui et qu'il sait ne pas pouvoir l'envisager. De mon côté, je jongle entre mon mari qui fait ce qu'il peut pour vivre la situation au mieux pour lui et cet homme qui a du mal à accepter la situation et se considère dans ma vie comme en option, autrement dit interchangeable (ce qui me fait bondir). Nous ne nous voyons qu'une à deux fois par semaine. En journée principalement, parfois en soirée, mais jamais de nuit complète, parce que je sens bien que mon mari n'est pas prêt et qu'il est important pour moi de ne pas lui forcer la main.
Cette situation est très déstabilisante pour nous trois. Du coup, je ne sais plus ni quoi faire, ni quoi dire. J'ai très peur de perdre cette relation avec cet homme, parce qu'elle est forte et profonde et que je sais que nous avons quelque chose à vivre ensemble. Mais d'un autre côté, je respecte l'avancée de mon mari et ne souhaite pas brûler les étapes. Du coup, je culpabilise, j'ai la sensation d'être une foutue égoïste, de n'arriver à rendre aucun des hommes de ma vie heureux. J'ai fait de nombreuses erreurs, à commencer par n'avoir pas su voir que mon mari n'était pas vraiment prêt à vivre une autre relation, ensuite de n'avoir pas su voir que mon deuxième amoureux n'avait pas du tout la fibre du polyamoureux. J'ai l'impression de n'avoir aucune marge de manoeuvre, de subir et d'être en attente, d'un côté comme de l'autre. La seule chose dont je sois sûre c'est de ne pas être faite pour la monogamie. Mais comment le vivre sans avoir ce sentiment d'être déchirée en deux ?

Voir dans le contexte

Discussion : Questionnement personnel

Profil

Chlo

le samedi 01 septembre 2012 à 19h18

Bonsoir Saya...
La seule réponse qui me vient tout de suite, c'est le temps...Quand dans un couple, un changement intervient, qu'il est susceptible de bouleverser complètement la donne, il me semble que le moins que l'on puisse faire c'est de se donner du temps et de parler. Surtout que dans ton cas, ton conjoint peut avoir l'impression de subir plus que d'être acteur, ce qui n'est pas, à mon avis, un bon tremplin pour avancer, en tout cas rapidement...Une fois que tu auras essayé de parler avec lui (encore et encore), d'avancer sur ce chemin, de lui laisser le temps nécessaire à la réflexion, tu sauras si tu dois faire le choix de continuer ta vie de couple avec lui ou de prendre une autre voie...Je pense aussi qu'il faut aller jusqu'au bout de la démarche et dire que les relations que vous pourriez vivre à côté ne seraient pas uniquement sexuelles...ça fausse la donne à mon avis et retarde encore la réflexion...
Bonne route en tout cas :)

Voir dans le contexte

Discussion : Les polyamoureux font-ils peur ?

Profil

Chlo

le samedi 01 septembre 2012 à 11h04

NB...quand je laisse mon caractère entier parler, je me dis que ces deux hommes partis en courant, n'étaient pas pour moi, aucun regret donc...

Voir dans le contexte

Discussion : Jalousie ? Je peux y faire quelque chose ?

Profil

Chlo

le samedi 01 septembre 2012 à 10h55

Je voulais juste ajouter un mot sur le fait que ton amant pouvait rencontrer des femmes plus belles et plus intelligentes que toi...On a beau être conscientes de notre propre valeur, cela n'empêche pas de constater que bien d'autres femmes sont effectivement plus quelque chose par rapport à nous. L'important n'est pas là, mais plutôt dans la qualité de la relation que l'on peut mettre en place...et c'est bien là que tout se joue au final, loin des critères de beauté ou d'intelligence...

Voir dans le contexte

Discussion : Les polyamoureux font-ils peur ?

Profil

Chlo

le samedi 01 septembre 2012 à 10h42

Il règne dans les relations monos, une forme de tout ou rien, du sexe ou de l'amour, en tout cas en théorie, une sorte de principe de base, que je ne retrouve pas avec les polyamoureux. Comme si le fait d'accepter de vivre plusieurs relations en même temps, permettait de comprendre les sentiments multiples que l'on peut avoir pour quelqu'un, de l'amourette au grand amour en passant par l'amitié amoureuse...Peut-être qu'effectivement, ce lâcher prise, cette liberté d'aimer chacun différemment peut faire peur.
Il n'empêche que je retiens avant tout, le fait de ne pas balancer le terme polyamour d'emblée, et d'être un tantinet plus...diplomate :)
Merci en tout cas pour toutes vos réponses, elles apportent de l'eau à mon moulin...

Voir dans le contexte

Discussion : Jalousie ? Je peux y faire quelque chose ?

Profil

Chlo

le samedi 01 septembre 2012 à 10h26

Je suis assez d'accord avec Eric, pour avoir vécu des sentiments à peu près similaires...Le fait d'aller voir ailleurs si mon amant y était, (clairement d'aller chercher d'autres relations), m'a permis de me détacher suffisamment de lui, pour prendre un nécessaire recul. La petite jalousie que je ressentais et surtout l'immense peur de le perdre s'est envolée. Il l'a ressenti et cette nouvelle donne nous a beaucoup rapproché. Je sais maintenant que je peux compter sur lui, qu'il est présent lorsque j'en ai besoin et le reste du temps nous vivons notre vie, chacun de notre côté, sans pression. C'est même plutôt moi aujourd'hui qui lui parle des relations qu'il pourrait avoir en dehors de nous deux, ce qui nous fait sourire. Je l'envisage avec beaucoup de sérénité, et quand bien même rencontrerait-il une personne et déciderait-il de mettre fin à notre histoire, cela n'a plus autant d'importance. J'ai choisi de vivre le polyamour avec ce que ça comporte de risques, lui choisira sa voie. Si c'est la même que la mienne tant mieux, sinon tant pis, je serais toujours très heureuse d'avoir rencontré cet homme et d'avoir pu avec lui, vivre une belle histoire d'amour et cerise sur le gâteau, d'avoir avancé sur mes petites fermetures...

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Demande de conseils

Profil

Chlo

le mercredi 29 août 2012 à 09h24

En fait ta manière d'aborder le problème me fait penser à une recherche de libertin, à l'accomplissement d'un fantasme auquel tu aurais juste accolé une notion de sentiments (que je ne juge pas, je suis libertine à mes heures). C'est, il me semble un peu éloigné d'un choix de vie de polyamoureux. Mais peut-être ta réflexion n'est pas encore allée assez loin sur ce sujet...

Voir dans le contexte

Discussion : Les polyamoureux font-ils peur ?

Profil

Chlo

le mercredi 29 août 2012 à 09h16

Je prends note LuLutine, j'aime beaucoup ta façon d'aborder le sujet...:)
Je me rends compte que cette manière de vivre fait un peu figure d'extraterrestre, la plupart des gens que je rencontre sont monos dans l'âme. D'ailleurs, je me demandais si les polys nouaient des liens avec des monos (vu que c'est quand même le cas de figure récurrent) ou s'ils choisissaient de s'entourer de polys (ce qui me semble t-il, est le plus simple mais plus compliqué à rencontrer) ?

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion