Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Trouple qui explose

Famille
#
Profil

misat

le mardi 09 avril 2013 à 09h39

Message effacé car utilisé à mauvais escient par un tiers... Désolée.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Chlo

le mardi 09 avril 2013 à 10h28

Bonjour,
Je suis un peu débutante en matière de poly, mais ton histoire m'interpelle. Il me semble que dans ton message, il manque ton positionnement à toi...Je m'explique, tu parles d'une histoire qui a débuté à trois, puis du fait que tu t'es éclipsée pour laisser la place à leur amour à tous les deux. Puis de leurs envies de changer la donne, dans la manière dont vous fonctionnez. Tu dis ce que tu ne veux pas, qu'il renonce à cet amour, tu parles de ce que tu penses ne pas pouvoir vivre, la double vie. Mais comment dans ce contexte actuel, tu te positionnes, quelles sont tes envies à toi ? Comment pourrais-tu envisager cette nouvelle vie pour que tu puisses la vivre au mieux ? ça me semble important (mais c'est peut être déjà le cas) que tu sois totalement inclue dans ces décisions, sans subir, en verbalisant tes propres envies.
Dans tous les cas, je te souhaite de trouver la solution qui te permettra d'être heureuse

#
Profil

alps

le mardi 09 avril 2013 à 11h12

Bonjour.

Quand on entre dans une relation de polyamour. Il faut assumer que l'autre soit libre d'aimer comme il souhaite. Y'a pas de limite dans un sens ou dans un autre. Les envies et desirs amoureux évoluent avec les nouvelles relations.

Comme il est difficile de promettre à quelqu'un fidélité exclusive sur une vie. Il est difficile de promettre et de tenir la promesse à son concubin qu'il sera toujours notre relation primaire.

Pour moi dans le polyamour il n'y a aucune promesse qui tienne. L'amour ca va ca vient. Aujourd'hui tu es ma préférée demain il s'agira d'une autre. Après demain je peux aussi ne plus t'aimer du tout.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Ystrak

le mardi 09 avril 2013 à 11h36

Misat, j'aimerai sincèrement pouvoir t'aider, mais ma faible expérience (et mon jeune âge) ne pourront que t'apporter peu de choses.
Selon moi vous en êtes à un stade clé de votre histoire, et beaucoup, beaucoup de discussions seront nécessaires pour vous en sortir. Il faut avant tout savoir ce que veux chacun, et les compromis qu'il consent à faire. Penser également à faire plus de concessions pour que les enfants puissent bien vivre une possible transition, ils sont presque prioritaires, même s'ils peuvent s'adapter plus facilement.
A ce propos, quel âge ont-ils?

alps
Pour moi dans le polyamour il n'y a aucune promesse qui tienne. L'amour ca va ca vient. Aujourd'hui tu es ma préférée demain il s'agira d'une autre. Après demain je peux aussi ne plus t'aimer du tout.

C'est un peu dur de dire ça tout de même...
Je suis d'accord sur le fait que l'amour n'est pas toujours constant, et qu'au final on ne sait pas de quoi demain sera fait.
En revanche, je ne partage pas du tout ta notion de préférence, et je pense qu'elle est dangereuse dans le polyamour. Chaque amour est différent, unique. Il est vrai que les phases amoureuses n'arrivent pas au même moment, et que l'on peut vivre une plus grande passion à un moment donné avec un certain partenaire, mais ce n'est pas une raison pour avoir des préférences.
Mais ceci n'est que mon avis après tout.

#
Profil

Evavita

le mardi 09 avril 2013 à 11h41

Bonjour Misat,

As tu parlé de tes inquiétudes à ton compagnons, et si oui qu'en dit-il?

#
Profil

alps

le mardi 09 avril 2013 à 11h42

ystrak
Il est vrai que les phases amoureuses n'arrivent pas au même moment, et que l'on peut vivre une plus grande passion à un moment donné avec un certain partenaire, mais ce n'est pas une raison pour avoir des préférences.
Mais ceci n'est que mon avis après tout.

Tu conviendras je pense à dire qu'il y a des relations qui sont plus proches de l'amitié que de l'amour. Et qu'une relation d'amitié peut parfois se transformer en amour et vice versa. Si c'est le fait de hierarchiser qui te gene. Disons que certaines histoires ont plus ou moins d'importance selon le moment de nos vies.

C'est en ce sens que les discussions qui mènent à des promesses me semblent illusoires. en polyamour. On promet quoi ? De garder une relation privillegiée avec une personne ad vitam eternam ? C'est pourquoi je parlais d'une illusion tout à l'heure. L'amour ca va ca vient. A moins de se contraindre à respecter les promesses parce que se sont des promesses.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Ystrak

le mardi 09 avril 2013 à 13h45

Je comprends bien ce que tu veux dire alps, et je suis d'accord que l'importance de chaque relation varie selon de nombreux critères, mais je ne pense pas que cela justifie d'en préférer une plutôt qu'une autre.
L'amour varie, l'amour change, il ne disparait pas forcément, il peut revêtir une forme qu'on ne lui connaissait pas avant, mais les relations peuvent rester, par choix, par désir, sans contrainte.
Oui, promettre d'aimer quelqu'un pour toujours est illusoire, ce n'est pas un choix, ni une décision. Promettre de rester avec quelqu'un, c'est différent, cela implique d'accepter les changements à venir quels qu'ils soient. Cela arrive, pas si souvent que certains aimeraient le croire, mais certaines personnes sont profondémment compatibles sur le long terme. Le fait est que les promesses sont souvent faites dans le feu de la passion, lorsque la lucidité est la plus faible je pense.

Si je prends mon exemple personnel, il m'a fallu quelques années pour concevoir la réelle possibilité de passer ma vie avec la personne que j'aime actuellement. Maintenant que je la connais vraiment bien, que l'on a traversé des épreuves, je pense sincèrement pouvoir rester à ces côtés ma vie durant. Après, la vie est pleine d'imprévue, et ce que je pense n'est pas forcément ce qu'il sera, alors peut-être est-ce une illusion, peut-être pas.
Pour autant, aucune promesse n'a été faite, juste un échange de souhaits.

Désolé Misat si cela sort un peu du contexte de tes interrogations, mais avec un peu de chance ces reflexions peuvent t'aider. ^^

#
Profil

lam

le mardi 09 avril 2013 à 18h01

Salut,
Je pense qu'en tous cas ton attitude est très ouverte et compréhensive vis à vis de la situation. Cela n'empêche pas d'avoir des limites vis à vis de ce que tu peux/veux accepter dans ta relation avec ton mari et la négociation de vos limites respectives avec lui ne peut se faire qu'ensemble. J'espère que vous allez trouver un compromis satisfaisant pour les deux, pour moi une bonne solution devra prendre en compte tes désirs et limites ainsi que les siens: le changement de votre accord n'est pas censé se faire avec une seule personne qui pose les règles: cela revient à poser un ultimatum. Pour éviter ça je pense que ça nécessite que chacun de vous deux soit au clair avec ce qu'ille veut vraiment, c'est souvent là que c'est difficile ou limitant (dans le "au clair"). Bon courage en tous cas.

#
Profil

wolfram

le samedi 13 avril 2013 à 09h22

Bonjour,

Dans le trouple, la relation se construit et maintien à trois. Le moteur de la relation (si elle est bisexuelle) est le lien entre les personnes du même sexe (j'ai écrit un truc là-dessus sur mon blog).

Le trouple est une alternative communautaire du polyamour ; il consiste à créer un foyer à trois, c'est à dire un atome de société.

Quand la relation s'est déplacée, c'est là qu'il fallait agir (j'ai déjà vécu la chose) et maintenant, tu n'es pas dans une relation polyamoureuse mais dans une démarche de substitution. Ou alors, tu passes d'un polyamour communautaire à un polyamour individuel et ce n'était pas le contrat de départ.

L'homme est un animal de meute et comme tel, a tendance à vouloir créer une hiérarchie quand il y a un groupe ; chacun doit trouver sa place et s'y reconnaître. Il y a donc tentative, pour le nouvel entrant de provoquer pour, au cours d'affrontements, agrandir son territoire en réduisant celui des autres. L'arbitrage, en trouple bisexuel, se fait par celui qui est seul dans son sexe car il devient l'objet de la négociation de plus en plus violente entre les deux autres.

Vous avez donc passé l'étape de l'affrontement et la vie commune n'a plus été possible (attention, l'affrontement ne signifie pas forcément disputes, ça peut être ranger différemment la vaisselle dans la machine ou poser ses affaires à la "mauvaise place" dans la salle de bain). Cela est inconscient car provient de posture liées à l'évolution (voir les 7 rituels de l'agression de H. Plée et K. Lorenz).

Aujourd'hui, rien n'est perdu pour vous puisque le lien existe toujours entre vous trois même si vous n'êtes plus dans la situation de vivre ensembles. Cette phase inconsciente de substitution (passer la moitié de la semaine chez l'autre) doit être vu pour ce qu'elle est : une lutte réflexe pour la domination d'un territoire que l'on se partage dans la semaine.

Il faut que tu en parles avec ton mari et qu'il prenne sa place d'arbitre. par le dialogue, faire comprendre à l'autre dans quelle posture elle se place et vous serez capable de recréer, par le dialogue et l'analyse des mauvais moments regardés sous le prisme de l'éthologie, ce lien à trois en rebondissant sur les bons moments. Sinon, il faudra qu'il fasse un choix raisonné malheureusement car, vous avez des enfants et il ne peut rien se passer de bon pour eux si une séparation se produit dans ces conditions (celles de la lutte pour un territoire).

#
Profil

misat

le lundi 29 avril 2013 à 12h35

Les choses s arrangent... Un peu plus de details bientot... merci

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion