Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Phase passionnelle et polyamour

Témoignage
#
Profil

bliss

le jeudi 04 avril 2013 à 13h22

Bon, j'ai fouiné un peu, je ne trouve aucun fil de discussion sur ce thème. mais peut-être n'ai-je pas trouver une fonction recherche par mot-clefs qui existe ?
Bref, je vis depuis quelques jours une super belle histoire, toute neuve, avec tout ce qui va avec, shoot de dopamine et d'ocytocine qui me broie le bide, me coupe la faim, m'empêche de bosser. Je suis super heureuse, j'ai 13 ans, le pied ! Mais du coup je me sens un peu bizarre par rapport à mes autres amoureux, et aussi par rapport à mes réactions : le retour du mythe du prince charmant revient au galop, c'est sidérant ! La force de nos acquis culturels ! J'ai du mal à résister aux sirènes, emportée par un truc un peu fou d'attachement et le retour direct à un lien de dépendance à cet autre dont je guette le moindre texto, et dont la voix au téléphone me fait trembler ... 13 ans pas plus, je vous jure...je sais que ça va passer..mais j'ai besoin qu'on me le redise.
et j'aimerais bien savoir ce que vous en faites de tout ça quand ça vous retombe dessus ?

#
Profil

LittleJohn

le jeudi 04 avril 2013 à 14h07

Ça va passer !

(je réponds à la demande, hein ! ^^)

#
Profil

milou

le jeudi 04 avril 2013 à 14h34

Un portable à 13 ans ! Quel surprise de découvrir le monde d'aujourd'hui.

#

(compte clôturé)

le jeudi 04 avril 2013 à 14h36

Oui, ça va passer !
Tu dis que tu as 13 ans et tu as déjà "étudié" la passion amoureuse et ses effets ainsi que la notion d'acquis culturel ? Wahou !!!
Moi j'en ai 30 de plus que toi et pour toute réponse je peux t'indiquer que quelque soit l'âge, la passion doit se gérer avec prudence : prendre le meilleur mais ne pas agir imprudemment. Tu as conscience de cela alors je suis certaine que tu t'en sortiras très bien. Savoure ton bonheur et si tu es comme moi, mémorise tous les bons moments. Perso, quelque soit l'issue de mes relations amoureuses, je stocke tous mes beaux souvenirs dans ma mémoire et je feuillette mon "album" à volonté, en riant, en pleurant, et souvent les deux à la fois... j'ai cet avantage de savoir mélanger joie et tristesse. C'est ma manière de compenser l'effet de manque lorsqu'une relation a été interrompue ou que je ne peux pas voir l'autre suffisamment.
Laisser tomber le mythe du Prince Charmant et céder aux sirènes (avec précaution), je trouve cela bien comme résolution.
Quand ça me retombe dessus, je fais comme toi, je me surprends, je me sens belle, heureuse, je m'aime, et j'aime encore plus la terre entière :-D ... que du bonheur (+) quelque soit l'échéance !!!

#
Profil

coquelicot

le jeudi 04 avril 2013 à 15h45

13 ans dans son coeur je pense !!!!
Avec un tel style d ecriture je pense qu elle est un peu plus "vieille"!!

#
Profil

bouquetfleuri

le jeudi 04 avril 2013 à 16h32

Et pourquoi cette exaltation devrait passer (je n'aime pas le terme de passion, trop proche de la souffrance à mon sens) ?
Garde ce sentiment merveilleux d'être retournée en adolescence, si tu ne prives personne de ton bonheur et nourris autant que tu le peux cette relation qui embellit ta vie.
Non, il n'est pas obligatoire que cet état majestueux passe, en tout cas pas immédiatement, pas brusquement, sauf à le vouloir et encore...

En revanche cela demande un investissement formidable, auprès de l'élu mais aussi auprès de tous tes amoureux qui vont bénéficier de cette force nouvelle qui t'illumine.
Pour moi, il s'exprime là, l'engagement.

Profite, la vie est belle !

#
Profil

bouquetfleuri

le jeudi 04 avril 2013 à 16h33

Et le travail que cela demande donne son prix au bonheur, loin d'une foire aux bisounours

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

bliss

le jeudi 04 avril 2013 à 17h21

héhé c'est drôle que vous ayez pu croire que j'ai vraiment 13 ans...en fait j'ai 26 ans de plus, mais vu mon état ces trois derniers jours, rien ne me différencie de celle que j'étais à 13 ans...
Ok, ça vous arrive aussi... ça me rassure. J'avais un peu peur que cela mette à mal toutes mes belles réflexions et petites révolutions personnelles sur le polyamour...
Bouquetfleuri, si tu as des trucs pour garder cette exaltation, je suis preneuse, je ne suis jamais arrivée à la garder très longtemps... un an, deux ans...

#
Profil

regis13

le jeudi 04 avril 2013 à 17h56

Moi j'ai tout de suite compris quand tu as dis "j'ai 13 ans" et quand tu as parlé de passion ! Cela me rappelle quelque chose
Vis le moment présent ! profites ! cela reste des moments magiques ! Ne te poses pas de questions tout de suite. Ton amoureux risque et va peut être se les poser pour toi !
La passion peut durer ! l'état d'ado peut être moins alors encore un fois profites ! c'est trop beau :-)

#
Profil

troisXrien

le jeudi 04 avril 2013 à 23h05

Je suis contente de trouver ce post, c'est le sujet actuel de mes réflexions.
Quand je suis seule (mes relations sont plus lointaines, je n'ai pas le temps par exemple, ou lorsqu'un nouvel amour est encore naissant), je trouve toutes les bonnes raisons au polyamour, y trouve une force dans l'action, une conviction. Je me sens bien à pouvoir aimer autant. C'est la légèreté qui donne le ton.
Quand l'amour naissant ressemble de trop près à mon mythe premier (et c'est rarissime, inespéré.. bien là le problème..), tout est chamboulé: plus envie de voir personne (d'autre que lui), je refuse les invitations, toute mon énergie passe dans ces pensées (ah les textos et leur agitation!), à en trouver que la période qui précédait était bien moins belle, d'un coup, comme si je me réfugiait dans le polyamour faute de l'avoir trouvé "lui", le grand A.
Et maintenant que les difficultés espacent nos entrevues, difficultés extérieures à cette relation, toujours aussi brûlante mais devenue nostalgique trop souvent, je retombe à mes questions: faut-il choisir le polyamour pour éviter une nouvelle déception? ... je garderais de celle-ci juste le goût de l'amour le plus pur, à réexpérimenter avec d'autres, sauvegarder l'illusion...
Le polyamour serait-il la sagesse qui sait d'avance l'issue de l'amour-fusion et n'y met plus les pieds que prudemment? ça ne m'enchante guère si c'est cela... mais comment aimer ET se protéger autrement? Comment aussi ne pas céder aux sirènes inconnues qui disent "cette fois c'est différent, je n'avais jamais connu ça"?
Pff.. c'est d'un compliqué de se positionner, de se donner!!
J'ai bien lu bouquetfleuri, je suppose qu'il y a une attirance pour l'amour-souffrance à balayer là-dedans.
Re pfff... :)

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

bliss

le vendredi 05 avril 2013 à 17h39

oui TroisXrien, c'est exactement tout ce qui me traverse !!! Exactement !
et ça me pose vraiment question. Par exemple il y a deux semaines tu m'aurais questionné sur la possibilité d'avoir une histoire avec quelqu'un de monogame, je t'aurais affirmé, haut et fort, que non, c'était fini, trop compliqué, trop de souffrance, trop dur à vivre. Fini ! Et bien là, aujourd'hui, sous l'emprise du bombardement d'hormones et de mon "socle" culturel ( amour et patriarcat) qui revient en effet au galop, et bien je vois bien que cela ébranle mes convictions profondes, que lorsque cet homme me dit aujourd'hui qu'il "ne pratique plus"( le polyamour), j'avoue, une part de moi ne veut pas l'entendre, pour 'l'instant, puisque de fait, j'ai d'autres amours, et que notre histoire se vit... Mais dans le futur...si nous en avons un ensemble, ça va donner quoi ?
Ça me rend beaucoup moins radicale d'être lovelovelove...

#

De passage (invité)

le vendredi 05 avril 2013 à 18h04

Ça donne que rien n'est écrit : il peut avoir envie de revivre le polyamour ou toi de ne vivre qu'une passion mono... Le polyamour n'est pas une fin en soi, tout comme être mono... La vie est faite de phases...

#
Profil

bouquetfleuri

le vendredi 05 avril 2013 à 18h36

Les deux sont compatibles aussi. Vieux polyamoureux, je suis en train de vivre une belle histoire d'amour avec une polyamoureuse qui aspire à elle seule toute mon énergie amoureuse, et personne ne s'en porte mal... enfin, je crois

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

troisXrien

le vendredi 05 avril 2013 à 19h43

C'est vrai ça, pourquoi se cataloguer...

#

De passage (invité)

le vendredi 05 avril 2013 à 23h49

C'était l'objet de ma remarque... L'économie de mots prend parfois tout son sens :)

#
Profil

oasis86

le lundi 08 avril 2013 à 22h27

1 an et demie de passion pour lui et moi, et ça ne s'arrête toujours pas... on continue de se découvrir chaque jour! Dois-je m'inquiéter? :P

#
Profil

Chlo

le mardi 09 avril 2013 à 10h41

C'est amusant (enfin façon de parler) je vis la même chose en ce moment, à savoir une histoire passionnelle et fusionnelle et je me suis posée les mêmes questions. Dois-je revoir ma copie ? Est-ce que finalement c'est lui l'homme de ma vie ? Est-ce que j'étais polyamoureuse parce ce que je ne trouvais pas la bonne personne ? Et puis finalement, petit à petit, je me repositionne, l'envie de le voir tout le temps ne disparait pas, le manque non plus, mais pourtant, je sais que la solution n'est pas dans cette relation, mais en moi. Que maintenant, je vis cette relation de manière passionnelle mais en serait-il autrement si j'avais toute latitude pour la vivre, est-ce que le jour où la passion s'amenuiserait, je ne retrouverais pas ce qui me caractérise ? A savoir, aller vers les autres, m'ouvrir et sans doute retomber amoureuse...J'ai tellement refait ma vie, qu'aujourd'hui, je ne souhaite plus détruire, mais faire avec ce que je suis, pour construire...je garde donc en tête cette ligne de conduite, que je me suis fixée...Mais ceci n'est que ma solution, qui sans doute sera d'autres fois mise à mal, ou revue, ou corrigée...En attendant, je tente de vivre le plus pleinement possible cet état de grâce...Merci en tout cas de rappeler que l'amour c'est aussi ça, vibrer et retrouver sa légèreté :) Profite...

#
Profil

Ystrak

le mardi 09 avril 2013 à 11h19

Aaah la phase passionnelle, on n'y coupe pas (et encore heureux!), elle finit par passer (et encore heureux! ^^), le tout c'est d'essayer de la gérer au mieux, garder les pieds sur terre un maximum, et ne pas prendre de décision irréversible en étant dans cet état.
Il faut avant tout en profiter sans oublier qui on est vraiment. ;)

#
Profil

lam

le mardi 09 avril 2013 à 18h17

bien d'accord avec Ystrak, moi je prends ça comme une belle drogue qui fait monter haut, mais avec des précautions parce que c'est risqué: je ne prends pas le risque de limiter mes liens relationnels (amicaux et amicaux-sexuels) pour une nouvelle relation où je me prends de la passion plein le corps. Plutôt j'essaye de savourer en gardant à l'esprit que mon bien-être passe par le fait d'être liée à des personnes variées, et que dans ces moments là il y a un danger de faire des choix (même inconsciemment en termes de combien de temps je passe avec qui) qui limitent trop d'autres relations qui me sont précieuses.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#

De Passage (invité)

le mercredi 10 avril 2013 à 09h13

Décidément la notion de polyamour est beaucoup trop sage "il faut la gérer au mieux afin de garder les pieds sur terre !" .... Excusez moi, mais WTF ?!!!!!
L'amour s'est fait pour se cramer les ailes, phase pationelle ou non, si vous n'avez pas envie a chaque fois quand vous voyez l' (les) élu (es) de votre cœurs de soulever des montagnes , a quoi ça sert ?!!
Non !!! Au contraire, décollez , débarrassez vous des chaussures de plombs du raisonnable ! A force de vouloir être différends des amours "mono"
On finit par en perdre le goût de l'essentiel !!!!

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion