Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Les polyamoureux font-ils peur ?

#
Profil

coquelicot

le jeudi 30 août 2012 à 16h54

D' habitude je ne lis pas les "tartines" mais bon je me permet d intervenir
car j ai les poils qui se herissent!

Les mots :extra conjugale ne me semblent pas appropriés
du moins pour un poly amoureux confirmé.

Si tout est affiché au grand jour pourquoi employer ces termes et ne pas dire simplement les mots?

"En expliquant ce que nous sommes" : on a l impression de faire partie d une secte!

ne vaudrait il pas mieux employer des mots plus doux et dire :notre etat d esprit et de vie?

On peut faire peur ou en derouter certains je pense que tout est question de vocabulaire.

Je ne suis pas ecrivain loin de la mais j arrive a seduire avec des mots simples et clairs.

#

(compte clôturé)

le jeudi 30 août 2012 à 22h57

polyamoureux confirmé = whoua !

extraconjugal, e, aux : adj. Qui existe en dehors des relations conjugales.

secte : n. f. (latin secta, de sequi, suivre) : définition 3 : clan constitué par des personnes ayant la même idéologie.

Ouais, tout est question de vocabulaire... et d'interprétation...

écrivain : n. m. (lat. scriba, scribe) : personne qui compose des ouvrages littéraires, scientifiques, etc. [philosophiques ça doit compter aussi]

Pour ce qui est des poils, coquelicots, j'espère que tu n'es pas un "homme à l'envers" :-D . Achète toi une brosse (+)

Pour résumé : je ne participais déjà plus beaucoup aux discussions car j'en avais marre de ce genre de remarques inutiles et non-constructives. Je ne participerais donc plus du tout (sauf en MP). Ceux qui ont mon mail pourront me joindre directement et je participerai encore volontiers aux rencontres qui se passent généralement entre gens respectueux.

#
Profil

bouquetfleuri

le vendredi 31 août 2012 à 10h57

ben non, gcd68, si tu ne devais plus participer aux discussions, cela voudrait dire que les polyamoureux arrivent à se faire peur entre eux... !

Nous n'avons pas tous les mêmes mots, ni les mêmes interprétations, ni les mêmes façons de nous exprimer. Il se peut même que nous ne soyons pas d'accord sur des éléments essentiels. Il se peut aussi que certains d'entre nous fourbissent une animosité particulière envers d'autres.

Et alors ?

C'est aussi cela une discussion, construire un antagonisme qui permet de mieux préciser sa pensée, lever des doutes sur telle ou telle attitude, fort de son bagage et ouvert à celui de l'autre.

Que tu abandonnes la discussion n'est pas une bonne nouvelle pour moi. Même si je ne suis pas toujours en accord parfait avec tout ce que tu peux dire, je te lis avec beaucoup d'intérêt et une curiosité qui se nourrit de ton regard très personnel.

À bientôt !

#
Profil

Junon

le vendredi 31 août 2012 à 11h35

Il m'est arrivé que ma "situation" de polyamoureuse attire dans un premier temps (l'autre imaginant un certain confort, sans routine, peu d'engagement) puis prenant la fuite lorsque la réalité du terme se fait plus nette avec le temps et les sentiments (il y a amour dedans et donc à mon sens quelques exigences en terme de temps partagé, de qualité de relation, de confiance, etc.). Tant pis ou tant mieux...

#
Profil

PolyEric

le samedi 01 septembre 2012 à 10h19

Oui, c'est bien possible aussi que ce qui fasse peur dans polyamour soit l'amour.

J'ai du mal à imaginer avoir peur de l'amour, mais bon, il semblerait effectivement que ça fasse fuir certaines personnes.

Personnellement, j'aurais plus peur de l'emprisonnement que de l'amour proprement dit, mais justement le polyamour peut résoudre en partie cette impression d'emprisonnement. Toutefois; peut-être que certaines personne voient le polyamour comme un multi-emprisonnement, ce qui les feraient fuir, l'hypothèse tient debout. Moi, je le vois plutôt comme une multi-liberté, puisque chaque "amoureuse" doit accepter ma liberté.

#
Profil

Chlo

le samedi 01 septembre 2012 à 10h42

Il règne dans les relations monos, une forme de tout ou rien, du sexe ou de l'amour, en tout cas en théorie, une sorte de principe de base, que je ne retrouve pas avec les polyamoureux. Comme si le fait d'accepter de vivre plusieurs relations en même temps, permettait de comprendre les sentiments multiples que l'on peut avoir pour quelqu'un, de l'amourette au grand amour en passant par l'amitié amoureuse...Peut-être qu'effectivement, ce lâcher prise, cette liberté d'aimer chacun différemment peut faire peur.
Il n'empêche que je retiens avant tout, le fait de ne pas balancer le terme polyamour d'emblée, et d'être un tantinet plus...diplomate :)
Merci en tout cas pour toutes vos réponses, elles apportent de l'eau à mon moulin...

#
Profil

Chlo

le samedi 01 septembre 2012 à 11h04

NB...quand je laisse mon caractère entier parler, je me dis que ces deux hommes partis en courant, n'étaient pas pour moi, aucun regret donc...

#

vvall70 (invité)

le dimanche 02 septembre 2012 à 19h34

Bonjour, polyamoureuse depuis presque toujours mais officiellement et en pratique depuis près d'un an, j'ai eu bien des fois à souffrir des réactions de ces messieurs lorsqu'on parle de polyamour.
et l'explication est toute simple:
Etre une femme mariée n'est pas un problème, au contraire, ils y voient la garantie de ne rien changer à leur vie , ils pensent même que nous sommes les maîtresses idéales, frustrées sexuellement dans leur couple (quoi d'autre nous pousserait à voir ailleurs???) donc des femmes qui se lâchent et qui n'encombrent pas.
Tout cela va très bien tant qu'il n'est question que de séduction rapide et surtout de sexe ! on se plait, on fait l'amour quand on se voit.... ou plutôt on se voit pour faire l'amour...et surtout rien d'autre.

Mais voilà, dans polyamour il y a amour .... et dès qu'ils perçoivent qu'on peut être réellement amoureuse d'eux .... c'est la mort .. la fuite ..... la dernière chose qu'ils veulent quand ils branchent une femme mariée c'est une femme amoureuse ....

Oui je sais c'est affligeant , j'ai beaucoup de mal avec cela je l'avoue.

#
Profil

PolyEric

le dimanche 02 septembre 2012 à 20h27

Certes, mais la question reste à moitié résolue.
Pourquoi donc fuir une femme amoureuse ?
Quel est le danger ?
Ce danger est-il imaginaire ou est-il réel, ne serait ce qu'un peu ?

En général, une femme amoureuse ne refuse pas le sexe, donc si c'est le sexe que ces messieurs recherchent, ils devraient êtres attirés et non pas repoussés. Fuiraient-ils "trop de sexe ?".

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

LuLutine

le lundi 03 septembre 2012 à 00h45

Eric_50
En général, une femme amoureuse ne refuse pas le sexe,

J'ai beau être amoureuse, je n'ai pas toujours envie de sexe.
(Et souvent, j'en ai moins envie que mes partenaires.)

Ce n'est peut-être pas "trop de sexe" que ces messieurs fuient, mais une femme qui risque d'attendre autre chose que juste du sexe...

#
Profil

Fleurdeschamps

le mardi 04 septembre 2012 à 14h26

@LuLutine : une femme amoureuse qui, en plus, peut être amoureuse ailleurs en même temps... ça fait beaucoup trop de choses à gérer ! :P

Ma conclusion : il est plus facile de se révéler poly-amoureuse auprès d'un homme qui a de l'humour ! Il ne prendra pas forcément ses jambes à son cou mais il ne nous prendra pas forcément au sérieux non plus :)

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

ceni

le vendredi 07 septembre 2012 à 23h34

De mon côté je rencontre de plus en plus d oreilles intéressées par les propositions de l'écologie amoureuse, des relations non-exclusives. Le terme de poly amour ne me convient pas et je ne l emploie pas. Peut être à cause de son côté jargon. Je me trouve rapidement à expliquer de quoi il peut s'agir, en précisant que c'est une modalité relationnelle à géométrie variable, qui n'inclut pas nécessairement le sexe, qui n'est pas l'unique mode, qu'il s'agit tout de même d'aimer et pas de projeter ou de manipuler, de se sentir libre de vivre des relations par essence non-violentes .....Les personnes qui pensent leur rapport au corps social, à eux-mêmes, à leurs enfants devenus adultes voient bien qu'il s'agit d'une expérience. (au sens experientiel et pas au sens scientifique) qui interroge l'égo, le désir de possession, la construction narcissique en général et la notion de complexité du vivant comme dans une relation mono en fait mais démultiplié.
Peut être que je "sens" à qui je peux en parler. Ça compte bien sur.....

#
Profil

coquelicot

le samedi 08 septembre 2012 à 10h44

Idem: je me considere plus comme "multi amoureuse"

C est juste une question de vocabulaire mais importante a mes yeux!

Poly etant un terme trop" technique" a mes yeux.

#

(compte clôturé)

le samedi 08 septembre 2012 à 10h56

"Libre", c'est bien aussi...
Et c'est tellement simple, à peine besoin de faire de longues explications de texte :-)

#
Profil

ceni

le dimanche 09 septembre 2012 à 00h19

Libre, oui mais pas disponible forcément..
C'est une philosophie de paix, d'ouverture, d'amour et aussi de choix. ?

#
Profil

Evavita

le vendredi 28 septembre 2012 à 15h29

Bonjour Chlo.

Mise à part tout ce qui a été dit à propos du vocabulaire utilisé et de manière générale, sur l'angle sous lequel le sujet est abordé, j'aimerais ajouter que le cadre de la conversation a de l'importance à mon sens.

En parler alors que ça ne prête pas à la conversation peut à mes yeux, en quelque sorte cristalliser nos propos. Bien que je ne déroge jamais à la règle d'en parler avant que les choses soient déjà trop avancées, j'attend que le moment soit adéquat en glissant si possible, quelque chose de "légé" qui va amener obligatoirement des questions. Nous sommes par exemple en train de parler théâtre et je dit le plus naturellement du monde que "justement, la semaine dernière, j'étais allé voir tel pièce avec l'un de mes copains (je n'aime pas trop ce terme mais il est passe-partout), que c'était sympa parce que tel mise en scène, tel acteur etc". Je répond ensuite aux questions qui seront posées mais à chaque fois sans m'étaler au delà du cadre de la question, laissant l'autre emmagasiner les informations à son rythme.

Il y a peut-être mieux à faire mais des divers "méthodes" que j'ai utilisé, celle là reste celle dans laquelle je me sens le plus à l'aise.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 23 octobre 2012 à 15h43

Je dirais pas tout à fait ça comme ça "les polyamoureux font peur".

Oui, affiché, ça filtre au départ des gens qui peuvent nous attirer. Et qu'on peut attirer. Mais qui en lisant polyamour, vont nous coller les confusions habituelles (coureurs de coups d'un soir, échangistes, époux en recherche de relations discrètes, babacools...).

A une autre étape, on a des courageux qui essaient mais qui finissent par renoncer à la relation, parce que la jalousie et les organisation leur coûte trop.

Du coup, je crois c'est plutôt la pratique que les pratiquants qui fait peur,
- soit parce que mal comprise,
- soit parce qu'elle demande souvent une réflexion sur la vie sentimentale, un pari de confiance et une organisation qui tombent pas au moment idéal "j'ai besoin d'amour, tu me plais et tu viens me demander une introspection existentielle et un agenda tordu" ?

(bon, là je parle des moments où ça effraie. C'est différent de ceux où ça ne convient pas en connaissance de cause !=)

#
Profil

Cendre

le mardi 23 octobre 2012 à 17h15

Merci Siestacorta de remonter de vieux sujets, je suis toujours avide de lecture !

Pour ma part, ma technique, bien avant que je tombe ici sur le vocabulaire et les grands principes du polyamour, c'était de draguer tout en parlant de mon amour pour mon "officiel" !
Alors ça ne s'applique pas à tout le monde ici, puisqu'il faut un officiel (relation principale) qu'il faut parler de lui spontanément. Ce que j'ai toujours fait.

Avant, je me mordais les doigts de cette attitude complètement irrépressible chez moi. Je me morfondais le soir après coup : «  Comment tu veux qu'il s'intéresse à toi puisque tu cries sur tous les toits que tu appartiens à un autre !» (notez le vocabulaire de l'exclusivité, que je n'avais pas appris à rejeter à l'époque)
Il y a même eu certains où je n'avais pas vraiment conscience que je cherchais véritablement à flirter avec ces hommes, à trouver d'autres amours.

Aujourd’hui, je chéris cette sincérité qui m'a permis de rencontrer quelqu'un qui me correspond, pour qui mon amour pour mon mari ne pose aucun problème, puisque affiché comme tel dès les premiers émois.

Cette technique, franche et radicale, en fait fuir plus d'un (tous sauf deux pour être exact), mais je ne les regrette absolument pas. Ils ont été de bons compagnons de vie, sans aller plus loin. Et au moins sur ce sujet là, je ne passais pas trop pour une extraterrestre. (j'avais déjà pas mal d'autres bizarrerie à assumer sans en rajouter une !)

#
Profil

Plusssdamour

le mardi 23 octobre 2012 à 21h02

cendre
"Mais voilà, dans polyamour il y a amour .... et dès qu'ils perçoivent qu'on peut être réellement amoureuse d'eux .... c'est la mort .. la fuite ..... la dernière chose qu'ils veulent quand ils branchent une femme mariée c'est une femme amoureuse ...."

Les hommes mariés préfèrent rencontrer des femmes mariées ou en couple, ils pensent être surs qu'ils n'y aura pas d'amour, que du sexe, mais dès que tu es sincère avec eux et que tu leur explique le principe et les concepts du polyamour, ils fuient parce qu'une femme libre sexuellement et de plus en accord avec son mari ou concubin, pour eux, ce n'est pas jouable, ils fuient....
Mais au moins et au mieux, est t on éclairé sur ce que ces personnes attendent de notre rencontre....Pas de l'amour...

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 31 octobre 2012 à 10h33

Siestacorta
"j'ai besoin d'amour, tu me plais et tu viens me demander une introspection existentielle et un agenda tordu" ?

Ah oui, pas bête comme réflexion.
Merci Siesta (+)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion