Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Polyamoureux mais monogame par choix

#
Profil

Jak

le dimanche 17 juin 2012 à 19h48

Tu comprends bien.

Je pense aussi que tu peux comprendre, au vu des posts précédents, qu'à un moment ou un autre, battre en retraite ne me sera plus possible.
C'est une autre raison pour laquelle j'aimerai tenter un pas en avant, sans mettre en danger la relation que nous avons avec ma compagne.

Et ne t'inquiète pas pour ma franchise, si j'ai quelqu'un en tête (ce qui n'est pas le cas) je lui dirais.

Pour l'acceptation de cette proposition, je pense que ce sera déjà plus facile que si je lui imposait d'emblée la version complète. L'avantage étant que pour le coup, la situation se rééquilibrerait puisque je ne resterai plus complètement en retrait de mon polyamour.

#

Popol (invité)

le dimanche 17 juin 2012 à 20h05

Ca me paraît dans la lignée de ce que j'ai lu de toi. Et ta dernière remarque est bien vue, surtout.

Je vérifiais un peu bêtement, on a toujours l'air de jouer à l'inspecteur des travaux finis et au donneur de leçons dans ces cas-là. ;-)

Honneur à toi!

#
Profil

Jak

le dimanche 17 juin 2012 à 20h43

Que ce soit toi qui inspecte mes travaux me ravi :-) .

En tout cas, c'est bien de voir que tu me feras la leçon si je déconne. Ca m'aidera à garder la tête froide (ce qui est loin d'être évident dans ce genre de cas).

Et, "Honneur à moi !", mais surtout merci à toi et aux autres personnes qui sont passés sur mon fil. Avoir votre soutien et vos conseils m'aide beaucoup.

#

Popol (invité)

le dimanche 17 juin 2012 à 21h13

Inspecteur Ravissant me voici donc.

Je vais changer de pseudo, moi ;-)

Dès lors que la déconnade est un signe de souffrance, j'espère toujours avoir quelqu'un pour me soutenir et vice-versa, le réseau est précieux et la congruance un must pour moi.

Tu es une des personnes les plus congruantes que je connaisse, et c'est toujours gratifiant de dire les choses franchement à quelqu'un quand il réagit sans aller s'enterrer sous sa fierté.

#
Profil

Jak

le dimanche 17 juin 2012 à 21h32

Vivre trop souvent des expériences qui nécessitent du pragmatisme forge forcément une congruence (j'ai eu du mal à trouver le mot sur le net, encore un jour où je me coucherai moins bête ^^) au fur et à mesure.
Ca aide à éviter de dépasser les points de non-retour ... bon, pas toujours, mais ça limite la casse.

Ta franchise est aussi un grand must, d'autant plus que tu utilises toujours des images bien choisies et des paroles mesurées qui facilitent une réaction positive.

En tout cas, je vais essayer d'avoir suffisamment de cran pour proposer mon idée à ma compagne avant qu'elle le lise ici. Je croise les doigts.

Je vous tiens au courant, comme d'hab'.

#

Popol (invité)

le dimanche 17 juin 2012 à 21h38

Possible de lui demander de s'abstenir?

(Et merci pour le feedback sur la qualité des propos et les images ;-) )

#
Profil

Jak

le lundi 18 juin 2012 à 21h41

La proposition a été faite, sans effusion de sang.
Elle n'a pas l'air complètement fermée à cette idée, mais elle garde la peur que ça dégénère d'une manière ou d'une autre.

Elle réfléchit. J'attends sa réponse maintenant.

Après la soirée de discussion, je passais vous tenir au courant.
Bonne soirée à tous.
Je vous dirais sa réponse.

#
Profil

boucledor

le mercredi 20 juin 2012 à 22h01

Bonsoir! Je me permets d'ajouter mon "témoignage" à ce fil, car j'ai moi aussi pris le parti de "renoncer" à ma "tendance poly amoureuse" parce que mon conjoint ne parvient pas à l'accepter.
J'ai été "un peu plus loin" que toi, Jak, dans ma découverte du polyamour puisque j'ai entretenu une relation "extra conjugale" pendant 8 mois, mais comme toi, lorsque je regarde en arrière, je me rends compte que cela fait bien longtemps que je fonctionne sur un "mode polyamoureux" (sans doute depuis l'époques de mes premières amours...).
Mais depuis l'âge de 17 ans, j'ai "adopté" le mode "mono amoureux" pensant que c'était le seul possible: une première relation longue pendant 7 ans puis une seconde entamée à 24 ans avec celui qui est devenu mon "mari" et qui dure depuis 12 ans.
Pendant ces années de "monogamie", pas d'autres relations "à l'extérieur" mais des liens, importants ou anecdotiques, auxquels je n'ai jamais vraiment renoncé...
C'est après avoir "franchi le cap", c'est à dire avoir une relation "complète" avec quelqu'un d'autre et s'apercevoir alors que cela ne voulait pas dire "avoir un problème de couple" ou "un manque à combler" que je me suis intéressée à la notion de "poly amour" que j'ai, tout comme toi, découvert "par hasard"... J'ai eu comme "une révélation" de quelque chose qui aurait été enfoui en moi depuis toujours... cela m'a permis de mettre du sens sur des ressentis que je ne m'expliquais pas et dont je pouvais me sentir "coupable"...
Bref, là où le bât blesse, c'est que mon conjoint, bien que s'étant "abreuvé" de théorie pour tenter de "me comprendre" n'est pas parvenu à accepter ce "changement de contrat" dans notre couple.
Après de nombreux "rebondissements", j'ai choisi de mettre un terme à mon autre relation pour en faire une relation "platonique" plus amicale qu'amoureuse... Mais ce genre d'équilibre me semble en effet assez précaire... D'ailleurs, mon mari continue à "chercher à comprendre" pour peut-être parvenir à dépasser un jour sa jalousie et accepter... Un peu comme s'il sentait que tôt ou tard la situation risquait de se présenter à nouveau...

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

boucledor

le mercredi 20 juin 2012 à 22h08

Popol
A part ça, il y a aussi des psys qui vont juste dire que polyamourer est un stade avant de se fixer... donc une signe d'immaturité... on les merde, ceux-là.

A défaut de connaître de "bonnes" adresses, ça fait partie du jeu de chercher la personne avec qui ça va matcher. Une, deux, trois personnes, jusqu'à trouver la bonne parfois.

Pour ce qui est "des psy", pour l'instant je ne suis pas persuadée qu'ils soient plus "ouverts" que la majorité de la population...
Mon mari en a consulté plusieurs (-logues et -âtres) lorsqu'il était en souffrance par rapport au fait que je vivais "un autre amour" et grosso modo, ils s'accordaient tous sur le fait que "c'était inacceptable", "qu'il était normal qu'il souffre, qu'il soit jaloux", que sans doute "mon amant voulait aussi l'exclusivité - car c'est ce que tout le monde veut-" et même qu'il était sans doute pour moi "la poire que je gardais pour la soif"!

J'ai pourtant moi aussi une formation en psycho, mais franchement par rapport à leur aide dans ces situations, je reste très dubitative....

#
Profil

Jak

le mercredi 20 juin 2012 à 22h54

Merci pour ton témoignage boucledor.

J'aimerai juste rebondir sur certaines phrases :
Nos histoires se ressemble, sauf que tu as "découvert" ton polyamour en ayant un deuxième amoureux, expérience qui t'as fait prendre conscience de ce que tu es.
Ma chance est d'avoir fait cette découverte dans une période où je n'avais que ma relation mono avec ma compagne.

D'emblée, cela peut faciliter les choses, puisque rien ne s'impose. Cela nous laisse plus de temps pour appréhender l'avenir. Après, je profite de ce laps de temps pour que le changement de contrat soit progressif et en limitant au maximum les risques que ça parte en vrille.

Ca me rappelle la notion de changement dans une entreprise : si le changement est brutal, imposé, il y aura forcément de la réticence, et même une opposition de la partie qui subit. Si le changement est plus progressif, et même encouragé en tant qu'initiative de la personne en face, il y a une adhésion qui limite les difficultés.
De mon côté, sans interférer dans sa réflexion, j'encourage ma compagne à poser des questions (c'est à moi qu'elle les pose, même si je préfèrerai qu'elle les pose ici, sur le forum).

Après, je propose des changements mineurs dans notre "contrat", pour essayer sans risquer de débordement. C'est d'ailleurs l'objet de mes posts les plus récents.
De mon côté, passer même à un amour platonique sera un progrès. Donc, moins précaire que ma situation actuelle (pour reprendre ton mot).

En ce qui concerne les psy, j'ai la chance (chose que j'avais presque oublié) d'avoir dans mon entourage une personne en pleine étude de psycho. Après avoir discuté avec elle, j'ai noté qu'elle était plutôt ouverte et ne jugeait pas le polyamour négativement, mais qu'au contraire elle trouvait cela normal.
Comme quoi, tous les psy ne sont pas fermés à ce sujet.

Pour certains psy, il faut faire attention qu'ils ne disent pas ce genre de chose à ton mari parce qu'ils pensent que c'est ce qu'il veut entendre. Je dirais même plutôt que c'est plus facile pour eux de dire cela et pour ton mari de les entendre dire cela. Après, ça ne reste qu'une supposition.

#

Popol (invité)

le jeudi 21 juin 2012 à 01h00

Meme avis que Jak concernant l'ouverture des psys au polyamour; les généralités tuent l'espoir.

Des psys non-jugeants, ça existe. Et même des pratiquants!

#
Profil

mouvante

le jeudi 21 juin 2012 à 11h30

..

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

boucledor

le jeudi 21 juin 2012 à 13h07

C'est tout à fait dans ce sens-là que j'envisage le rôle d'un psychologue: nous aider à avancer sur notre chemin propre, sans à priori, ni jugement... Mais ce sont des hommes et des femmes "comme les autres" et j'ai bien peur que concernant les relations amoureuses, ils sont eux-aussi très imprégnés du modèle dominant.
Lorsque je suis moi-même allée consulté une psychothérapeute, j'ai commencé par lui dire que "j'aimais plusieurs hommes", ce à quoi elle a répondu que "c'était possible d'aimer plusieurs hommes, mais que ce n'était pas possible de le vivre"... Elle m'a conseillé de "voir au maximum mon amant", histoire d'arriver plus rapidement au terme de la relation (!!) et m'a demandé d'attendre la prochaine consultation avant de prendre une quelconque décision... Je n'y suis jamais retournée...

#
Profil

mouvante

le jeudi 21 juin 2012 à 16h56

boucledor
(!!) et m'a demandé d'attendre la prochaine consultation avant de prendre une quelconque décision... Je n'y suis jamais retournée...

alors c'est pour ca que tu ne prends pas de décision :-D (je blague bien sûr... désolée, besoin de relâcher un peu de pression ces temps-ci)

#
Profil

boucledor

le jeudi 21 juin 2012 à 21h55

En fait, si, j'ai bel et bien pris des décisions... (sans le consentement de ma psy...)... En renonçant pour l'instant à vivre "pleinement" mon autre relation, je veux permettre à mon couple "d'évoluer" et à continuer le chemin avec mon conjoint dans un climat moins "passionné" et donc plus propice à de vraies discussions et de véritables remises en question... Au départ, je craignais que cette "rupture" marque aussi la fin de ce nouveau dialogue engagé avec mon conjoint sur les "termes du contrat" de notre couple et notre vision des relations amoureuses... En fait, c'est tout le contraire: souvent c'est mon mari qui prend l'initiative des discussions sur le sujet et je me rends compte qu'il réfléchit beaucoup à tout ce qui s'est passé ces derniers mois, à tout ce qu'on s'est dit, à toutes ces lectures qui l'ont fortement déstabilidé dans sa façon d'être et de voir les choses... Tout cela se déroule dans un climat beaucoup plus serien que lorsque je "voyais" mon amant, et je pense au final que c'est une bonne chose...

#
Profil

mouvante

le vendredi 22 juin 2012 à 09h37

...

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

boucledor

le vendredi 22 juin 2012 à 10h44

A Mouvante:
Concernant nos lectures, voici celles qui nous ont accompagnés ces derniers mois: Françoise Simpère: Aimer plusieurs hommes et Le guide des amours plurielles, Paule Salomon "Bienheureuse infidélité", Thalmann: "Les vertus du polyamour" et Serge Chaumier "L'amour fissionnel"... Tout un programme! Mais ils apportent chacun un éclairage "théorique" ou "pratique" intéressants...
En ce qui me concerne, je n'ai pas "chassé" mon autre amour de ma vie, je reste en contact (messages et téléphone) sans se revoir pour le moment, ne sachant pas si pour l'instant je pourrais tenir ma "promesse" d'en rester à une relation "platonique" si je le revoyais... De toute manière, je pense que le statut quo actuel n'est une mauvaise chose pour personne...

#
Profil

Lili-Lutine

le vendredi 22 juin 2012 à 11h08

Je comprends bien à la lecture de vos mots combien il peut être difficile voire impossible de vivre cette liberté auprès de celle ou celui qui comptent à votre cœur.
Et qu’a l’évidence tout choix alors comporte un renoncement.
Je l’ai déjà exposé ici plusieurs fois mais je le redis d’une autre manière, mes 13 années mono avec un vrai et pur mono, alors qu’avant je vivais une vie de polyamoureuse (bien que je ne connaissais pas le terme à l’époque) m’ont permises de vivre une belle histoire d’amour que je ne croyais ou n’imaginais même pas avoir envie de vivre. Cela par moment m’a demandé quelques accommodations avec moi même afin de rester en phase ou en osmose avec notre relation. Le sentiment de le perdre, ou de quitter cette relation qui me comble pour vivre et ressentir d’autres possibles était si forte qu’elle ne m’a pas permise de croiser le regard/cœur d’un autre. J’ai juste durant tout ce temps beaucoup lu sur ce sujet, échanger avec lui, jamais rien imposé, ni sous entendu ni rien demandé. Parfois il prenait certains de mes livres pour la lecture de quelques pages.
Et puis un matin, l’été dernier nous avons abordé le sujet pour essayer de le vivre ensemble.
Et c’est là peut être, et seulement là, en tout cas dans notre histoire, qu’il fût possible pour moi de reprendre contact avec celle que je suis vraiment. Et c’est là aussi, et juste à ce moment là que j’ai ressenti la cage dans laquelle j’étais, quand la porte s’est ouverte. J’ai vu alors un horizon infini et sa grande lumière. Les débuts sur ce chemin, pourtant en sa compagnie et avec sa douce bienveillance, ne furent pas si faciles pour moi. Étonnamment ce fût plus compliqué pour moi que pour lui. Pas à cause de la jalousie, ou le sentiment de dépossession affective qui aurait pu me tourmenter, non seulement par le fait que je savais plus « voler » de mes propres ailes, et qu’il m’a fallut du temps pour trouver mon rythme et mes propres aspirations sans penser souvent si cela pourrait le faire souffrir, le remettre en question … Me quitter … Je me suis un peu perdue au début avec tous ces possibles … Un peu trop d’appétit ou d’avidité pour des multitudes et des situations où je me retrouvais enfermée dans d’autres cages … Et c’est seulement depuis peu que je me retrouve, me recentre et pense et existe à travers moi et mes seuls besoins.
Il m’a offerte cette liberté en toute simplicité et en toute connaissance de cause, et même si lui aussi a ressenti par moment quelques doutes et m’a demandé quelques règles au début, il m’a juste permise de m’autoriser d’être moi, seulement moi. Et je sais maintenant que son amour pour moi est à l’origine des bonheurs qui se rajoutent aux notres.
Voilà je ne sais si cela pourra éclairer un peu vos lanternes !
Je suis de tout cœur avec vous.

Message modifié par son auteur il y a 8 jours.

#
Profil

mouvante

le vendredi 22 juin 2012 à 11h09

...

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

mouvante

le vendredi 22 juin 2012 à 11h15

...

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion