Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réfléxion Monogame ou Polygame

Monogamie
#
Profil

Len

le dimanche 28 avril 2013 à 11h39

*

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

demeter

le dimanche 28 avril 2013 à 12h11

Len
Qu'est qui donne réellement confiance en quelqu'un dans le couple ?
C'est que cette personne sache, ressente et éprouve le fait qu'elle est hors compétition, elle est hors comparaison, ni dans son corps, ni dans son intériorité (âme), ni dans ses capacités et pas spécialement dans sa sexualité non plus avec quelqu'un d'autre.

Est-il réellement nécessaire d'avoir confiance dans un couple ou bien plus généralement d'avoir confiance en la vie, en "l'autre" en général en dehors de toute comparaison ?
Cela ne s'applique pas seulement à soi et au couple, mais à toute chose, tout instant. La comparaison crée le regret, la recherche de quelque chose qui n'est plus et que l'on estime devoir être : les "il faudrait", "je/tu aurais dû", "je/tu aurais pu","si tu/je avais fait", le "plus", le "moins",... Elle supprime tout partage, toute expérience nouvelle, toute possibilité d'aimer... Alors sûrement, ce serait plus facile, si tout cela était vrai, éternel, sans dissimulation, ou bien seulement raisonnable. Après il y a la réalité, le temps qui passe et qui nous change parce que la vie est un mouvement pas une idée, ni un savoir... La pensée crée cette illusion.
Alors pourquoi faire la distinction entre Monogame ou Polygame ? C'est la solitude qui détruit vraiment.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Len

le dimanche 28 avril 2013 à 12h40

*

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

demeter

le dimanche 28 avril 2013 à 15h17

Il ne peut pas y avoir de "oui" ou de "non" à ma question. La réponse est une alternative. Si tu réponds déjà à cette question, il n'est plus possible de se la poser ensemble. Mais si tu veux un "oui" à ce que tu viens de dire, alors je te réponds oui sans problème et sincèrement.

Sinon, réellement je n’ai pas de réponse à la question faut-il vivre monogame ou polygame, mais je suis un peu surpris de voir que tu sembles en avoir une et que tu poses cependant la question. Ta réponse ne te satisfait-t-elle pas ? Ou bien imagines tu qu'elle puisse être mise en doute et cela te fait peur ?

De quoi parle t-on quand on parle de solitude, sinon de ce manque d'amour là ? Peut-on aimer, être aimé dans la solitude ? Il s'agit bien de la même chose. Il ne s'agit pas de vivre seul ou de vivre en couple, ou de vivre polygame, polyamoureux ou je ne sais quoi encore que le cerveau peut concevoir. Tout cela est un choix de vie mais ne rend pas plus libre de recevoir ou de donner cet amour là, en quoi chacun de ces choix serait il aimer ? Tout cela est une idée, peut-être quelque chose qui te convient ou c'est le contraire qui te fait peur.. Mais je ne connais pas de plus grande solitude que celle qui se vit au milieu des autres. A moins d'être envoyé dans l'espace. Et encore, là on peut faire ce que l'on veut de nos peurs et nos deuils.

Le "créateur" est il à l'origine de cela ? Quel est ce créateur dont tu parles si ce n'est une pensée qui pallie à notre incapacité à répondre à nos doutes ? Il est bien réel assurément, puisque tout le monde en parle, mais de quoi s'agit-il ? Quand tu parles de formule qui permet de vivre cela, il me semble que si elle était si universelle, elle aurait fait le bonheur de tous depuis le temps qu'elle existe. Cela ne semble pas être le cas. Il y a des couples dont chacun des membres est profondément seul. A moins que cela ne soit pas de "vrais" couples ? Ou peut-être simplement, la notion de couple n'a aucun rapport avec le fait d'aimer, et qu'il existe des gens qui aiment et vivent en couple et d'autres qui aiment et vivent autrement, n'est ce pas possible ? Ne peut-on pas simplement aimer et s'en tenir là, plutôt que de chercher à comparer le pourquoi le comment ?

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Len

le dimanche 28 avril 2013 à 15h45

*

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Leolu

le dimanche 28 avril 2013 à 18h25

Len
Je crois fermement en la monogamie. Et je voulais partager la réfléxion de Pierre Etienne Bourget qui est pleine de sens, de sagesse.

Le sujet n'est donc pas "Réfléxion Monogame ou Polygame", mais "Avec Pierre Etienne Bourget, croyez en Dieu et en la Monogamie !". Pierre Etienne Bourget dit ce que les croyants ont envie d'entendre, donc Pierre Etienne Bourget a raison. La plus belle capacité des non-croyants est de douter et de se poser des questions, et donc d'accepter les différences chez les autres. Différences qui excluent la solution unique.

Len
J'ai jugé bon de la partager ici pour toutes les personnes en recherche du bonheur, de l'amour !

N'est-ce pas plutôt pour convaincre les polyamoureux qu'ils sont dans l'erreur (selon la seule et unique vérité) ?

Len
La question est de savoir, si en tant qu'être humain je réussis à me libérer, si j'ouvre mon esprit que je m'élève spirituellement, si j'ai un Amour "universel», n’aurais-je plus besoin de souffrir dans une monogamie ? Et donc que la polygamie m'est accessible ?

J'essaie de traduire : "Si, en tant que croyant, la monogamie me semble insupportable, puis-je prendre plusieurs femmes (polygamie) ?" (PS : on parle ici de polyamour et non de polygamie)

Len
Qu'est qui donne réellement confiance en quelqu'un dans le couple ?
C'est que cette personne sache, ressente et éprouve le fait qu'elle est hors compétition, elle est hors comparaison, ni dans son corps, ni dans son intériorité (âme), ni dans ses capacités et pas spécialement dans sa sexualité non plus avec quelqu'un d'autre.

Il faudrait donc n'avoir qu'un seul enfant, pour éviter qu'il entre en compétition avec un cadet éventuel...

Len
Et si ça ne fonctionnait pas ?
Cela amène d'autres plans, de sortie de couple.

Sortie de couple ? Le divorce ou le polyamour. Donc la fin d'un amour ou son partage.

Len
Il est indispensable d'avoir la foi, aimer le créateur, ensuite aimer les autres et enfin s'aimer soi dans l'ordre des choses.

Les polyamoureux aiment les autres (plusieurs autres) parce qu'ils s'aiment, eux. Ils ne veulent pas "ne plus aimer" la première personne rencontrée, ni "ne pas aimer" la deuxième personne rencontrée. Ils veulent continuer d'aimer, selon l'enseignement "du créateur".
Les religions, par contre, demandent constamment de ne pas aimer, de rejeter, d'exclure, de bannir, d'excommunier... ceux qui ne suivent pas les traditions (parce que la religion, c'est bien plus le maintien d'une tradition que l'amour des autres, donc de ceux qui sont différents).

Len
Vivre tout ça en profondeur, dans le temps, de plus en plus fort est possible dans la monogamie

Possible, mais extrêmement rare. Que fait-on, dans les autres cas, les plus fréquents ? Vaut-il mieux un divorce qu'un partage de son amour ?

Len
Personnellement, je ressent de l'Amour en moi, je me sent bien heureux et pourtant je vie seul.

Donc la meilleure solution, c'est "pas de couple du tout". Que des célibataires ! :)

Len
La monogamie n'est malheureusement pas bien utilisée comme formule par la plupart des gens, ça ne veux pas dire pour autant qu'elle n'est pas universelle.

La monogamie est le cas le plus fréquent parce qu'il est le plus simple assortiment possible. Pourquoi serait-il le seul ?

(NB : "je vis" et non "je vie", le verbe "vier" n'existe pas)

#
Profil

demeter

le dimanche 28 avril 2013 à 19h43

Len

Pour l'histoire de la solitude, c'est différent de l'Amour car nous pouvons être seul et être heureux, ressentir de l'Amour.

Personnellement, je ressent de l'Amour en moi, je me sent bien heureux et pourtant je vie seul.

Heu..... ?¿
Je recommence : vivre seul n'a rien à voir avec la solitude.
J'essaie autre chose :

baudelaire
Ah ! Que j'en ai suivi de ces petites vieilles !
Une, entre autres, à l'heure où le soleil tombant
Ensanglante le ciel de blessures vermeilles,
Pensive, s'asseyait à l'écart sur un banc,

Pour entendre un de ces concerts, riches de cuivre,
Dont les soldats parfois inondent nos jardins,
Et qui, dans ces soirs d'or où l'on se sent revivre,
Versent quelque héroïsme au cœur des citadins.

Celle-là, droite encor, fière et sentant la règle,
Humait avidement ce chant vif et guerrier ;
Son œil parfois s'ouvrait comme œil d'un vieil aigle ;
Son front de marbre avait l'air fait pour le laurier !

Telles vous cheminez, stoïques et sans plaintes,
À travers le chaos des vivantes cités,
Mères au cœur saignant, courtisanes ou saintes,
Dont autrefois les noms par tous étaient cités.

Vous qui fûtes la grâce ou qui fûtes la gloire,
Nul ne vous reconnaît ! Un ivrogne incivil
Vous insulte en passant d'un amour dérisoire ;
Sur vos talons gambade un enfant lâche et vil.

Honteuses d'exister, ombres ratatinées,
Peureuses, le dos bas, vous côtoyez les murs ;
Et nul ne vous salue, étranges destinées !
Débris d'humanité pour l'éternité mûrs !

#
Profil

demeter

le mardi 30 avril 2013 à 11h59

une autre sensibilité, d'autres mots :

Krishnamurti (de l'amour et de la solitude)
L'amour et la solitude ne peuvent cohabiter : lorsqu'il y a ce sentiment de solitude, l'amour n'est point. Vous pouvez cacher le vide sous le mot solitude, mais lorsque l'objet de votre amour n'est plus là ou ne répond plus, alors vous avez conscience du vide, vous êtes frustré. Nous utilisons le mot amour comme un moyen d'échapper à nous mêmes, à notre propre insuffisance. Nous nous accrochons à l'être aimé, nous sommes jaloux, dès qu'il n'est plus là, il nous manque, et sa mort nous plonge dans la détresse la plus totale. Alors nous cherchons des consolations sous d'autres formes, dans des croyances, dans des objets de substitution. Tout cela, est-ce l'amour ? L'amour n'est pas une idée, le résultat d'une association ; l'amour n'est pas une chose que l'on peut utiliser pour échapper à notre misère, et lorsque nous en faisons un tel usage, nous créons des problèmes qui sont sans solution. L’amour n'est pas une abstraction, mais on ne peut éprouver sa réalité que lorsque l'idée, l'esprit, n'est plus le facteur essentiel

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Len

le mercredi 01 mai 2013 à 15h01

*

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

gdf

le mercredi 01 mai 2013 à 17h13

les messages 1 et 2 que tu cites sont peut etre les messages recus, mais pas forcement les messages envoyés.

Si tu definis l'Amour avec un grand A comme exclusif et éternel, alors oui, la monogamie est la seule solution. Mais d'autres n'ont pas la même définition de l'Amour avec un grand A.

Quant à la confiance, je ne pense pas qu'être n°1 en soit un critère indispensable. La confiance, c'est plutot un sentiment de securité par rapport à ce que l'autre m'annonce. Ses paroles et ses actes concordent.

Gdf

#

(compte clôturé)

le mercredi 01 mai 2013 à 19h22

Len, irais-tu promouvoir la consommation de viande sur un forum végétarien ?

#
Profil

Len

le mercredi 01 mai 2013 à 19h26

*

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Len

le mercredi 01 mai 2013 à 19h31

*

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#

(compte clôturé)

le mercredi 01 mai 2013 à 19h37

Et est-ce que ça t'a jamais effleuré que ça puisse être tout à fait irrespectueux d'aller expliquer à des gens adultes, informés et qui ne t'ont rien demandé que tu penses savoir mieux qu'eux ce qui est bon pour eux ?

#
Profil

Len

le mercredi 01 mai 2013 à 19h45

*

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#

(compte clôturé)

le mercredi 01 mai 2013 à 20h23

Hé bien écoute, un bon début ce serait de lire ce forum, de lire les articles et les discussions et de comprendre peut-être pourquoi tu ne convaincras vraisemblablement personne ici...

Et sinon, je te félicite d'avoir appris grâce à ton gourou le fin mot de l'Amour et du Bonheur. Profites-en bien. Mais si tu pouvais aider seulement ceux qui te demandent d'être aidés, pas les autres, ce serait formidable. Merci d'avance.

Sur ce je me retire car là je nourris le troll.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 01 mai 2013 à 21h25

Janis
Sur ce je me retire car là je nourris le troll.

Non, reste Janis !
Je suis sûre que le troll a faim, il veut plein de viande fraîche !!! :)

Un peu plus sérieusement, oui c'est vrai, Len nous prouve qu'il n'a rien lu ou presque de ce forum.

Le polyamour ce n'est pas la compétition, au contraire c'est l'exclusivité qui induit la compétition, et "être le numéro un" induit justement une compétition avec tous les autres prétendants possibles.

Alors qu'une relation polyamoureuse où le dialogue règne permet justement une confiance véritable dans le fait qu'on ne sera pas remplacé, car unique et irremplaçable ! Pas de comparaison, pas de compétition ! C'est lorsqu'il est nécessaire de choisir que la compétition et/ou la comparaison entrent en jeu.

Je l'ai déjà dit il y a quelque temps sur un autre sujet je crois, mais ce sont les personnes exclusives qui considèrent leurs amours comme remplaçables, puisque l'un supplante l'autre !

Pour les polyamoureux, personne n'est remplaçable, un amour s'ajoutant à l'autre.

C'est dans l'exclusivité qu'on se sent en insécurité (puisque possiblement remplaçable par quelqu'un d'autre). D'où (je forme une hypothèse) la nécessité du mariage (ou autre type d'union) pour sécuriser-contractualiser ce lien fragile, qui risquerait sinon d'être détruit en un instant par la prochaine rencontre amoureuse.

#
Profil

Anarchamory

le mercredi 01 mai 2013 à 21h37

Len, la monogamie étant le modèle dominant, tu crois qu'on t'a attendu pour y réfléchir, la vivre et savoir que ça ne nous convenait pas, et que ce n'était aucunement du à une immaturité affective, un besoin de plaisir rapide ou que sais-je encore ?... Tu te prends pour le messie qui vient ouvrir les yeux des aveugles que nous sommes ?...

#
Profil

LuLutine

le mercredi 01 mai 2013 à 21h56

MetaZet
Tu te prends pour le messie qui vient ouvrir les yeux des aveugles que nous sommes ?...

Attention à ne pas trop nourrir le troll quand même, il risquerait de faire une indigestion.... ;)

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 02 mai 2013 à 00h39

Len


Je pense effectivement que d'être polyamoureux est une erreur si on veut vivre l'amour avec un grand A.

Oh.
Celui-là.
L'Hâmour™.
Ce truc si simple à ressentir, discerner, comprendre que ne pas le définir tous pareil ne peut qu'être preuve d'aveuglement.

Et, évidemment, c'est quelqu'un qui veut absolument qu'une relation soit unique et sans fin qui va venir me dire qu'aucune de mes expériences n'est de l'amour.
Oh oui je sens que je vais être persuadé, là.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion