Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Les sentiments par les hommes

#

(compte clôturé)

le mardi 02 novembre 2010 à 10h41

Pour alimenter le débat sur l'imaginaire dans l'amour, comment on interprète les mots ou les gestes de l'autre pour se raconter l'histoire d'amour dont on rêve, un film intéressant (et très sensuel, ce qui ne gâte rien), les amours imaginaires" dont je parle dans mon blog;

Pour l'anecdote, on y est allé à plusieurs: les filles ont aimé, les garçons non...

#

(compte clôturé)

le mardi 02 novembre 2010 à 10h43

Tiens le lien a disparu avec la commande "lien externe". Je recommence autrement:
fsimpere.over-blog.com/article-amours-audace-et-ca...

#
Profil

Romy

le mardi 02 novembre 2010 à 14h13

Dans le film, les extraits avec la fille qui attend désespéremment un mail d'un homme dont elle est amoureuse font rire jaune! Beaucoup de vérité dans ce film :-)

#
Profil

Goffio

le mardi 02 novembre 2010 à 14h31

Rosalie
Personnellement, je n'irais jamais voir un psy. Je ne juge absolument pas les gens qui le font, c'est juste que ce n'est pas pour moi, ça serait contre-nature.
[...]
L'important finalement, c'est d'être authentique, il me semble et d'assumer.

Parce que tu es heureuse et bien dans ta peau : l'essentiel, donc ! C'est amusant comme tu aimes les clivages, de manière très tranchée, tout comme pour toi spiritualité et sexualité font 2.

Ce que l'on classifie comme étant contre-nature pour soi-même, marque : l'interdit, la peur, le risque de subversion... Tout ce avec quoi tu aimes bien jouer...

Peut-être devrais-tu essayer le psy ;-) ?

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

Romy

le mardi 02 novembre 2010 à 15h06

J'imagine que l'on peut être heureux et bien dans sa peau et aller quand même voir un psy.

Non, ce que je n'aime pas du psy, c'est que sa "fonction" est d'aider à te comprendre et qu'il a cette prétention aussi. Alors que les amis, ils écoutent et je prends leurs conseils s'ils font mon affaire; c'est un partage. En fait, je pense que je me connais mieux que le psy, et donc je n'arriverais pas à le croire, je ferais semblant de l'écouter. Personne ne percera jamais mon mystère...et ceux qui ont la prétention de le faire ne peuvent que se leurrer. J'ai un peu l'impression d'être rendue plus loin qu'eux dans la connaissance de mon moi!

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

LittleJohn

le mardi 02 novembre 2010 à 15h08

En tout cas, t'es pas rendue loin dans la connaissance de la psychothérapie, on dirait :D

#
Profil

Romy

le mardi 02 novembre 2010 à 15h17

Je ne comprends pas...
C'est peut-être ça que tu veux dire? :-)

#
Profil

LittleJohn

le mardi 02 novembre 2010 à 15h33

Je veux dire que le psy ne prétend pas te connaitre, il ne fait que t'aider à mieux te connaitre, en t'écoutant et posant des questions. Sa neutralité vis-à-vis de toi (contractualisée par ses honoraires) est censée rendre ta parole plus libre qu'avec les personnes qui font partie de ta vie (amis, famille, toussa).

#
Profil

Romy

le mardi 02 novembre 2010 à 15h54

Oui, c'est un peu ce que je dis, aider à se comprendre.
Ou aider le client à résoudre ses difficultés psychologiques. Mais pour ça, le psy se fait une petite idée de la personne, lui suggère certaines pistes etc.
Mais justement, je considère qu'il n'y a que moi qui soit en mesure de déterminer ce que je veux vraiment. Si on prend l'exemple d'un mode de vie polyamoureux, comment me fier à un psy si la plupart que j'entends dans les médias (ou même mes amis psychologues) sont absolument convaincus qu'on ne peut pas aimer deux personnes à la fois, et que dans tous les cas, c'est malsain et source de conflits personnels?
Je n'arrive pas à croire à la neutralité.
La psychanalyse m'interpelle davantage que la psychothérapie ou la psychologie.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

titane

le mardi 02 novembre 2010 à 16h16

LittleJohn
Je veux dire que le psy ne prétend pas te connaitre, il ne fait que t'aider à mieux te connaitre, en t'écoutant et posant des questions. Sa neutralité vis-à-vis de toi (contractualisée par ses honoraires) est censée rendre ta parole plus libre qu'avec les personnes qui font partie de ta vie (amis, famille, toussa).

mouais... pas évident... psy neutre?

La psychanalyse est la mythologie occidentale, même fonction, même élements... autre méthodologie... et le grand "chaman" est dans son crépuscule... d'autres chamans vont se disputer et se partager ses restes...

le philosophe oui... mais il n'écoute pas lui... les amis écoutent et leur non neutralité est un avantage pour te foutre des coups de pieds au cul!

#
Profil

Goffio

le mardi 02 novembre 2010 à 16h27

Rosalie
La psychanalyse m'interpelle davantage que la psychothérapie.

Tu as raison, d'être méfiante. Parce que la santé est devenue un commerce éhonté dans le système actuel, et je pèse parfaitement mes mots en connaissance de cause.

La psychanalyse regroupe tellement de courants, du plus concensuel au plus révolutionnaire... Alors il y a ceux qui soignent l'être social, et ceux qui soignent véritablement l'être, sans concession.

Je perçois pour ma part que Wilhelm Reich, disciple de Freud mais finalement rejeté par la mouvance : n'a pourtant fait aucune concession, en termes de vérité d'analyse et perception.

Bah oui : la vérité spirituelle ne plait vraiment pas beaucoup, il faut toujours la rhabiller, comme le maillot sur la plage ;-)

Je sais que je radote, mais vraiment : il faut lire Reich !!!

#
Profil

LuLutine

le mardi 02 novembre 2010 à 17h37

Rosalie
le psy se fait une petite idée de la personne, lui suggère certaines pistes

Donc en fait, tu n'es jamais allé chez un psy, mais tu sais exactement comment ils s'y prennent ??

#
Profil

LuLutine

le mardi 02 novembre 2010 à 17h42

Rosalie
comment me fier à un psy si la plupart que j'entends dans les médias (ou même mes amis psychologues) sont absolument convaincus qu'on ne peut pas aimer deux personnes à la fois, et que dans tous les cas, c'est malsain et source de conflits personnels ?

Il faut trouver un psy "polyfriendly".

On a évoqué cette question ici :
/discussion/-ew-/Therapeute-de-couple-pour-poly-en...

et là :
/discussion/-cU-/Ce-que-les-professionnels-en-psyc...

#
Profil

Romy

le mardi 02 novembre 2010 à 18h07

Donc en fait, tu n'es jamais allé chez un psy, mais tu sais exactement comment ils s'y prennent ? ?
Ouais. Ça fait partie de mes petites certitudes qui me confortent.
Je ne suis jamais allée me confesser chez le curé non plus.

#
Profil

LuLutine

le mardi 02 novembre 2010 à 18h13

Rosalie
Je ne suis jamais allée me confesser chez le curé non plus.

Super, tu vas donc pouvoir nous dire comment ils s'y prennent ! ;)

#
Profil

titane

le mercredi 03 novembre 2010 à 19h23

c'est le ,paradoxe des athées qui sont persuadés que la religion est une connerie sans eux-même avoir la foi... question de crédibilité, pourtant !

#
Profil

Romy

le mercredi 03 novembre 2010 à 19h35

Que je n'aie jamais senti le besoin d'aller me confesser chez le curé ne signifie pas que je juge ceux qui y vont, ni que je sois athée, ni que je n'aie pas la foi.
Juste que ma spiritualité et mes problèmes de l'âme ne regardent que moi.

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

#
Profil

titane

le mercredi 03 novembre 2010 à 19h43

ça ne s'adressait pas à toi Rosalie... mais à ceux qui te disent de ne pas juger ce que tu ne connais pas...

Et oui ton âme et ta spiritualité ne regardent que toi... tiens, une belle formule hyper spirituelle!!

Quelle est cette âme en toi qui te regarde?..; quelle cette Rosalie en toi qui aime?... quelle est cette femme en toi qui a du plaisir à se voir transgresser les conventions?... quelle est cette femme en toi qui aime se faire violence pour se sentir vivante?

#
Profil

titane

le mercredi 03 novembre 2010 à 19h43

J'ouvre mon confessional de 6h à 7h du mat... GMT !

#

(compte clôturé)

le jeudi 04 novembre 2010 à 19h10

à Rosalie (oui, cette fois c'est bien à toi que je parle): je pensais moi aussi bien me connaître, avec introspection et réflexion régulière (et une certaine intelligence aussi :) . Ca n'a rien à voir avec le travail avec un psy. Le mien ne parlait pas, un pur freudien. J'y suis très peu allée: une quinzaine de fois. Ca m'a fait comme quand on termine un puzzle et qu'il reste trois pièces qu'on n'arrive pas à placer. Il suffit parfois de déplacer la lampe qui éclaire le puzzle pour découvrir qu'on a emboité certaines pièces en les forçant, et donc qu'elles ne sont pas à leur vraie place. On remet les choses d'aplomb, et hop! on termine le puzzle.
J'avais une contruction mentale (pas seulement sur le pluriamour, sur tout!) très cohérente, intelligente, et me semblait-il, sans failles. Le psy s'est contenté de "déplacer la lampe" (me demande pas comment il fait sans presque parler, c'est son boulot et sa formation) et je me suis rendue compte, toute seule, que sur certains points je me racontais des histoires qui m'arrangeaient, alors que la réalité était différente. D'un seul coup, plein de questions ont trouvé leur réponse, et surtout je me suis sentie légère, légère... Il y a 17 ans que je l'ai fait et je considère que c'est l'investissement le plus sensé de ma vie puisqu'il me permet aujourd'hui d'être heureuse et sereine... Je suis tombée sur un psy particulièrement bon- je lui ai envoyé du monde, toujours épaté par sa compétence- mais il en existe, oui.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion