Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

La demisexualité, ça vous parle ?

Social
#
Profil

ScottBuckley

le dimanche 01 mars 2015 à 16h20

Bonjour à toutes & tous,

Cette notion de ' demisexualité ' ( ni 'sexuel' ni 'asexuel' ) , et d'émotions nécessaires pour relationner & être attiré-e avec quelqu'un, ça vous parle ?

www.asexuality.org/fr/wiki/index.php?title=Demisex...

Au plaisir de vous lire, ici ou par message perso (+)

Scott

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

bonheur

le dimanche 01 mars 2015 à 17h16

Je ne suis sûr d'avoir tout compris la nuance. Disons que l'important est qu'aucun ne ressente une frustration trop importante dans ses propres désirs.

La sexualité est une notion non fixe, enfin je crois. Il faut aussi tenir compte de la sensualité, qui ne s'oppose pas, ni ne s'intègre nécessairement.

D'abord, que défini-t-on par sexualité ?

#

(compte clôturé)

le dimanche 01 mars 2015 à 17h54

C'est une idée qui me parle en tant que situation: oui, il arrive que le désir naisse "sur le tard", après avoir noué un lien fort (intellectuel, affectif ou les deux) avec qqn, ou le contraire: après avoir eu une relation très sexuelle, passer à un registre plus sensuel et relationnel. Bref, l'attirance entre des êtres revêt des formes multiples, en fonction des personnes et en fonction de la durée de la relation, mais je ne mettrai pas une étiquette disant "je suis sexuelle" ou "demi-sexuelle", ou "assexuelle", ou "juste hétéro" ou "juste homo" ou "bi", vu que ces étiquettes correspondent pour moi à des situations et que je peux passer de l'une à l'autre, ce n'est pas figé.

#
Profil

bonheur

le dimanche 01 mars 2015 à 19h47

Je rejoins aimerplusieurshommes sur cette belle explication. (+)

#
Profil

ScottBuckley

le lundi 02 mars 2015 à 15h17

aimerplusieurshommes
C'est une idée qui me parle en tant que situation : oui, il arrive que le désir naisse "sur le tard", après avoir noué un lien fort (intellectuel, affectif ou les deux) avec qqn, ou le contraire ( ... )

Bonjour à vous !

En fait, suite à une conversation entre ami-es, on s'est rendu compte que certaines personnes pouvaient ressentir une attirance pour une personne, même "froide" & en 2-D (exemple : la couv' d'un magazine sur papier glacé), ou une dite " bimbo " passant à côté de nous au resto (avec certains critères de beauté " canoniques / plastiques / vus-à-la-télé " ),
.... et on a réalisé que certain-es d'entre nous (3 sur 4 à table) avaient un vrai besoin de connexion + émotionnelle, parfois intellectuel, avec la personne en question pour être attiré-e par elle, et que sans cela, cette personne aurait presque aussi peu d'effet sur nous qu'une poupée en plastique ou qu'une feuille blanche.

C'est suite à cette conversation que l'expression ' demi-sexuel ' a été prononcé à nouveau, et je m'y suis reconnu en grande partie.

Pour ma part c'est non pas seulement ' la personne seule ' qui pourrait me plaire & m'attirer (100% du temps),
... mais le contexte & la situation bien précises & à un moment M (situation dansante, déguisée, énergique, sportive, sensorielle, carnavalesque, masquée, et/ou d'inspiration Shortbus Le film ;) .... ) .

Si pas de situation => pas d'émotion => pas d'attirance
(ni physique, ni sexuelle).

C'est donc la recherche de situations émotionnelles (que l'on crée ou qui existent déjà) qui m'attire le + . Et les ambiances festives, rieuses, dansantes, open, de confiance, y sont bien favorables (+) !

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

LuLutine

le lundi 02 mars 2015 à 19h30

ScottBuckley
on a réalisé que certain-es d'entre nous (3 sur 4 à table) avaient un vrai besoin de connexion + émotionnelle, parfois intellectuel, avec la personne en question pour être attiré-e par elle, et que sans cela, cette personne aurait presque aussi peu d'effet sur nous qu'une poupée en plastique ou qu'une feuille blanche.

Je fonctionne pas mal comme ça je crois.
A noter que je peux très bien désirer quelqu'un (désir sexuel) sans me sentir amoureuse, toutefois j'ai besoin d'une forme de connexion, que quelque chose "passe". Ca peut être intellectuel, émotionnel ou...je sais pas, une "vibration" ?
Quelque chose à quoi je suis sensible.

Et surtout, surtout j'ai besoin de rencontrer la personne en chair et en os. En tout cas jusqu'à maintenant je ne suis jamais tombée amoureuse et n'ai jamais désiré quelqu'un à distance, c'est ce que je ressens en présence de l'autre qui est je crois le plus déterminant.

Aussi, quand je trouve une personne "belle", ça n'a rien à voir avec sa plastique, son apparence physique...
Je trouve "belles" des personnes qui - si j'essaie d'être "objective" et de juger en fonction des critères de beauté plus ou moins "classiques" (en tout cas ceux que j'ai intégrés pour ma part) - sont en fait tout ce qu'il y a de plus ordinaire.
C'est leur vibration que je trouve belle (enfin, je ne sais pas comment le dire autrement...ou plus clairement).

(Parenthèse : on est d'accord je pense que les critères "classiques" de la société peuvent aller à la poubelle ; n'empêche qu'on vit dans cette société et qu'on est sans doute influencés par eux quand il s'agit de "juger".)

Bref tout ça pour dire que oui, tout est histoire de ressenti (des vibrations), d'une forme de connexion (je reçois un "message" qui me parle) et que je semble incapable d'être attirée uniquement par "le physique" d'une personne.

Par contre, en présence de cette personne, et même si elle n'a rien dit, même si nous n'avons pas encore interagi, je peux très bien "capter" quelque chose dans sa façon d'être qui me fait chavirer. (J'ai vécu un coup de foudre une fois comme ça. Plutôt déstabilisant ! :) )

Bon, je voulais faire court mais c'est long finalement !

Bref, je me reconnais assez bien dans ta phrase que je cite. Cependant je ne me reconnais absolument pas dans le terme "demisexuelle".

Je ne suis pas demisexuelle, je suis sexuelle (puisque capable d'éprouver une attirance sexuelle). Tout simplement.

#
Profil

Apsophos

le lundi 02 mars 2015 à 19h48

Ça m'intéresserait encore plus si on pouvait être cinq-septièmesexuel ou trois-demisexuel (je salue au passage une ancienne camarade de classe, Mademoiselle Sicard) ou avoir une sexualité complexe et être [(√3)/2 + i/2] sexuel ? (Monsieur Sicard était prof de maths dans mon lycée)

(en ce moment je suis isexuel, donc)

#
Profil

LuLutine

le lundi 02 mars 2015 à 21h43

Apsophos
(en ce moment je suis isexuel, donc)

Tsss, petit joueur !
Moi je suis un quaternion, j'ai une sexualité hypercomplexe ! :P

#
Profil

PolyGone

le lundi 02 mars 2015 à 22h15

Apsophos
(en ce moment je suis isexuel, donc)

J'adore !

:-D :-D

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

PolyEric

le lundi 02 mars 2015 à 22h21

Je me demande si la masturbation du cerveau est une demi sexualité à parts entières

#
Profil

Apsophos

le lundi 02 mars 2015 à 22h33

LuLutine
Tsss, petit joueur !
Moi je suis un quaternion, j'ai une sexualité hypercomplexe ! :P

J'ai pas les moyens. En revanche je suis aussi cyclot(o|hy)mique.

#
Profil

LuLutine

le mardi 03 mars 2015 à 01h06

Apsophos
J'ai pas les moyens. En revanche je suis aussi cyclot(o|hy)mique.

:D

#

(compte clôturé)

le mardi 03 mars 2015 à 10h26

Bonjour à tous et toutes et merci pour les sourires et gloussements que vous venez de me faire ressentir !.... Du coup ça ferait peut être de moi une gloussexuée, vous croyez ?
Je ne sais pas vous, mais moi, ça fini par me stresser toutes ces cases, ces étiquettes, ces appellations, ces théories fumantes .... auxquelles on doit ou pourrait ou devrait correspondre ou se reconnaître, ou pas.
Est-ce vraiment important de savoir si nous sommes si ou ça ? Pour apprendre à se connaître certes, mais de toutes façons, l'être humain est complexe et toutes ces appellations ou théories ne rendront pas la chose plus simple ni à expliquer, ni à vivre dans certains cas et pour moi en particulier !
Tachons de vivre aussi bien que possible avec ce que nous sommes, pour être bien avec les autres ;)

#
Profil

centaure77

le mardi 03 mars 2015 à 14h46

Bonjour à tous !
Le centaure dans la mythologie est une être aux passions brutales, animales, à l’hyper sexualité, coureur de nymphes effarouchées ! J’endosse donc le mauvais rôle par des remarques manquants de subtilités…
Une demi-sexualité ? Un quart de sexe ? Un soupçon, une pincée….Etre sexuel a 0.8% a dose homéopathique ? Du sexe 9CH…
J’avoue que quand j’entends cela mon poil (de centaure) se frise !
Et voila les relents de la vielle querelle, le duel entre Psyché et Soma…Ah! Psyché, le royaume de l’esprit, de l’intellect, de la pureté des sentiments, de l’amour désintéressé, des bisounours de marbres perchés sur l’Olympounours, les champs Elysiums bisounounoursiens…et de l’autre Soma, le corps, vulgaire n’en doutons pas, peuplé de désirs bassement terrestres, de désirs bestiaux certainement ! D’ailleurs le bel Apollon représente la beauté, Dionysos sent le bouc, il est laid, bon lui il baise c’est sur mais qu’il est vilain (en plus il picole).
Les religions monothéistes ont encore durcis le phénomène : Dieu est esprit, le diable s’incarne dans les corps…bon s’est embêtant notre condition de mammifères nous condamne a de vulgaires gesticulations pour se reproduire mais ce n’est pas de l’amour, le vrai…d’ailleurs l’église a longtemps fait la promotion d’une lingerie sexy : la chemise à trou, permettant de se reproduire avec le minimum de sensualité (une mi-sexualité pour le coup). La pureté de l’amour : la vierge mère, le top du top ! L’amour sans sexe…le symbole de la pureté divine : La licorne, un animal magique et gynécologue pourvu d’une corne vengeresse. Si la jeune femme est vierge la Licorne se laisse approcher et donne ses pouvoirs magiques a la fille si pure…par contre si la gueuse qui a l’apparence virginale est une grosse baiseuse l’animal cornu repère aussi sec ce détail physique et embroche la coupable…et toc ! Et l’occident de dévider la pelote des amours purs : l’amour courtois, l’amour romantique, la comédie sentimentale…le sexe ? Ça fait vulgaire dans le tableau, ça sent le lapin !
Et de générations en générations, d’époque en époque la vielle scie résonne toujours autant et évolue comme un être protéiforme et immortel…faite le test et dite ou vous voulez : « j’ai des relations sentimentales avec trois hommes et deux femmes mais c’est une relation de complicité amourante qui chatoie l’intellect dans un désir évanescent qui coure entre nous pour poindre sans jamais effleurer le substrat transcendantal de nos consciences frémissantes d’un amour subliminal… » C’est beau, c’est de l’amour, c’est du demi sexuel quart de désir huitième de sensualité un seizième d’érotisme…en plus si il y a des relations a distances alors la mes amis c’est topissime, la topissitude de la topissitude de l’amour plus vrai que vrai. Et vous pouvez en parler dans un diner en ville…
Maintenant essayer ceci : « Je suis dans une histoire d’amour à trois, nous sommes deux hommes et une femme : on s’aime a en crever et toute la nuit on a baisés comme des bêtes et on l’a défoncé dans tout les sens tellement on est fou d’elle ! ». Bon évidement c’est vulgos, pas de l’amour, des bêtes en rut, on planque les gosses ! Je force le trait mais à peine, les habits neufs de la répression sexuelle se relooke toujours pour se réincarner à chaque génération. Donc amour mi-sexuel…ruades et coups de sabots.
Après il y a un autre débat sur le désir, sexuel celui-ci pour le coup (un désir sexuel? j'y croit pas) : Quelles méandres font naitre le désir et le guide reste un délicieux mystère de l’âme humaine et de sa richesse.
Bon évidement avec un tel post sur mon avis sur l’amour sans sexe je vais soulever quelques courroux, qu’importe je vais repartir au galop de Centaure atteint de priapisme littéraire pourchasser les nymphes effarouchées,gardiennes de la vertu.

#
Profil

LuLutine

le mardi 03 mars 2015 à 15h22

Sur certains passages, j'ai bien ri centaure :D

#
Profil

Apsophos

le mardi 03 mars 2015 à 15h54

centaure77
Licorne

Désolé je n'ai réussi à lire que ce mot et... montecommeunelicorne.tumblr.com/

#
Profil

ScottBuckley

le mardi 03 mars 2015 à 17h48

Granita
( ... )
Je ne sais pas vous, mais moi, ça fini par me stresser toutes ces cases, ces étiquettes, ces appellations, ces théories fumantes .... auxquelles on doit ou pourrait ou devrait correspondre ou se reconnaître, ou pas.
Est-ce vraiment important de savoir si nous sommes si ou ça ? Pour apprendre à se connaître certes, mais de toutes façons, l'être humain est complexe et toutes ces appellations ou théories ne rendront pas la chose plus simple ni à expliquer, ni à vivre dans certains cas et pour moi en particulier !
Tachons de vivre aussi bien que possible avec ce que nous sommes, pour être bien avec les autres ;)

Certes, Granita,
.... mais parfois les mots nouveaux ça aide .

Le mot ' polyamory ' m'a énormément aidé (et pas que moi (+) ) en mai & juin 2009 à comprendre que je voulais faire exploser les cases "amitié" VS "amour" ou "sexe" , + à trouver ce forum, à lire & rencontrer Françoise Simpère, à rencontrer des dizaines de nouvelles personnes sensibles & open à ça, et à ouvrir d'autres discussions, et d'autres portes, par exemple .

Moi non plus je ne suis pas forcément fan de ce mot " demi sexuel " , mais il a été le prétexte, lors d'une discussion à quatre, de voir comment chacune & chacun d'entre nous ressentait les choses, les relations, les attirances (ou pas), lors d'une rencontre, ou lors d'un échange virtuel par écran interposé : c'est tout .

Chaque mot n'a pas forcément d'autre but que de préciser ou éclairer un ressenti à un instant t .

Oui on pourrait aussi se passer des mille et uns noms qui existent pour décrire chaque espèce de fleur dans la Nature : ça ne t'enlèvera jamais à toi la liberté de toutes les appeler ' fleur ' si tu le souhaites.

On a eu ce besoin lors de cette discussion à table, et comme on s'intéresse tous les quatre au polyamory, cela avait un sens pour notre conversation, à ce moment-là.... et parfois ailleurs & à d'autres moments cela en aura un autre .

Des personnes asexuelles ont parfois le besoin de préciser d'où vient le ' a- ' devant sexuel, et d'autres non. Et ce n'est pas un hasard si c'est sur un forum comme asexuality.org que la question et l'esquisse de définition temporaire est apparue .

A mon humble avis, cela peut avoir le même intérêt que d'avoir plein de mots différents, nuancés, personnels et/ou collectifs, pour décrire les différentes utilisations ou apparences ressenties face à la neige (ou : face à une relation, une interaction physique, un contact, un sens en éveil...) dans la si mythique et légendaire langue inuit ( et même là cela fait polémique, c'est la vie ;) ) .

Les mots inventés par soi ou par d'autres, les mots-valises, les néologismes, comme polyamory, ou le festif et presque intemporel non-anniversaire (chez Alice & Lewis Carroll), ou ' amireuse ' ou adulescent-e,
.... ont juste cet usage là, pour qui veut décrire quelque chose de nouveau, qui existait déjà ou qu'il ou elle vient d'inventer ou de réaliser, de ressentir,
.... rien de plus, voilà tout ;) .

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

bonheur

le mercredi 04 mars 2015 à 14h28

Je vais faire rire, mais ne peut-on pas être à la fois très sexuel et asexuel. Concevoir qu'avec certaines personnes le sexe n'est pas pertinent et qu'avec d'autres sa place est naturelle et légitime.

L'expression de l'amour ne passe pas que par le sexe, heureusement.

Pourquoi y aurait-il un duel entre Psyché et Soma ?

J'ai beaucoup de respect pour les personnes asexuelles ou peu sexuelles. J'ai aussi beaucoup de respect pour ceux qui trouvent leur bonheur, en plus de leur sexualité courante, dans une sexualité libertine.

L'important n'est pas les sentiments et/ou le bien être du corps ? L'important n'est-il pas l'équilibre et le bonheur personnel ?

#
Profil

centaure77

le mercredi 04 mars 2015 à 15h42

Bonjour Bonheur,
Oui en effet Psyché et Soma ne s’oppose pas, ils ne sont qu’un, les séparer est une construction intellectuelle…un jeu de l’esprit assez occidental en fait.
Nous sommes une unité, complexe et multiple et pas une superposition. Nous ne sommes qu’interactions…On peut se vivre comme un pur esprit mais quand le pur esprit a bu un litre de thé son corps va lui rappeler quelques contingences matérielles. Réflexion triviale d’un centaure qui sent le poney bien sur…
Oui Bonheur l’expression de l’amour ne passe pas que par le désir et nous sommes, fort heureusement dans une palette de sentiments. Je voulais juste par mes propos cavaliers exprimer mon scepticisme d’un amour purement spirituel qui est pour moi une forme d’amitié. La richesse de la sexualité, sa dimension unique en termes de communication est, pour moi, indissociable de l’amour. Bien qu’homme quadrupède n’écoutant que ses hormones j’ai oui dire de l’asexualité mais elle n’est pour moi que trouble du désir en habits de soirées. Quand a la personne qui essaie de me vendre un concept asexuel je réponds que l’énergie sexuelle (libidinale pour faire cultivé) est le moteur fondamentale, quand elle ne s’écoule pas librement elle peut se sublimer, se détourner mais elle ne peut s’évaporer dans le cosmos, pas plus qu’on ne pourra écouter avec quiétude un Opéra de Mozart en se débâtant avec son litre de thé…
D’où ma méfiance pour les constructions intellectuelles sur une sexualité quantifiable et fractionnable, susceptible de se mettre en équation…
Ah j’oubliais…
Apsophos il ne faut lire que ceci :
Carambar
www.blablagues.net/blagues-carambar.html
:-)

#
Profil

LuLutine

le mercredi 04 mars 2015 à 17h41

bonheur
ne peut-on pas[...] Concevoir qu'avec certaines personnes le sexe n'est pas pertinent et qu'avec d'autres sa place est naturelle et légitime.

Ca me semble plus qu'évident !

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion